Passer au contenu principal
Suivez-nous

Subvention pour la recherche en éducation médicale — bénéficiaires

2018

Elif Bilgic, PhD

« Development of a curriculum to teach and assess advanced laparoscopic suturing skills: taking first steps in the development of an advanced laparoscopic surgery program »

Elif Bilgic, PhD
Elif Bilgic, PhD
Boursière postdoctorale, Département de chirurgie, Université McGill

Résumé

Objectifs : (1) recueillir des données de validation quant aux tâches avancées de suture laparoscopique et aux paramètres associés en utilisant un dispositif de suture automatisé et évaluer la perception de la valeur éducative des tâches; (2) évaluer si la formation sur les tâches de suture sans dispositif et au moyen d’un dispositif d’assistance améliore les aptitudes de suture dans la salle d’opération.

Méthodologie : Dans le cadre de cette étude, nous allons : (a) développer de nouveaux modèles de simulation et de nouveaux paramètres pour la suture laparoscopique au moyen d’un dispositif; (b) recueillir des données de validation pour les tâches afin de les utiliser comme des indicateurs à l’égard des aptitudes de suture au moyen d’un dispositif; et (c) établir si la formation relative à ces tâches et aux tâches précédemment maîtrisées quant à la suture sans dispositif améliore les aptitudes dans la salle d’opération.

Lieux de l’étude : L’établissement principal pour cette étude sera l’Université McGill; divers hôpitaux affiliés à l’université au Canada et aux États-Unis participeront également à l’étude.

Analyses statistiques : Les données seront analysées par des méthodes statistiques descriptives et déductives.

Conclusion : Dans le cadre de ce projet de recherche, un programme de simulation visant à améliorer les aptitudes avancées de suture laparoscopique des étudiants sera mis au point, ce qui constitue une première étape vers l’élaboration d’un programme avancé en chirurgie laparoscopique.

Comment ce projet contribuera-t-il à la recherche en éducation médicale?
La suture laparoscopique (SL) consiste en une tâche avancée qui est essentielle dans le cadre de nombreuses interventions, mais il s’agit également d’une des tâches les plus difficiles à maîtriser. Les données actuelles soutiennent l’utilisation de simulation de basse fidélité effectuée sur un plan de travail pour le développement des aptitudes de base en suture laparoscopique. Les activités d’évaluation des besoins ont toutefois montré que les aptitudes développées au moyen des outils de simulation actuels ne correspondaient pas exactement à l’ensemble des aptitudes requises pour la réalisation de tâches complexes dans un contexte clinique, une de ces tâches étant la SL. Les modèles de simulation de SL actuels ont de nombreuses limites quant à leur rapport coût-efficacité et aux données de validation montrant leur utilité en tant qu’indicateurs des aptitudes de SL. En développant des modèles de simulation pour les tâches avancées de SL et en produisant des données relatives à l’évaluation et à la formation, nous accomplissons une première étape vers l’élaboration d’un programme avancé en chirurgie laparoscopique qui comprendrait également d’autres tâches avancées qui ont été identifiées comme n’étant pas adéquatement couvertes par les modèles de simulation actuels.

Tristen Gilchrist, MD, FRCPC (étudiant du programme MHPE, Université de Maastricht)

« Residents’ recognition and disclosure of limitations: how it impacts entrustment decisions on the clinical teaching unit »

Tristen Gilchrist, MD
Tristen Gilchrist, MD, FRCPC (étudiant du programme MHPE, Université de Maastricht)
Boursier en éducation clinique, Centre for Health Education Scholarship, Université de Colombie-Britannique

Résumé

Les programmes de résidence au Canada sont en train d’effectuer une transition vers l’approche par compétences en formation médicale. L’évaluation des compétences dans une unité de soins repose en partie sur la reconnaissance des limites personnelles des résidents et la divulgation de celles-ci aux médecins traitants, qui doivent éventuellement leur confier d’autres responsabilités. Les résidents éprouvent toutefois des difficultés à déterminer s’ils doivent ou non de faire part de leurs limites, à établir le moment opportun pour le faire et à demander de l’aide. Alors que nous évoluons rapidement vers une approche qui accorde davantage d’importance aux activités professionnelles confiables pour évaluer les compétences des résidents, les stratégies à adopter pour divulguer limites et l’incidence de la divulgation des limites personnelles par les résidents sur les décisions subséquentes des médecins traitants quant aux responsabilités à leur confier et à leur l’évaluation ne sont pas encore établies avec précision. Nous devons avoir une meilleure compréhension de ce que représente la divulgation – ou la non-divulgation – des limites par le résident au médecin traitant et de l’incidence de cet acte sur les responsabilités à confier dans le cadre de l’approche par compétences en formation médicale dans les unités de soins. En utilisant une approche théorique s’inspirant du socioconstructivisme, un modèle théorique sera mis au point pour représenter les processus sociaux ayant cours entre un résident et un médecin traitant au moment de la divulgation (ou de la non-divulgation) des limites et après cette divulgation (ou non-divulgation). Des activités de recherche sur le terrain seront réalisées, notamment l’observation passive du travail clinique des résidents et des entrevues des dyades résident et médecin traitant dans l’environnement de pratique clinique (service de médecine interne) au sein de trois hôpitaux de soins tertiaires à Vancouver. Les données seront recueillies sous la forme de notes détaillées prises au moment de l’observation sur le terrain et d’enregistrements audio des entrevues. Les données seront transcrites, codées et analysées selon la méthode des comparaisons constantes faisant appel à un processus itératif. Nous estimons que ce projet permettra la mise en place stratégique de méthodes d’évaluation des compétences basées sur les activités professionnelles confiables dans les programmes de formation postdoctorale dans le contexte de l’éducation médicale axée sur les compétences.

Comment ce projet contribuera-t-il à la recherche en éducation médicale?
Dans les hôpitaux d’enseignement, la qualité des soins et la sécurité des patients sont en partie basées sur la reconnaissance des limites personnelles des résidents et la divulgation de ses limites parce que les médecins traitants ne peuvent observer directement tous les gestes posés par les résidents. Même lorsque les résidents prennent conscience de leurs propres limites, ils ont de la difficulté à établir quand et comment les divulguer aux médecins traitants et demander de l’aide dans la réalisation des activités cliniques. Alors que nous passons à des méthodes d’évaluation des compétences axées sur les décisions prises quant aux activités professionnelles confiables, il est de plus en plus important de comprendre à quel moment, de quelle façon et dans quelles circonstances les résidents doivent divulguer leurs limites et demander de l’aide pour réaliser des activités cliniques ainsi que la façon dont ces demandes sont interprétées et utilisées par les médecins traitants. Notre étude peut fournir un modèle des relations tacites qui existent entre la divulgation de limites, les demandes d’aide dans la réalisation des activités cliniques, les décisions quant aux responsabilités à confier et le processus d’évaluation dans les dyades résident et superviseur. Elle pourrait également améliorer notre compréhension de la façon dont le personnel d’enseignement clinique interprète la notion d’« activité professionnelle confiable » et contribuer à l’élaboration et la mise à jour des échelles relatives aux responsabilités à confier et des outils d’évaluation en milieu de travail.

Anna MacLeod, PhD

« Cadaver as practice: a sociomaterial ethnography »

Anna MacLeod, PhD
Anna MacLeod, PhD
Professeure agrégée, Faculté de médecine, Développement professionnel continu et éducation médicale, Université Dalhousie

Résumé

Introduction : Les programmes de résidence à l’échelle du Canada sont sur le point d’adopter l’approche par compétences en formation médicale. Dans le cadre de celle-ci, les simulations de haute qualité joueront un rôle important pour l’apprentissage des interventions. Aucun mannequin ne peut fidèlement reproduire la complexité du corps humain; seul un véritable corps humain peut le faire. La simulation sur des cadavres est une méthode prometteuse de l’approche par compétences en formation médicale, mais nous ne disposons pas de données rigoureuses en quantité suffisante pour formuler des recommandations quant au recours à cette méthode dans un tel contexte.

Objectif : Notre objectif est de contribuer à l’acquisition de données probantes en réalisant une étude ethnographique sur le plan social et matériel du programme de simulation sur des cadavres au sein du programme de résidence en médecine d’urgence à l’Université Dalhousie.

Méthodologie : Les questions posées dans le cadre de cette recherche sont les suivantes : 1) Quel rôle pourrait jouer la simulation sur des cadavres dans le cadre d’un programme de formation postdoctorale axé sur les compétences? 2) Quels effets les dimensions sociales et matérielles de la simulation sur des cadavres ont-elles sur l’enseignement et l’apprentissage dans un tel contexte? Ces questions seront étudiées en effectuant les activités suivantes : observation et participation sur le plan sensoriel à la simulation sur des cadavres au sein du programme de résidence en médecine d’urgence à l’Université Dalhousie; entrevues avec des résidents (n = 10), des membres du personnel enseignant (n = 5) et du personnel du programme de simulation clinique sur des cadavres (n = 3); analyse documentaire du programme et des politiques d’enseignement; et documentation des outils et des espaces utilisés pour la simulation sur des cadavres (photographies, prise de notes et inventaire). Les données seront analysées selon l’approche classique d’analyse des données ethnographiques de Wolcott en trois étapes : la description, l’analyse et l’interprétation. De façon indépendante, chaque membre de l’équipe examinera chaque source de données et codera les données. Les codes seront d’abord thématisés selon la méthode, puis pour l’ensemble du projet. Les analyses individuelles seront ensuite discutées et interprétées par l’équipe.

Conclusion : Ce projet tombe à point nommé. Les activités de simulation seront appelées à jouer un rôle important alors que les programmes passent à l’approche par compétences en formation médicale. En tenant compte du rôle possible de la simulation sur des cadavres dans la formation postdoctorale, notamment sur le plan social et matériel, il est possible de réduire les coûts et d’améliorer l’apprentissage en médecine d’urgence et dans d’autres programmes de résidence à l’échelle du pays.

Comment ce projet contribuera-t-il à la recherche en éducation médicale?
Alors que les programmes de résidence adoptent La compétence par conception (CPC), d’importantes questions doivent être soulevées, notamment la façon de veiller à ce que les résidents aient suffisamment d’occasions d’apprendre, de voir et de s’exercer ainsi que de mettre en pratique leurs aptitudes, de les démontrer, et de les maintenir. Les activités de simulation joueront donc un rôle important dans la mise en place réussie de la CPC. Il sera en effet particulièrement important de proposer des expériences de simulation de haute qualité et avec une grande fidélité. Aucun mannequin ne peut fidèlement reproduire la complexité, la variabilité et les particularités du corps humain; seul un véritable corps humain peut le faire. C’est pour cette raison que la simulation sur des cadavres s’avère une approche prometteuse. Au fur et à mesure que des progrès sont réalisés quant à la conservation des cadavres, l’utilisation de ceux-ci pour la simulation clinique s’accroît. Cela étant dit, des questions complexes doivent encore être soulevées à l’égard de la mise en pratique des aptitudes et la réalisation d’interventions sur des cadavres. Nous estimons que la simulation sur des cadavres a un grand potentiel dans le contexte de la CPC. Notre objectif est de contribuer à l’acquisition de données probantes en réalisant une étude ethnographique sur le plan social et matériel du programme de simulation sur des cadavres au sein du programme de résidence en médecine d’urgence à l’Université Dalhousie. Nous estimons que notre étude ethnographique améliorera notre compréhension de la simulation sur des cadavres et aura une incidence directe sur le recours potentiel à cette approche dans le cadre de programmes de CPC.

Tracy Moniz, PhD

« How are postgraduate medical educators using reflective writing to remediate professionalism? »

Tracy Moniz, PhD
Tracy Moniz, PhD
Professeure agrégée, Département des études en communication, Université Mount Saint Vincent

Résumé

Le mauvais rendement professionnel représente un enjeu considérable, tant pour les apprenants que pour les éducateurs. Les problèmes de professionnalisme auxquels on ne remédie pas de manière appropriée et efficace laissent présager de graves problèmes en pratique. Or, le redressement des comportements non professionnels se révèle particulièrement difficile. Les éducateurs se tournent de plus en plus vers l’écriture réflexive à titre de stratégie de redressement en résidence, mais on sait encore peu de choses au sujet des attentes des éducateurs à l’égard de cette méthode, de la façon dont ils choisissent les tâches d’écriture réflexive, des raisons qui en motivent l’utilisation ou des modalités leur permettant d’évaluer si l’apprenant satisfait ou non aux attentes vis-à-vis de la tâche d’écriture réflexive.

Nous utiliserons une approche théorique s’inspirant du socioconstructivisme pour explorer l’utilisation de l’écriture réflexive en tant qu’intervention à visée éducative, dans le but de remédier aux problèmes de professionnalisme dans le cadre des programmes de formation postdoctorale de deux facultés de médecine au Canada. Nous mènerons des entrevues semi-structurées auprès d’une vaste communauté d’éducateurs dans le domaine médical en vue de déterminer les façons d’intégrer l’écriture réflexive à titre de stratégie éducative visant à remédier aux problèmes de professionnalisme, d’établir les raisons pour lesquelles les éducateurs utilisent l’écriture réflexive afin de mieux définir le mauvais rendement professionnel et de trouver des solutions à ce problème, ainsi que de comprendre la manière dont les éducateurs évaluent et perçoivent l’efficacité de l’écriture réflexive en tant que stratégie cherchant à redresser les comportements non professionnels et à favoriser la résilience.

Dans le domaine de la recherche en éducation médicale, ce projet représente une étape importante pour saisir la façon dont les éducateurs s’y prennent pour remédier aux problèmes de professionnalisme observés en résidence. Nous nous attendons à mieux comprendre le potentiel de l’écriture réflexive et les pièges liés à cette méthode, ce qui permettra de privilégier l’adoption d’approches mieux adaptées et plus efficaces pour remédier aux problèmes de professionnalisme.

Comment ce projet contribuera-t-il à la recherche en éducation médicale?
Le manque de professionnalisme en médecine entrave la prestation de soins de qualité aux patients et compromet le bien-être des médecins. Cependant, remédier au manque de professionnalisme figure parmi les interventions éducatives les plus difficiles à réaliser. Ce projet vise à explorer de manière critique l’utilisation actuelle de l’écriture réflexive en tant qu’outil pour remédier aux problèmes de rendement professionnel au niveau postdoctoral. Notre recherche permettra aux éducateurs du domaine médial de comprendre l’état actuel des approches visant à remédier au manque de professionnalisme dans plusieurs programmes de résidence de deux facultés de médecine canadiennes. Nous mettrons l’accent sur la manière d’utiliser l’écriture réflexive et les raisons pour lesquelles nous y recourons en tant qu’outil visant à soutenir et à renforcer les valeurs professionnelles. Cette recherche servira aussi à éclairer l’utilisation de l’écriture réflexive à titre de stratégie de redressement. Notre travail vise à présenter de façon explicite tant les réussites que les mises en garde liées à l’utilisation de l’écriture réflexive pour remédier aux problèmes de professionnalisme, ce qui permettra d’assurer le perfectionnement des éducateurs et de favoriser la maximisation de cette stratégie.

Heather Waters, MD, CCMF, FCMF

« Optimizing feedback from direct observation of clinical performance: learner feedback-seeking and avoidance behaviour in four clinical settings »

Heather Waters, MD, CCMF, FCMF
Heather Waters, MD, CCMF, FCMF
Professeure agrégée, Département de médecine familiale, Université McMaster Directrice des études postdoctorales en médecine familiale au centre de Hamilton

Résumé

Objectifs : Les publications sur l’éducation médicale sont claires quant à l’importance de la rétroaction pour le perfectionnement des compétences. La façon dont les apprenants se prévalent des occasions d’obtenir de la rétroaction par l’observation directe est toutefois moins bien comprise. Nous cherchons à comprendre comment motiver les apprenants à utiliser l’observation directe pour obtenir de la rétroaction, de manière à appuyer une approche axée sur l’apprenant favorisant une rétroaction formatrice dans le cadre de laquelle les enjeux soulevés sont moindres. Voici la question posée dans le cadre de cette recherche : Comment les apprenants saisissent-ils les occasions que représentent l’observation directe et la rétroaction?

Méthodologie et contexte : À l’aide d’une approche théorique s’inspirant du socioconstructivisme, nous mènerons dans un établissement une étude qualitative en trois phases. Les participants seront tous des résidents travaillant dans les unités d’enseignement universitaire suivantes : médecine d’urgence, médecine d’urgence pédiatrique, pédiatrie et médecine familiale. Lors de la première phase, un adjoint de recherche qui n’est pas médecin observera la manière dont un résident se comporte en situation de rétroaction et d’observation directe dans son milieu de travail clinique. Après l’observation, chaque participant sera soumis à une entrevue. Nous utiliserons les données de la phase 1 pour préparer les entrevues semi-structurées réalisées auprès d’un plus vaste échantillon de résidents au cours de la phase 2. La phase 3 consiste en un petit nombre de groupes de discussion, en vue de développer notre nouvelle théorie, de confirmer le caractère adéquat des données et de s’assurer que nos constatations concordent avec le vécu des résidents.

Analyse : Des collectes et des analyses de données se succéderont, l’analyse initiale éclairant la collecte future de données à la fois durant et entre les phases. De nombreux analystes aux perspectives différentes prendront part à un processus de codage par étapes.

Conclusion : Le potentiel pédagogique de l’observation directe a été reconnu par un certain nombre d’organismes d’éducation médicale délivrant des permis d’exercice, y compris le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Comprendre la façon d’optimiser la rétroaction découlant de l’observation directe est essentiel alors même que l’éducation médicale passe à une approche fondée sur les compétences et axée sur les résultats et que ce passage s’accompagne du mandat explicite de faire en sorte que l’observation directe serve à la fois à évaluer le rendement et à fournir de la rétroaction. Cette étude permettra de produire des données au sujet de pratiques éducatives efficaces afin d’appuyer les professeurs de médecine clinique et les apprenants pendant cette transition.

Comment ce projet contribuera-t-il à la recherche en éducation médicale?
Comprendre la façon d’optimiser la rétroaction découlant de l’observation directe est essentiel alors même que l’éducation médicale passe à une approche fondée sur les compétences et axée sur les résultats et que ce passage s’accompagne du mandat explicite de faire en sorte que l’observation directe serve à la fois à évaluer le rendement et à fournir de la rétroaction formatrice. Au Canada, l’adoption de La compétence par conception dans l’ensemble des spécialités du Collège royal imposera une responsabilité supplémentaire aux apprenants, qui devront demander et utiliser l’observation directe à des fins de rétroaction et d’encadrement. Notre recherche éclairera la manière dont les apprenants pourraient s’y prendre pour faire ce choix et les raisons qui les y pousseraient, en plus de guider les professeurs de médecine quant aux moyens d’améliorer l’efficacité de l’observation directe. En améliorant notre compréhension des facteurs influant sur les comportements et la perception des apprenants du domaine médical quant à la rétroaction découlant de l’observation directe, nous serons en mesure de formuler des recommandations destinées aux enseignants, aux responsables des programmes et aux apprenants dans le domaine de la médecine afin d’aider chaque partie à utiliser l’observation directe à son plein potentiel.

Timothy J. Wood, PhD

« Implicit versus explicit first impressions in the workplace: will raters overcome their first impressions when learner performance changes? »

Timothy J. Wood, PhD
Timothy J. Wood, PhD
Professeur, Département d’innovation en éducation médicale, Faculté de médecine, Université d’Ottawa

Résumé

Contexte : Pour veiller à ce que les évaluateurs fassent des évaluations exactes, il importe de comprendre comment ils sont influencés par différents facteurs. L’un de ces facteurs est la première impression. Une évaluation doit faire état des capacités globales d’un apprenant, et pas seulement des premières secondes passées avec un patient. Il importe donc de comprendre la mesure dans laquelle les évaluateurs sont influencés par leur première impression, en particulier si la qualité de la performance de l’apprenant change pendant l’évaluation.

Objectif : L’objectif de cette étude est de déterminer la mesure dans laquelle les évaluateurs sont influencés par leur première impression lorsque la qualité de la performance change dans un environnement de travail.

Méthodologie : Les participants visionneront une série de vidéos dans lesquelles la qualité de la performance d’un apprenant change en cours de route (passe de forte à faible ou de faible à forte). Deux scénarios seront comparés : un premier dans lequel des évaluateurs expriment leur première impression (première impression explicite) puis évaluent un apprenant et un deuxième dans lequel des évaluateurs évaluent un apprenant sans exprimer leur première impression au préalable (première impression implicite).

Format de l’étude : Toutes les vidéos seront des situations fictives présentant un apprenant en interaction avec un patient.

Analyse : Les évaluations Mini-CEX (Mini Clinical Evaluation Exercise) seront examinées à l’aide d’une analyse de la variance 2 x 2 dans le cadre de laquelle le type de première impression (explicite, implicite) sera considéré comme une variable inter-sujets et l’évolution de la qualité de la performance dans les vidéos (de forte à faible, de faible à forte) sera considérée comme une variable intra-sujets. En plus de l’analyse mentionnée ci-dessus, les évaluations effectuées dans le cadre du scénario avec première impression explicite feront l’objet d’une seconde analyse de la variance 2 x 2 dans le cadre de laquelle l’évolution de la qualité de la performance dans les vidéos (de forte à faible, de faible à forte) et le résultat (résultat de la première impression, résultat de l’évaluation Mini-CEX) seront considérés comme des facteurs à mesures répétées.

Conclusion : Des études précédentes ont montré que les évaluateurs adaptent leurs évaluations en fonction de l’évolution des apprenants au cours de leur performance. Cette étude introduit un degré d’artificialité, les évaluateurs n’exprimant pas leur première impression de façon explicite dans la réalité. En comparant le scénario avec première impression explicite à un scénario correspondant à la réalité, nous pourrons déterminer si les résultats obtenus peuvent être généralisés à des situations réelles d’évaluation.

Comment ce projet contribuera-t-il à la recherche en éducation médicale?
L’observation directe des apprenants par les évaluateurs est de plus en plus importante. Malheureusement, les évaluateurs font souvent preuve d’un jugement involontairement variable. La plupart des études portant sur la variabilité du jugement des évaluateurs se sont déroulées dans des laboratoires, et on ignore dans quelle mesure ces observations peuvent être étendues à des situations concrètes (p. ex., en milieu de travail). Pour pouvoir étendre des résultats de laboratoire à la réalité, nous devons nous assurer que nos manipulations n’influencent pas injustement les évaluateurs. Cette étude constitue un premier pas visant à passer d’un environnement de laboratoire à la réalité. Des études précédentes portant sur les premières impressions ont montré que les évaluateurs se font une première impression des apprenants, mais cela a été démontré en demandant aux évaluateurs d’exprimer leurs impressions de façon explicite. La formation d’une première impression est un processus inconscient. C’est pourquoi l’expression d’un tel jugement introduit un degré d’artificialité. Le but de cette étude est d’analyser les premières impressions de façon plus neutre pour pouvoir déterminer la mesure dans laquelle elles influencent les évaluateurs.

2017

Ryan Brydges, PhD et Jeffrey J.H. Cheung, PhD(c)

Vicki Leblanc, PhD

Carmen L. Mueller, BSc(H) MD FRCSC MEd FACS

Geoffrey Norman, PhD

Nha Voduc, MD, FRCPC

2016

Joanna Bates, MDCM, CCFP, FCFP

Gisèle Bourgeois-Law, MD, FRCSC, MEd (PhD student, Maastricht University)

Kathy Boutis, MD, MSc, FRCPC

Kevin Eva, PhD

Joanne Goldman, PhD

Sandra Monteiro, PhD

Dominique Piquette, MD, MSc, MEd, PhD

Akshay (Shay) Seth, MD MAEd(c)

Kong Eric You-Ten, MD, PhD, FRCPC and Sev Perelman, MD, CCFP-EM

Bin Zheng, MD, PhD