Passer au contenu principal
Suivez-nous

G. William N. Fitzgerald, CM, MD, FRCSC : lauréat 2018 du Prix du mérite James H. Graham du Collège royal

Le Dr Fitzgerald dévoilant son portrait au Collège royal en 2010

G. William N. Fitzgerald, CM, MD, FRCSC
Chirurgien général, avant de prendre sa retraite, il a été :

  • chirurgien en chef, hôpital Charles S. Curtis Memorial, St. Anthony (T.-N.-L.)
  • professeur clinique de chirurgie, Université Memorial de Terre-Neuve

Le Dr William Fitzgerald, connu comme étant « le médecin dévoué aux patients », a mené pendant 38 ans une pratique hétérogène remplie de défis dans une vaste région englobant le nord de Terre-Neuve, le Labrador et la Basse-Côte-Nord du Québec. Maintenant à la retraite, il continue d’offrir son soutien à titre d’enseignant et de chirurgien remplaçant.

Soins axés sur le patient

S’étant lui-même qualifié de chirurgien général « traditionnel », le Dr Fitzgerald s’est toujours concentré sur les besoins des patients. C’est grâce à cet engagement, ainsi qu’à sa formation et à son excellence en chirurgie qu’il a pu mettre sur pied une équipe répondant aux différents besoins particuliers de la population de cette vaste région à l’hôpital Charles S. Curtis Memorial.

Le Dr Fitzgerald au Charles S. Curtis Memorial Hospital, à St. Anthony (T.-N.-L.)

Nord de Terre-Neuve

L’hôpital collabore avec un réseau de centres de santé communautaires et de postes de soins infirmiers séparés par des centaines de kilomètres sur un territoire au relief accidenté desservi par peu de routes. Afin d’éviter que les gens aient à se déplacer pour subir une intervention chirurgicale ou consulter un surspécialiste, le Dr Fitzgerald a élargi son champ de pratique. Grâce à une formation intensive, il a pu pratiquer un éventail d’interventions pour traiter différents problèmes de santé : chirurgie thoracique ciblée pour traiter le cancer du poumon et les problèmes pulmonaires, mastoïdectomie pour traiter la mastoïdite grave chez l’enfant, et chirurgie pour traiter les atteintes discales ou de la colonne vertébrale.

Selon un ancien collègue, l’hôpital peine toujours à combler le vide laissé par son départ à la retraite.

Engagement à l’égard de la recherche

En début de pratique, le Dr Fitzgerald et une collègue infirmière ont remarqué un nombre préoccupant de cas de cancer du côlon survenant à un jeune âge dans certaines familles de la région. Ensemble, ils ont tenté de comprendre pourquoi. Leurs efforts ont donné lieu à la mise en place d’un programme de dépistage et de traitement chirurgical du cancer colique héréditaire sans polypose pour dépister et traiter plus tôt ce type de cancer. Ils ont ainsi contribué à sauver de nombreuses vies, et les travaux de recherche publiés à ce sujet font encore référence de nos jours.

Un enseignant et un collègue inspirant

« Le plus grand privilège de ma carrière a été d’enseigner à des étudiants et à des résidents, et c’est pour moi le plus grand compliment de les voir réussir et m’enseigner à leur tour », confie le Dr Fitzgerald.

Le Dr Fitzgerald, des étudiants et des collègues, Charles S. Curtis Memorial Hospital

L’établissement de St. Anthony est un hôpital d’enseignement affilié à l’Université Memorial de Terre-Neuve. Même si l’hôpital se trouve dans un lieu éloigné, des étudiants en médecine et des stagiaires diplômés de partout dans le monde y affluent pour faire des stages en chirurgie et vivre d’autres expériences de formation, en raison de la réputation internationale d’enseignant exceptionnel dont jouit le Dr Fitzgerald et de l’héritage d’excellence qu’il y a légué.

Le Dr Fitzgerald est également reconnu pour son soutien à ses collègues et à la profession. Il était toujours disponible si un médecin avait besoin d’aide ou d’une consultation. Pour lui, toute demande de consultation devait être acceptée, surtout si elle provenait d’un collègue œuvrant dans une petite collectivité.

Le Dr Fitzgerald a aussi servi la profession en occupant différentes fonctions, dont celles de président du Collège royal (2008-2010) et de président de l’Association canadienne des chirurgiens généraux (2006-2007).

Obligation du Canada en matière de santé mondiale

L’expérience d’enseignement qu’a vécue le Dr Fitzgerald au Nigéria et en Ouganda a nourri son intérêt pour la chirurgie mondiale et a inspiré de nombreux étudiants en médecine de ces pays à poursuivre une carrière en chirurgie.

À propos de son expérience en Afrique, le Dr Fitzgerald mentionne ceci : « Les gens ne sont pas très différents d’un continent à l’autre, ils ont sensiblement les mêmes aspirations que nous : vivre dans un climat de paix et de sécurité, avoir un train de vie raisonnable et offrir des chances de réussite à leurs enfants. Le Canada a l’obligation de contribuer à l’amélioration des normes en matière de soins médicaux et de formation des résidents à l’échelle internationale. En nous mobilisant, nous renforçons les capacités, établissons des liens et éliminons les obstacles. »

Le Dr Fitzgerald a aussi été profondément marqué par son travail auprès de la population autochtone et les défis particuliers auxquels elle est confrontée en matière de soins de santé. Il continue de se pencher sur les inégalités de santé que subissent les peuples autochtones à titre de membre de longue date du Comité consultatif sur la santé des Autochtones du Collège royal.

Avec la très honorable Michaëlle Jean, à la cérémonie d'investiture de l’Ordre du Canada en 2007

Le fait qu’il a été reçu Membre de l’Ordre du Canada en 2007 pour son dévouement remarquable envers la communauté illustre à quel point le Dr Fitzgerald a eu une influence sur la vie de ses patients et collègues. C’est d’ailleurs un patient du Labrador qui a présenté la candidature du Dr Fitzgerald à l’Ordre du Canada. Il est sans contredit « le médecin dévoué aux patients ».

Le Dr Fitzgerald, son épouse, la Dre Trudy O’Keefe, et leurs enfants

« Je m’en voudrais de ne pas souligner le rôle important qu’ont joué mon épouse et collègue, la Dre Trudy O’Keefe, qui est ma plus proche et ma plus franche conseillère, ainsi que mes quatre enfants. Je salue aussi l’influence positive de mes nombreux collègues. L’hommage qui m’est rendu leur revient aussi. » ‒ Dr Fitzgerald

Selon un collègue, le parcours du Dr Fitzgerald se résume ainsi : « Dévouement et générosité envers les patients, large champ de pratique, prouesses techniques, passion pour l’enseignement, contribution à la profession et à la communauté médicale élargie : voilà les caractéristiques qui définissent sa carrière. Il est tout simplement le chirurgien le plus extraordinairement talentueux que j’ai rencontré dans ma vie. »