Passer au contenu principal
Suivez-nous

Agrément

L’agrément des programmes de résidence est un processus d’amélioration de la qualité qui permet d’évaluer les programmes en fonction de normes nationales. En 2013, le Collège royal, le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et le Collège des médecins du Québec (CMQ) ont fait équipe en vue d’offrir un nouveau système d’agrément fondé sur les pratiques exemplaires et l’approche par compétences en formation médicale.

Ce groupe de travail collaboratif est appelé le Consortium canadien d'agrément des programmes de résidence (CanRAC). Une composante clé de cette réforme consiste à harmoniser l’agrément avec l’ approche par compétences en formation médicale..

Quatre principaux avantages des réformes de l’agrément

Attentes plus claires
De nouvelles normes davantage axées sur les résultats

Système informatique
Imprimer le contenu de cartables entiers d’un cycle à l’autre sera chose du passé

Favoriser davantage l’ACQ
Accent sur l’amélioration continue de la qualité (ACQ), moins punitif

Moins épisodique
La charge de travail est répartie plus également sur un cycle prévisible et continu de huit ans (régularise les efforts requis)

La réforme de l’agrément en 10 points

  1. Nouvelles normes pour les programmes et établissements;
  2. Nouveau cadre de normes d’évaluation des programmes de résidence, incluant des cotes exemplaires et des pratiques exemplaires;
  3. Nouveau cycle de visites régulières d’agrément étalé sur huit ans appuyé par un suivi continu des données;
  4. Introduction d’un système informatique de gestion de l’agrément (SGA)
  5. Importance accrue accordée à l’autoformation, aux résultats et à l’amélioration continue de la qualité;
  6. Amélioration des processus d’évaluation sur place, grâce notamment à l’adoption de méthodologies par traceurs;
  7. Nouveaux processus d’examen d’établissement, système de normes et catégories d’agrément;
  8. Accent accru sur la qualité et la sécurité des milieux d’apprentissage;
  9. Nouvelles catégories de décisions en matière d’agrément encadrées par des seuils conçus pour en améliorer la cohérence;
  10. Approche systématique en matière d’évaluation, de recherche et d’amélioration continue du système.