Passer au contenu principal
Suivez-nous

Communicateur

Définition

En tant que communicateurs, les médecins développent des relations professionnelles avec le patient, sa famille et ses proches aidants* ce qui permet l’échange d’informations essentielles à la prestation de soins de qualité†.

Description

Par la création d’une relation professionnelle centrée sur les besoins du patient, sa famille et ses proches aidants et d’une écoute active, les médecins sont capables d’identifier et analyser les symptômes qu’il présente. Ils explorent la perspective du patient, ce qui inclut ses craintes et perceptions au sujet de la maladie, les répercussions sur sa vie et ses attentes quant à la qualité des soins prodigués par les professionnels de la santé. Ces informations permettront de mieux saisir le contexte du patient, y compris ses antécédents personnels et familiaux, son mode de vie, ses conditions de vie et son statut socioéconomique, son milieu de travail ou scolaire ainsi que d’autres facteurs psychologiques et sociaux pertinents. Une décision partagée représente l’élément clé de l’approche centrée sur les besoins du patient : celle-ci consiste à élaborer un plan de soins en collaboration avec le patient, en abordant ses problèmes médicaux et ses objectifs de santé tout en tenant compte de ses besoins, de ses valeurs et de ses préférences. Ce plan doit être appuyé par des données probantes provenant de la littérature et des lignes de pratiques reconnues.

Parce que la maladie n’affecte pas que le patient, mais également sa famille et ses proches aidants, les médecins doivent communiquer efficacement avec tous ceux qui entourent la personne concernée lors d’un épisode de soins.

CONCEPTS FONDAMENTAUX

  • Annonce de mauvaises nouvelles : 1.5, 3.1
  • Approche centrée sur les besoins du patient en matière de communication : 1.1, 1.6, 2.1, 3.1
  • Attention accordée aux aspects psychosociaux de la maladie : 1.6, 2.1, 2.2, 4.1
  • Collecte et synthèse des renseignements sur les soins au patient : 2.1, 2.2, 2.3
  • Compétence relationnelle dans les interactions : 1.5
  • Compréhension mutuelle : 1.6, 3.1, 4.1
  • Concordance des buts et des attentes : 1.6, 2.2, 3.1, 4.3
  • Confiance dans la relation médecin-patient : 1.1, 5.2, 5.3
  • Consentement éclairé : 2.2
  • Divulgation d’évènements indésirables ayant causé un préjudice : 3.2
  • Documentation pertinente : 2.1, 5.1, 5.2, 5.3
  • Écoute active : 1.1, 1.3, 1.4, 1.5, 2.1, 2.2, 2.3, 4.1, 4.3
  • Efficience : 2.3, 4.2, 5.2
  • Empathie : 1.1, 1.2, 1.3
  • Éthique dans la relation médecin-patient : 3.2, 5.1
  • Expertise en matière de communication verbale et non verbale : 1.1, 1.4
  • Précision : 2.1, 3.1, 4.2, 5.1
  • Prise de décision partagée : 1.6, 4.1, 4.3
  • Relation professionnelle : 1.4
  • Relations thérapeutiques avec le patient, sa famille et ses proches aidants : 1.2, 1.3, 1.4, 1.5, 1.6
  • Respect de la diversité : 1.1, 1.6, 2.2, 4.1
  • Secret professionnel : 1.2, 5.1
  • Transfert des soins : 5.1, 5.2, 5.3
  • Transmission efficace d’informations orales et écrites quant aux soins à dispenser aux patients, quelle que soit la plateforme utilisée : 5.1, 5.2, 5.3
Capacités (Compétences clés) Manifestations (Compétences habilitantes)
LES MÉDECINS SONT CAPABLES DE :
  • 1. Établir des relations professionnelles avec le patient, sa famille et ses proches aidants
  • 1.1 Démontrer, lors des échanges, de l’empathie, du respect et de la compassion envers le patient afin de favoriser sa confiance et son autonomie
  • 1.2 Tirer le meilleur parti de l’environnement physique afin d’assurer le confort du patient, le respect de sa dignité, de sa vie privée, son engagement et sa sécurité
  • 1.3 Reconnaître les circonstances dans lesquelles les valeurs, les principes, les perceptions et les préférences du patient ou des professionnels impliqués pourraient influencer la démarche clinique et la qualité des soins
  • 1.4 Répondre aux comportements non verbaux d’un patient afin d’améliorer la communication
  • 1.5 Gérer les désaccords et les conversations très émotives
  • 1.6 S’adapter aux valeurs, aux principes, aux perceptions et aux préférences du patient, de même qu’à son état clinique en tenant compte du contexte général
  • 2. Recueillir et synthétiser l’information pertinente, en tenant compte de la perspective du patient, sa famille et ses proches aidants
  • 2.1 Utiliser des techniques d’entrevue centrées sur les besoins du patient afin d’obtenir l’information pertinente sur les plans biomédical et psychosocial
  • 2.2 Structurer le déroulement de la rencontre clinique et gérer le flux d’informations
  • 2.3 Obtenir et résumer toute information pertinente provenant d’autres sources que le patient, dont sa famille et ses proches aidants, avec le consentement de celui-ci
  • 3. Informer le patient, sa famille et ses proches aidants quant aux soins de santé qui lui sont prodigués
  • 3.1 Fournir des informations et des explications claires, exactes et en temps opportun, et s’assurer que le patient, sa famille et ses proches aidants les ont bien comprises
  • 3.2 Divulguer les évènements indésirables ayant causé un préjudice, avec tact et précision, au patient, sa famille et ses proches aidants
  • 4. Faire participer le patient, sa famille et ses proches aidants à l’élaboration d’un plan reflétant ses besoins et objectifs en matière de santé
  • 4.1 Entretenir avec le patient, sa famille et ses proches aidants des échanges respectueux, exempts de jugements de valeur et adaptés à leur culture
  • 4.2 Aider le patient, sa famille et ses proches aidants à utiliser les technologies de l’information et de la communication en appui aux soins qui lui sont prodigués et à la gestion de sa santé
  • 4.3 Utiliser leurs habiletés et stratégies de communication pour aider le patient, sa famille et ses proches aidants à faire des choix éclairés concernant sa santé
  • 5. Documenter l’information, en format papier et électronique, résumant la rencontre et la partager afin d’optimiser la prise de décision clinique, la sécurité des patients et le secret professionnel
  • 5.1 Documenter la rencontre clinique avec le patient de façon précise, complète et en temps opportun et la rendre accessible conformément aux exigences juridiques et réglementaires
  • 5.2 Communiquer efficacement aussi bien lors de l’utilisation des dossiers médicaux écrits, que des dossiers électroniques (DSE) ou d’une autre technologie
  • 5.3 Transmettre des informations aux patients de manière sécuritaire de façon à protéger le secret professionnel et la confidentialité pour parvenir à une meilleure compréhension mutuelle

* Dans le référentiel CanMEDS 2015 et le Guide des jalons, l’expression « le patient, sa famille et ses proches aidants » inclut toutes les personnes qui ont une importance pour le patient d’un point de vue personnel et qui se préoccupent des soins qui lui sont prodigués, y compris, selon la situation du patient, les membres de sa famille, les partenaires, les aidants naturels, les tuteurs et représentants légaux.

† On doit prendre note que dans le référentiel CanMEDS, le rôle de communicateur décrit les compétences liées à la rencontre médecin-patient. D’autres compétences en communication sont mentionnées ailleurs dans le référentiel, dont la communication au sein des équipes de soins de santé (rôle de collaborateur) et les exposés universitaires (rôle d’érudit).