Passer au contenu principal
Suivez-nous

L’édifice du Collège royal

L’édifice du Collège royal est admiré et fait partie du patrimoine architectural d’Ottawa. Situé au 774, promenade Echo à Ottawa (Ontario), l’édifice en briques abritait le monastère des Sœurs du Précieux-Sang. Il a été construit en 1921, et les hautes arches, les superbes vitraux des fenêtres et autres caractéristiques architecturales reflètent sa longue histoire.


Le premier ordre contemplatif au Canada

Fondée en 1881, à Saint-Hyacinthe (Québec), la congrégation des Sœurs du Précieux-Sang exigeait de ses membres six heures ou plus de prières par jour. Comme elles étaient cloîtrées, les religieuses ne pouvaient quitter l’enceinte que pour répondre à des besoins spirituels et physiques véritables. La messe publique était aussi célébrée régulièrement dans la chapelle publique, même si les religieuses assistaient à une messe privée.

Environ 60 religieuses vivaient dans ce couvent au plus fort de ses activités. Lorsqu’il a été vendu, les 11 religieuses encore présentes ont été réinstallées dans un autre couvent situé près de la ville de Québec.


Le Collège royal devient le nouveau propriétaire

L’édifice est d’inspiration classique et compte cinq étages. Il est articulé autour d’un axe central à partir duquel sont disposées des ailes abritant diverses fonctions. L’extérieur de l’édifice est de briques jaune pâle agrémentées de motifs architecturaux simples tels que des fenêtres carrées alternant avec des fenêtres arrondies et un clocher situé au centre. L’édifice original a été conçu par l’architecte canadien Alphonse Contant.

Le Collège royal a acheté la propriété en 1991, menant d’importantes rénovations à l’intérieur de l’édifice avant d’emménager dans ses nouveaux locaux l’année suivante. Les rénovations ont été dirigées par le bureau d’architectes Murray & Murray Associates Inc.


Préserver la tradition dans un lieu de travail moderne

En dépit des importantes modifications dont l’édifice a fait l’objet, l’intégrité architecturale de l’extérieur a été préservée. En 1993, la Ville d’Ottawa a décerné au Collège royal et à l’équipe chargée du projet d’aménagement son certificat au mérite afin de souligner les efforts déployés pour préserver et utiliser l’édifice tout en prêtant attention à des détails tels que la fenestration et les vitraux.

À l’intérieur, la chapelle principale est devenue la salle du Conseil du Collège royal et la chapelle privée des religieuses a été restaurée pour devenir la salle Roddick, un lieu de rencontre et de lecture pour les membres. Les deux salles comptent parmi les attraits architecturaux de l’édifice, avec leurs vitraux et plafonds en voûte. La cour centrale est maintenant un atrium vitré.