Passer au contenu principal
Suivez-nous

Lauréats du Prix de la collaboration internationale du Collège royal


Lauréats de 2019


photo of Dr. HollaarDre Gwen Hollaar, FRCSC

  • Chirurgienne généraliste, Département de chirurgie, Université de Calgary
  • Vice-doyenne de la santé mondiale, Faculté de médecine, Université de Calgary

photo of Dr. LemaireDre Jane Lemaire, FRCPC

  • Consultante praticienne en médecine interne générale, Cumming School of Medicine, Université de Calgary
  • Professeure clinique, Cumming School of Medicine, Université de Calgary

« Les Dres Hollaar et Lemaire, ainsi que leurs collègues laotiens, ont apporté le leadership nécessaire à la création d’une nouvelle école de médecine, de programmes de formation médicale et d’activités de formation médicale continue, au profit de centaines de résidents. Elles travaillent sans relâche avec leurs collègues laotiens pour améliorer les hôpitaux d’enseignement et les centres de formation en milieu rural. »

Dre Gwen Hollaar, FRCSC

La Dre Gwen Hollaar est chirurgienne généraliste au Département de chirurgie et vice-doyenne de la santé mondiale à la Faculté de médecine de l’Université de Calgary.

La Dre Hollaar a consacré sa carrière à des projets de santé mondiale axés principalement sur la formation médicale. À l’échelle locale, elle prépare et informe les stagiaires qui participent aux stages optionnels en santé mondiale et elle agit à titre de mentor auprès des résidents qui participent à des projets en santé mondiale. À l’échelle nationale, elle a dirigé le comité de chirurgie internationale de l’Association canadienne des chirurgiens généraux et organisé deux tables rondes Bethune sur la chirurgie mondiale à Calgary. À l’échelle internationale, elle a dirigé des projets de formation médicale pour le bureau de la santé mondiale de l’Université de Calgary, ou elle y a participé à titre de conseillère. Elle a récemment codirigé l’International Institute for Medical Education Leadership, où des enseignants de huit institutions de pays à faible et moyen revenu se réunissent pour parfaire leurs connaissances, présenter leurs défis et partager leurs réussites en formation médicale.

La Dre Hollaar codirige un projet au Laos avec la Dre Jane Lemaire depuis de nombreuses années. La réussite de ce projet repose sur la collaboration et l’engagement de nombreux collègues laotiens et bénévoles de Calgary.

Dre Jane Lemaire, FRCPC

La Dre Jane Lemaire est consultante en médecine interne générale et professeure clinique au Département de médecine de la Cumming School of Medicine à l’Université de Calgary.

La Dre Lemaire a été éducatrice médicale à l’échelle locale et nationale durant une bonne partie de sa carrière. Elle a reçu de nombreux prix pour ses compétences en enseignement et dirigé des projets novateurs en formation médicale à l’échelle locale. Elle a siégé au Comité de spécialité en médecine interne du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada pendant près de 10 ans, d’abord en tant que membre, puis présidente. Plus récemment, elle a mené des recherches sur l’évolution du rôle de superviseur de l’unité d’enseignement clinique au sein d’un système de santé complexe. Ses recherches portent sur le bien-être des médecins. Elle siège actuellement au Comité consultatif sur la santé des médecins du Collège royal.

Tout au long de sa carrière, la Dre Lemaire a participé à divers projets de santé mondiale. Elle codirige notamment un projet au Laos depuis 20 ans avec la Dre Gwen Hollaar, avec l’aide de nombreux bénévoles et collègues, médecins ou non, de Calgary et du Laos. Cette collaboration très fructueuse est une source intarissable d’amitiés, de changements positifs et d’espoir.

photo of Dr. RosenDr Barry Rosen, FRCSC

  • Directeur du programme d’oncologie gynécologique, Beaumont Health
  • Professeur, William Beaumont School of Medicine, Oakland University

« Le Dr Rosen a participé à la création et au développement d’un programme d’oncologie gynécologique polyvalent et viable dans l'ouest du Kenya, axé sur un programme de stages de perfectionnement; il incarne le summum du leadership et de l’excellence dans l’avancement de la formation médicale postdoctorale et la formation à l’extérieur du Canada. »

Le Dr Barry Rosen a reçu son diplôme en médecine de l’Université Western en 1977. Il a fait son internat au Royal Columbian Hospital de New Westminster, en Colombie-Britannique, puis il a exercé en médecine familiale dans cette province durant un an. Il a fait sa résidence en obstétrique et gynécologie à l’Université McMaster en 1983, puis il a suivi un stage de perfectionnement en oncologie gynécologique à l’Université McMaster et à l’Université de Toronto en 1985.

Par la suite, il est devenu professeur adjoint à l’Université de Toronto, et il a travaillé au Princess Margaret Hospital et à l’Hôpital général de Toronto (aujourd’hui le Réseau de santé universitaire). Il a été nommé professeur agrégé en 1996, puis professeur au Département d’obstétrique et gynécologie en 2010. En 2001, il a été nommé directeur du programme d’oncologie gynécologique à l’Université de Toronto, puis au Réseau de santé universitaire en 2008. En 2003, il a lancé un programme d’oncologie gynécologique au Credit Valley Hospital. Il a exercé à temps plein au Princess Margaret Hospital de 1985 à 2015.

Le Dr Rosen a développé un intérêt pour la santé mondiale lors d’un voyage à Eldoret, au Kenya, il y a une dizaine d’années. À ce moment, le Département d’obstétrique et gynécologie de l’Université de Toronto s’est associé au Academic Model to Provide Access to Health Care (AMPATH), un partenariat dirigé par l’Indiana University. Le projet AMPATH, un consortium d’écoles de médecine nord-américaines, a vu le jour il y a une vingtaine d’années. La Moi University et le Moi Teaching and Referral Hospital offrent ainsi des soins de santé intégrés dans le cadre d’un système de santé durable qui vise à réduire les inégalités en santé. Sa mission est aussi axée sur l’éducation et la recherche.

En Afrique subsaharienne, le cancer du col de l’utérus est le cancer le plus fréquent et la principale cause de décès par cancer. Alors qu’il était au Kenya, le Dr Rosen a participé à la création d’un programme de dépistage du cancer du col de l’utérus, et les gynécologues ont été à même de constater, pour la première fois, que la chirurgie pouvait traiter et guérir les cancers au stade précoce. C’est ce qui a fait germer l’idée de développer un programme d’oncologie gynécologique à la Moi University. Lors d’une deuxième visite, il a appris à deux gynécologues à pratiquer une hystérectomie radicale puis, en collaboration avec la Moi University, il a développé et instauré en 2013 un programme de stage de perfectionnement en oncologie gynécologique. Les stagiaires pouvaient alors suivre la formation au Kenya, dans leur propre environnement, auprès de leurs patients et avec la collaboration de l’université, pour assurer ainsi la qualité et la durabilité du programme. Ce fut le tout premier programme de formation surspécialisée approuvé par la Moi University, et le tout premier du genre en Afrique subsaharienne, en dehors de l’Afrique du Sud. Jusqu’à présent, six stagiaires ont obtenu leur diplôme et deux autres sont en formation. Le Kenya compte maintenant sept gynéco-oncologues, dont cinq qui ont suivi ce programme. Les seuls gynéco-oncologues exerçant en Ouganda ont été formés à la Moi University.

Depuis les débuts du programme, plus de 75 000 femmes ont passé les tests de dépistage du cancer du col de l’utérus, quelque 225 hystérectomies radicales ont été pratiquées, un programme de traitement du cancer des ovaires a été créé et, plus récemment, une stratégie a été mise en place pour traiter la néoplasie trophoblastique gestationnelle – un problème beaucoup plus fréquent au Kenya qu’en Amérique du Nord.

La durabilité était à l’avant-plan lorsque le programme a été créé. La gestion du programme et des stages de perfectionnement est désormais assurée par les médecins kényans; le consortium continue d’assurer la formation des stagiaires et des résidents en Amérique du Nord.

Sur la scène universitaire, le Dr Rosen a publié plus de 140 articles révisés par des pairs et il a présenté un nombre équivalent d’exposés révisés par des pairs. Ses recherches portent particulièrement sur l’hérédité du cancer des ovaires. Il a aussi établi des bases de données cliniques en oncologie gynécologique au Réseau de santé universitaire, lesquelles se sont avérées très utiles pour la recherche. Le Dr Rosen a collaboré avec le Partenariat canadien contre le cancer (PCCC) afin de mettre en place des stratégies de collecte de données cliniques aux points de service.

Il a déménagé au Michigan en juin 2015. Il dirige maintenant le programme d’oncologie gynécologique au réseau de santé Beaumont, et il enseigne à la William Beaumont School of Medicine de la Oakland University.

photo of Dr. WaltonDr Mark Walton, FRCSC

  • Vice-doyen, Affaires du corps professoral, Université McMaster
  • Professeur de chirurgie et de pédiatrie, Université McMaster

« Le Dr Walton a toujours été un éducateur dévoué et passionné; il témoigne d’un engagement exceptionnel à l’égard du mieux-être des étudiants en médecine à l’échelle mondiale. »

Le Dr Mark Walton se consacre à l’éducation médicale depuis 1993 quand il s’est joint au corps professoral comme chirurgien pédiatrique à l’Université McMaster. Il est professeur de chirurgie (depuis 2007) et vice-doyen des affaires du corps professoral. Il a été vice-doyen de la formation médicale postdoctorale (2004–2016). Avant cela, il était directeur du programme de chirurgie générale (1999–2004) à l’Université McMaster.

Il est président sortant du comité de gestion postdoctoral du Conseil des facultés de médecine de l’Ontario et ancien président du comité permanent de l’Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) sur la formation postdoctorale. Il a été membre du Comité de l’agrément (et de son comité directeur) du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada de 2004 à 2010 et a participé à de nombreuses visites d’agrément au cours des 10 dernières années à titre de visiteur d’agrément, de vice-président et de président. Il a participé au volet postdoctoral du projet L’avenir de l’éducation médicale au Canada, ainsi qu’à la refonte de CanMEDS pour son lancement en 2015. Le Dr Walton était vice-président du Comité des spécialités du Collège royal et vice-président du Comité de spécialité en chirurgie pédiatrique. Il préside maintenant le Comité de l’éducation spécialisée du Collège royal. Il fut le premier vice-doyen des affaires du corps professoral de la Faculté des sciences de la santé de l’Université McMaster, et il accorde beaucoup d’importance au professionnalisme, à l’équité, à la diversité, à l’inclusion et à la santé des Autochtones.

Les intérêts professionnels du Dr Walton comprennent le mentorat des éducateurs médicaux et des résidents, le développement du leadership, les systèmes de planification des ressources humaines de la santé (RHS) (président de CAPER), le coût des études postdoctorales et la transition des carrières universitaires. Il est conseiller dans le domaine des carrières universitaires en soins de santé et il siège à de nombreux comités liés aux RHS. En outre, il exerce activement en chirurgie pédiatrique.

Dans ses moments libres, le Dr Walton aime voyager avec sa famille et participe à divers sports, dont les triathlons, les marathons et le hockey.

2018 lauréats


Esam Albanyan, MBBS, FAAP
Spécialiste en maladies infectieuses

  • Directeur du centre de collaboration CanMEDS, Ministry of National Guard Health Affairs
  • Consultant et professeur adjoint en maladies infectieuses pédiatriques, King Abdullah Specialized Children’s Hospital

« Le Dr Albanyan est un éducateur clinicien de renommée mondiale qui travaille sans relâche pour améliorer la formation des résidents au Moyen-Orient et ailleurs dans le monde. Il incarne les idéaux de communication axée sur le patient, d’esprit d’équipe, de promotion de la santé, de professionnalisme et d’apprentissage à vie. »

Spécialiste en maladies infectieuses, le Dr Albanyan est un éducateur primé et un chef de file reconnu dans le domaine de la formation médicale. Il soutient aussi activement les collaborations médicales entre l’Arabie saoudite et le Canada.

Il est l’un des premiers à avoir adopté CanMEDS en Arabie saoudite et en fait activement la promotion depuis plus de 10 ans. Dans le cadre de son travail de supervision des programmes de résidence et de formation complémentaire, le Dr Albanyan a collaboré étroitement avec le Collège royal pour former les éducateurs cliniciens et mettre en œuvre conjointement des ateliers sur CanMEDS dans toute la région du Golfe. Ces ateliers ont été reconnus pour l’excellence de l’enseignement.

Le Dr Albanyan encourage dynamiquement la prochaine génération d’éducateurs cliniciens à intégrer l’approche du Collège royal à la formation médicale en Arabie saoudite. En tant qu’ambassadeur du Forum international des leaders en éducation médicale pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, il veille à ce que les leaders médicaux du monde entier puissent échanger de l’information sur les principaux enjeux dans le domaine de la formation médicale.

Depuis 2010, le Dr Albanyan collabore régulièrement avec le Collège royal. Il a entre autres siégé au comité de planification de la Conférence internationale sur la formation des résidents (CIFR), conférence phare du Collège royal, et a été l’un des principaux collaborateurs de deux conférences réussies sur la formation des résidents en Arabie saoudite, qui ont réuni des directeurs de programme des quatre coins du pays.

Le Dr Albanyan est aussi membre actif du comité scientifique et du comité de l’agrément de la Saudi Commission for Health Specialties, dont le rôle consiste à faire en sorte que les compétences CanMEDS et les normes du Collège royal soient intégrées aux nouveaux programmes de résidence et aux nouvelles normes d’agrément.

« Ce prix signifie beaucoup pour moi en raison de la valeur considérable que j’accorde à la qualité dans la formation des résidents. Il illustre aussi l’importance de la collaboration internationale avec le Collège royal. Nos efforts concertés ont entraîné de nombreux résultats positifs dans la région : changement de paradigme dans la façon dont les résidents sont formés par nos programmes régionaux, réseaux bidirectionnels productifs et amitiés durables. Tout cela n’aurait jamais pu être possible sans l’aide du Collège royal. » ‒ Dr Albanyan

Harish J. Amin, MBBS (Londres), MRCP (R.-U.), FRCPC, FAAP
Pédiatre et néonatologiste

  • Professeur, Département de pédiatrie, Cumming School of Medicine, Université de Calgary
  • Responsable du centre de formation médicale en pédiatrie, South Health Campus, Calgary

« Le Dr Harish J. Amin est un éducateur exceptionnel qui a fait preuve de leadership et d’excellence dans l’avancement de la formation postdoctorale en pédiatrie et en néonatologie à l’échelle internationale. Il est dévoué, généreux, encourageant et très apprécié de ses collègues. Il influence le cours des choses. »

Le Dr Amin est très respecté en tant que clinicien, éducateur et chercheur. Il a contribué à l’établissement des normes d’excellence dans le domaine de la formation en pédiatrie au Canada et à l’étranger. Ses travaux récents liés à l’élaboration de programmes d’études ont mené à l’adoption d’une nouvelle approche par compétences pour la formation de la prochaine génération de pédiatres.

Une des réalisations marquantes du Dr Amin est le rôle moteur qu’il a joué dans l’avancement de la formation médicale postdoctorale par l’intermédiaire du Global Pediatric Education Consortium (GPEC), collectif international dont les objectifs cadrent avec la vision d’excellence du Collège royal en matière de soins de santé optimaux pour tous. Il a notamment établi des compétences et des normes de base pour la formation des résidents, lesquelles sont pertinentes à l’échelle mondiale et contribuent à l’amélioration des soins de santé pédiatriques dans le monde entier.

Le Dr Amin a aussi joué un rôle déterminant dans la création du premier programme d’études mondial en pédiatrie. Considéré comme la référence à l’heure actuelle, ce programme d’études a été adopté dans plus de 25 pays et traduit en espagnol et en portugais.

Depuis plus de 17 ans, le Dr Amin participe activement aux activités du Collège royal. Il est l’un des membres fondateurs du comité d’examen en médecine néonatale et périnatale du Collège royal, a déjà présidé le comité de spécialité en pédiatrie et préside actuellement le comité de spécialité en médecine néonatale et périnatale.

Le Dr Amin siège également au comité de spécialité en pédiatrie et au comité d’examen en médecine néonatale et périnatale. Il est visiteur d’agrément pour le Collège royal depuis 2009.

Maitham Husain, MD, FRCPC
Pédiatre et immunologue clinique

  • Directeur, NBK Children’s Hospital, ministère de la Santé, Koweït
  • Professeur adjoint, immunologie clinique, centre des sciences de la santé, Université du Koweït
  • Dirigeant du Bureau de l’agrément et des affaires liées à la qualité, Kuwait Institute for Medical Specialization

« Le Dr Husain est un éducateur clinicien de renommée internationale dont la détermination, les efforts soutenus et l’esprit d’innovation feront du Koweït un chef de file mondial en formation médicale postdoctorale. Il est un partenaire remarquable et un excellent ambassadeur pour le Collège royal. »

Éducateur médical déterminé à faire avancer la formation médicale postdoctorale, le Dr Husain est ambassadeur régional du Forum international des leaders en éducation médicale (IMELF) pour le Koweït.

Le Dr Husain a joué un rôle crucial dans l’établissement d’une collaboration pédagogique entre le Kuwait Institute for Medical Specialization (KIMS) et le Collège royal pour améliorer les programmes de résidence et la formation offerte aux résidents. Cette collaboration est axée sur trois éléments critiques de la formation médicale : l’agrément, le perfectionnement du corps professoral et les examens.

Grâce aux efforts du Dr Husain, les compétences CanMEDS ont été intégrées aux programmes de formation postdoctorale et aux évaluations normalisées formateur-stagiaire du KIMS. Sous sa direction, ces efforts ayant comme but d’améliorer les soins aux patients ont permis au KIMS de recevoir en 2017 l’agrément du Collège royal tant convoité.

Le Dr Husain milite aussi pour que le KIMS obtienne auprès du Collège royal un statut d’agrément qui fera en sorte que tous ses programmes seront reconnus comme étant équivalents aux programmes canadiens, ce qui rendra les diplômés admissibles aux examens et aux certificats du Collège royal dans les différentes spécialités.

En plus de son apport à la formation médicale, le Dr Husain est un chef de file dans l’usage thérapeutique des cellules souches en pédiatrie et l’amélioration des soins pédiatriques au Koweït. L’une de ses réalisations importantes a été de diriger la première unité pédiatrique nationale de traitement du cancer et de greffe de cellules souches au NBK Children’s Hospital.

Par ailleurs, le Dr Husain soutient activement la sécurité des patients. En tant que visiteur d’agrément au sein du programme national d’agrément pour la qualité des soins de santé, il fait la promotion d’une culture favorisant la sécurité des patients et la qualité des soins auprès des professionnels de la santé.

« En misant sur l’excellence en formation médicale, l’orientation des soins cliniques et la promotion de la qualité dans les soins de santé, je souhaite inspirer les jeunes dirigeants et médecins à améliorer la santé de la société », explique le Dr Husain.

Haichao Li, MD
Pneumologue

  • Vice-président, professeur de pneumologie, Peking University First Hospital
  • Médecin consultant, Division de pneumologie et de médecine de soins intensifs, Peking University First Hospital

« Le Dr Li est visionnaire, souple, adaptable et ouvert d’esprit. Il accorde de la valeur à tout acte de collaboration et comprend les complexités qui s’y rapportent. Il est l’un des principaux pionniers de la formation postdoctorale en Chine et sait véritablement innover. »

Clinicien, chercheur et éducateur, le Dr Li est profondément déterminé à améliorer l’enseignement médical prédoctoral et les programmes de résidence. Il travaille en partenariat avec le Collège royal depuis plusieurs années.

En 2012, le Dr Li a instauré CanMEDS en Chine et a depuis contribué à révolutionner l’enseignement médical et les modèles de formation. Ses travaux ont mené à l’intégration des pratiques exemplaires CanMEDS et de l’approche par compétences dans l’ensemble des programmes de résidence et des activités pédagogiques au Peking University First Hospital (PUFH). De même, c’est sous son influence que le centre des sciences de la santé de l’Université de Beijing a adopté CanMEDS pour ses programmes de stage au PUFH.

Bien connu pour son sens de l’innovation et sa créativité, le Dr Li a créé à Beijing une compétition de connaissances et de compétences cliniques pour les résidents, laquelle tient lieu de plateforme nationale pour l’enrichissement des connaissances en éducation médicale. En 2014, il a organisé en collaboration avec le Collège royal la première conférence sur l’éducation médicale en Chine — la Conférence sur la formation des résidents en Chine (CCRE). Cet événement est devenu une rencontre annuelle qui contribue grandement à la normalisation de la formation des résidents au pays.

En août 2015, le PUFH et le centre des sciences de la santé de l’Université de Beijing ont reçu l’agrément du Collège royal. En dirigeant et en motivant ses collègues dans le cadre des préparatifs entourant la réalisation de ce processus international, le Dr Li a directement contribué à cette réussite. Le PUFH est le deuxième hôpital au monde qui satisfait aux normes internationales.