Passer au contenu principal
Suivez-nous

Comprendre l’évaluation en milieu de travail et la CPC

Dans La compétence par conception (CPC), la compétence ne se limite pas au fait de « savoir comment faire », elle implique aussi que les stagiaires « montrent comment faire » et prouvent qu’ils sont capables de « faire » ce qu’ils sont supposés faire de façon autonome. S’il est vrai que l’apprentissage est souvent associé à l’enseignement, le recours à l’évaluation en tant qu’outil pédagogique présente aussi de nombreux avantages.

L’évaluation en milieu de travail apporte une valeur formatrice grâce à la participation d’enseignants cliniques de première ligne qui observent les apprenants et consignent des observations authentiques de la pratique sur une base régulière. Les résultats des évaluations individuelles sont transmis aux apprenants d’une manière qui guide l’amélioration de l’apprentissage. Au fil du temps, ces évaluations individuelles s’additionnent et permettent de dégager des données provenant de plusieurs observations et de sources multiples pour dresser un portrait plus précis du rendement et de la progression de l’apprenant.


WBA Resources

Jouez-vous un rôle dans la mise en œuvre de la CPC? Gagnez du temps en utilisant ces nouvelles ressources sur l’évaluation en milieu de travail offertes par le Collège royal!

Ressources sur l’EMT



Résumé d’une présentation


Ce résumé de deux pages d’une présentation sur l’EMT saura intéresser ceux qui sont curieux au sujet de l’EMT et qui veulent avoir un aperçu général rapide de ce qu’elle réserve.



Guide de référence


Ceux qui exercent un rôle de leadership voudront peut-être mieux comprendre les incidences de l’EMT sur leur programme. Pourquoi ne pas consulter en quelques minutes ce guide de référence de 10 pages?



Présentation pouvant être adaptée

Devez-vous expliquer l’EMT à des collègues? Gagnez du temps et utilisez cette présentation (vous pouvez aussi l’adapter).

Enseignement clinique et évaluation (observation, rétroaction, consignation)

Dans la CPC, les enseignants n’émettent aucun jugement global sur la compétence des apprenants. On s’attend plutôt à ce qu’ils observent les stagiaires dans la pratique et fournissent une rétroaction écrite et verbale afin de favoriser le développement de l’apprenant. La rétroaction est consignée dans différents outils d’évaluation en milieu de travail choisis par les comités de spécialité et les programmes. Dans ces outils, les enseignants cliniques évaluent le rendement de l’apprenant dans la pratique au moyen d’échelles de confiance et de descriptions explicatives étaillées.

WBA Diagram

Qu’est-ce qu’une échelle de confiance?

Ce type d’échelle comporte des critères de confiance qui permettent d’évaluer dans quelle mesure un stagiaire est capable d’effectuer de façon sécuritaire et autonome des activités de pratique qui témoignent de la réussite d’une activité professionnelle confiable (APC). Les critères de confiance correspondent bien aux impressions (jugements) que peuvent avoir les observateurs experts concernant le rendement, et s’avèrent très fiables comparativement aux critères des échelles classiques d’évaluation en milieu de travail. L’échelle de confiance ci-dessous est intégrée à plusieurs outils d’évaluation en milieu de travail approuvés par le Collège royal.

Entrustability Scale

Évaluation en milieu de travail et promotion de l’apprenant

L’un des objectifs de l’évaluation en milieu de travail est de recueillir un maximum d’informations à propos d’un apprenant, auprès du plus grand nombre de sources possible. Au fil du temps, ces informations sont compilées pour brosser un tableau complet de la compétence de l’apprenant et aident à éclairer les discussions du comité de compétence au sujet de la promotion du résident. En confiant ces discussions au comité de compétence, l’interaction entre les apprenants et les observateurs pourra porter sur la rétroaction d’encadrement afin d’améliorer le rendement des apprenants.

Utilisation des outils d’évaluation en milieu de travail dans la pratique

Dans la CPC, tant les stagiaires que les observateurs sont à l’origine des observations de la pratique. Il peut par exemple s’agir de l’observation directe ou indirectes. Les observations directes donnent lieu à une rétroaction optimale sur le rendement, mais ce type d’observation n’est pas toujours possible en raison des exigences du flux de travail ou du désir d’accroître l’autonomie des stagiaires. Quel que soit l’outil d’évaluation en milieu de travail ou le type d’observation utilisé (directe ou indirecte), les enseignants cliniques doivent garder en mémoire les points suivants :

  • Les commentaires explicatifs qui se concentrent sur les aspects comportementaux constituent l’information la plus utile dans tout outil d’évaluation en milieu de travail. S’ils sont bien structurés, les commentaires fournissent aux stagiaires des orientations détaillées sur les points à améliorer et permettent de créer un riche contexte pour les comités de compétence qui en prendront compte dans leurs évaluations du rendement.
  • Les activités de pratique isolées sont liées à la réussite des APC, mais n’en sont pas des déterminants inclusifs (p. ex., effectuer un examen du genou n’est qu’un des éléments de l’APC portant sur la prise en charge de l’arthrose).
  • Les outils d’évaluation en milieu de travail fournissent l’information et la rétroaction nécessaires pour évaluer le rendement en ce qui a trait à une activité et à un contexte en particulier. En tant qu’observateur, vous ne prenez pas de décisions au sujet de la compétence globale d’un stagiaire et de sa progression.
  • Les décisions qui concernent la progression du stagiaire sont guidées par des observations multiples réalisées au moyen d’une échelle de confiance.

REMARQUE : Veuillez consulter cette page de nouveau. Nous y afficherons bientôt le modèle de coaching de la CPC et des ressources connexes.