Passer au contenu principal
Suivez-nous

Conseil du mois sur le MDC
par Edmund Kwok

Servez-vous — les données sont là pour alimenter vos évaluations individuelles et d’équipe

Conseil du mois sur le MDC - par Dr Edmund Kwok

Les hôpitaux recueillent et déclarent toutes sortes de données aux fins d’agrément et d’amélioration de la qualité. Saviez-vous que vous pouvez mettre à profit ce trésor d’information et l’utiliser pour votre propre développement professionnel continu (DPC)?

Mes collègues et moi avons en effet rehaussé notre rendement individuel et collectif en ce qui concerne le flux des patients en analysant des données recueillies par l’Hôpital d’Ottawa, où nous sommes urgentologues. Voici donc quelques idées qui vous permettront d’appliquer un modèle semblable pour votre équipe, quelle que soit votre spécialité ou surspécialité. Vous trouverez également ici des conseils visant l’obtention de crédits du programme de Maintien du certificat (MDC), dont ceux de la section 3 (Évaluation).

Commençons par le début : découvrir les systèmes de collecte de données déjà en place

Peu importe si vous travaillez dans un hôpital ou exercez en pratique collective, la quantité de données à votre disposition vous étonnera — et souvent, il ne suffit que d’une conversation pour trouver ces sources d’information. Dans notre cas, nous avons simplement rencontré les administrateurs de notre établissement pour les aviser que nous souhaitions analyser notre rendement collectif. Nous avons donc discuté des types de données amassées à l’hôpital qui se rapportent à notre champ de pratique. Nous avons ainsi découvert des données variées concernant le flux des patients à la salle d’urgence, notamment :

  • le nombre de patients vus par jour;
  • le temps consacré à chaque patient;
  • les taux d’ordonnance de tomodensitogrammes et d’imagerie médicale;
  • la durée des séjours des patients;
  • le délai d’attente des patients avant l’obtention d’un analgésique.

Remarque : S’il est vrai que ces données se rapportent spécifiquement à la médecine d’urgence, votre hôpital recueille sûrement des données propres à votre discipline. Demandez simplement aux administrateurs de votre établissement de vous indiquer quels types de données pourraient vous intéresser, vous et votre équipe!

Données + rétroaction = crédits de la section 3 du MDC!

Les urgentologues de mon équipe ont tous reçu une fiche indiquant où chacun se situe sur la courbe en cloche formée par les données de chaque catégorie. Nous avons pu voir et analyser notre rendement par rapport à celui de nos pairs œuvrant dans le même milieu, en comparant, p. ex., le nombre de patients rencontrés chaque jour par chacun de nous. Les fiches de mesure ont ensuite été présentées au chef de département qui nous a ensuite offert de la rétroaction individuelle, rétroaction qui s’inscrit dans la démarche annuelle d’évaluation aux fins de réaffectation. Cet exercice s’est révélé être une excellente occasion d’obtenir des crédits de MDC de la section 3 (Évaluation), puisque nous avons consigné l’activité et nos résultats d’apprentissage dans MAINPORT.

Des données qui travaillent pour vous : transformer les évaluations en amélioration

Nous avons remarqué que, dans notre département, l’efficacité en ce qui concerne le flux des patients varie grandement d’un médecin à l’autre. Chacun de nous a donc réfléchi à son propre rendement par rapport à celui des autres, la courbe de distribution ayant révélé des médecins très performants et d’autres qui l’étaient moins. Maintenant que nous comprenons mieux où nous devons concentrer nos efforts, nous allons travailler à resserrer les écarts en ayant recours à diverses mesures, dont de l’encadrement personnalisé et la tenue d’ateliers pédagogiques adaptés aux besoins. Ces derniers sont particulièrement intéressants puisqu’ils sont animés par nos coéquipiers plus performants, qui font valoir des pratiques exemplaires qui pourraient aider leurs pairs à améliorer leur rendement.

Apprendre ensemble et obtenir encore plus de crédits du MDC

Tous les médecins qui ont assisté aux ateliers pédagogiques sur le flux des patients ont pu obtenir des crédits de la section 1 (Activités d’apprentissage collectif non agréées). Les présentateurs des ateliers ont également pu consigner à titre de projet de formation personnel les nouveaux apprentissages qu’ils ont acquis grâce au travail de recherche et de préparation qu’a demandé l’élaboration de leur séance pédagogique (section 2, Activités d’autoapprentissage).

Remarque : L’amélioration du rendement personnel et de la pratique peut parfois être source de malaises. Mais, heureusement pour notre équipe, tous se sont entièrement investis dans la démarche, ce qui a contribué à dissiper l’inévitable malaise qui s’installe lorsqu’on compare le rendement de chacun pour le mieux-être d’une équipe. Il importe aussi de définir des paramètres et de fixer les attentes dès le début de la démarche.

Mais ça ne s’arrête pas là! Il faut répéter la démarche, d’où le « C » dans « DPC »!

Nous avons entrepris cette démarche d’amélioration de la qualité l’an passé, et nous nous attendons à recevoir une nouvelle série de données au cours de l’été. Nos médecins recevront chaque année une nouvelle fiche comportant les mêmes catégories de données, et pourront ainsi comparer leur rendement d’année en année et travailler à l’amélioration continue de leur rendement. Avec le temps, nous espérons voir de moins en moins de variation dans le rendement individuel de chacun en ce qui concerne le roulement des patients.

Réévaluez votre rendement chaque année et renouvelez vos crédits de la section 3

Comme nous entendons répéter cette démarche chaque année, mon équipe et moi pourrons obtenir de nouveaux crédits de MDC de la section 3 (Évaluation) tous les ans après avoir réfléchi à notre rendement et reçu de la rétroaction sur l’efficacité des changements que nous aurons chacun apportés à notre pratique.

À vous de jouer! Mais commencez modestement, choisissez une mesure qui importe…

Nous avons la chance, dans notre département, d’avoir une unité chargée de l’amélioration de la qualité ainsi qu’une personne affectée à la coordination qui nous aide à réaliser nos projets. Voilà pourquoi nous avons pu consulter un vaste éventail de données et de mesures, qu’il s’agisse du flux des patients, du taux d’ordonnance de tests ou même de la satisfaction des patients. Mais si vous faites partie d’un groupe plus petit ou d’un cabinet privé dont les ressources et le temps sont limités, je vous conseille de commencer en ne vous concentrant que sur une ou deux mesures jugées importantes dans votre milieu de pratique. Lorsque vous aurez déterminé de quoi il s’agit, trouvez les données nécessaires, et allez-y!

Fellow readers, do you have a MOC tip that you would like to share with others?

Appel de conseils sur le MDC : Faites connaître vos "pratiques efficaces"
Tous les trucs sont bons; n’hésitez pas à les partager. Envoyer votre conseil!