Dialogue

Vol. 15, no 2 — février 2015
Bienvenue à Dialogue, votre bulletin d'information du Collège royal

À LA UNE CE MOIS-CI


L’importance du titre : sensibiliser les Canadiens à l’expertise des Associés


Avant de vous quitter, quelques réflexions


Trois chercheuses de Shanghai espèrent susciter des changements dans l’apprentissage


Évaluation et émotions, une source d'inspiration pour une chercheuse de l'Université McMaster de Hamilton


Il ne vous reste plus qu’un mois pour envoyer votre demande de subvention pour la recherche


La compétence par conception : comprendre les jalons et les APNS


Envoyez-nous vos questions au sujet de La compétence par conception!


Membres à la une


En souvenir




NOUVELLES SUPPLÉMENTAIRES


 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

Your designation matters: Educating Canadians about Fellows’ expertise

L’importance du titre : sensibiliser les Canadiens à l’expertise des Associés

Les Canadiens peuvent compter sur le dévouement et l’expertise de classe mondiale des Associés. Le Collège royal lance d’ailleurs de nouvelles publicités et ressources en ligne pour renforcer le message auprès des patients.

Sensibiliser les patients en ligne et au moyen des médias sociaux

Les patients effectuent régulièrement des recherches en ligne pour en savoir plus sur les qualifications de leur médecin et sur diverses questions de santé. C’est pourquoi le Collège royal a enrichi le site web sur l'importance du titre d'Associé, créé une vidéo YouTube qui explique ce que représentent les titres FRCPC et FRCSC, et diffuse des publicités sur WebMD, CBC Health, Québecor Média et autres canaux Web.

L’objectif : faire mieux connaître votre titre d’Associé, le promouvoir et encourager les patients à consulter notre répertoire d'Associés.

Les nouvelles ressources vous aideront à promouvoir votre expertise

Les normes rigoureuses que les Associés doivent respecter rassurent les Canadiens. Sur le site Web du Collège royal, vous trouverez diverses ressources pour vous aider à promouvoir votre expertise, dont quatre superbes affiches que vous pourrez utiliser dans votre salle d’attente et votre cabinet médical, ainsi qu’un modèle de carte professionnelle faisant mention de votre titre d'Associé.


 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

MOT DU PRÉSIDENT

Dr Rorabeck

Avant de vous quitter, quelques réflexions

Ce fut un honneur d’assurer la présidence du Collège royal de 2013 à 2015. Deux mots évoquent bien cette période pour notre organisation : changement et essor.

Au cours des deux dernières années, le Collège royal a lancé son initiative novatrice La compétence par conception et son projet CanMEDS 2015, et approuvé les travaux sur la réforme de l'agrément et l'agrément international, parmi d’autres avancées dans les domaines de l’évaluation des médecins et des politiques de la santé.

Le nouveau plan stratégique du Collège royal, qui repose sur tous ces travaux, fait état des activités menées en fonction des cinq points stratégiques établis. L’an dernier, l’ébauche d’un plan révisé a été rédigée pour 2015–2017, auquel un sixième point a été ajouté : la gestion responsable. Celui-ci assurera la santé financière du Collège royal et reflète notre engagement envers une saine gestion financière et la promotion d’une gouvernance efficace.

Mon objectif de visiter les dirigeants de chaque faculté de médecine au Canada a peut-être été le point saillant de mon mandat de deux ans. Cet objectif était ambitieux, car nos doyens sont très occupés. J’ai le plaisir cependant de signaler que j’ai pu rencontrer 16 de nos 17 doyens et visiter personnellement leur faculté.

Mes visites avaient pour but de connaître le point de vue et les inquiétudes des doyens au sujet des activités du Collège royal, et d’insister sur notre volonté de collaborer avec eux et d'autres partenaires de la formation médicale. J'étais là pour les écouter et prendre des notes; elles ont été très nombreuses. J’aimerais remercier le Dr Andrew Padmos, FRCPC, directeur général du Collège royal, et le Dr Ken Harris, FRCSC, directeur exécutif de l’Éducation spécialisée, qui m’ont accompagné à de nombreuses reprises lors de ces visites.

J’aimerais vous donner aperçu de ce que les doyens m’ont confié :

  1. La compétence par conception

    Même s’ils se sont tous dits en faveur de cette initiative du Collège royal, les doyens ont des inquiétudes au sujet de sa mise en œuvre, surtout en ce qui a trait aux échéances, aux ressources du corps professoral et aux coûts que les facultés pourraient devoir assumer. Ils ont aussi fait part de certaines inquiétudes au sujet de la mise en œuvre progressive et du temps qu'il faudra pour que les 64 spécialités et surspécialités aient créé leurs propres jalons. Ces inquiétudes sont légitimes. Le Collège royal s’engage à travailler avec les comités de spécialité et les facultés de médecine afin de procéder à une mise en œuvre responsable et appuyer le corps professoral tout au long de cette transition. J’invite fortement tous ceux qui ont des questions ou des préoccupations à écrire à l’adresse cbd@collegeroyal.ca pour en faire part.

  2. Agrément

    Plusieurs doyens ont parlé de l’agrément ainsi que des processus et normes du Collège royal, qui sont très respectés. Un point qui m’a été signalé est que nos normes d'agrément actuelles ne sont pas nécessairement applicables à un modèle de formation médicale délocalisée. Ce point est important, car tel était le cas dans presque toutes les facultés que j’ai visitées. Il arrive aussi au moment opportun, étant donné que le Collège royal procède à une réforme de ses normes conjointes d’agrément des programmes de résidence, avec le Collège des médecins de famille du Canada et le Collège des médecins du Québec. L’objectif est d’améliorer les processus, les politiques et les normes en fonction des pratiques exemplaires et d’une approche par compétences en formation médicale. L’élaboration d’un plan de travail pluriannuel est en cours.

  3. Effectifs médicaux

    Le sous-emploi ou le chômage des médecins et des chirurgiens suscite des inquiétudes dans la plupart des facultés de médecine. Pour de nombreux doyens, il importe de créer une stratégie nationale en matière de ressources humaines; ils encouragent le Collège royal à jouer un rôle de premier plan à ce chapitre et de faire pression auprès du gouvernement fédéral pour qu’il adopte cette stratégie. L’an dernier, nous avons tenu un sommet sur l'emploi réunissant de nombreux participants; de plus, une rencontre similaire doit avoir lieu bientôt, afin d’examiner les nouvelles données et de continuer de surveiller cette question.

    Je m’attends à ce que d'autres sujets abordés concernant l’« espace restreint » dans les programmes de résidence, le désir des DHCEU et les Canadiens qui étudient à l’étranger d'y occuper une place, le sous-emploi et le chômage des spécialistes, soient au cœur des discussions entre les facultés de médecine, les autorités sanitaires et les associations nationales de spécialistes dans les années à venir.

  4. Initiatives internationales

    Les initiatives du Collège royal sur la scène internationale sont une source de préoccupation pour les doyens à l’échelle du pays, ainsi que l’absence présumée d’un partenariat national. Nombre d’entre eux désirent que le Collège royal, les facultés de médecine intéressées et le Collège des médecins de famille du Canada élaborent une stratégie collaborative. En tant qu’ancien président du conseil d’administration de Collège royal international (CRI), je peux confirmer que le Collège royal fait preuve de transparence quant à ses activités internationales, ses services, ses partenariats universitaires, l’intérêt manifesté et la participation de membres de l’organisation. N’hésitez pas à écrire à l’adresse international@collegeroyal.ca pour faire part de vos questions ou de vos idées.

L’avenir réserve d'autres possibilités

L'an dernier, le Collège royal a célébré le 85e anniversaire de sa fondation. C’est une belle réussite. Rien de tout cela n’aurait été possible s'il s’était écarté de son mandat et de ses objectifs, et s’il n’avait pu s'adapter aux réalités et exigences en constante évolution. Je pense que l’organisation doit saisir plusieurs possibilités, notamment en ce qui a trait à des partenariats nationaux, des normes unifiées et l’apport d’un plus grand soutien aux Associés et aux résidents. Pour y arriver, nous aurons besoin en tout temps de votre soutien, de vos conseils et de votre participation.

En terminant, j’aimerais remercier tous les bénévoles du Collège royal (examinateurs, visiteurs d’agrément, membres des comités, directeurs de programme, etc.). Je me fais l’écho de tout ce qui a été dit à votre sujet : vous êtes réellement le pilier de l’organisation. Le Collège royal peut être fier de son équipe de direction, sous la gouverne du Dr Padmos, et de tous ses employés dévoués. Je m’en voudrais de ne pas remercier Mmes Joanne Arsenault (Gouvernance), Jeni Beaton et Shannon Juneau (Cabinet du directeur général), ainsi que les directeurs exécutifs du Collège royal (Dr Harris, Michel Cavallin et Danielle Fréchette) pour leurs conseils et leur soutien.

À mes collègues Associés, ce fut un privilège pour moi que d’être votre président au cours des deux dernières années. Je vous remercie de tout cœur.

 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

Linan Wang

Mme Wang

DES UNIVERSITAIRES EN VISITE AU COLLÈGE ROYAL EN 2015

Ying Peng

Mme Peng

Dre Fang Lyu

Mme Lyu

Trois chercheuses de Shanghai espèrent susciter des changements dans l’apprentissage

Pendant deux mois, leur séjour prenant fin le 28 février 2015, Linan Wang et Ying Peng ont affronté le rude hiver canadien pour en savoir plus sur les normes du Collège royal en matière de formation médicale postdoctorale, ainsi que sur les programmes de formation des résidents offerts au Canada et le développement professionnel continu (DPC).

« Le programme de formation des résidents mis en œuvre à Shanghai en 2010 en est à sa cinquième année d’existence; comme la première vague de résidents a terminé sa formation, nous voulons évaluer la performance du programme et tirer des leçons de ce que le Collège royal a établi, comme le modèle de formation des résidents fondé sur le cadre CanMEDS, puis relayer ces informations à notre retour », a expliqué Mme Wang.

Un lien avec le Canada

Mme Wang effectue un doctorat en économie et politiques publiques à la Shanghai University of Finance and Economics. Outre ses études, elle est assistante de recherche au Shanghai Health Development Research Center (SHDRC). Mme Peng, aussi assistante de recherche au SHDRC, s'intéresse à la santé, aux ressources humaines et à l’économie de la santé.

La Dre Susan Brien, MD, FRCSC, directrice, Innovation de la pratique et des systèmes au Collège royal, est l’instigatrice de leur visite au pays.

« Susan est venue à Shanghai l’an dernier; elle a visité notre centre (Shanghai Health Development Research Center) et la Shanghai Health Commission, et nous avons parlé de collaboration, a ajouté Mme Peng. La commission désire en savoir plus sur les normes d’agrément du Collège royal, c’est pourquoi celle-ci et le centre nous ont chargées d'effectuer cette visite. »

Dre Fang Lyu, chercheuse à la Shanghai Municipal Commission of Health and Family Planning, Department of Science and Education, dans les domaines de la formation des résidents et de la formation médicale continue, a accompagné Mmes Wang et Peng à Ottawa pendant deux semaines.

Objectifs de la visite

Pendant leur séjour au Collège royal, ces chercheuses rencontrent (et ont rencontré) des experts en la matière et consultent notre riche matériel didactique afin :

Les connaissances tirées éclaireront la préparation du rapport final qu’elles présenteront à leur retour à Shanghai.

« La Chine et le Canada ont un système de santé très différent, a affirmé Mme Wang, en donnant pour exemple la durée de la formation des médecins. Cependant la mission et l’objectif sont les mêmes : aider le médecin à devenir plus compétent et plus qualifié. »

 





Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

DES UNIVERSITAIRES EN VISITE AU COLLÈGE ROYAL EN 2015

Évaluation et émotions, une source d'inspiration pour une chercheuse de l'Université McMaster de Hamilton

Meghan McConnell, PhD

« La recherche est beaucoup le fruit de collaborations. C’est l'un des avantages de recevoir des universitaires au Collège royal, car ceci permet d’établir un réel partenariat plutôt que de se limiter à l’échange de données », a expliqué Meghan McConnell, PhD, qui nous a visités du 19 au 23 janvier 2015.

Professeure adjointe aux départements d’épidémiologie clinique et de biostatistique de l'Université McMaster à Hamilton (Ont.), elle collabore étroitement avec le Programme de recherche et de développement en éducation de cet établissement.

« Comme j’ai reçu une formation en psychologie cognitive, Tanya Horsley, directrice associée de l’Unité de la recherche du Collège royal, m’a suggéré de venir, d’en discuter et de voir sur place comment le Collège royal procède. »

Pourquoi l’évaluation importe-t-elle?

Mme McConnell élabore un programme lié à l’approche par compétences et aux rôles CanMEDS afin de promouvoir des activités d'apprentissage efficaces, à la fois ponctuelles et continues, des professionnels de la santé.

« La plus grande partie de la formation des médecins se déroule durant les 10 premières années de leur carrière, cependant l’apprentissage se fait tout au long de leur vie professionnelle. »

Lors de son séjour à Ottawa, elle a voulu en savoir plus sur le fonctionnement du Collège royal, le programme de Maintien du certificat (MDC) et les crédits attribués.

« En tant que chercheuse en éducation, je m’intéresse vivement à l’évaluation. Celle-ci est le moteur de l’apprentissage. Les étudiants me demandent toujours : « Y aura-t-il cette question dans l’examen? ». Je leur réponds invariablement : « Si elle n’est pas dans l’examen, étudierez-vous sur la question? ».

Mme McConnell est impatiente de contribuer aux recherches visant à effacer les stigmates associés à l'évaluation et à promouvoir son utilisation. Elle aimerait aussi en savoir plus sur les préférences des médecins en matière d'évaluation, ce qui motive et justifie leurs choix.

« C’est la tendance qui se dessine; je dois maintenant formuler le tout pour dégager les concepts à explorer! »

 

Les émotions pourraient-elles favoriser l’apprentissage des professionnels de la santé?

Les émotions et l’apprentissage sont un autre domaine de la recherche qui passionne Mme McConnell. En 2014, elle a reçu une subvention pour la recherche en éducation médicale qui l’a aidée à réaliser son projet « Évaluateurs versatiles : l’influence de l’état d’esprit sur les notes globales des examinateurs. »

« Cette subvention est très prestigieuse, et le fait de l’avoir reçue sera toujours pour moi une grande source de fierté », a-t-elle précisé.

Son projet a révélé que de fortes ou de faibles émotions peuvent avoir des répercussions négatives sur l’apprentissage, mais selon elle, d’autres facteurs peuvent entrer en jeu.

« Nous provoquions des émotions avant la tâche à exécuter, sans que celles-ci soient reliées à la tâche. Chez les professionnels de la santé, l’apprentissage est souvent à l’origine des émotions. En revanche, des résultats peuvent indiquer que les émotions pourraient faciliter l’apprentissage », a-t-elle ajouté, en donnant l’exemple du stress, qui aide certaines personnes à concentrer leur attention et à réagir plus rapidement.

Mme McConnell prévoit déjà élargir ses recherches dans ce domaine; elle espère qu’elles permettront aussi de mieux comprendre l’évaluation et d’améliorer l’apprentissage des professionnels de la santé.

 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

Il ne vous reste plus qu’un mois pour envoyer votre demande de subvention pour la recherche

Êtes-vous un éducateur médical ou un chercheur à temps plein? Nos subventions pour la recherche appuient des projets exceptionnels dans des disciplines, contextes de soins de santé et milieux variés afin de favoriser le développement de la recherche en éducation.

La date limite est le 2 mars

L’appel est lancé : vous pouvez maintenant soumettre une demande de subvention. Qu’il s’agisse d'une subvention pour la recherche en éducation médicale ou d'une subvention CanMEDS du Collège royal et d'AMS, le formulaire doit être envoyé à l’adresse researchgrants@collegeroyal.ca. Vous pouvez utiliser la même adresse courriel pour nous envoyer vos questions. La date limite de réception des demandes est le 2 mars 2015.

Au sujet de nos subventions

CanMEDS 2015 : lancement à venir et appel de propositions spécial pour la subvention CanMEDS du Collège royal et d’AMS

Afin de souligner le lancement cet automne du nouveau cadre CanMEDS 2015, nous avons fait équipe avec le projet Phoenix d’AMS pour l’appel de propositions de 2015. Nous avons lancé un appel de propositions spécial qui vise à stimuler et maintenir la compassion, l’empathie et les valeurs professionnelles dans les milieux d’apprentissage et de travail des professionnels de la santé.

Pour en savoir plus sur cette subvention, parcourez la page Web qui y est consacrée.

Qui sont les récipiendaires des subventions du Collège royal?

Découvrez les répercussions possibles des projets de recherche des récipiendaires de la subvention pour la recherche en éducation médicale et de la subvention du Collège royal et d'AMS de 2014 dans le domaine de la formation médicale.

Nous sommes fiers de dévoiler les noms des lauréats de la bourse d’études Robert Maudsley en pédagogie médicale de 2015 :

 










Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

La compétence par conception : comprendre les jalons et les APNS

La compétence par conception : comprendre les jalons et les APNS

Dans La compétence par conception, le Collège royal a l’intention de remodeler la formation et l’évaluation des médecins spécialistes en y intégrant des jalons et des actes professionnels non supervisés (APNS).

Les APNS sont des tâches ou des activités qui doivent être exécutées, tandis que les jalons renvoient aux habiletés de la personne.

Le rôle des jalons et des APNS dans La compétence par conception

Dans La compétence par conception, la formation des résidents est structurée en fonction des étapes qui marquent l’identité professionnelle d’un résident ainsi que des habiletés d'un médecin et d’un spécialiste dans une discipline. Les quatre étapes d’un programme de résidence sont définies dans le schéma du continuum de la compétence :

     Étape 1 :   Passage à la discipline
     Étape 2 :   Connaissances fondamentales de la discipline
     Étape 3 :   Connaissances approfondies de la discipline
     Étape 4 :   Passage à la pratique

Enseigner au moyen des jalons

Durant le projet CanMEDS 2015, des groupes d’experts ont créé des jalons « génériques » qui peuvent s’appliquer à tous les spécialistes en fonction des sept rôles CanMEDS.

Dans La compétence par conception, chaque comité de spécialité du Collège royal adaptera ces jalons génériques à sa discipline, avec l’aide des directeurs de programme, des éducateurs cliniciens et des employés du Collège royal, et créera ses jalons en tenant compte des habiletés particulières attendues des stagiaires à chaque étape de leur programme de résidence.

Dans leur ensemble, les jalons forment une trajectoire d’apprentissage qui favorise le développement de la compétence dans toute l’étendue de la discipline. Les résidents peuvent planifier leur apprentissage ou évaluer eux-mêmes leurs progrès dans la discipline au moyen de la trajectoire, mais on s’attend à ce que les éducateurs soient surtout ceux qui utilisent les jalons pour créer des activités pédagogiques et cibler les lacunes de l’apprentissage.

Évaluer formellement au moyen des APNS

Évaluer formellement au moyen des APNS


Reflets de la pratique clinique, les APNS comprendront de multiples jalons pour chaque discipline, à chaque étape de la formation. Les APNS seront les éléments des activités cliniques observés et évalués dans le milieu de travail.

Lorsque les stagiaires ont vraisemblablement assimilé les habiletés et comportements qui leur ont été enseignés, les éducateurs peuvent évaluer l’atteinte du niveau de performance établi aux divers jalons au moyen d’un APNS.

Si l’APNS est bien exécuté, il est clair que toutes les habiletés qui font partie des divers jalons de cet APNS ont été bien assimilées, que le stagiaire a démontré qu’il peut s’acquitter de sa tâche et qu’il a développé la compétence requise. On étaiera dans le portfolio électronique du résident l’atteinte officielle de ce niveau de performance.

Si l'exécution d'un APNS pose problème chez un stagiaire, l’enseignant peut examiner chacune des habiletés (c.-à-d. les jalons) nécessaires à l'exécution de la tâche clinique afin de déterminer s’il y a lieu d’offrir une aide ou une formation. En comparant la performance aux jalons individuels, les éducateurs pourront cibler ce qui pose problème et y donner suite.

La combinaison des jalons et des APNS permettra aux éducateurs de procéder à une micro (au besoin) et macro-analyse de la performance, ce qui donnera un aperçu éclairé des habiletés d’un stagiaire. De plus, le lien entre les jalons et les APNS simplifieront et faciliteront les tâches d’enseignement et d’évaluation des superviseurs.


Pour en savoir plus sur La compétence par conception, consultez notre site Web ou notre foire aux questions, ou écrivez-nous à l’adresse cbd@collegeroyal.ca.


À quoi les jalons correspondent-ils dans les APNS?

Les jalons d’un APNS en oncologie médicale
(les habiletés requises pour exécuter la tâche)

Un APNS en oncologie médicale (la tâche qui doit être exécutée)

 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

Questions au sujet de La compétence par conception

Envoyez-nous vos questions au sujet de La compétence par conception!

Tout changement majeur, comme la transition vers l'approche de La compétence par conception, soulève des questions. Nous en sommes conscients. Cette année, chaque numéro de Dialogue nous permettra de répondre aux questions de nos Associés.

Vous pourrez demander aux principaux chefs de projet de préciser divers points, allant de l’incidence de La compétence par conception sur l’agrément au déroulement de la mise en œuvre de CanMEDS 2015.

N’hésitez pas à nous envoyer vos questions à l’adresse cbd@collegeroyal.ca.

 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

Membres à la une


Dans un article diffusé par CBC News la Dre Anna Banerji, FRCPC, a fait part de son opinion sur l’amélioration de la santé des Autochtones. Elle est directrice de Santé mondiale et santé des Autochtones, Développement professionnel continu, Université de Toronto.

Le Dr François Bénard, FRCPC, contribue à la recherche d’une possible solution mondiale qui révolutionnerait la production d'isotopes médicaux, ici, au Canada, sans déchets radioactifs à long terme. Le Dr Bénard est directeur scientifique du Centre d’excellence en imagerie fonctionnelle du cancer à l’Agence du cancer de la C.-B. à Vancouver.

Un produit extraordinaire qui, s’il avait existé à l'époque, aurait pu sauver Christopher Reeves, les « Smart-e-PantsMC ». La Dre Vivian Mushahwar et son équipe espèrent qu’il sera utilisé pour soulager les plaies de pression. Les Associés K. Ming Chan, FRCPC, et Sean Dunkelow, FRCPC, ont contribué depuis plusieurs années à la mise à l'essai de ce produit en Alberta, à titre de directeurs cliniques.

Plusieurs médecins de l’Université de Toronto, les Drs Sherif El-Defrawy, FRCSC, Frances Jamieson, FRCPC, Rachel Spitzer, FRCSC, et Vanessa Allen, FRCPC, ont aidé les lecteurs du Toronto Star à remettre en cause des idées reçues en santé.

Dans un récent article dans The Globe and Mail, le Dr David Hogg, FRCPC, chercheur principal au Centre de cancérologie Princess Margaret, explique en quoi consiste l’immunothérapie, un traitement de plus en plus utilisé par le milieu médical.

Les recherches du Dr David Jenkins, FRCPC, pionnier de l’index glycémique et du régime Portfolio, ont fait l’objet d’un article dans la Gazette de Montréal. Le Dr Jenkins est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en étude de la nutrition et du métabolisme.

Le Dr Atul Kapur, FRCPC, a été élu au conseil de l’Association médicale canadienne. Il exercera un mandat de trois ans. Le Dr Kapur est médecin traitant au Département de médecine d’urgence à l’Hôpital d’Ottawa et professeur adjoint à l’Université d’Ottawa.

Selon les Drs Paul Kurdyak, FRCPC, et Sanjeev Sockalingam, FRCPC, cosignataires d’un article dans The Ottawa Citizen, on devrait élargir l’accès aux services en santé mentale au Canada. Le Dr Kurdyak est psychiatre et clinicien chercheur au Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto. Le Dr Sockalingam est psychiatre en chef adjoint au Réseau universitaire de la santé.

Le Dr Nizar Mahomed, FRCSC, figure parmi les 10 chirurgiens orthopédistes du Réseau universitaire de la santé qui, au cours des cinq dernières années, ont fait un don personnel s’élevant à 1,25 million de dollars pour la recherche sur l’arthrite. The Globe and Mail a fait état des essais cliniques qui ont débuté en janvier, payés grâce à ces dons.

Des gastroentérologues, le Dr John Marshall, FRCPC, de l’Université McMaster, et le Dr Eric Yoshida, FRCPC, de l’Université de la Colombie-Britannique, sont devenus les nouveaux rédacteurs en chef du Canadian Journal of Gastroenterology and Hepatology.

Le Dr Matthew Miller, FRCPC, fait partie des nombreux chercheurs de l'Université McMaster qui participent à la création d'un vaccin antigrippal unique, qui fera bientôt l’objet d’essais cliniques. Le Dr Miller est professeur adjoint au Département de biochimie et de sciences biomédicales.

Félicitations aux Drs John Rudan, FRCPC, et Martin ten Hove, FRCPC, devenus respectivement titulaire de la chaire de recherche en chirurgie Britton Smith et titulaire de la chaire Edna et Ernie Johnson en ophtalmologie, à la Faculté des sciences de la santé de l’Université Queen’s.

Le Dr Peter Szatmari, FRCPC, conseiller en matière de santé auprès du Globe and Mail, a mis à profit son expertise en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, et donné aux parents de précieux conseils sur l'intimidation. Le Dr Szatmari, chef du programme de collaboration en santé mentale auprès des enfants et des jeunes de l’Hôpital pour enfants malades (SickKids) et du Centre de toxicomanie et de santé mentale, œuvre aussi à l'Université de Toronto.

Les Drs Doran Sommer, FRCSC, et Gideon Koren, FRCPC, participent à une étude sur des solutions de rechange pour le contrôle de la douleur chez les enfants souffrant d’apnée du sommeil durant les soins postopératoires. Le Dr Sommer est professeur clinique de chirurgie à l’École de médecine Michael G. DeGroote de l’Université McMaster. Le Dr Koren est chercheur principal à l'Hôpital pour enfants malades de Toronto.

Les suggestions pour les rubriques « Membres à la une » peuvent être envoyées par courriel à communications@collegeroyal.ca.

 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

En souvenir


Le Dr Peter Allen, FRCSC, est décédé le 17 novembre 2014, à Oakville (Ont.), à l’âge de 92 ans. Le Dr Allen a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie générale (1953) et en chirurgie thoracique (1964). Professeur à la Faculté de médecine de l’Université de la Colombie-Britannique et chirurgien cardiologue à l'Hôpital général de Vancouver, on lui attribue le mérite d’avoir réalisé la première chirurgie à cœur ouvert dans cette province. Pour en savoir plus sur le Dr Allen »

Le Dr Sidney Lawrence W. Breckon, FRCPC, est décédé le 8 décembre 2014, à Prince George (C.-B.), à l’âge de 67 ans. Il a obtenu son diplôme de médecine à l’Université Dalhousie en 1973 et le certificat du Collège royal en radiologie diagnostique en 1990. Il a travaillé plusieurs années à l’Hôpital régional Prince George. Il nous manquera beaucoup.

Le Dr Charles Sandwith Campbell, FRCSC, est décédé le 17 novembre 2014, à Whitby (Ont.), à l’âge de 89 ans. Il a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie générale en 1957 et a été médecin-chef à l’Hôpital général d’Oshawa, où il a exercé la chirurgie pendant plus de 40 ans. Il aimait beaucoup la musique, le golf et le jardinage. Pour en savoir plus sur le Dr Campbell »

La Dre Pamela Anne Catton, FRCPC, est décédée le 23 décembre 2014, à Toronto (Ont.), à l’âge de 61 ans. La Dre Catton a obtenu un certificat du Collège royal en radio-oncologie en 1982. Ancienne directrice du programme de radio-oncologie à l’Université de Toronto, elle a œuvré activement à titre de bénévole au Collège royal. Elle a participé à des visites d'agrément (par intermittence de 1997 à 2006). Elle a aussi siégé dans plusieurs comités, comme le Comité de l’éducation (2002–2006). Éducatrice de renommée internationale, nous lui devons notamment la création du centre ou laboratoire ELLICSR (Health, Wellness, and Cancer Survivorship Centre). Pour en savoir plus sur la Dre Catton »

Le Dr Donald Henry Cowan, FRCPC, est décédé le 22 décembre 2014 à Toronto (Ont.), à l’âge de 82 ans. Le Dr Cowan a obtenu un certificat du Collège royal en médecine interne en 1961. Il a longtemps été bénévole au Collège royal, notamment au sein de plusieurs comités d’examen : obstétrique et gynécologie (1973), médecine interne (1973–1978) et radio-oncologie (1978–1984). Au cours des dernières années, il a fait partie du Comité consultatif sur l’histoire et le patrimoine (2008–2013) et du Comité des affaires des Associés (2013). En 1992, il a été titulaire du poste de professeur invité K.J.R. Wightman du Collège royal. Il a aussi été médecin-chef au centre médical Sunnybrook et doyen associé aux études médicales à l’Université de Toronto. Pour en savoir plus sur le Dr Cowan »

Le Dr James Robert Anthony (Tony) Deans, MB ChB, FRCSC, est décédé le 4 janvier 2015, à Belleville (Ont.), à l’âge de 76 ans. Le Dr Deans a obtenu un certificat du Collège royal en chirurgie orthopédique en 1973. Né dans le Sussex (Angleterre), il a exercé pendant plus de 50 ans la médecine familiale, la médecine d’urgence, la chirurgie générale, la chirurgie obstétrique et la chirurgie orthopédique en Angleterre, au Canada et en Afrique de l’Est. Pour en savoir plus sur le Dr Deans »

Le Dr Emmanuel Farber, FRCPC, est décédé le 3 août 2014, à Columbia, en Caroline du Sud (É.-U.), à l’âge de 95 ans. Le Dr Farber a obtenu un certificat du Collège royal en anatomo-pathologie en 1984. Pathologiste et chercheur réputé sur le cancer, il était président sortant de l'American Association for Cancer Research. Au début des années 1960, il a fait partie du premier comité consultatif sur le tabagisme et la santé du ministre de la Santé des États-Unis. Pour en savoir plus sur le Dr Farber »

Le Dr William (Liam) Patrick Fay, FRCPC, est décédé le 14 novembre 2014, à Sudbury (Ont.), à l’âge de 72 ans. Le Dr Fay a fait ses études de médecine en 1966 à l’Université de Dublin, au Trinity College, où il a été le plus jeune candidat à être admis et à recevoir un diplôme de médecine. Il a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1973. Après s’être établi au Canada, il a mis sur pied la première unité de dialyse à Sudbury et contribué à la création de sept unités satellites dans le nord du pays. Pour en savoir plus sur le Dr Fay »

La Dre Branislava M. Hodjera, FRCPC, est décédée le 9 avril 2014, à Toronto (Ont.), à l’âge de 90 ans. La Dre Hodjera a obtenu son diplôme de médecine à l’Université de Belgrade en 1952, puis elle a émigré pour s’établir à Montréal (Qué.). Elle a obtenu le certificat du Collège royal en anesthésiologie en 1958. Pendant 40 ans, elle a été anesthésiologiste à l’Hôpital général Lakeshore. Pour en savoir plus sur le Dr Hodjera »

Le Dr Edward Patrick Houston, FRCPC, est décédé dans le Queensland, en Australie, à l’âge de 82 ans. Le Dr Houston a obtenu son diplôme de médecine à l’Université d’Ottawa en 1957 et le certificat en psychiatrie du Collège royal en 1963. Il nous manquera beaucoup.

Le Dr David Sandler, FRCSC, est décédé le 12 novembre 2014, à Spokane, dans l'État de Washington (É.-U.), à l’âge de 61 ans. Le Dr Sandler a obtenu son diplôme de médecine au First Leningrad (Saint-Pétersbourg) Medical Institute en 1976, en Russie. Il a effectué d’autres études par la suite au Canada et aux États-Unis et obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie cardiovasculaire et en chirurgie thoracique en 1989. Il a contribué à des techniques chirurgicales et à des recherches novatrices en chirurgie cardiothoracique. Pour en savoir plus sur le Dr Sandler »

La Dre Frances (Fran) Carol Steinberg, FRCPC, est décédée le 8 novembre 2014, à Winnipeg (Man.), à l’âge de 61 ans. La Dre Steinberg a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1988. Psychiatre dévouée, elle a exercé à Winnipeg pendant plus de 30 ans et fait partie du Comité d’évaluation médicale du Manitoba. Elle a été danseuse au sein du Royal Winnipeg Ballet et y a enseigné. Pour en savoir plus sur la Dre Steinberg »

Le Dr Bruce Sutherland Wells, FRCSC, est décédé le 15 août 2014, à Collingwood (Ont.), à l’âge de 93 ans. Le Dr Wells a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie générale en 1953. Il adorait la nature. Il nous manquera beaucoup. Pour en savoir plus sur le Dr Wells »

Le Dr George Edward Yee, FRCPC, est décédé le 14 novembre 2014, à Windsor (Ont.), à l’âge de 79 ans. Il a obtenu le certificat du Collège royal en pathologie générale en 1965. Médecin et philanthrope, il était président-directeur général et directeur de Medical Laboratories of Windsor. Grand sportif, il a été intronisé au sein du Manitoba Sports Hall of Fame en 1996, en tant que membre des Winnipeg Rods, une équipe de football. Pour en savoir plus sur le Dr Yee »

Le Dr George « Jiri » Zeman, FRCSC, est décédé le 10 novembre 2014, à North Bay (Ont.), à l’âge de 80 ans. Le Dr Zeman a obtenu son diplôme de médecine à la Jan Evangelista Purkynĕ University, en République thèque, en 1958, et le certificat du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 1971. Déménagé à Saskatoon (Sask.), en 1969, pour y effectuer d’autres études, il a exercé la médecine à North Bay pendant plus de 40 ans. Pour en savoir plus sur le Dr Zeman »

En souvenir du Dr Ramsay Gunton, ancien président du Collège royal
Dr Ramsay Gunton

Le Dr Ramsay Willis Gunton, CM, FRCPC, ancien président du Collège royal, est décédé. Un médecin dévoué qui a été président de 1986 à 1988, le Dr Gunton est décédé le 22 janvier 2015 à London, en Ontario.

Le Dr Gunton a grandi à London et a obtenu son diplôme de l'Université de Western Ontario en 1945. Il a fait sa résidence ainsi que d'autres formations à l'Hôpital général de Montréal, à l'Hôpital Victoria de London et à l'Hôpital général de Toronto.

Il a remporté plusieurs prix pour son travail en tant que chercheur et médecin, et a été l'un des premiers cardiologues au Canada à développer la technique du cathétérisme cardiaque. Il a assumé plusieurs rôles au cours de sa carrière. Il a notamment assumé la direction du Département de thérapeutique de l'Hôpital général de Toronto et été président du Département de médecine de l'Université Western, alors appelée Université de Western Ontario.

Ardent défenseur de la médecine spécialisée, le Dr Guntona consacré son temps et contribué de par son expertise à de nombreux comités du Collège royal avant d’en devenir le président. Il a aussi reçu de nombreux prix et honneurs, y compris l’Ordre du Canada. Pour en savoir plus, lisez l'article nécrologique complet du Dr Gunton.

Les suggestions pour les rubriques « En souvenir » peuvent être envoyées par courriel à communications@collegeroyal.ca.

 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

Vos coordonnées sont-elles à jour?

Vos coordonnées sont-elles à jour?

Des changements vont souvent de pair avec le début d’une nouvelle année. Si

prenez quelques minutes pour mettre à jour vos coordonnées en ligne.

Il vous suffit de choisir l’option « Changement des coordonnées » dans notre liste de services en ligne, d’ouvrir une session et de mettre à jour vos coordonnées.

Vous hésitez? Suivez les instructions à l'ouverture de session pour vérifier vos coordonnées.

 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

Appel de mise en candidature pour l’attribution des prix régionaux

Le Collège royal a lancé un appel de candidatures pour le prix du Mentor de l’année et le Prix d’excellence-Spécialiste de l’année 2015. Connaissez-vous un collègue exceptionnel dont l’apport mérite d’être reconnu? Dans l’affirmative, lisez les détails liés à l'attribution de ces prix et envoyez votre mise en candidature avant 20 h (HNE) le 6 mars 2015.

Mentor de l'année

Le prix du Mentor de l’année a été créé pour souligner le rôle important d'Associés en règle du Collège royal dans le développement professionnel des étudiants, des résidents et d'autres Associés. Le candidat proposé doit avoir démontré qu’il possède les qualités ou compétences d’un « gestionnaire », d’un « érudit » et d’un « professionnel », telles qu’elles sont décrites dans le cadre CanMEDS, et qu’il est une véritable source d’inspiration.

Lignes directrices et formulaire de mise en candidature »

Prix d’excellence-Spécialiste de l’année

Le Prix d’excellence-Spécialiste de l’année souligne la contribution remarquable d'Associés en règle du Collège royal qui ont fourni des soins exceptionnels à leurs patients et à la collectivité dans laquelle ils exercent leurs fonctions. Le candidat doit être un modèle d’excellence en matière de soins aux patients.

Lignes directrices et formulaire de mise en candidature »

Date limite : le vendredi 6 mars 2015, 20 h (HNE)


Dans cette vidéo, des anciens lauréats des prix du Collège royal expriment leur réaction et reconnaissance envers ceux qui ont proposé leur candidature et le Collège royal qui leur a remis une telle distinction.

 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

Rappel : Votez aux élections du Conseil et participez à l’AAM 2015

l’AAM 2015

Le vendredi 20 février 2015, de 13 h à 14 h 30 (HNE), le Collège royal tiendra son assemblée annuelle des membres (AAM); il s’agit d’une excellente occasion de découvrir les réalisations du Collège royal en 2014 ainsi que les activités prévues en 2015.

L’avis de convocation officiel, lancé le 23 janvier, comportait un bulletin de vote par anticipation pour les élections au Conseil de 2015, un point important à l'ordre du jour de cette année. Vous trouverez les documents de l'AAM et l'information sur les élections au Conseil sur le site Web du Collège royal au www.collegeroyal.ca/about/governance/amm

Vous pouvez assister à l’AAM en personne ou par webinaire

Si vous comptez assister à l'AAM en personne, veuillez nous confirmer votre présence à l’adresse governance@collegeroyal.ca. Si vous désirez y assister par webinaire, veuillez consulter les directives sur l'inscription préliminaire et l'accès à ce dernier.

Remarque : Les Associés qui assisteront à l’AAM 2015 en personne pourront voter aux élections des membres du Conseil durant la réunion, le 20 février, mais ceux qui y assisteront par webinaire n’auront pas cette possibilité. C’est pourquoi nous vous encourageons à voter par anticipation si vous ne prévoyez pas être sur place.

Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez nous écrire à l’adresse governance@collegeroyal.ca.


Avis de correction : Élections au Conseil

Veuillez noter que dans les documents électoraux distribués le 23 janvier 2015, une erreur s’est produite au sujet du candidat pour la région 1, Division de chirurgie : le Dr Jeffrey Harris, FRCSC, est professeur de chirurgie et d’oncologie, et non « professeur auxiliaire de chirurgie oncologique » à l’Université de l’Alberta. Nous avons modifié sa biographie en conséquence sur le site Web du Collège royal.

 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

2015 CIFR
2015 CIFR

Assistez à la plus grande conférence consacrée à la formation des résidents ou présentez-y votre affiche ou votre exposé

Le Collège royal présentera la Conférence internationale sur la formation (CIFR) du 22 au 24 octobre 2015 à Vancouver (C.-B.), au Canada. C’est la plus grande conférence entièrement consacrée à l’avancement de la formation des résidents.

L’an dernier, plus de 1500 éducateurs du Canada et du monde entier y ont exploré les dernières tendances et perspectives sur diverses questions en formation médicale.

Axé en 2015 sur le thème « La résidence renouvelée : transformer la formation en santé pour une médecine contemporaine », le programme comprendra des séances plénières audacieuses, 14 filières d’apprentissage, plus de 60 ateliers et plus de 200 affiches et exposés.

Inscrivez les dates à votre calendrier et prévoyez d'assister à la CIFR de cette année. Vous serez informés des modalités d’inscription au printemps. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site Web de la CIFR.

Vous voulez présenter un exposé ou une affiche à vos collègues internationaux?

La CIFR 2015 est l’occasion rêvée de faire connaître vos recherches et votre expertise. Envoyez votre proposition de résumé en ligne avant le 6 mars 2015!

Avril, date limite de mise en candidature pour nos prestigieux prix en formation des résidents

Vous connaissez quelqu'un qui a eu des effets positifs durables sur la formation des résidents? Vous voulez que l'on reconnaisse les contributions de leaders et d'innovateurs? Voici votre chance! Nous acceptons maintenant les candidatures pour les prix en formation des résidents de la CIFR!

Vous avez jusqu’au 3 avril 2015 pour proposer une candidature.

 

 

Haut de la page

Dialogue : Votre lien au Collège royal

Sommet de Simulation 2015

Sommet de simulation 2015 : soyez des nôtres à Banff cet automne!

Le Collège royal invite tous les professionnels de la santé à découvrir les innovations les plus récentes dans les domaines de l’apprentissage, de la recherche et de la pratique axés sur la simulation lors du Sommet de simulation 2015.

Ce sommet de deux jours s’adresse à tous ceux qui œuvrent dans le domaine de la simulation, quelle que soit leur discipline.

Pour en savoir plus, consultez le site Web du Sommet de simulation et n’oubliez pas de nous suivre sur Twitter, toute l’année durant, @RC_SimSummit, pour être au fait des nouvelles sur la conférence et la simulation médicale.

 

Haut de la page