Passer au contenu principal
Suivez-nous

Biographies

David Allison, MD, FRCPC

David Allison

Le Dr Allison est un Associé du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada spécialisé en santé publique et en médecine préventive. Il est médecin-hygiéniste pour la régie de la santé Eastern à St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador, où il vit depuis 2000. Il est aussi professeur clinique agrégé à la Division de santé communautaire et de sciences humaines de la Faculté de médecine de l’Université Memorial. Il est membre du Conseil du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada depuis 2013.

Diplômé de l’Université Queen’s de Kingston (Ontario) en 1976, il a effectué sa résidence en médecine communautaire à l’Université d’Ottawa et est devenu Associé du Collège royal en 1988. Depuis 1982, il a exercé des fonctions en santé publique en Alberta, en Saskatchewan, en Ontario et au New Brunswick. Il a aussi travaillé un certain temps en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Sierra Leone et au Népal.

Au fil des ans, il s’est livré à diverses activités en santé publique à l’échelle nationale et internationale, y compris en immunisation, en santé environnementale et en intervention d’urgence et planification. Il fait aussi partie de l’Équipe d’intervention d’urgence de la Croix-Rouge canadienne et été envoyé en Haïti en juillet 2010 après le tremblement de terre et en Sierra Leone en septembre 2012 lors de l’épidémie de choléra qui a frappé ce pays.

Dans sa communauté d’origine de St. John’s, il participe activement au Club Rotary de St. John’s East et à la St. Andrews Society de Terre-Neuve-et-Labrador; et il est cornemuseur au sein du corps de cornemuses de la ville de St. John’s.


Haut de la page

Carrie Bourassa, PhD

Carrie Bourassa

Carrie Bourassa est née et a grandi à Regina. Elle a fait ses études prédoctorales et supérieures à l'Université de Regina. Elle a obtenu un baccalauréat ès arts en sciences politiques en 1995, une maîtrise ès arts en 1999 et un doctorat en études sociales en 2008. Un ouvrage s’inspirant de son mémoire et intitulé Métis Health: The Invisible Problem a été publié à l’automne 2012.

Carrie est professeure au Département de la santé, de l’éducation et du travail social autochtones et conseillère spéciale auprès du président de la Recherche à l’Université des Premières Nations du Canada, où elle enseigne en santé autochtone. Ses champs de recherche comprennent les répercussions de la colonisation sur la santé des Premières Nations et des Métis, la prestation de soins de santé adaptés à la culture des patients; la méthodologie de la recherche communautaire en santé axée sur les collectivités autochtones, les soins en fin de vie des Autochtones, la démence chez les Autochtones, le VIH et le SIDA chez les femmes autochtones, l’éthique autochtone et la santé des femmes autochtones. Carrie vient de terminer son deuxième mandat de trois ans au sein du Comité permanent de l'éthique des Instituts de recherche en santé du Canada.  Elle est membre du Conseil du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et du comité directeur RESOLVE en Saskatchewan. Elle vient d'achever un chapitre de l'étude approfondie des services de bien-être à l'enfance de la Saskatchewan, intitulée Final Summary Review of the Manitoba Child Welfare System for the Saskatchewan Child Welfare Review Report. Elle est aussi une animatrice agréée du Programme de sensibilisation à la culture autochtone de l'Université des Premières Nations du Canada. Carrie est chercheure principale, titulaire de la bourse de la Fondation canadienne pour l'innovation qui a financé les laboratoires de recherche en santé axée sur les collectivités autochtones à l'Université des Premières Nations du Canada. En 2004, Carrie a eu l'honneur d'être choisie comme l'une des 10 personnes modèles autochtones dans le cadre du Programme autochtone de développement de l'emploi du Conseil provincial autochtone de représentativité de la main-d’œuvre. Elle a reçu récemment le Prix de distinction décerné aux anciens élèves du Collège Campion pour ses réalisations professionnelles et, en novembre 2010, elle a été intronisée au sein de l'ordre honorable Alpha Sigma Nu des Établissements jésuites d'enseignement supérieur. En 2012, Carrie a reçu le prix Métis en santé et en sciences de la Wiichihiwayshinawn Foundation Inc.

Elle est métisse et fait partie du Conseil métis Riel de Regina Inc. (RMCR, section locale no 34).  Elle habite à Regina avec son mari, Chad, et leurs filles, Victoria et Lillie, âgées respectivement de 15 ans et de 4 ans.


Haut de la page

Gaétan Brochu, MD, FRCSC

Gaétan Brochu

Gaétan Brochu BSc. MD, FRCSC, FACS est originaire d’Inverness, au Québec. Il est chirurgien généraliste au CHU de Québec et professeur de chirurgie à l’Université Laval.

Le Dr Brochu a obtenu son baccalauréat ès sciences en chimie de l’Université Laval en 1980 et a poursuivi des études supérieures en chimie physique à l’Université McGill. Diplômé en médecine de l’Université Laval, il a suivi sa formation en chirurgie dans ce même établissement, qui a été complétée par des stages à Boston et à Montréal. Il a obtenu une bourse d’études internationale pour réaliser un stage en chirurgie gastrique au Centre national de lutte contre le cancer à Tokyo, au Japon. Il est devenu membre du Collège royal en 1997 et, depuis 2002, il y joue un rôle actif au sein du jury d’examen en chirurgie générale dont il a assumé la présidence pendant cinq ans. Le Dr Brochu siège également au Comité de spécialité en chirurgie générale et au Comité des fondements chirurgicaux. Il occupe en outre les fonctions de directeur du programme des fondements chirurgicaux à l’Université Laval. Il est en outre président fondateur de la Société canadienne de chirurgie herniaire (2013).

Le Dr Brochu s’intéresse vivement à l’éducation médicale et, à ce chapitre, l’Association canadienne pour l’éducation médicale (ACÉM) lui a décerné un Certificat du mérite pour contributions exceptionnelles en 2012. Il a également un intérêt marqué pour la chirurgie minimalement invasive, les hernies et la reconstruction de la paroi abdominale. Il est rédacteur invité de la revue Hernia: The World Journal of Hernia and Abdominal Wall Surgery. Il est aussi membre de nombreuses sociétés savantes et siège au conseil d’administration de la James IV Association of Surgeons.

Le Dr Brochu est un adepte enthousiaste de l’activité physique qui compte 10 marathons à son actif. Il participe en outre au marathon canadien de ski de fond depuis 1987.


Haut de la page

Françoise P. Chagnon, MDCM, FRCS, FACS, CHE, ADM.A, C.Dir

Françoise P. Chagnon

Françoise P. Chagnon, MDCM, FRCS, FACS, CHE, ADM.A, C.Dir, a étudié à l’Université McGill (Montréal), et a effectué sa formation spécialisée en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale aux centres hospitaliers affiliés à cette même université. Après avoir fait un stage en laryngologie et en sciences et soins de la voix professionnelle à la Vanderbilt University, à Nashville (Tennessee), elle a été directrice-fondatrice de la clinique de la voix de l’Hôpital général de Montréal.

La spécialiste détient également une maîtrise en administration de la santé et un certificat en médecine de l’assurance et expertise médicolégale de l’Université de Montréal. Elle a en outre été directrice des services professionnels au Centre universitaire de santé McGill et à l’Institut de réadaptation Gingras-Lindsay de Montréal, en plus d’avoir siégé aux conseils d’administration de l’Association des cadres supérieurs de la santé et des services sociaux, de la Corporation de l’Hôpital général de Montréal et du Collège canadien des directeurs de services de santé. La Dre Chagnon a déjà siégé au Comité sur l’économie et les politiques de santé de l’Association médicale canadienne.

La Dre Chagnon remplit présentement des fonctions au Centre universitaire de santé McGill, au Centre hospitalier St. Mary’s, à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal et à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas. Elle offre en outre ses services de conseillère chez Medisys-Plexo ainsi qu’au Complexe de santé Reine Elizabeth, tout en étant directrice de l’Association d’hospitalisation Canassurance (Croix Bleue) et de McGill Montreal International. Enfin, la Dre Chagnon est secrétaire du conseil d’administration de la société Lallemand inc., et présidente de Vocalex inc. Elle a reçu sa certification du Collège des administrateurs de sociétés de l’Université Laval.


Haut de la page

Brian Clapson, MD, FRCSC

Directeur de la pédagogie au Département d’urologie de l’Université Dalhousie
Département de chirurgie (urologie) du Centre de soins de santé IWK

Brian Clapson

Le Dr Brian Clapson a obtenu son baccalauréat ès sciences et son doctorat en médecine avec distinction de l’Université de l’Alberta. Une fois diplômé, il a terminé sa formation en médecine familiale à l’Université de Calgary en 1982. Par la suite, il s’est inscrit au programme de chirurgie plastique et reconstructive à l’Université de la Saskatchewan, pour poursuivre un stage de perfectionnement en chirurgie de la main et microvasculaire à l’Université de San Francisco. Il pratique la chirurgie plastique à Saskatoon et est un professeur très actif à l’Université de la Saskatchewan depuis 1988.

La collaboration du Dr Clapson au sein du Collège royal dure depuis longtemps, devenant un trait marquant de ce médecin et chirurgien. Assumant d’abord le rôle de visiteur d’agrément dans lequel il s’est investi considérablement — il a examiné la plupart des centres de formation du Canada à plus d’une reprise. Il a également été membre du Comité de l’agrément pendant un mandat, et du Comité de spécialité en chirurgie plastique pendant deux mandats. Au sein de son établissement d’enseignement, il est souvent sollicité pour résoudre des questions concernant le premier cycle et les études postdoctorales, et supervise la préparation des visites d’agrément à venir. L’agrément étant un volet fondamental de nos systèmes de soins de santé, il a également collaboré avec le Conseil canadien d’agrément des établissements de santé.

En outre, le Dr Clapson a travaillé de nombreuses années dans les Forces canadiennes à titre de médecin de vol et de médecin militaire généraliste. Il a occupé des postes de commandement et participé à plusieurs missions sur le continent et outremer. Au cours de cette période, la formation, l’éducation et l’évaluation ont été ses priorités.

En tant que gestionnaire, le Dr Clapson a été chef de division à l’Université de la Saskatchewan à deux reprises – la dernière ayant pris fin en 2014. Il demeure très actif au sein de la faculté de médecine et du département de chirurgie – étant responsable de la conception du programme et de la formation au sein de ce dernier département. Dans le passé, il a effectué tous les genres de travaux pour la faculté et le département, y compris de diriger le laboratoire de recherche en microchirurgie.

Sa plus grande satisfaction, en dehors de sa famille, continue d’être la formation médicale et le mentorat de nos médecins, jeunes et moins jeunes. Il sera heureux de pouvoir assumer un nouveau rôle au sein du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.


Haut de la page

Marianne Coutu, MD, MSc, FRCSC

Marianne Coutu, MD, MSc, FRCSC

La Dre Marianne Coutu est professeure adjointe au Département de chirurgie de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke depuis 2005. Elle a terminé ses études prédoctorales en médecine et sa résidence en chirurgie cardiaque à l’Université de Montréal. Elle a ensuite complété un stage de perfectionnement au Centre médical Mount Sinai pour la réparation de la valvule mitrale et la reconstruction de l’aorte thoracique.

Depuis le début de sa carrière, elle s’est activement consacrée à la formation des étudiants en médecine, des résidents et des médecins en exercice.

Elle a été directrice scientifique des cours ATLS au Centre de développement professionnel continu de l’Université de Sherbrooke de 2010 à 2015. Elle est actuellement directrice du programme des fondements chirurgicaux depuis juillet 2014 et participe activement à la nouvelle initiative La compétence par conception. Elle agit également à titre de coordonnatrice associée de l’évaluation du programme de médecine de sa faculté.

Elle est mariée et fière de ses deux enfants : une belle petite ballerine de huit ans et un garçon de sept ans joueur de hockey. Elle est marathonienne et profite de ses moments de répit pour améliorer ses compétences en méditation.


Haut de la page

Elizabeth Cowden, MD, FRCPC

Elizabeth Cowden

La Dre Cowden a obtenu un baccalauréat en médecine et chirurgie (MBChB) et un doctorat en médecine avec distinction de la Glasgow University, pour ensuite effectuer une formation de spécialiste en médecine interne et en endocrinologie. Elle a obtenu une bourse de recherche de la National Kidney Disease Research Foundation du Royaume-Uni et une autre du Conseil de recherches médicales du Canada au Département de physiologie de l’Université du Manitoba. La Dre Cowden a fait partie du corps professoral de l’Université du Manitoba de 1981 à 1996. Elle a été chef de la Section d’endocrinologie et métabolisme et chef du Département de médecine à l’Hôpital général de Saint-Boniface, de même que chef du Département de médecine de l’Université du Manitoba.

En juillet 1996, elle a déménagé à Halifax pour devenir chef du Département de médecine de l’Université Dalhousie et chef de district du Département de médecine de Capital Health. La Dre Cowden a cumulé les fonctions de directrice des études et de directrice clinique du Département de médecine de l’Université Dalhousie et du QE II/Capital Health pendant une dizaine d’années et elle a continué d’exercer activement l’endocrinologie et de faire partie des unités d’enseignement de médecine durant ce temps.

La Dre Cowden est retournée à Winnipeg en février 2006 pour y occuper diverses fonctions administratives, dont médecin-hygiéniste en chef, directrice médicale d’établissement pour le programme de médecine, chef de l’Unité d’enseignement clinique de l’Hôpital Grace, chef de la Section d’endocrinologie et métabolisme et coprésidente du Comité consultatif des privilèges, dans la province du Manitoba. La Dre Cowden demeure active dans le milieu universitaire et en pratique clinique et se sent toujours privilégiée de pouvoir œuvrer avec un superbe groupe de collaborateurs dans le soin des patients atteints de diabète.


Haut de la page

Robin Cox, MD, FRCPC

Anesthésiologiste pédiatrique, Hôpital pour enfants de l’Alberta
Professeur d’anesthésie à la Faculté de médecine de l’Université de Calgary

Robin Cox

Le Dr Cox a obtenu son diplôme de médecine à la University of London, au Royaume Uni, avant de se spécialiser en anesthésie pédiatrique au Great Ormond Street Hospital, à Londres également. En 1985, il a terminé un stage en soins pédiatriques critiques à l’Hôpital pour enfants malades (à Toronto), puis a été nommé en 1987 anesthésiologiste pédiatrique et intensiviste à l’Hôpital pour enfants de l’Alberta, à Calgary. Plus tard, il a rempli les fonctions de directeur de l’unité des soins intensifs pour enfants et chef de la division de l’anesthésie pédiatrique. Aujourd’hui, il pratique toujours cette discipline spécialisée en plus d’être professeur à l’Université de Calgary.

Le Dr Cox se passionne pour la formation à tous les niveaux. Il participe au cours de compétences cliniques pour les étudiants en médecine à Calgary depuis 1997. Sur le plan du développement professionnel continu (DPC), il a siégé aux comités de la Cumming School of Medicine et de l’Association canadienne universitaire des départements d’anesthésie. Il signe d’ailleurs régulièrement des articles sur la recherche et la formation dans le domaine de l’anesthésie pédiatrique, sujet sur lequel il a prononcé de nombreuses conférences.

Au Collège royal des médecins et des chirurgiens du Canada, le Dr Cox a siégé au Comité de spécialité en anesthésie et est membre du Conseil depuis 2010. Il est actuellement président du Comité du développement professionnel du Collège royal.

Le Dr Cox a siégé à nombreux comités locaux et nationaux, dont le conseil d’administration du Collège des médecins et des chirurgiens de l’Alberta, le comité de rédaction du Journal canadien d’anesthésie, le conseil de l’Association médicale de l’Alberta, le comité des admissions de la Cumming School of Medicine, le Conseil des facultés générales à l’Université de Calgary, le Health Quality Council of Alberta, et le Comité de déontologie de la Société canadienne des anesthésiologistes.

Par ailleurs, le Dr Cox est médecin bénévole au sein de ReSurge International, un groupe qui offre gratuitement de la chirurgie plastique reconstructive dans les pays en développement; il prodigue des soins d’anesthésie pour des chirurgies de la fente palatine et autres plasties, au Vietnam et au Pérou.


Haut de la page

Eleanor Elstein, MD, FRCPC

Eleanor Elstein, MD, FRCPC

La Dre Elstein a reçu son doctorat en médecine de l’Université de Montréal et suivi une formation en médecine interne et en cardiologie à l’Université McGill. Elle a complété une bourse de recherche en cardiologie moléculaire au Centre de recherche cardiovasculaire de l’Université de Toronto. À Toronto, elle a également complété des bourses de recherche en cardiomyopathie hypertrophique et en échocardiographie. Elle est médecin associé au Centre universitaire de santé McGill. Elle participe activement à la cardiologie générale et est directrice de la Clinique de génétique cardiovasculaire pour les cardiomyopathies héréditaires. Ses recherches cliniques portent principalement sur les cardiomyopathies familiales.

La Dre Elstein participe activement à l’éducation médicale et a récemment obtenu la bourse de recherche Osler à l’Université McGill. Elle enseigne à la fois au niveau pré et postdoctoral. Elle est membre du comité du programme de résidence en cardiologie de l’Université McGill et directrice du Service de consultation en cardiologie. Elle est membre du Sénat de l’Université McGill et a récemment été élue au Comité des candidatures de l’Université McGill. La Dre Elstein participe activement au Collège royal en tant que membre du Comité consultatif régional de la région du Québec.


Haut de la page

John Finley, MD, FRCPC

John Finley

Après des études en physique à l’Université Dalhousie qu’il a poursuivies à l’échelon supérieur à l’Université d’Oxford à titre de boursier Rhodes, le Dr Finley a entrepris ses études de médecine à l’Université McGill. Il a ensuite effectué sa formation de résident en pédiatrie à l’Hôpital de Montréal pour enfants, en cardiologie pédiatrique à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto et en recherche en cardiologie à l’Hôpital général de Toronto. De 1978 à 2014, il a exercé à titre de cardiologue pédiatrique au Centre de soins de santé IWK à Halifax où il a assumé le rôle de chef de la division de 1986 à 2007, de même que de directeur du programme de résidence en cardiologie pédiatrique durant une grande partie de cette période. Il est cardiologue membre du personnel à l’Adult Congenital Heart Clinic de la Halifax Infirmary depuis 1990. Il est également professeur de pédiatrie à l’Université Dalhousie, poste qu’il occupe à titre de retraité.

Au Collège royal, il a assumé le rôle d’examinateur en chef de la spécialité de cardiologie pédiatrique de 1987 à 1990 et a siégé au Comité de spécialité en cardiologie de 1987 à 1999.

Les activités professionnelles du Dr Finley comprennent la pratique clinique ainsi que l’enseignement de la pédiatrie et de la cardiologie congénitale adulte; il mène également des recherches en cardiologie et en télémédecine qui l’ont mené à mettre au point des applications pour le diagnostic à distance de cardiopathies chez l’enfant. Les nouvelles méthodes d’auscultation des pulsations cardiaques constituent un de ses champs d’intérêt en recherche : il a récemment publié un livre sur ce sujet et a mis en ligne un programme de reconnaissance du souffle. Le Dr Finley est membre de la Société canadienne de cardiologie et de l’Association canadienne de cardiologie pédiatrique. En 2012-2013, il a assuré la présidence de Doctors Nova Scotia et a été nommé président du conseil d’administration de cet organisme l’année suivante.

Le Dr Finley compte de nombreuses occupations stimulantes hors de son travail : il fait partie de Dicey Reilly, un groupe musical irlandais local, il s’adonne à la voile et au kayak dans la baie Mahone, il pratique le cyclisme et le ski, et aime voyager, particulièrement en Australie.


Haut de la page

Justin Hall, MD

Justin Hall

Justin Hall est un résident de troisième année en médecine d’urgence à l’Université de Toronto, où il a aussi suivi sa formation médicale. Avant de faire ses études de médecine, il a obtenu un baccalauréat en biochimie et une maîtrise en kinésiologie et études de la santé de l’Université Queen’s; il a également fait une maîtrise en santé publique à l’Université de Waterloo.

En matière de recherche, le Dr Hall s’intéresse à l’approche par compétences en formation médicale, à l’élaboration de programmes d’études, à la formation en leadership et à l’amélioration de la qualité. Chef de file au sein de son programme de résidence, il siège au comité du programme de résidence, au sous-comité sur La compétence par conception et au Conseil des examinateurs en formation médicale postdoctorale. Il siège également aux comités de planification de la Conférence canadienne sur la santé des médecins et du Sommet international de Toronto sur la formation des médecins en leadership (TISLEP). Le Dr Hall est aussi membre du groupe de travail chargé de la révision du Code de déontologie de l’AMC.

Il est responsable du concept de la responsabilité sociale pour le comité de Médecins résidents du Canada et résident examinateur d’agrément du Collège royal. Le Dr Hall aspire à devenir un médecin leader ayant pour mission d’accroître l’efficacité du système de soins de santé grâce à l’élargissement des possibilités de formation en leadership, à l’amélioration de la qualité et à la gestion des ressources.

Haut de la page

BJ Hancock, MD, FRCSC

BJ Hancock

La Dre Hancock est chirurgienne pédiatrique et intensiviste pédiatrique à l’Hôpital pour enfants de Winnipeg. Après sa formation médicale prédoctorale à l’Université du Manitoba (1980–1984), un stage en rotation à l’Université Dalhousie (1984–1985), un programme de résidence en chirurgie générale, y compris une maîtrise ès science à l’Université du Manitoba (1985–1990) et une formation complémentaire en chirurgie pédiatrique et en soins intensifs pédiatriques à l’Université de Montréal (1990–1992 et 1992–1993), la Dre Hancock est revenue à Winnipeg afin d’occuper un poste d’enseignement aux départements de chirurgie, et de pédiatrie et de santé de l’enfant à l’Université du Manitoba.

Elle est actuellement directrice du service de chirurgie pédiatrique à l’Hôpital pour enfants de Winnipeg, Département de pédiatrie et de santé de l’enfant, et est chef de la section de chirurgie pédiatrique au Département de chirurgie depuis 2005. Elle a été nommée au sein du conseil d’administration de l’American College of Surgeons en octobre 2011 et est secrétaire-trésorière de l’Association canadienne de chirurgie pédiatrique. Elle fait partie de divers comités, équipes de soins aux patients et associations professionnelles. Elle administre le Programme de soins avancés de réanimation traumatologique du Manitoba et contribue activement à plusieurs programmes de formation médicale postdoctorale des résidents et programmes de stages de perfectionnement.

Haut de la page

Douglas M Hedden, MD, FRCSC

Douglas M Hedden

Le Dr Hedden a obtenu son diplôme de médecine et reçu sa formation en orthopédie à l’Université Queen’s de Kingston (Ontario). Il a suivi une formation complémentaire en orthopédie pédiatrique à l’Hôpital pour enfants malades sous l’égide de l’Université de Toronto, s’intéressant en particulier aux déformations de la colonne vertébrale. Il a poursuivi sa formation au Massachusetts General Hospital de Boston, où il a été titulaire d’une bourse de recherche offerte dans le cadre d’un programme de la Harvard University.

Il a d’abord établi sa pratique à l’Université Queen’s, pour s’installer ensuite à Toronto, où il s’est perfectionné en chirurgie vertébrale pédiatrique à l’Hôpital pour enfants malades, devenant le directeur médical du programme de traumatologie de l’hôpital. Il a également été directeur du programme de chirurgie orthopédique à l’Université de Toronto. En 2005, il a établi sa pratique en Alberta où il a été chef de la chirurgie pédiatrique à l’Hôpital pour enfants Stollery et directeur de la division de chirurgie pédiatrique à l’Université de l’Alberta.

Depuis 2006, il est titulaire de la chaire professorale de chirurgie Walter Stirling Anderson de la Faculté de médecine et de dentisterie de l’Université de l’Alberta. Il est aussi directeur du Département clinique de chirurgie pour la zone d’Edmonton des Services de santé de l’Alberta. Ce poste prendra fin le 30 novembre 2016, date à partir de laquelle il assumera les fonctions de vice-président associé (Recherche) à l’Université de l’Alberta.

Le Dr Hedden participe de très près aux activités du Collège royal des médecins et chirurgiens, où il a été président du Comité de spécialité en orthopédie. Depuis 2010, il est président du Comité consultatif sur les fondements chirurgicaux. Il siège également au Comité de l’agrément et au Comité des spécialités, préside le Comité des affaires des Associés et participe activement comme visiteur d’agrément. Il est également membre du Conseil et du Bureau du Conseil du Collège royal.

Sur le plan clinique, il demeure actif avec une pratique dédiée au traitement des enfants atteints de troubles de la colonne vertébrale.


Haut de la page

Brian Hodges, MD, FRCPC

Brian Hodges

Le Dr Brian Hodges a obtenu son diplôme de médecine à l’Université Queen’s en 1989 et il a terminé sa résidence en psychiatrie à l’Université de Toronto en 1994; il a obtenu une maîtrise en enseignement supérieur en 1995 et un doctorat en 2007. De 2003 à 2011, il a dirigé le Centre Wilson de l’Université de Toronto, l’un des plus importants centres de recherche sur la formation des professionnels de la santé du monde. De 2004 à 2008, il a présidé le Comité de l’évaluation du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, qui supervise l’évaluation de 62 programmes de spécialité au Canada.

Dr. Hodges is a professor in the Faculty of Medicine and Faculty of Education at the University of Toronto in Toronto, Ont., where he is also the Richard and Elizabeth Currie Chair in Health Professions Education Research at the Wilson Centre for Research in Education. He is also vice president, Education, at the University Health Network in Toronto (e.g. Toronto General, Toronto Western, Princess Margaret and Toronto Rehabilitation Institute hospitals). He leads the AMS Phoenix Project: A Call to Caring, which is an initiative to rebalance the technical and compassionate dimensions of health care.

Sur la scène internationale, il a collaboré avec des facultés de médecine et des organisations de délivrance de permis d’exercice en Nouvelle-Zélande, en Suisse, en Pologne, au Japon, en Jordanie, en Israël, en France, en Chine, en Australie et en Éthiopie. En 2003, il a passé un an à l’Université de Paris, où il a obtenu un diplôme en économie de la santé et sciences sociales, puis il a établi des partenariats avec l’Université de Paris et l’École des hautes études en santé publique (EHESP), où il est membre du Conseil des formations.


Haut de la page

Kevin Imrie, MD, FRCPC, FACP

Kevin Imrie

Kevin Imrie, MD, FRCPC, FACP, est médecin en chef et professeur en médecine au Centre des sciences de la santé Sunnybrook. Hématologue clinicien, le Dr Imrie est également vice-président, Éducation, au Département de médecine de l'Université de Toronto et il supervise la formation médicale aux niveaux prédoctoral, postdoctoral et continu. Sa nomination au poste de président désigné entre en vigueur immédiatement.

Médecin et éducateur médical dévoué, le Dr Imrie a occupé divers postes de direction au Collège royal, notamment à titre de vice-président de l'Éducation, ainsi qu'à l'Université de Toronto, à titre de directeur des programmes d'études postdoctorales et doyen associé, Admission et Évaluation à la formation médicale postdoctorale. Il participe activement aux activités du Collège des médecins et chirurgiens de l'Ontario et de nombreuses autres organisations à l'échelle du Canada.

Le Dr Imrie est un enseignant très respecté et il a déjà reçu de nombreux prix liés à l'enseignement, dont le prestigieux Prix d'excellence en formation médicale postdoctorale de la Faculté de médecine et le Prix de l'enseignant de l'année du Département de médecine de l'Université de Toronto.


Haut de la page

Alika Lafontaine, BSc, MD, FRCPC

Alika Lafontaine

Autochtone de descendance crie et anishinabe, le Dr Alika Lafontaine est né et a grandi dans le territoire régi par le Traité no 4 du sud de la Saskatchewan. Enfant, on lui a diagnostiqué un trouble d’apprentissage; ses parents ont donc pris la décision difficile de lui faire l’école à la maison puis, à 16 ans, il est devenu l’un des plus jeunes bénéficiaires d’une prestigieuse bourse de recherche de premier cycle du CRSNG à l’Université de Regina.

Après avoir obtenu un baccalauréat en chimie, il a suivi une formation médicale à l’Université de la Saskatchewan, puis un stage de perfectionnement en anesthésiologie. Durant son stage, il a remporté la compétition du « Canada's Next Great Prime Minister » de la CBC avec une campagne axée sur la réconciliation des relations entre les peuples autochtones et les Canadiens. En plus des autres prix et honneurs qu’il a reçus, il demeure le plus jeune lauréat du Prix Indspire, le plus important ordre honorifique remis par les peuples autochtones à l’un des leurs depuis 20 ans et, en 2015, on lui a décerné le Prix des jeunes leaders de l'Association médicale canadienne (médecin en début de carrière).

Ses propres récits, visites aux patients et expériences alimentent les conférences qu’il présente partout au Canada; il traite en outre de l’influence des préjugés, de la discrimination et du racisme sur les soins aux patients, et de l’urgence d’y remédier pour améliorer la santé des Premières Nations, des Métis et des Inuits.

Le Dr Lafontaine siège actuellement aux conseils de plusieurs organismes sans but lucratif, dont l’Association des médecins indigènes du Canada. Il est membre élu du forum représentatif de l’Alberta Medical Association et il dirige le Programme de santé autochtone de la zone Nord d’Alberta Health Services.


Haut de la page

Robert LaRoche, MD, FRCSC

Robert LaRoche

Le Dr LaRoche a commencé sa carrière à Halifax en tant qu’ophtalmologue pédiatrique; il comptait y rester cinq ans « avant de passer dans des établissements plus grands et mieux dotés afin d’enrichir ses activités professionnelles ». Cependant, le département d’ophtalmologie à l’Université Dalhousie venait d’être « restructuré » sous la direction du visionnaire Dr Ray Leblanc. La décision de rester dans cet environnement dynamique où exercent des collègues passionnés n’a pas été difficile : le milieu était propice au développement de l’excellence dans les soins, l’enseignement et la recherche; c’est exactement ce qui s’est produit. Cette petite surspécialité, dans un domaine qui connaissait une croissance rapide au début des années 1980, offrait des possibilités de participation à plusieurs égards : enseignement dynamique, recherches de pointe, facilité d’influencer les politiques de santé publique relatives à la vue chez les enfants, et structures administratives ouvertes accueillant favorablement la croissance dans un nouveau domaine d’expertise au pays et ailleurs dans le monde.

Cette évolution nécessitait une participation active à un bon nombre de comités à l’échelon local, national et international dans le domaine de la surspécialité de l’ophtalmologie et du strabisme pédiatrique; le curriculum vitae du Dr LaRoche fait état de ces activités. Le Collège royal a influé sur le parcours du Dr Laroche lors de son affectation à un poste de directeur de programme de résidence qu’il devait occuper pendant 12 ans; au cours de cette période, le programme a été soumis à trois examens d’agrément. Ces circonstances ont produit leur lot de difficultés, mais elles ont généré une meilleure compréhension du processus de formation de jeunes adultes ainsi que de l’influence que peut exercer le Collège royal pour favoriser la croissance de professionnels compétents ET respectueux de l’éthique tout au long de leur carrière.

C’est récemment dans le cadre de mon travail à titre de membre du Comité consultatif régional (région de l’Atlantique – 5) et lors d’une première rencontre au Comité des politiques publiques et de la santé que j’ai perçu encore plus clairement l’influence générale des activités du Collège royal. Si l’on m’en offrait la possibilité, je serais honoré de siéger au Conseil, de continuer à approfondir mes connaissances et d’aider le Collège royal à poursuivre sa mission sans cesse évolutive dans le milieu de la santé au Canada.


Haut de la page

Pierre Leblanc, MD, FRCPC

Pierre Leblanc, MD, FRCPC

Le Dr LeBlanc a terminé ses études en médecine en 1979 et en pneumologie en 1983 à l’Université Laval. Après deux années de recherche en physiologie de l’exercice à l’Université McMaster, il est retourné à l’Université Laval en 1985 en tant que pneumologue où il exerce toujours. Il a passé 10 ans à faire des recherches tout en assumant progressivement des responsabilités administratives. Il a été directeur du programme de pneumologie de 1992 à 1999.

De 2002 à 2010, le Dr LeBlanc a occupé le poste de doyen aux études postdoctorales à l’Université Laval. Depuis 2011, il est président du Département de médecine à la même université. De 2002 à 2010, il a été membre du Collège des médecins du Québec (CMQ) et, de 2006 à 2011, membre du Comité de l’agrément du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Pendant cette période, il a participé à de nombreuses visites d’agrément pour le Collège royal et le CMQ. De 2010 à 2013, il a également été membre du comité exécutif du projet national L’avenir de l’éducation médicale au Canada – volet postdoctoral (projet conjoint de l’AFMC, du CMFC, du Collège royal et du CMQ). Depuis 2012, il est membre du Comité de l’éducation spécialisée du Collège royal.


Haut de la page

Sophia Leong

Sophia Leong

En plus d’être directrice du programme de MBA pour cadres de l'École de gestion Telfer, Sophia Leong est cadre en résidence à l’Alliance canadienne pour les technologies avancées, membre du conseil consultatif de Startup Canada et juge invitée à de nombreux concours d’entreprises de démarrage. Elle dirige également l’entreprise 3Coins, qui offre des services stratégiques et opérationnels aux sociétés technologiques locales et internationales.

Elle a accepté de diriger le programme de MBA pour cadres dans l’espoir de redonner à un programme qui a grandement influencé sa vie, tant sur le plan personnel que professionnel. Avant d’accepter cette nomination, Sophia a occupé divers postes de direction, dont celui de vice-présidente du Développement des affaires chez KLOCwork Solutions, une entreprise de solutions logicielles qu’elle a cofondée et commercialisée alors qu’elle travaillait au sein de Nortel Networks.

Sophia a acquis une vaste expérience en gestion stratégique et générale auprès d’entreprises technologiques. Au sein de Nortel Networks, elle a participé à la commercialisation d’entreprises en recourant à des investisseurs providentiels et des marchés de capital-risque. Elle a participé à la gestion de sept entreprises d’envergure mondiale utilisant des technologies telles que la technologie neurologique, la reconnaissance vocale, le paiement électronique, la gestion et la protection de contenu numérique ainsi que des applications stratégiques d’évaluation pour les biens logiciels. Elle a joué un rôle moteur auprès des directeurs généraux de ces entreprises et elle était chargée de rendre compte à leurs conseils d’administration.

Elle a reçu de nombreux prix pour sa contribution exceptionnelle et a également contribué au brevetage de processus commerciaux dans le domaine des fusions et d'acquisitions au sein de Nortel Networks et Nortel Technology. Elle est actuellement présidente ou membre du conseil d'administration de plusieurs entreprises en démarrage, et elle vient de se retirer de deux entreprises de démarrage qu’elle a cofondées.


Haut de la page

Sarkis Meterissian, MD, FRCSC

Sarkis Meterissian, MD, FRCSC

Le Dr Meterissian est professeur titulaire de chirurgie et d’oncologie, directeur de la Clinique du sein des Cèdres du CUSM et membre du Centre d’éducation médicale. Il est également chef du groupe de sites pour les tumeurs du sein au CUSM. Il a été professeur à l’Université McGill de 1998 à 1999 et a été inscrit au Tableau d’honneur des professeurs pour l’excellence en éducation en 2005. Il a été directeur du programme d’oncologie chirurgicale générale de 1997 à 2001 puis de chirurgie générale de 2001 à 2007, devenant par la suite vice-doyen aux études médicales postdoctorales et aux affaires professionnelles à la Faculté de médecine de 2007 à 2014.

En 2007, l’Association pour l’enseignement de la chirurgie lui a décerné le Prix de l’enseignant exceptionnel lors de sa réunion annuelle. De 2007 à 2009, le Dr Meterissian a été président de la Société canadienne d’oncologie chirurgicale et, de 2013 à 2015, président de Breast Surgery International. En 2014, il a été président de l’Association canadienne des chirurgiens universitaires.

Le Dr Meterissian a siégé pendant six ans au Comité de l’agrément du Collège royal et pendant trois ans au Comité d’examen et d’agrément des programmes de résidence internationaux. Dans le passé, il a également été examinateur oral pour l’examen en chirurgie générale du Collège royal.


Haut de la page

Amy Nakajima, MD, FRCSC

Obstétricienne-gynécologue à l’Hôpital d’Ottawa

Amy Nakajima

La Dre Nakajima a fait sa résidence à l’Université de la Saskatchewan et obtenu son certificat du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada en obstétrique et gynécologie en 2000. Elle offre des services de consultation en obstétrique et gynécologie au Wabano Centre for Aboriginal Health et à la Résidence Élisabeth Bruyère, de même qu’à l’Hôpital Saint-Vincent pour les patients ayant des besoins de soins complexes, à Ottawa.

La Dre Nakajima est enseignante clinicienne à la faculté de médecine de l’Université d’Ottawa; elle offre de la formation sur la sécurité des patients au premier cycle et aux études postdoctorales, en plus d’enseigner l’obstétrique et la gynécologie, et s’intéresse particulièrement à l’utilisation des modalités de simulation. Elle a contribué à la rédaction du Guide des bonnes pratiques, le programme sur la sécurité des patients en ligne de l’Association canadienne de protection médicale à l’intention des professeurs et des étudiants en médecine. Elle donne régulièrement des ateliers de perfectionnement professoral sur le thème de l’enseignement de la sécurité des patients lors de conférences nationales sur la formation médicale, dont la Conférence canadienne sur l’éducation médicale, la Conférence internationale sur la formation des résidents et le Sommet de simulation du Collège royal.

La Dre Nakajima a été membre des groupes de travail qui ont élaboré les Lignes directrices nationales relatives à la divulgation : parler ouvertement aux patients et aux proches de l’Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP). Elle est membre du groupe de gestion des incidents de l’ICSP et porte-parole pour le cours canadien pour les coordonnateurs de la sécurité des patients. De plus, elle participe, en tant que conseillère, au groupe de travail sur l’amélioration de la qualité et la sécurité des patients 2015 CanMEDS du Collège royal, lequel vise à perfectionner les compétences liées à la sécurité des patients et à l’amélioration de la qualité dans cette prochaine édition du cadre de compétences CanMEDS des pour les médecins. Elle est la principale auteure du livre blanc sur la sécurité des patients du Collège royal des médecins et des chirurgiens du Canada intitulé Une culture équitable de sécurité des patients.

La Dre Nakajima collabore activement aux travaux du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada depuis 2003, ayant été membre des comités consultatifs régionaux des régions 1 et 3, et du Comité des affaires des Associés. Elle siège actuellement au Conseil, et est membre du Comité de la gouvernance et du Comité des spécialités. Elle sera heureuse de siéger au Conseil pour un second mandat.


Haut de la page

James O’Brien, MD, FRCSC

Professeur agrégé de chirurgie plastique, Université Dalhousie

James O’Brien

Né à St. John’s (Terre-Neuve), le Dr O’Brien a obtenu son diplôme de médecine de l’Université Memorial de Terre-Neuve et son certificat en chirurgie plastique du Collège royal en 1985, ayant effectué sa résidence à l’Université de Toronto. Il a effectué une formation complémentaire sur les nerfs périphériques et, un an plus tard, s’est joint au personnel de la Corporation des sciences de la santé de l’Atlantique, pour ensuite y devenir chef du service de chirurgie plastique, puis directeur des services chirurgicaux. En 2001, il a été nommé chef du personnel, puis vice-président des affaires médicales.

En 2009, il a été nommé conseiller spécial à la recherche médicale au Réseau de santé Horizon du Nouveau-Brunswick et, en 2010, vice-président de la recherche et de l’innovation en santé. Il a fait partie de nombreux groupes d’experts régionaux et nationaux en soins de santé et santé et sécurité. Au cours des 10 dernières années, il a participé à la mise sur pied du Comité directeur sur la formation médicale du Nouveau-Brunswick et a siégé en tant que conseiller du sous-ministre de l’éducation postsecondaire au comité de gestion du Programme de formation médicale de l’Université Dalhousie. Ces activités ont mené à la création du campus de médecine de l’Université Dalhousie au Nouveau-Brunswick en 2010. Le Dr O’Brien a effectué le stage « FORCES » de la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé et a été examinateur pour les examens du Collège royal en chirurgie plastique.

Le Dr O’Brien enseigne actuellement à l’Université Dalhousie et à l’Université Memorial de Terre-Neuve. Membre du Conseil du Collège royal depuis 2010, il fait partie de nombreux comités de cette organisation (p. ex., Comité de la gouvernance, Comité d’évaluation du directeur général, Comité des affaires des Associés); il a été aussi président du Comité consultatif de la région 5. Plus récemment, il est devenu président du Comité des services intégrés et siège au Bureau du Conseil du Collège royal.


Haut de la page

Donald Palisaitis, MD, FRCPC

Donald Palisaitis

Diplômes et certificats
Université de Sherbrooke, diplôme de médecine, 1982; certification du Collège royal et adhésion à titre de membre, médecine interne à l’Université McGill, 1986; cardiologie à l’Université de Toronto, 1986-1987; diplôme de l’American Board of Internal Medicine, 1986; formation postdoctorale en cardiologie interventionnelle, Institut de cardiologie de Montréal, Université de Montréal, 1987-1988.

Affectations
Professeur adjoint de médecine; cardiologue à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal depuis 1988; membre du corps professoral de la faculté de médecine de l’Université de Montréal depuis 1988; directeur des soins coronariens de 1994 à 1996; chef de la division de cardiologie de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal de 2000 à 2006; directeur du programme de formation en cardiologie adulte à l’Université de Montréal (depuis 2006); membre du Comité de spécialité en cardiologie du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada depuis 2006.

Associations médicales
Association des cardiologues du Québec; Collège des médecins du Québec; American Board of Internal Medicine; Fédération des médecins spécialistes du Québec; Société canadienne de cardiologie; membre de la Société québécoise d’insuffisance cardiaque; membre de l’Association canadienne de cardiologie d’intervention.

Distinctions, subventions et prix
Prix d’excellence en enseignement de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal en 1994; prix d’excellence en enseignement de la faculté de médecine de l’Université de Montréal.


Haut de la page

Kaif Pardhan, MD, FRCPC

Kaif Pardhan, MD, FRCPC

Le Dr Kaif Pardhan a étudié la médecine à l’Université du Manitoba et a terminé sa résidence en médecine d’urgence à l’Université de Toronto. Il est actuellement médecin-hygiéniste au Centre des sciences de la santé Sunnybrook et à l’Hôpital pour enfants McMaster. Le Dr Pardhan a un intérêt soutenu pour l’éducation médicale, la gestion de la fatigue dans la formation des résidents et l’administration des soins de santé. Au cours de sa formation, il a été président de l’Association des étudiants en médecine du Manitoba et de l’Association professionnelle des résidents de l’Ontario ainsi que vice-président de Médecins résidents du Canada (MRC, anciennement ACMR). Il a également été membre du conseil d’administration de l’Association médicale canadienne (AMC) et observateur du conseil à l’Association médicale de l’Ontario. Dans ces rôles, il a représenté ses collègues à l’échelle locale, provinciale et nationale.

Les intérêts du Dr Pardhan en éducation médicale comprennent les évaluations des enseignants et des stagiaires, l’amélioration continue de la qualité, la formation en leadership et les transitions de carrière. Ses recherches portent sur l’amélioration du nombre d’évaluations reçues par les enseignants cliniques, la supervision et l’évaluation des résidents seniors par des médecins nouveaux à la pratique. Il estime qu’encadrer les leaders tout au long de leur formation et au début de la pratique autonome renforcera la capacité de leadership des médecins dans le système de santé canadien. Il a démontré le bien-fondé de cette théorie en assurant le mentorat de stagiaires et de dirigeants organisationnels.

Les rôles antérieurs du Dr Pardhan lui ont permis d’acquérir de l’expérience en matière de gouvernance organisationnelle, de planification stratégique et de gestion du changement. Il a neuf ans d’expérience au sein de conseils d’administration et de groupes dirigeants. Durant cette période, il a participé à l’élaboration et à la mise en œuvre de plans stratégiques à MRC et à l’AMC. Il possède également de l’expérience dans les processus de recherche et de sélection des dirigeants ainsi que des cabinets de consultants et des conseillers juridiques.

Enfin, comme nouveau médecin en pratique, le Dr Pardhan apportera un solide bagage comme représentant de ses collègues au Collège royal. Son optique nous sera d’un précieux concours à mesure que nous cherchons à recruter de nouveaux Associés et à poursuivre les activités de notre organisation sous le signe de la réussite.


Haut de la page

Bill Pope, MD, FRCPC

Bill Pope

Natif de Winnipeg, le Dr Pope a fait ses études de médecine et sa formation d’anesthésiologie à l’Université du Manitoba. Il a été chef de la Section d’anesthésie pour adultes au CSS, directeur de programme en anesthésiologie et doyen associé des études prédoctorales à l’Université du Manitoba, ainsi qu’examinateur en chef à l’épreuve orale d’anesthésie pour le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Il a fait son droit durant « sa jeunesse tardive » et a été vice-président administratif des services médicaux à l’Hôpital St. Joseph’s d’Hamilton. Il a ensuite regagné Winnipeg, pour y assumer les fonctions de registraire adjoint [Plaintes] au Collège des médecins et chirurgiens du Manitoba (CMCM). Pendant 15 ans, il a été registraire et directeur général du CMCM. Il a aussi présidé la Fédération des ordres des médecins du Canada. Il a pris sa retraite du CMCM en janvier 2015, date où il a été nommé membre honoraire du Collège des pharmaciens du Manitoba. C’est aussi en 2015 qu’il a reçu un prix d’excellence administrative octroyé par Doctors Manitoba. En 2016, il reçoit le Prix pour services distingués du Conseil des gouverneurs de l’Université du Manitoba.

Dans le passé, il a été membre du Comité des titres et du Comité de l’agrément du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, membre du comité d’examen écrit et examinateur en chef à l’épreuve orale d’anesthésie.

Le Dr Pope s’est grandement investi auprès d’organismes communautaires à vocation sociale et artistique. À cet égard, il a notamment fait partie des conseils d’administration de l’Orchestre symphonique de Winnipeg, de l’Opéra du Manitoba, du Royal Manitoba Theatre Centre, du Manitoba Music Baroque, d’Opera Hamilton, du Conseil de PLAN Canada [anciennement connu sous le nom de Plan de parrainage] ainsi que de Centraide de la grande région de Winnipeg et de Hamilton-Wentworth. En 2016, il complète sa dixième année comme membre du comité de sélection de la bourse Rhodes pour les Prairies canadiennes.

À l’heure actuelle, il siège au Conseil du St. John’s College (anglican) de l’Université du Manitoba et aux conseils d’administration de Manitoba Opera et de Camerata Nova. De plus, il est membre du comité de sélection du Prix des futurs leaders du Manitoba et de la Marche de la renommée de Winnipeg ainsi que du comité de sélection du Conseil des gouverneurs de l’Université du Manitoba pour les lauréats du prix honorifique. Pour compléter son diplôme d’associé de piano du Conservatoire royal de Toronto, il étudie actuellement la voix auprès du professeur Mel Braun de la Faculté de musique Desautels de l’Université du Manitoba.


Haut de la page

Trudy Reid, MHA

Trudy Reid

En tant que conseillère principale chez treidconsulting, Mme Reid a collaboré avec des organismes nationaux, des universités et d’autres intervenants pour aider à élaborer des initiatives de planification et des solutions durables au sein des structures à l’échelle du système. Habitée par l’esprit d’innovation, elle est une facilitatrice douée et expérimentée.

Pendant plus de 40 ans, Mme Reid a occupé différents postes administratifs de haut niveau et de direction dans le secteur des soins de santé. Elle s’est révélée être une leader visionnaire, et continue de plaider pour l’amélioration de nos systèmes de santé et de formation intégrés. Mme Reid est l’ancienne directrice générale du Winchester District Memorial Hospital, où elle a dirigé la mise sur pied du Centre of Excellence for Rural Health and Education. Au cours de sa carrière, elle a aussi été directrice du Centre régional de cancérologie d’Ottawa et agente principale de projet, Soins aigus, pour Agrément Canada.

Mme Reid a collaboré efficacement avec les dirigeants universitaires pour planifier et mettre en œuvre des améliorations cliniques et pédagogiques. Cette collaboration a notamment eu lieu alors qu’elle était gestionnaire des affaires médicales à l’Hôpital Civic d’Ottawa et gestionnaire des services intégrés, Affaires médicales et universitaires, au London Health Sciences Centre et au St. Joseph’s Health Care London. Elle a reçu un prix du président du comité médical consultatif mixte pour les contributions remarquables qu’elle a apportées aux hôpitaux de London. Sa candidature a aussi été proposée pour le prix de la Professional Association of Interns and Residents of Ontario (PAIRO) en raison sa contribution exceptionnelle à la formation des résidents dans les hôpitaux de London.

Ses débuts dans le domaine des soins infirmiers spécialisés à Terre-Neuve-et-Labrador, en Ontario et en Alberta lui ont permis d’acquérir de vastes connaissances des soins de santé à l’échelle locale.

Mme Reid est titulaire d’une maîtrise en administration de la santé de l’Université d’Ottawa.


Haut de la page

Richard Reznick, MD, FRCSC

Richard Reznick

Depuis sa première nomination au sein du corps professoral de l'Université de Toronto en 1987, le Dr Reznick est demeuré actif dans les domaines de la chirurgie colorectale et de la recherche en éducation médicale. Il a joué un rôle clé dans le développement d'un examen fondé sur le rendement, maintenant utilisé pour les demandes de permis d'exercice de la médecine au Canada. Il a mené un programme de recherche sur l'évaluation des compétences techniques des chirurgiens et il a supervisé un programme de stage de perfectionnement sur la formation en chirurgie.

À la Faculté de médecine de l'Université de Toronto, il a été le premier directeur du Wilson Centre for Research in Education du Réseau de santé universitaire, de 1997 à 2002. En 1999, il a été nommé vice-président de l'éducation au Réseau de santé universitaire. Il a été, pendant huit ans, professeur R.S. McLaughlin et président du Département de chirurgie de l'Université de Toronto, soit de 2002 à 2010.

En juillet 2010, le Dr Reznick a accédé au poste de doyen de la Faculté des sciences de la santé de l'Université Queen's et de président-directeur général de la Southeastern Ontario Academic Medical Organization.

Le Dr Reznick a reçu de nombreux prix pour ses contributions à l'éducation, notamment la Médaille du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada en chirurgie, le Prix de l'éducateur éminent de l'Association for Surgical Education, le Prix John P. Hubbard du National Board of Medical Examiners, le Prix Daniel C. Tosteson de leadership dans l’éducation médicale, le tout premier Prix du président en enseignement de l'Université de Toronto remis en 2006 et le Prix du Karolinska Institutet pour la recherche en éducation médicale. En juillet 2011, le Dr Reznick a obtenu le titre d'Associé honoraire du Royal College of Surgeons of Scotland et, en novembre 2011, le titre d'Associé honoraire du Royal College of Surgeons in Ireland.


Haut de la page

David Ross, MD, FRCSC

David Ross

Né dans le sud de l’Ontario, le Dr Ross a obtenu son diplôme de la faculté de médecine de l’Université de Toronto. À la suite d’un stage et d’une formation d’un an en anesthésie à l’Université McGill, il a exercé à titre d’omnipraticien-anesthésiste dans le nord de l’Ontario pendant deux ans; il a par la suite entrepris une formation en chirurgie générale qui a été suivie d’une formation en chirurgie vasculaire et thoracique à l’Université Dalhousie à Halifax. Il a ensuite fait un stage de perfectionnement de deux ans en chirurgie cardiaque congénitale à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto et au Royal Brompton National Heart Hospital de Londres, au Royaume-Uni.

Après huit années de pratique à titre de chirurgien cardiaque adulte et pédiatrique à Halifax, il s’est installé à Edmonton en 2001 afin de collaborer à l’expansion du programme de chirurgie cardiaque congénitale du Stollery’s Children’s Hospital.

Le Dr Ross est l’auteur et le coauteur de plus de 130 publications revues par des pairs. Ses recherches sont centrées sur les causes de défaillance des valves humaines utilisées dans les chirurgies cardiaques pratiquées sur des enfants et sur les issues neurodéveloppementales de ces chirurgies. En 2010, il a été nommé directeur de la division de la chirurgie cardiaque à l’Université de l’Alberta et chef de la chirurgie cardiaque pour la région d’Edmonton au sein des services de santé de l’Alberta. Il vient de terminer son mandat de président de la Société canadienne des chirurgiens cardiaques (2012-2014).

Au sein du Collège royal, le Dr Ross a été le premier directeur du Comité du programme intégré de résidence de six ans en chirurgie cardiaque à l’Université Dalhousie (1997-2001); il a également été membre (1995-2000), puis président (2000-2006) du Comité de spécialité en chirurgie cardiaque, vice-président du jury d’examen en chirurgie cardiaque (1999-2001), et membre du Comité consultatif régional, région 1 (2009 à aujourd’hui).

Marié et père de jumeaux maintenant âgés de 25 ans, il consacre ses temps libres à des activités de plein air, notamment le ski et la randonnée pédestre, et à piloter son petit avion.


Haut de la page

Kamal Rungta, MD, FRCPC

Kamal Rungta

Le Dr Kamal Rungta a obtenu son diplôme de médecine en 1979 de l’Université de Toronto, au Canada. Il a terminé sa formation de résident en psychiatrie à l’Université de la Colombie-Britannique en 1983; il s’est par la suite spécialisé en polysomnographie clinique et a obtenu l’agrément en 1986 (cette disciplinje relève depuis de l’American Board of Sleep Medicine). Il a été codirecteur du programme de résidence en psychiatrie de l’Université de la Colombie-Britannique de 1996 à 2002 où il a été promu professeur clinicien en psychiatrie. Il a été doyen coassocié à la formation médicale postdoctorale à l’Université de la Colombie-Britannique de 2002 à 2010. Pendant cette période, le programme a connu une croissance appréciable, passant de 450 à plus de 1 100 résidents par l’adoption d’un modèle de formation médicale répartie géographiquement qui a été reconnu à l’échelle internationale comme une approche novatrice efficace. Il a été nommé doyen exécutif intérimaire, Formation 2011, et, depuis 2012, il assume le rôle de conseiller principal auprès du doyen exécutif en ce qui a trait à la formation médicale à l’Université de la Colombie-Britannique.

Au cours des quinze dernières années, le Dr Rungta a assumé divers rôles au sein du Collège royal, principalement en ce qui concerne l’agrément des programmes de résidence et le perfectionnement des visiteurs, la délivrance de titres, et en tant que directeur de programme. Il a participé à de nombreuses équipes d’agrément du Collège royal, ayant présidé les évaluations des programmes postdoctoraux de l’Université du Manitoba, de l’Université McMaster et de l’Université de Toronto. Il a également animé plusieurs ateliers à l’échelon local, national et international portant sur la formation médicale postdoctorale. En 2011, il a fait partie d’une équipe du Collège royal qui a examiné les programmes de résidence à l’Université pontificale de Santiago au Chili et effectué un exposé sur le professionnalisme dans la formation pré et postdoctorale. En 2012, il a participé à une consultation sur les programmes au Peking First University Hospital et présenté un exposé sur la formation médicale fondée sur les compétences. En 2013, il s’est rendu à l’Université du roi Abdulaziz à Djeddah pour examiner son système de formation médicale postdoctorale et la possibilité de création de programmes de résidence hybrides. En 2014, il a fait partie d’une équipe du Collège royal qui a visité le Koweït et le Sultanat d’Oman. Il est ancien président du Comité des titres du Collège royal et ancien membre du Comité de l’éducation du Collège royal. En novembre 2013, il a été nommé au nouveau poste de président du Comité d’examen des programmes internationaux du Collège royal chargé d’élaborer des normes internationales d’agrément ainsi qu’un processus d’examen des programmes de résidence internationaux. Il a également été nommé membre du Comité de l’agrément du Collège royal en 2013.

Le Dr Rungta a dirigé la participation de l’Université de la Colombie-Britannique lors du projet de Santé Canada intitulé L’avenir de l’éducation médicale au Canada (AEMC-PD), volet postdoctoral, et est membre du Comité directeur chargé de la mise en œuvre du volet postdoctoral . Il copréside le comité chargé de la mise en œuvre des recommandations sur la transition vers la résidence et vers l’exercice autonome.

Tout au long de sa carrière, le Dr Rungta a maintenu une pratique clinique à temps partiel. Outre son intérêt envers la formation médicale postdoctorale et ses contributions à ce chapitre, il a collaboré avec l’Université de la Colombie-Britannique à l’élaboration de la Stratégie sur la santé des Autochtones, examinant le programme d’admission des Autochtones en médecine et le système de choix de cours optionnels à l’échelon prédoctoral. Il a présidé le Comité directeur du renouvellement du programme de médecine et est l’actuel président des comités de promotion des étudiants en médecine.


Haut de la page

Michael Strong, MD, FRCPC

Michael Strong, MD, FRCPC

Le Dr Michael J. Strong est doyen de l’École de médecine et de dentisterie Schulich et professeur à l’Université Western. Il est également titulaire de la chaire Arthur J. Hudson en recherche sur la SLA. Il a fait ses études de premier cycle en biochimie et médecine à l’Université Queens à Kingston (1976–1982), en neurologie à l’Université Western (1982–1987) et en formation postdoctorale au Laboratory of Central Nervous System Studies (dirigé par le Dr Carleton Gadjusek, lauréat d’un prix Nobel) au National Institutes of Health de Bethesda (Maryland) sous la supervision de Ralph M. Garruto, PhD (1987–1990).

Le Dr Strong est scientifique au Robarts Research Institute. De 2000 à 2010, il a occupé le poste de chef de neurologie et coprésident du Département des sciences neurologiques cliniques au Centre des sciences de la santé de London et à l’Université Western. Il a également été coprésident du Consortium canadien de recherche sur la SLA et ancien membre du conseil d’administration de la Société canadienne de la SLA. Le Dr Strong est le chercheur principal de l’Institut ontarien de recherche neurodégénérative, qui a reçu 28,5 millions de dollars en financement parrainé par l’Institut ontarien du cerveau.

Le Dr Strong est rédacteur des textes « Amyotrophic Lateral Sclerosis and the Frontotemporal Dementias » (Oxford University Press, 2010), « Dementia and Motor Neuron Disease » (Taylor & Francis Press) et corédacteur avec la professeure Pamela Shaw du texte « Amyotrophic Lateral Sclerosis » (Blue Book Series). Il a publié plus de 160 articles révisés par des pairs et 29 chapitres, a édité quatre manuels scolaires et a participé comme conférencier invité à plus de 120 conférences nationales et internationales liées à ses recherches sur la SLA.

Le Dr Strong a reçu le Sheila Essay Award en 2005 et le prix Forbes Norris en 2008, et il est le seul Canadien à avoir reçu les deux prix internationaux pour la recherche sur la SLA. Il a été élu membre de l’American Academy of Neurology en 2008 et, en 2009, membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé.

Ses recherches ont porté sur la compréhension de la biologie cellulaire de la SLA (maladie de Lou Gehrig) et elles ont permis de comprendre les mécanismes par lesquels sont formés les dépôts intracellulaires de protéines (composés principalement de neurofilaments) et comment ces agrégats contribuent au processus pathologique de la SLA. Ses recherches ont également contribué à la compréhension des déficits neuropsychologiques liés à la SLA, tant au niveau clinique que cellulaire.


Haut de la page

Bill Tholl M.A., IAS.A

Bill Tholl

Bill Tholl est le président fondateur et chef de la direction de la nouvelle organisation issue de la fusion récente de l’Association canadienne des institutions de santé universitaires et de l’Association canadienne des soins de santé (ACISU/ACS). La nouvelle organisation a pour mandat de parler d’une même voix au nom de la communauté des soins de santé du Canada en vue de faire progresser la performance organisationnelle et celle du système de santé.

Avant de se joindre à l’ACISU/ACS, Bill Tholl a été le directeur général fondateur du Réseau canadien pour le leadership en santé (RCLS, 2009-2014). Ce réseau a été formé pour renforcer la capacité de leadership dans les systèmes de santé et de soins de santé du Canada.

Bill Tholl a également été chef de la direction et secrétaire général de l’Association médicale canadienne (2001-2008) et directeur général de la Fondation des maladies du cœur du Canada (1995-2001). Le Globe and Mail a reconnu son talent pour apporter des solutions aux problèmes du régime d’assurance-maladie et l’a qualifié de « Medicare’s Mr. Fix-it ». Il est un conférencier recherché et présenté comme le « leader des leaders » pour son travail de pionnier auprès du RCLS.

Monsieur Tholl est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en économie de la santé de l’Université du Manitoba et il est l’auteur de nombreux écrits sur divers sujets. Il est le coauteur de Bringing Leadership to Life in Health (Springer, janvier 2014) et l’auteur principal de Twenty Tips for Surviving and Prospering in the Association World (Société canadienne des directeurs d’association, 2010). Il a remporté plusieurs prix nationaux et il est détenteur du titre d’administrateur de sociétés agréé (IAS.A) décerné par l’Institut des administrateurs de sociétés.

Bill Tholl est né et a grandi en Saskatchewan. Il vit à Ottawa avec son épouse Paula. Le couple a trois enfants et quatre petits-enfants.


Haut de la page

Mark Walton, MD, FRCSC

Mark Walton, MD, FRCSC

Le Dr Mark Walton se consacre à l’éducation médicale depuis 1993 quand il s’est joint au corps professoral comme chirurgien pédiatrique à l’Université McMaster. Il est professeur de chirurgie (depuis 2007) et a été vice-doyen de la formation médicale postdoctorale (2004–2016). Avant cela, il était directeur du programme de chirurgie générale (1999–2004) à l’Université McMaster.

Il a été président du comité de gestion postdoctoral du Conseil des facultés de médecine de l’Ontario et ancien président du comité permanent de l’AFMC sur la formation postdoctorale. Il a été membre du Comité de l’agrément (et de son comité directeur) du Collège royal de 2004 à 2010 et a participé à de nombreuses visites d’agrément au cours des 10 dernières années à titre de visiteur d’agrément, de vice-président et de président. Il a participé au volet postdoctoral du projet L’avenir de l’éducation médicale au Canada, ainsi qu’à la refonte de CanMEDS pour son lancement en 2015. En outre, le Dr Walton est vice-président du Comité des spécialités du Collège royal et vice-président du Comité de spécialité en chirurgie pédiatrique.

Les intérêts professionnels du Dr Walton comprennent le mentorat des éducateurs médicaux et des résidents, l’élaboration de systèmes pour la planification des ressources humaines de la santé (RHS) (président de CAPER) et le coût des études postsecondaires. Il siège à de nombreux comités liés aux RHS. En outre, il exerce activement en chirurgie pédiatrique.

Dans ses moments libres, le Dr Walton aime voyager avec sa famille et participe à divers sports, dont les triathlons, les marathons et le hockey.


Haut de la page

Irit Weiser, LL.B

Irit Weiser

Irit Weiser a récemment pris sa retraite à titre d’avocate générale principale et chef des Services juridiques de Santé Canada et de l’Agence de la santé publique du Canada. Dans ses fonctions, elle a fourni des conseils juridiques, politiques et stratégiques aux paliers supérieurs de gouvernement en ce qui a trait à différentes questions liées à la santé, dont la Loi canadienne sur la santé, la prestation des soins de santé aux Premières Nations qui vivent dans les réserves, le Règlement sur les aliments et drogues, la mise en quarantaine et le tabac.

Avant d’être à la tête des Services juridiques de Santé Canada, Mme Weiser a occupé le poste d’avocate générale et directrice, Section des droits de la personne, au ministère de la Justice de 1998 à 2003. À ce titre, elle a fourni des conseils juridiques et politiques, et procuré une aide en matière de litige en lien avec la Charte canadienne des droits et libertés, la Loi canadienne sur les droits de la personne et le droit international en matière de droits de la personne.

Depuis qu’elle a pris sa retraite, Mme Weiser participe à plusieurs activités juridiques pro bono. Elle est notamment membre du Conseil d’éthique de la recherche du Réseau de science de la santé d’Ottawa et du comité de gouvernance stratégique de l’Hôpital Royal Ottawa, en plus d’offrir un appui juridique aux répondants du secteur privé dans le cadre du Programme d’appui au parrainage de réfugiés.


Haut de la page

Jim Wilson, MD, FRCSC

Jim Wilson

Originaire de Port Colborne, en Ontario, le Dr Wilson a obtenu son diplôme de médecine de l’Université Queen’s en 1977 et a terminé sa formation de résident en urologie en 1982. À la suite d’une année supplémentaire de formation à la Mayo Clinic à Rochester, au Minnesota, il a intégré le département d’urologie à la faculté de médecine de l’Université Queens en 1983. Ses champs d’intérêt cliniques comprennent les calculs urinaires et la dysfonction mictionnelle associée à une maladie neurologique. À cet égard, il a mis sur pied un programme clinique conjoint avec la Dre Karen Smith du département de médecine physique et réadaptation, destiné à cette population de patients. Ses sujets privilégiés en matière de recherche se situent dans le domaine clinique; à ce chapitre, il est l’auteur de plus de 50 publications et conférences.

Le Dr Wilson a accédé à la direction du département d’urologie en 1997 et a occupé ce poste jusqu’en 2012. Il a présidé l’association des enseignants cliniques de l’Université Queen’s de 1992 à 1994; ce mandat a coïncidé avec la période de mise en place de nouveaux régimes de financement pour les médecins de cet établissement dont il a été un négociateur très actif auprès du ministère de la Santé et des Soins de longue durée. De 1995 à 1998, il a occupé les fonctions de vice-doyen à l’éducation médicale postdoctorale à son université d’attache. Il a assumé le rôle d’examinateur en chef en urologie pour le Collège royal de 2000 à 2002, et a présidé le Comité de spécialité en urologie de 2002 à 2006. Il a également été président de l’Association canadienne d’urologie en 2002, de même que président de la section du nord-est de l’American Urological Association en 2007-2008.

En 2010, l’Association des urologues du Canada lui a décerné le Prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations. Il a présidé le Comité des titres du Collège royal de 2002 à 2006, ainsi que le Comité des spécialités de 2008 à 2013. Il a été élu au Conseil du Collège royal en 2011. Il a pris sa retraite de l’Université Queen’s, mais il continue d’exercer dans le domaine des soins cliniques ambulatoires. En 2013, il a été élu à un poste de gouverneur à l’American College of Surgeons. L’année suivante, il a été nommé président du Comité de l’éducation du Collège royal. Il a siégé depuis 2008 à l’Investigation, Complaints and Resolutions Committee (Comité des enquêtes, plaintes et rapports) du Collège des médecins et chirurgiens de l’Ontario (CMCO) et a assuré la vice-présidence de ce comité de 2011 à 2013. Il agit actuellement à titre de conseiller médical auprès du CMCO.


Haut de la page