Passer au contenu principal
Suivez-nous

La compétence par conception : la raison d'être des changements

Les exigences et les attentes à l'égard du système de soins de santé ont beaucoup changé, mais le système de formation médicale est resté sensiblement le même en un siècle.

Le système actuel part du principe que plus l’apprenant consacre du temps à une activité, plus il assimile le contenu et tend à l’excellence. Même si notre système peut encore produire d'excellents médecins, il est clair que nos méthodes de formation et d'apprentissage à vie peuvent être améliorées.

« En fait, notre modèle de formation actuel est très ancien. La profondeur et l’ampleur de l’information et des compétences que nous comptons faire acquérir à nos résidents sont beaucoup plus importantes. »

Erin D. Wright, MDCM, MEd, FRCSC; membre du Comité de spécialité en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale du Collège royal et professeur au Département de chirurgie de l'Université de l'Alberta

Nous avons besoin d’un système qui répond aux besoins des spécialistes qui

  • obtiennent un diplôme en dépit de lacunes au niveau du savoir et de la préparation à l'exercice de leur profession;
  • sont d'avis que les méthodes d'évaluation et de rétroaction existantes sont sans effet;
  • n'assimilent clairement pas les objectifs d'apprentissage de leur programme;
  • manquent de temps pour se consacrer à la pratique clinique pendant qu'ils se préparent à l'examen;
  • ont de la difficulté à déterminer les nouvelles compétences requises dans la pratique.

Nous avons besoin d’un système qui aide les éducateurs qui

  • doivent utiliser des outils inefficaces pour l'évaluation en cours de formation;
  • s’efforcent de bien orienter les activités d'enseignement en l'absence d'objectifs d'apprentissage clairs;
  • n'ont pas été préparés pour fournir une évaluation utile et ciblée;
  • ont de la difficulté à prouver ou à déterminer qu'un apprenant accuse un retard.

Nous avons besoin d’un système qui permet aux éducateurs/apprenants de

  • déterminer les compétences requises à toutes les étapes de la formation et de la pratique;
  • de mettre en place et de suivre un plan d'apprentissage clair pour les acquérir;
  • d’ajuster l'apprentissage selon les besoins et les aptitudes individuels, et de suivre les progrès de façon constante;
  • cerner facilement les domaines dans lesquels les apprenants éprouvent des difficultés et prendre des mesures appropriées;
  • fournir des évaluations utiles en fonction des compétences et en recevoir;
  • déterminer quand et comment incorporer de nouvelles compétences à la pratique;
  • établir une base nationale de compétence dans toutes les spécialités au Canada

L’adoption de La compétence par conception (CPC) témoignera aussi de la suite donnée aux recommandations du projet L'avenir de l'éducation médicale au Canada - volet postdoctoral (AEMC-PD).

Ressources

Nous sommes là pour contribuer à votre succès. Écrivez-nous :
cbd@collegeroyal.ca

« En fait, notre modèle de formation actuel est très ancien. La profondeur et l'ampleur de l'information et des compétences que nous comptons faire acquérir à nos résidents sont beaucoup plus importantes. »

- Erin D. Wright, MDCM, MEd, FRCSC; membre du Comité de spécialité en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale du Collège royal et professeur au Département de chirurgie de l'Université de l'Alberta