Dialogue

Vol. 15, no. 7 — juillet 2015
Bienvenue à Dialogue, votre bulletin d'information du Collège royal


À LA UNE CE MOIS-CI


Tout est dans la rapidité : un essai piloté par des Associés entraîne des avantages marqués dans le taux de mortalité

Une diminution de 50 % du nombre de décès et une augmentation marquée des résultats positifs, voilà seulement deux des raisons pour lesquelles les gens parlent tant de cette nouvelle façon de traiter l’AVC ischémique. Découvrez les facteurs qui ont entraîné une telle réussite.


Les Associés aident à préciser le rôle du Collège royal en matière de défense des intérêts

Compte tenu des nouveaux défis du système de santé au pays et de la grande diversité des demandes de soutien, nous avons lancé une enquête exhaustive au début de 2015 afin de répondre à trois grandes questions.


Dernières nouvelles du Conseil du Collège royal (juin 2015)

Le Conseil du Collège royal s'est réuni pendant une journée et demie les 18 et 19 juin 2015, à Ottawa, afin de discuter plus amplement d’enjeux et de prendre des décisions. Voici les faits saillants de l'assemblée...


L’événement Portes ouvertes a attiré des centaines de visiteurs (photos)

Le Collège royal a ouvert ses portes au public le samedi 6 juin 2015 lors de Portes ouvertes Ottawa. Voyez les photos de cet événement.


Membres à la une


En souvenir



Autres nouvelles

Sommet des CCR 2015 : développer sa capacité de résilience

Le Sommet des CCR a permis de discuter des préoccupations, des enjeux et des recommandations pour l’avenir des Associés. Communiquez avec le président de votre CCR. Connaissez-vous nos bourses de DP?


Recevez les nouvelles sur La compétence par conception dans votre boîte de réception

Lisez notre nouveau bulletin, Point de contact de La compétence par conception, et obtenez les dernières nouvelles sur le déroulement de cette initiative. Lisez le premier numéro!


Make Allégez-vous la tâche cet automne, envoyez vos candidatures et demandes cet été

N’oubliez pas que vous avez jusqu’au 11 septembre pour envoyer vos formulaires de mise en candidature ou de demande de bourse du Collège royal.


Vous vous intéressez à la formation par simulation? Explorez notre série de vidéos pour en savoir plus!

Regardez la première vidéo ou voyez la deuxième de cette nouvelle série de vidéos. Découvrez d’autres occasions d’en savoir plus sur la simulation en soins de santé



Nouvelles sur la conférence et le sommet de simulation

D’excellentes possibilités de réseautage à la CIFR et au SILR 2015

Voyez notre liste des cinq principales activités de réseautage à ne pas manquer, du 22 au 24 octobre 2015, à Vancouver (sans oublier les activités sociales et le programme de mentorat!)


Profitez des tarifs d’inscription hâtive au Sommet de simulation 2015

L’année 2015 promet d’être l’une des années les plus fructueuses du Sommet de simulation, avec de nombreux ateliers, séances plénières et interactives qui se dérouleront les 25 et 26 novembre.


 

Haut de la page

Tout est dans la rapidité : un essai piloté par des Associés entraîne des avantages marqués dans le taux de mortalité

Les Drs Hill, Goyal et Demchuk (à partir de la gauche)
(Photos offertes par l’École de médecine Cumming de l’Université de Calgary.)

Les Drs Hill, Goyal et Demchuk (à partir de la gauche)
(Photos offertes par l’École de médecine Cumming de l’Université de Calgary.)


Un nouveau traitement pour les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ischémiques piloté par des Associés du Collège royal montre le potentiel d’améliorer radicalement les résultats de santé pour les milliers de Canadiens subissant un AVC chaque jour. En effet, les résultats de cet essai clinique ayant clairement révélé des avantages sur les taux de mortalité, certains n’hésitent pas à parler de la plus importante percée dans le domaine du traitement de l’AVC depuis les 20 dernières années.

« En un mot, ceci va complètement changer la façon dont nous traitons l’AVC », de déclarer Michael Hill, MD, FRCPC, directeur de l’unité de l’AVC du Calgary Stroke Program d’Alberta Health Services, et auteur principal de l’étude.


Valider une nouvelle façon de traiter l’AVC aigu

Au Canada, une personne subit un AVC toutes les neuf minutes selon le Bulletin sur l’AVC 2015 de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. Et un peu plus de 80 % de ces AVC sont de type ischémique, c’est-à-dire qu’ils sont causés par un caillot qui bloque la circulation sanguine dans le cerveau. Or, bien que de nombreuses avancées aient été réalisées dans des domaines tels que la prévention de l’AVC, la plus grande découverte dans le domaine du traitement de l’AVC est sans nul doute survenue en 1995, avec la publication d’une étude sur l’administration intraveineuse de l’activateur tissulaire du plasminogène (appelé TPA) dans les 4,5 premières heures suivant l’apparition des symptômes de l’AVC.

Dans un tel contexte, on comprend aisément l’exaltation entourant les résultats issus d’un récent essai clinique international sur le traitement de l’AVC aigu mené par des chercheurs canadiens du Hotchkiss Brain Institute de l’Université de Calgary et du Département des neurosciences cliniques et de la radiologie du Foothills Medical Centre, soit les Drs Michael Hill, Mayank Goyal, FRCPC, et Andrew Demchuk, FRCPC. Utilisant une combinaison d’imagerie de qualité, de procédures en parallèle, d’une efficace prise de décisions et d’avancées en thrombectomie et en rapidité d’intervention, cet essai a donné lieu à une diminution de 50 % du nombre de patients décédant d’un AVC ischémique majeur (passant de deux sur 10 à un sur 10) ainsi qu’à une augmentation des résultats positifs — de 29 à 53 % — chez les sujets ayant reçu à la fois des soins standard de l’AVC et un traitement endovasculaire.


Jumeler technique, rapidité et séquence d’intervention

Intitulé ESCAPE (Endovascular treatment for Small Core and Anterior circulation Proximal occlusion with Emphasis on minimizing CT and recanalization times), cet essai avait comme objectif de prouver qu’une prompte revascularisation endovasculaire chez des patients soigneusement choisis ayant subi un AVC ischémique peut améliorer les résultats par rapport aux traitements cliniques habituels, les traitements endovasculaires pouvant être administrés de façon rapide et sécuritaire chez une certaine population.

« Nous croyons tous depuis longtemps que si l’on peut rétablir la circulation cérébrale dans des délais appropriés, on pourrait obtenir de très bons résultats, d’expliquer le Dr Hill. C’est du gros bon sens biologique. »

L’étude ESCAPE a été menée dans 22 centres de traitement de l’AVC : 11 au Canada et 11 ailleurs dans le monde dont aux États-Unis, en Irlande et en Corée du Sud. D’ambitieuses cibles — délais de moins de 60 minutes entre la tomographie et la ponction lombaire et de moins de 90 minutes entre la tomographie et la reperfusion — avaient été fixées, et remarquablement atteintes.

Des 316 patients inscrits à l’essai, 165 ont reçu des traitements médicaux ainsi que des traitements endovasculaires. Or, 53 % de ces patients ont obtenu des résultats positifs, par rapport à 29 % chez ceux n’ayant pas reçu de thérapie additionnelle. De plus, les sujets ayant reçu un traitement endovasculaire ont été moins nombreux à décéder (10 %) ou à éprouver des séquelles d’invalidité (37 %) par rapport à ceux ayant reçu les traitements habituels (19 et 52 %, respectivement).

« Les délais sont très importants. Si la mort cérébrale est trop importante, le fait d’ouvrir les vaisseaux sanguins n’aura pas d’effet sur le rétablissement », a expliqué le Dr Goyal, cochercheur principal et neuroradiologue interventionnel en chef de l’étude ESCAPE.

(Photos offertes par l’École de médecine Cumming de l’Université de Calgary.)

(Photos offertes par l’École de médecine Cumming de l’Université de Calgary.)


Miser sur les travaux et les apprentissages antérieurs

Les Drs Goyal, Demchuk et Hill avaient étroitement participé à l’essai « IMS III », culmination vouée à l’échec d’une série d’essais sur les traitements endovasculaires ayant été publiés au début de 2013, et dont les délais de perfusion ont été plus du double de ceux obtenus dans l’essai ESCAPE (232 minutes, par rapport à 84 minutes).

Or, les leçons tirées du « IMS III » ont servi de fondements à l’étude ESCAPE dont la réussite, selon les chercheurs, est attribuable à trois facteurs :

  1. le recours à de l’imagerie radiologique rapide, précise et de grande qualité, grâce à laquelle ils ont pu cerner les patients victimes d’AVC ischémique les plus susceptibles de bénéficier d’un traitement endovasculaire (ceux présentant une bonne circulation collatérale telle que confirmée par angiographie CT à phases multiples, une méthode non effractive pour examiner les artères cérébrales);

  2. des interventions rapides, une efficace prise de décisions et du travail en équipe ayant permis de promptement gérer les patients et d’administrer les traitements (travail en parallèle plutôt que par séquences);

  3. le recours à des technologies de pointe pour débloquer les artères obstruées (p. ex., pour la récupération d’endoprothèses).


L’angiographie CT à phases multiples permet de confirmer les bons candidats pour la thérapie endovasculaire; on y voit l’occlusion de gros vaisseaux, la circulation collatérale ainsi que le parcours à emprunter. 
(Photos offertes par l’École de médecine Cumming de l’Université de Calgary.)

L’angiographie CT à phases multiples permet de confirmer les bons candidats pour la thérapie endovasculaire;
on y voit l’occlusion de gros vaisseaux, la circulation collatérale ainsi que le parcours à emprunter. .
(Photos offertes par l’École de médecine Cumming de l’Université de Calgary.)


« Ce qui est fascinant, c’est que cinq essais menés simultanément pointent tous dans la même direction, confie le Dr Hill. Mais je crois que notre étude est la seule jusqu’ici à montrer des avantages en ce qui concerne la mortalité, et ces trois facteurs ont été essentiels à l’obtention de nos résultats. »

Les Drs Hill et Goyal espèrent maintenant élargir ces résultats en introduisant ce traitement dans d’autres centres un peu partout au pays. Ils considèrent aussi entreprendre de nouveaux essais cliniques.

« Il nous faut reconnaître que 45 % de nos patients n’ont pas pris du mieux : ils ont conservé des séquelles permanentes (invalidité) ou sont décédés. Il reste donc encore beaucoup de travail à faire, de résumer le Dr Hill. Il faudra agir sur le plan systémique, mais aussi saisir les occasions de se pencher sur de nouveaux traitements. Nous voulons réaliser d’autres essais, pour mieux comprendre ces traitements. »

Pour en savoir plus sur ESCAPE

Visitez le site http://cumming.ucalgary.ca/escape-stroke pour en savoir davantage. Les professionnels de la médecine sont invités à visiter le http://www.ucalgary.ca/dcns/ESCAPE pour obtenir tous les détails et consulter des ressources vidéo, documents, manuscrits, articles et lignes directrices cliniques.

Les résultats cliniques ont été publiés dans le numéro de mars 2015 du New England Journal of Medicine : Randomized Assessment of Rapid Endovascular Treatment of Ischemic Stroke.

 

Haut de la page

Les Associés aident à préciser le rôle du Collège royal en matière de défense des intérêts

Les Associés aident à préciser le rôle du Collège royal en matière de défense des intérêts

Le Collège royal doit jouer un rôle de premier plan dans le soutien de la médecine spécialisée et la prestation des soins au Canada, comme l’ont affirmé plus de 2400 Associés lors d’un récent sondage sur les activités de défense des intérêts de notre organisation.

Nous devons bien soupeser les enjeux que nous défendons, les activités que nous menons et la perception des Associés, du public et du gouvernement à l’égard de notre rôle de défenseur des intérêts. Les participants au sondage se sont prononcés en faveur d’un rôle de défense des intérêts axé sur le partage de données importantes et probantes, plutôt que sur des enjeux politiques.


Le saviez-vous? Selon les statuts du Collège royal, notre organisation est tenue de « contribuer à la formulation de politiques de santé efficaces »; de plus, son mandat légal l’oblige à « encourager, soutenir et promouvoir l’étude des aspects quantitatifs et qualitatifs des soins de santé spécialisés ».



Préciser notre rôle en matière de défense des intérêts

Compte tenu des nouveaux défis du système de santé au pays et de la grande diversité des demandes de soutien, nous avons lancé une enquête exhaustive au début de 2015 afin de répondre à trois grandes questions :

  1. Quels enjeux le Collège royal devrait-il défendre?

  2. Quelle image le Collège royal devrait-il véhiculer? Comment devrait-il se positionner?

  3. Comment le Collège royal devrait-il procéder?

Pour obtenir des réponses à ces questions, nous avons consulté trois organismes homologues, 50 membres des comités consultatifs régionaux (CCR), 14 associations nationales de spécialistes et des Associés. Ceux-ci ont appuyé nos rôles de défenseur des intérêts et de leader, et nous ont conseillé de nous concentrer surtout sur les enjeux pancanadiens. En règle générale, ils ont recommandé que le Collège royal adopte la position
d’« expert » au lieu d’« activiste » dans la défense des intérêts.


Votre point de vue sur notre rôle dans ce domaine

Il nous semblait important de connaître l’opinion des Associés afin de valider le rôle futur de notre organisation en matière de défense des intérêts. Nous vous avons donc invités à répondre à un sondage en ligne en avril 2015; plus de 2400 d’entre vous l’ont fait.

Selon ce sondage :

Les Associés ont clairement fait savoir que le Collège royal doit jouer un rôle de premier plan en tirant profit de son expertise afin d’appuyer la médecine spécialisée et les soins de santé sur des enjeux éducatifs, professionnels et publics importants au pays. Cependant, ce rôle doit reposer sur des données et des preuves confirmées, plutôt que nous engager dans des débats politiques.

Voyez dans le message du directeur général de juin le tableau sur l’image que le Collège royal devrait véhiculer dans son rôle de défense des intérêts.


Guide sur la défense des intérêts

Un guide sur la défense des intérêts sera présenté au Conseil en octobre, qui servira de feuille de route pour les activités à venir dans les prochaines années. Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez écrire à politiquesdelasante@collegeroyal.ca.

 

Haut de la page

Dernières nouvelles du Conseil du Collège royal (juin 2015)

Dernières nouvelles du Conseil du Collège royal (juin 2015)

Le Conseil du Collège royal s'est réuni pendant une journée et demie les 18 et 19 juin 2015, à Ottawa, afin de discuter plus amplement d’enjeux et de prendre des décisions. Voici vos membres du Conseil »


Faits saillants


Orientation des nouveaux membres du Conseil

En juin, neuf nouveaux membres ont assisté à leur première réunion du Conseil; leur mandat ayant débuté après l’assemblée annuelle des membres, le 20 février 2015. Pour les préparer à leur nouveau rôle, ils ont assisté à une séance et reçu un guide d’orientation le 17 juin au Collège royal. Cette séance d’une demi-journée était animée par le président, Kevin Imrie, MD, FRCPC, le directeur général, Andrew Padmos, MD, FRCPC, et des membres de la haute direction du Collège royal. Les nouveaux membres se sont dits satisfaits de la séance et du guide. La rétroaction des participants à la réunion servira à peaufiner le cadre d’orientation des nouveaux membres du Conseil pour les années futures.

Rôle futur du Collège royal en matière de défense des intérêts

En octobre 2014, le Conseil a confirmé la nécessité de déterminer quel serait ce rôle, en tenant compte du mandat du Collège royal et de son image, en tant que représentant de la médecine spécialisée au Canada. Une série de consultations et d’initiatives ont été menées avec des Associés et des organismes homologues du Collège royal. Lors de sa réunion de juin, le Conseil a reçu le rapport provisoire préparé à partir des données recueillies.

Après avoir examiné le rapport, les membres du Conseil ont participé à une séance en groupes axée sur les types de scénarios opérationnels des activités « réelles » de défense des intérêts du Collège royal. Lors des discussions qui ont suivi, ils ont pu se prononcer sur l’approche, le ton et le contenu de nos activités futures de défense des intérêts. Pour eux, le Collège royal devrait surtout tenir lieu d’expert de la médecine spécialisée et s’exprimer sur des questions liées à la prestation des services aux patients et aux populations par les médecins spécialistes. La rétroaction du Conseil sera intégrée aux travaux menés à ce jour. Une proposition finale sur le modèle futur de défense des intérêts ainsi que des détails sur l’approche opérationnelle seront soumis à l’approbation du Conseil en octobre 2015.

Pour en savoir plus : « Les Associés aident à préciser le rôle du Collège royal en matière de défense des intérêts . »

Lettre ouverte sur le développement biologique et précoce du cerveau et l’apprentissage en bas âge

Le Conseil a approuvé l’envoi d’une lettre ouverte aux dirigeants des partis politiques afin de leur faire connaître l’énoncé de position du Collège royal sur le développement de la petite enfance. Cet énoncé reconnaît que les interventions favorisant le développement de la petite enfance entraînent des avantages durables qui dépassent largement l’investissement de départ. À l’approche des élections fédérales de 2015, le Comité des politiques publiques et de la santé a indiqué au Conseil qu’une occasion se présente de sensibiliser tous les dirigeants des partis politiques fédéraux à l’importance du financement des programmes liés au développement biologique et précoce du cerveau et à l’apprentissage en bas âge.

La lettre ouverte, approuvée par le Conseil, a été envoyée le 26 juin 2015 aux dirigeants des partis politiques fédéraux et aux médias. Tous les dirigeants des partis politiques provinciaux et territoriaux la recevront dans les prochaines semaines. Vous pouvez la consulter également sur le site Web du Collège royal.

Nouvelle version du schéma CanMEDS 2015

Plusieurs sont d’avis que le schéma CanMEDS est le symbole ou la marque du référentiel CanMEDS (anciennement le cadre CanMEDS). Lors des récentes mises à jour du référentiel CanMEDS, il a semblé nécessaire d’actualiser aussi le schéma CanMEDS. Le Collège royal a donc mené une série de consultations et formé des groupes de discussion avec des intervenants, des Associés et d’autres publics cibles afin de leur donner la possibilité de se prononcer sur le choix d’un nouveau concept. Lors de sa réunion en juin, le Conseil s’est dit en faveur d’actualiser le schéma en y apportant de légères améliorations. Le dévoilement de la version finale du schéma aura lieu durant le lancement du Référentiel de compétences CanMEDS 2015 pour les médecins à la Conférence internationale sur la formation des résidents, qui se tiendra du 22 au 24 octobre 2015 à Vancouver.

Pour en savoir plus : « Le schéma CanMEDS 2015 : légère révision ou révision complète? »

Rayonnement international

Le président du conseil d’administration de Collège royal International (CRI) a informé les membres du Conseil des premiers progrès importants réalisés sur la scène internationale. CRI devrait être en voie d’atteindre plusieurs de ses objectifs stratégiques pluriannuels, fixés en juillet dernier. Le conseil d’administration supervise un exercice d’ajustement de plusieurs de ses objectifs en fonction des leçons apprises et des meilleures pratiques d’exploitation. Le Conseil du Collège royal pourra se prononcer sur les nouveaux plans d’affaires pluriannuels et de soutien financier de CRI lors d’une prochaine réunion. Les plans devraient être soumis à l’examen du conseil d’administration de CRI le 26 novembre 2015.

Gestion des finances

Le Conseil a été informé de la situation financière du Collège royal et de Collège royal International pour le quatrième trimestre, terminé le 31 mars 2015. On prépare les états financiers vérifiés des deux entités, qui seront soumis à l’approbation du Conseil du Collège royal et du conseil d’administration de CRI en septembre 2015. Lors de sa réunion de juin, le Conseil a approuvé les états financiers vérifiés du régime de retraite des employés du Collège royal pour l’exercice terminé le 31 décembre 2014.

De plus, le Conseil a approuvé le mandat d’un nouveau comité des rapports financiers et de la surveillance des risques. Celui-ci remplacera le Comité des services intégrés et le Comité des rapports financiers et de la surveillance des risques, qui seront dissous. Ceci permettra de réduire le chevauchement des rôles, d’accroître l’efficience et d’harmoniser les pratiques du Collège royal avec les pratiques exemplaires établies. Le Conseil fera connaître la composition du nouveau comité lorsqu'il se réunira en octobre 2015.


La prochaine réunion du Conseil du Collège royal aura lieu les 15 et 16 octobre 2015 à Ottawa. Pour toute question au sujet des activités du Conseil : governance@collegeroyal.ca

 

Haut de la page

L’événement Portes ouvertes a attiré des centaines de visiteurs (photos)

Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada

Le Collège royal a ouvert ses portes le samedi 6 juin 2015 lors de l’événement Portes ouvertes Ottawa. Plus de 120 édifices étaient inscrits cette année, ce qui a permis aux visiteurs de découvrir certains des édifices historiques les plus prestigieux de la ville d'Ottawa.

Ils ont pris part à des visites guidées du rez-de-chaussée et du premier étage de l’édifice principal, admiré les magnifiques vitraux de la salle du Conseil, visité brièvement la bibliothèque de la salle Roddick et pris connaissance d’éléments architecturaux de l’atrium.

Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada

Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada

Ancien monastère, avec vue sur le canal Rideau, cet édifice d’inspiration classique est un point d’intérêt important sur le plan architectural. Comme d’autres édifices religieux au Canada, il se compose d’un axe central et d’ailes accueillant des fonctions variées. Conçu par l’architecte canadien Alphonse Contant, ce monument présente un revêtement extérieur de briques jaune pâle. L’ornementation architecturale simple comprend notamment la haute chambre des cloches centrale, que l’on voit de loin. (Description présentée sur le site Web de la ville d'Ottawa)


Le Collège royal a ouvert ses portes le 6 juin pour sensibiliser le grand public à son patrimoine, à son histoire et à son mandat

Posted by Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada on Monday, June 8, 2015

 

Haut de la page

Membres à la une

Membres à la une

CTV News fait état d’une nouvelle étude, dont Mark Boulos, MD, FRCPC (neurologie) est le chercheur et l’auteur principal, qui révèle que le manque de sommeil peut affecter la capacité du cerveau d’éliminer des toxines. Le Dr Boulos est professeur adjoint et neurologue à temps plein au Centre des sciences de la santé Sunnybrook de Toronto.

Brian Bressler, MD, FRCPC (médecine interne, gastroentérologie) et un patient ont créé un site Web, comme le rapporte cet article du Vancouver Sun, rempli d’informations récentes et fiables sur la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. Le Dr Bressler est gastroentérologue à l’Hôpital St. Paul de Vancouver et professeur adjoint d’enseignement clinique à la Division de gastroentérologie de l’Université de la Colombie-Britannique.

Chatham This Week souligne que Ranjith Chandrasena, MD, FRCPC (psychiatrie) a reçu le prix inaugural de Champion de la télémédecine du Réseau Télémédecine Ontario. Le Dr Chandrasena est chef du personnel et chef du service de psychiatrie à l’Alliance Chatham-Kent pour la santé.

Dans un article de The Province, Patricia Daly, MD, FRCPC (santé publique et médecine préventive) parle d’une audience publique sur les dispensaires de marijuana de Vancouver. La Dre Daly est médecin hiégiéniste en chef et vice-présidente, Santé publique, Vancouver Coastal Health.

Ari Demirjian, MD, FRCPC (dermatologie) a clairement rappelé la nécessité de se protéger contre les agressions du soleil dans un article de La Presse. Le Dr Demirjian exerce en cabinet privé à Montréal et est professeur adjoint de médecine au Centre universitaire de santé McGill.

Brent Friesen, MD, FRCPC (médecine communautaire), médecin hygiéniste des Services de santé de l’Alberta, a confirmé dans un article de Global News que ces services souscrivent aux recommandations précisant que les cigarettes électroniques doivent être considérées comme des produits du tabac.

William Ghali, MD, FRCPC (médecine interne) a été cité dans un article de Global News qui traite d’une nouvelle technologie mise à l’essai à Calgary dans le but de prévenir les ulcères de décubitus. Le Dr Ghali est professeur aux départements de médecine et de sciences de santé communautaire de l’Université de Calgary, et directeur scientifique de l’O’Brien Institute for Public Health.

Cory Goldberg, MD, FRCSC (chirurgie plastique, Programme de formation de cliniciens-chercheurs) effectue des études menant à un diplôme en commerce; il explique pourquoi dans cet article du Globe and Mail. Le Dr Goldberg exerce en cabinet privé à Etobicoke (Ont.), où il se spécialise en chirurgie faciale et rajeunissement facial. Il est un partenaire et le directeur médical de Sanctuary Day Spa, un établissement basé dans la région du Grand Toronto.

Selon cet article de la Queen’s Gazette, David Goldstein, MD, FRCPC (anesthésiologie) s’est rendu récemment au Rwanda avec une équipe de l’Université Queen’s dans le but d’aider le personnel médical à améliorer ses stratégies de gestion de la douleur. Le Dr Goldstein enseigne au Département d’anesthésiologie à l’Université Queen’s et il est directeur médical des Technologies de l’information à l’Hôpital général de Kingston et à l’Hôtel-Dieu.

Rakesh Jetly, MD, FRCPC (psychiatrie) dirige une nouvelle thérapie à l’Hôpital d’Ottawa auprès de patients souffrant de stress post-traumatique, qui fait appel à la réalité virtuelle, comme le rapporte cet article de CBC News. Le colonel Jetly est psychiatre principal au sein des Forces canadiennes et conseiller en santé mentale auprès du médecin général.

Albert Yonwon Jin, MD, FRCPC (neurologie) a souligné l’importance de l’intervention rapide lors d’un AVC, et les efforts constants afin d’améliorer la sensibilisation et le traitement des AVC au Canada dans cet article du Kingston Whig-Standard. Le Dr Jin est neurologue à l’Hôpital général de Kingston et directeur médical du Stroke Network of Southeastern Ontario.

Rachel Khadaroo, MD, FRCSC (chirurgie générale, Programme de formation de cliniciens-chercheurs, médecine de soins intensifs) a cosigné une nouvelle étude qui confirme que le risque de complication à la suite d’une chirurgie est plus élevé chez les patients souffrant d’obésité grave, comme l’indique cet article de Global News. Le Dr Khadaroo est professeur adjoint au Département de chirurgie de l'Université de l’Alberta et chirurgien-chercheur au centre hospitalier de cette université.

Stan Kutcher, MD, FRCPC (psychiatrie) a expliqué dans cet article de Global News que l’arrestation récente d’une adolescente de 14 ans qui tentait d’avoir accès à des services de santé mentale au Centre de soins de santé IWK de Halifax témoigne l’urgence de changer le système. Le Dr Kutcher est titulaire de la chaire de la Financière Sun Life en santé mentale des adolescents et directeur du Centre de collaboration de l’Organisation mondiale de la santé en politique et formation en santé mentale à l’Université Dalhousie et au Centre de soins de santé IWK.

André Lalonde, MD, FRCSC (Obstétrique et gynécologie) a reçu le mois dernier à Québec (Québec) un prix de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC), en reconnaissance de sa contribution remarquable au fil des ans. Il lui a été remis par Diane Francoeur, MD, présidente du conseil d’administration de la SOGC pour 2014–2015. Le Dr Lalonde est professeur au Département d’obstétrique et gynécologie à l'Université d’Ottawa et à l’Université McGill. Il a été vice-président de la SOGC pendant plus de 21 ans.

Ce segment vidéo de CTV News fait état des recherches menées par Warren Lee, MD, FRCPC (médecine interne, pneumologie, médecine de soins intensifs, Programme de formation de cliniciens-chercheurs), sur de nouveaux traitements contre l’influenza. Le Dr Lee exerce la médecine de soins intensifs à temps plein à l'Hôpital St. Michael's de Toronto; il est aussi chercheur au Keenan Research Centre for Biomedical Science de cet établissement et professeur adjoint à l’Université de Toronto.

Mona Loutfy, MD, FRCPC (médecine interne, maladies infectieuses) a présenté des statistiques troublantes dans ce segment vidéo de CBC News sur les taux de VIH dans les réserves de la Saskatchewan. La Dre Loutfy se spécialise dans les soins liés au VIH à la Maple Leaf Medical Clinic de Toronto et est directrice de la recherche auprès de Maple Leaf Research. Elle est aussi médecin membre du personnel au Women’s College Hospital et professeure agrégée à l’Université de Toronto.

Ruth Anne Marrie, MD, FRCPC (neurologie) a dirigé une équipe de chercheurs qui a révélé que l’espérance de vie des personnes atteintes de sclérose en plaques a augmenté, même si elle demeure inférieure à celle des personnes qui n’en sont pas atteintes, comme l’indique cet article de la Montreal Gazette. Paul O’Connor, MD, FRCPC (neurologie) a été cité également dans cet article. La Dre Marrie est directrice de la Clinique de sclérose en plaques du Centre des sciences de la santé de Winnipeg; elle est aussi professeure agrégée à l’Université du Manitoba. Le Dr O’Connor est directeur, Multiple Sclerosis Clinic and MS Research and Evoked Potentials Laboratory, à l'Hôpital St. Michael’s de Toronto.

Dans cet article de CTV News, Kelly MacDonald, MD, FRCPC (médecine interne, maladies infectieuses, microbiologie médicale) a parlé des jugements moraux négatifs à l’endroit des personnes séropositives qui désirent avoir des enfants. La Dre MacDonald est directrice du programme de recherche sur le VIH à l’Université de Toronto et scientifique chevronnée à l’Institut de recherche de l'Hôpital général de Toronto.

Allison McGeer, MD, FRCPC (médecine interne, maladies infectieuses) et Bonnie Henry, MD, FRCPC (médecine communautaire) ont fait part dans cet article du Brandon Sun des similarités entre les nouveaux cas de syndrome respiratoire du Moyen-Orient signalés en Corée du Sud, et l’épidémie de SRAS survenue à Toronto en 2003. La Dre McGeer, une survivante du SRAS, est directrice au contrôle des infections à l’Hôpital Mount Sinai de Toronto. La Dre Henry est médecin hygiéniste adjoint pour la Colombie-Britannique.

Dans un article du Vancouver Sun, Julio Montaner, OC, MD, FRCPC (médecine interne) a parlé d’un don d’un million de dollars effectué par un producteur de marijuana médicale à un chercheur de l’Université de la Colombie-Britannique dans le but d’étudier les effets de la marijuana médicale sur les patients vivant avec le VIH/sida. Le Dr Montaner dirige le Centre for Excellence in HIV/AIDS de la Colombie-Britannique.

Matthew Morton, MD, FRCSC (obstétrique et gynécologie) a reçu le National Faculty Award for Excellence in Resident Education, décerné par le CREOG en 2015, comme le souhaitaient ses résidents en fin de formation. Ce prix est remis à un enseignant en obstétrique et gynécologie ayant fait preuve d’excellence. Le Dr Morton est professeur adjoint au Département d’obstétrique et gynécologie à l’Université de Toronto. Comme le précise cet article du Toronto Star, il est atteint d’un cancer du cerveau de stade 4 et reçoit des soins palliatifs. Il a déjà travaillé au Mount Sinai Hospital. CTV News Toronto lui a consacré récemment un article, dans lequel il relate son expérience en tant que médecin atteint d’un cancer incurable.

Susan Poelman, MD, FRCPC (dermatologie) a parlé dans cet article de CBC News d’une nouvelle application pour téléphone intelligent créée par Maryam Sadeghi, une étudiante au doctorat, qui pourrait aider à détecter un cancer de la peau. La Dre Poelman est dermatologue à Calgary et chargée d’enseignement clinique au Département de médecine de l’Université de Calgary.

Harvey Rabin, MD, FRCPC (médecine interne, maladies infectieuses) a été cité dans un article de Breakfast Television – Calgary sur la fibrose kystique, dans le cadre du mois de sensibilisation à cette maladie. Le Dr Rabin est directeur de la clinique de la fibrose kystique chez l’adulte au Foothills Medical Centre et professeur de médecine et de microbiologie et maladies infectieuses à l’Université de Calgary.

Robert (Bob) Sheldon, MD, FRCPC (médecine interne, cardiologie) a décrit dans un article du Calgary Herald une nouvelle étude sur la cause génétique de l’évanouissement chronique. CBC News, CTV News – Calgary, Metro News (Calgary) et The Province ont aussi fait état de cette étude. Le Dr Sheldon est cardiologue auprès des Services de santé de l’Alberta, et professeur de médecine à l’Université de Calgary.

Dans un article de CBC News Calgary, Eric Smith, MD, FRCPC (neurologie) a parlé d’un nouveau centre basé à l’Université de Calgary qui se consacre à l’étude de la démence. Le Dr Smith est professeur adjoint de neurologie à l’Université de Calgary, directeur médical de la clinique de neurosciences cognitives et le premier titulaire de la chaire de recherche Kathy Taylor sur la démence vasculaire.

Dans un article de Global News, Anne Stephenson, MD, FRCPC (médecine interne, pneumologie) a expliqué les conclusions d’une nouvelle étude qu’elle a menée, selon lesquelles les greffes du poumon peuvent prolonger la vie des patients atteints de fibrose kystique. La Dre Stephenson est pneumologue et se spécialise au centre de la fibrose kystique chez l’adulte à l'Hôpital St. Michael’s de Toronto.

Sinthu Suntharalingam, MD, FRCPC (psychiatrie) a rappelé que la consommation de marijuana peut nuire au développement du cerveau des adolescents, comme l’indiquent ces articles de CTV News et de CBC News. La Dre Suntharalingam est spécialiste en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à Ottawa.

Dans le National Post et Maclean’s, Steven Tanaka, MD, FRCPC (anesthésiologie) a parlé de sa passion pour la musique japonaise et du rôle actif et personnel qu’il a joué afin de faire connaître des musiciens japonais à la population canadienne. Le Dr Tanaka est anesthésiologiste au St. Joseph’s Hospital à Toronto.

Carl van Walraven, MD, FRCPC (médecine interne, médecine interne générale) a dirigé une équipe de chercheurs durant la mise au point d’un nouveau système pilote de notation, qui peut déterminer avec précision le risque de décès d’un patient dans l’année qui suit son admission à l’hôpital, comme le rapporte cet article de CTV News. Le Dr van Walraven est scientifique chevronné auprès du programme d’épidémiologie clinique de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa, et professeur et membre du personnel à l’Université d’Ottawa et à l’Hôpital d’Ottawa.

Félicitations à ces Associés qui ont été honorés par l’AMC en 2015 :

Pour en lire davantage sur ces lauréats et d’autres personnes honorées en 2015, consultez le site de l’AMC.

Les suggestions pour le rubrique « Membres à la une » peuvent être envoyées par courriel à communications@collegeroyal.ca.

 

Haut de la page

En souvenir

En souvenir

Nicholas Bruchovsky, MD, FRCPC, est décédé le 22 mars 2015, à Vancouver (B.-C.), à l’âge de 78 ans. Il a obtenu un certificat du Collège royal à titre de scientifique médical en 1975 et a consacré presque toute sa carrière à prendre soin de ses patients atteints de cancers du sein et de la prostate à l'Agence du cancer de la Colombie-Britannique à Vancouver; ses recherches ont contribué à l’avancement des traitements contre ces types de cancer. C’était aussi un érudit en histoire et dans le domaine des arts. Pour en savoir plus sur le Dr Bruchovsky »

Jack Cohen, MD, FRCSC, est décédé le 22 août 2014, à Montréal (Québec), à l’âge de 80 ans. Le Dr Cohen a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie plastique en 1966, et son diplôme de médecine de l’Université McGill en 1959. Ce chirurgien bienveillant a exercé au Centre hospitalier de St. Mary et à l’Hôpital général juif pendant 45 ans. Il aimait aussi beaucoup étudier l’histoire en général et l’histoire de la médecine. Pour en savoir plus sur le Dr Cohen »

Donald Côté, MD, FRCSC, est décédé le 4 avril 2015, à Laval (Québec), à l'âge de 76 ans. Le Dr Côté a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie plastique en 1969. Il a obtenu son diplôme de médecine de l’Université de Montréal en 1964. Il manquera énormément à sa famille et à ses amis.

Francis Patrick Crowe, MBBS, FRCPC, est décédé le 14 avril 2015, à Dartmouth (N.-É.), à l'âge de 80 ans. Le Dr Crowe a obtenu le certificat du Collège royal en radiologie diagnostique en 1973. Il a obtenu son diplôme de médecine à la Royal London Hospital Medical School. Après s’être établi au Canada, il a exercé la radiologie pendant près de 30 ans dans divers hôpitaux de la Nouvelle-Écosse (Sydney, St. Rita, Glace Bay et Hôpital régional du Cap-Breton). Pour en savoir plus sur le Dr Crowe »

Bernard (Bernie) Allan Davis, MD, FRCSC, est décédé le 17 février 2015, à North York (Ontario), à l'âge de 86 ans. Il a obtenu le certificat du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 1959. L’année où il a obtenu son diplôme de médecine à l’Université McGill, il a reçu la médaille d’or Holmes ainsi que la médaille Walter W. Chipman en obstétrique et gynécologie. Le Dr Davis a été le premier chef du Département d’obstétrique et gynécologie à l’Hôpital général d’Etobicoke. Pour en savoir plus sur le Dr Davis »

Paul Devenyi, MD, FRCPC, est décédé le 2 avril 2015, à North York (Ontario), à l'âge de 85 ans. Le Dr Devenyi a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1976. Il a obtenu son diplôme de médecine de la Semmelweis Medical University (Semmelweis University) à Budapest (Hongrie), en 1954. Le Dr Devenyi était l’ancien chef des Services médicaux de la Fondation de la recherche sur la toxicomanie de Toronto. Pour en savoir plus sur le Dr Devenyi »

Francis G. (Gordie) Gore-Hickman, MD, FRCPC, est décédé le 17 février 2015, à Lethbridge (Alberta), à l'âge de 90 ans. Le Dr Gore-Hickman a obtenu son certificat du Collège royal en pédiatrie en 1958 et son diplôme en médecine de l’Université de l’Alberta en 1950, après avoir travaillé au sein des Forces armées lors de la Deuxième Guerre mondiale. Pendant plus de 30 ans, il a exercé à la clinique Campbell de Lethbridge et en tant que chef de la pédiatrie à l’Hôpital régional de Lethbridge de 1969 à 1984. Pour en savoir plus sur le Dr Gore-Hickman »

Stanley M. Grant, MD, FRCPC, est décédé le 11 mars 2015, à West Vancouver (C.-B.), à l’âge de 90 ans. Il a obtenu son certificat du Collège royal en pathologie générale en 1963 et son diplôme en médecine à l’Université McGill en 1953, après avoir dirigé des missions de bombardement en tant que navigateur au sein de l’Aviation royale du Canada. Il a exercé pendant de nombreuses années à Nanaimo (C.-B) en tant que coroner de district. Pour en savoir plus sur le Dr Grant »

John (Jack) C. Laidlaw, CM, MD, FRCPC, est décédé le 6 juin 2015, à Toronto (Ontario), à l'âge de 94 ans. Le Dr Laidlaw a obtenu son certificat du Collège royal en médecine interne en 1955. Diplômé de l’Université de Toronto en 1944, il a exercé l’endocrynologie pendant de nombreuses années. Au nombre de ses réalisations et des honneurs qu’il a reçus, il a été le directeur fondateur de l’institut de sciences médicales de l’Université de Toronto et a reçu le prix d’excellence décerné par la Faculté de médecine de cet établissement pour l’ensemble de ses réalisations en 2014. Il a été admis au sein de l’Ordre du Canada en 2003. Pour en savoir plus sur le Dr Laidlaw » (Lire aussi la biographie du Dr Laidlaw publiée par l'Université de Toronto)

Hugh Miller (Bud) Macsween, MD, FRCPC, est décédé le 19 avril 2015, à Fredericton (N.-B.), à l’âge de 73 ans. Il a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne et en gastroentérologie en 1973. Sa passion pour la promotion de la santé l’a amené à mettre sur pied les sections de l’Association canadienne des personnes stomisées, de l’Association canadienne de la maladie coeliaque et de la Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l’intestin à Fredericton; de plus, il a joué un rôle de premier plan dans le cadre d’initiatives liées à la vaccination en bas âge, et au don d’organes et de tissus. Pour en savoir plus sur le Dr Macsween »

Alexander Judson McMahon, MD, FRCSC, est décédé le 15 avril 2015, à West Vancouver (C.-B.), à l’âge de 77 ans. Le Dr McMahon a obtenu le certificat du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 1969. Il possède un diplôme en médecine de l'Université de Toronto (1962), où il a aussi effectué sa résidence. Avant de prendre sa retraite en 1995, il a exercé pendant 25 ans à l’Hôpital Lions Gate de Vancouver. Pour en savoir plus sur le Dr McMahon »

Gérard G. Mignault, MD, FRCPC, est décédé le 26 février 2015, à Verdun (Québec), à l'âge de 93 ans. Le Dr Mignault a obtenu le certificat du Collège royal en anesthésiologie en 1953. Il a obtenu son diplôme de médecine de l’Université de Montréal en 1949. Il a exercé plus de 40 ans à l’Hôpital Hôtel-Dieu de Montréal, où il a contribué à la création de la première unité francophone de soins intensifs au Canada et à la première clinique de la douleur francophone. Pour en savoir plus sur le Dr Mignault »

Pierre Roméo Parenteau, MD, FRCPC, est décédé le 29 avril 2015, à Kingston (Ontario), à l'âge de 74 ans. Le Dr Parenteau a obtenu son certificat du Collège royal en psychiatrie en 1980 et son diplôme de médecine de l’Université Laval en 1971. En dépit d’une longue maladie, son attitude positive a été une source d’inspiration pour ses proches. Il manquera énormément à sa famille et à ses amis. Pour en savoir plus sur le Dr Parenteau »

Robert Eugene Rae, MD, FRCSC, est décédé le 21 mai 2015, à Saint John (N.-B.), â l’âge de 62 ans. Il a obtenu le certificat du Collège royal en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale en 1986. Il a exercé sa discipline à Saint John pendant plus de 20 ans auprès de ses patients qui l’appréciaient énormément. Le Dr Rae était président sortant de la Saint John Medical Society, de la New Brunswick Medical Society et de la Société canadienne d’ORL. Pour en savoir plus sur le Dr Rae »

Prem Kumar Katta Rai, MBBS, FRCPC, est décédé le 10 janvier 2015, à Lakeshore (Ontario), â l’âge de 67 ans. Le Dr Rai a obtenu son certificat du Collège royal en psychiatrie en 1988. Né à Puttur, en Inde, il est diplômé de la Rajiv Gandhi University of Health Sciences (1973). Il a exercé la psychiatrie clinique pendant 26 ans à Windsor (Ontario). On se souviendra de son professionnalisme, de sa compassion et de sa bienveillance. Pour en savoir plus sur le Dr Rai »

Alfred C. Ronald, MB ChB, FRCPC, est décédé le 15 juin 2015, à Orangeville (Ontario), à 90 ans. Le Dr Ronald a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1957. Après avoir obtenu son diplôme à l’University of Cape Town (Afrique du Sud), il a exercé la médecine pendant près de 60 ans, surtout à Toronto, à temps plein, au St. Joseph’s Health Centre. Le Dr Ronald s’est vu conférer le titre de membre à vie de l’Association médicale de l’Ontario en 1989. Pour en savoir plus sur le Dr Ronald »

Norvel Walter F. (Pinky) Scratch, MD, FRCPC, est décédé le3 avril 2015, à Stratford (Ontario), à l’âge de 99 ans. Le Dr Scratch a obtenu son certificat du Collège royal en médecine interne en 1949. Diplômé de l’Université de Western Ontario en 1943, il a été médecin militaire durant la Deuxième Guerre mondiale dans la Royal Hamilton Light Infantry. Il a exercé la médecine à Stratford pendant presque 40 ans. Pour en savoir plus sur le Dr Scratch »

Ronald Dasrat Seegobin, MBChB, FRCPC, est décédé le 26 avril 2015, à Westbrook (Ontario), à l'âge de 65 ans. Le Dr Seegobin a obtenu le certificat du Collège royal en anesthésiologie en 1989. Il a obtenu son diplôme de médecine de l’Université d’Oxford en 1974. Pendant plus de 25 ans, il a enseigné la médecine à l'Université Queen’s au Département d’anesthésiologie de la Faculté de médecine, où il était aussi un chercheur passionné. Pour en savoir plus sur le Dr Seegobin »

Mary Louise (Dre Mary Lou) Spitzer, MD, FRCSC, est décédée le 10 avril 2015, en Dundas (Ontario), à l'âge de 78 ans. La Dre Spitzer a obtenu son certificat du Collège royal en ophtalmologie en 1969. Elle a exercé pendant de nombreuses années à Dundas, avec le Dr Keith Mann; elle a enseigné également à l’Université McMaster et encadré des étudiants. De plus, elle a fourni des soins médicaux à des collectivités pauvres et insufisamment desservies à Terre-Neuve, en Haïti et en Colombie. Pour en savoir plus sur la Dre Spitzer »

Norman W. Struthers, MBChB, FRCSC, est décédé le 21 mars 2015, à Wooler (Ontario), à l'âge de 87 ans. Le Dr Struthers a obtenu son certificat du Collège royal en urologie en 1984. Diplômé de l’Université de Glasgow en 1950, il est déménagé à la fin des années 1960 à Toronto ou il a exercé à l’Hôpital St. Michael’s pendant presque 30 ans, jusqu’à sa retraite. Le Dr Struthers a été parmi les premiers à effectuer des transplantations rénales. Pour en savoir plus sur le Dr Struthers »

Les suggestions pour le rubrique « En souvenir » peuvent être envoyées par courriel à communications@collegeroyal.ca.

 

Haut de la page

Sommet des CCR 2015 : développer sa capacité de résilience

Khalid Azzam, MBBS, FACP, membre du CCR 3 de Hamilton (Ontario) au Sommet des CCR 2015.

Khalid Azzam, MBBS, FACP, membre du CCR 3 de Hamilton (Ontario) au Sommet des CCR 2015.
Vous trouverez des photos de cette séance plénière sur notre page Facebook.


Donnant suite à son engagement d’augmenter la participation des membres, le Collège royal a tenu son 6e Sommet des comités consultatifs régionaux à Ottawa, le 29 mai 2015, où tous ont discuté de leurs préoccupations, de leurs enjeux et de leurs idées pour l’avenir.

« J’ai été vraiment ravie de ma première participation au Sommet des CCR a confié la Dre Erica Holloway, FRCSC, nouvelle membre du CCR 5 de Fredericton (N.-B.). J’espère mieux comprendre tous les programmes et services qu’offre le Collège royal, et contribuer à combler l’écart entre les rencontres nationales et celles qui se tiennent dans ma région ».

Après la table ronde sur les projets prioritaires des CCR durant la prochaine année, les délégués ont été informés du déroulement de plusieurs initiatives du Collège royal. Danielle Fréchette, directrice exécutive, Innovation des systèmes de santé et Relations externes, a notamment fait le point sur l’Enquête sur l’emploi des médecins de 2014 et le récent sondage sur le rôle de défense des intérêts de notre organisation.

Une grande partie de la journée, les délégués ont fourni une rétroaction sur les récents développements de La compétence par conception. Ils ont discuté des plans mis de l’avant pour le lancement du référentiel CanMEDS 2015 en octobre, entendu les mises à jour sur le développement professionnel continu (DPC) fondé sur les compétences et exploré le rôle futur des enseignants du DPC dans un modèle de DPC fondé sur les compétences.

La séance plénière sur le développement d’une capacité de résilience a clos la journée. Le Collège royal commence à recueillir de l’information et des idées sur les façons d’adapter les outils de résilience qu’il pourrait offrir à ses Associés.

Les délégués ont découvert les expériences du programme de formation « En route vers la préparation mentale (RVPM) » du ministère de la Défense nationale. Des représentants de Médecins résidents du Canada (anciennement ACMR) et de la Fédération des médecins résidents du Québec ont ensuite expliqué comment leurs organismes adaptent le modèle de la Défense nationale pour offrir un programme de formation sur la résilience aux résidents.

« Mon rôle de directeur de département m'amène souvent chaque jour à gérer des conflits et des événements indésirables, a précisé le Dr Douglas Hedden, FRCSC, président du CCR 1 et l’un des animateurs de la séance plénière sur la résilience. La plupart d’entre nous croient être capables de faire preuve de résilience, mais il est essentiel de savoir à quel moment il faut demander de l’aide. »


Consultez le sommaire détaillé du Sommet des CCR de 2015.


Les CCR et vous

Votre CCR vous permet de vous prononcer au sujet des activités du Collège royal.

Le Collège royal compte cinq CCR à l’échelle du pays. Ils œuvrent au nom des Associés dans chaque région. Ils sont à l’écoute et peuvent vous aider à exprimer vos préoccupations en matière de médecine spécialisée auprès de la haute direction du Collège royal.

Cliquez sur la carte pour connaître le président de votre CCR et l’informer de vos enjeux personnels et professionnels.

Apprenez-en davantage sur les CCR à l’adresse collegeroyal.ca/racs.


cadre du Canada Région 5 Region5 Région 5 Région 3 Région 2 Région 1 Region 3 Région 4

Un avantage exclusif que vous procure votre CCR

Les membres des CCR remettent des bourses de développement professionnel pendant toute l’année à des Associés à l’échelle du pays. Des fonds sont disponibles, et les candidats peuvent recevoir jusqu'à 4000 $. Envoyez votre demande dès aujourd'hui!

 

Haut de la page

Recevez les nouvelles sur La compétence par conception dans votre boîte de réception

Une collaboration heuristique : les discussions entourant le DPC fondé sur les compétences

Point de contact de La compétence par conception vous permettra d’obtenir les informations les plus récentes sur l’initiative La compétence par conception (CPC) du Collège royal, y compris ce qui a été fait, les prochaines étapes et le rôle que vous pouvez jouer.

Découvrez les sujets abordés dans notre premier numéro :


Recevez le prochain numéro dans votre boîte de réception; abonnez-vous dès aujourd’hui à Point de contact de La compétence par conception!



Vous avez des questions?

Nous avons remanié notre page de ressources au sujet de la CPC; vous y trouverez divers
documents et vidéos :

Vous pouvez aussi nous envoyer vos questions et commentaires à l’adresse cbd@collegeroyal.ca. Nous pourrions répondre à des questions d’intérêt général dans un prochain numéro de Dialogue.

 

Haut de la page

Allégez-vous la tâche cet automne, envoyez vos candidatures et demandes cet été

Allégez-vous la tâche cet automne, envoyez vos candidatures et demandes cet été

N’oubliez pas que vous avez jusqu’à 16 h (HNE) le 11 septembre 2015, pour envoyer vos formulaires de mise en candidature ou de demande de bourse du Collège royal.

Prix soulignant les accomplissements personnels

Bourses et subventions

Vous trouverez de plus amples renseignements sur le Programme des prix et bourses du Collège royal à www.collegeroyal.ca/awards. Si vous avez des questions, écrivez-nous à awards@collegeroyal.ca.

 

Haut de la page

Vous vous intéressez à la formation par simulation? Explorez notre série de vidéos pour en savoir plus!

Compétences avancées du débreffage par Dre Michelle Chiu, FRCPC

Nous avons lancé récemment notre nouvelle série de vidéos sur la simulation en soins de santé, qui vous fera découvrir les principes de base de la formation, de l’évaluation et de la recherche par simulation.

Elle s’adresse aux éducateurs cliniciens qui s’intéressent à la simulation en soins de santé. La série s’enrichira chaque mois d’une nouvelle vidéo.

Les nouvelles vidéos seront ajoutées sur notre page Web. Nous en ferons l’annonce dans de prochains numéros de Dialogue.

Voici d’autres occasions d’en savoir plus sur la simulation en soins de santé


Sommet de simulation 2015

Ce sommet annuel se tiendra les 25 et 26 novembre 2015 à l’hôtel Fairmont Banff Springs, à Banff (Alberta), et portera sur le thème « De nouvelles pistes : frayer le chemin de la théorie à la pratique ». Vous pouvez maintenant vous inscrire.

Formation des éducateurs en simulation

Durant ce cours étalé sur trois jours, la formation associe des aspects théoriques et pratiques dans un environnement interactif; vous apprendrez à créer un programme de simulation et l’intégrer à d’autres activités d’apprentissage, à procéder aux évaluations et à offrir une rétroaction et un débreffage utiles aux apprenants. Le prochain cours aura lieu du 22 au 24 novembre 2015 à Calgary.

 

Haut de la page

Des possibilités de réseautage à ne pas manquer à la CIFR et au SILR 2015

Voici notre liste des cinq principales activités de réseautage à ne pas manquer, du 22 au 24 octobre 2015, à Vancouver.

Même si l’expression « réseau social » revêt une signification beaucoup plus complexe en cette ère numérique, il demeure essentiel de créer des réseaux tangibles dans un contexte où la pratique de la médecine évolue rapidement. La Conférence internationale sur la formation des résidents (CIFR) et le Sommet international sur le leadership des résidents (SILR) offrent aux participants une tribune de choix pour leur permettre de partager leurs idées, leurs défis, leurs innovations, et de faire avancer la formation.

Voici notre liste des cinq principales activités de réseautage à ne pas manquer, du 22 au 24 octobre 2015, à Vancouver.

  1. Des exposants inspirés
    Engagez une conversation animée avec l’un de nos nombreux exposants ou exprimez votre créativité durant l'exposition d'art numérique « Le corps électrique » et explorez des œuvres inspirées de la médecine et des soins de santé.

  2. Des ateliers et des séances plénières passionnantes
    Il va sans dire que les nombreux ateliers et séances plénières de la CIFR et du SILR offrent d’excellentes possibilités de réseautage, mais comment choisir ceux et celles auxquels vous assisterez? Faites connaissance avec vos collègues ou renouez des liens durant les cinq séances plénières, 15 filières d’apprentissage, quelque 50 ateliers et 200 affiches et exposés offerts. Pour en savoir plus sur le programme de 2015, visitez le site Web de la CIFR.

  3. Activités sociales : des paysages enchanteurs aux fins cépages
    Lancez votre journée en participant aux activités sociales de la CIFR 2015! Prenez part à une marche ou à une course guidée dans le centre-ville de Vancouver ou peaufinez en soirée le « huitième » rôle CanMEDS, celui de sommelier, et dégustez les plus fins cépages de la Colombie-Britannique.

  4. Programme de mentorat avec des experts en éducation médicale
    Le programme de mentorat est de retour à la CIFR cette année; des séances personnalisées très utiles et de précieux conseils seront offerts par des experts en éducation médicale. L’inscription a lieu sur place et les places sont limitées, alors arrivez à l’avance pour avoir la chance d’approfondir une question avec un mentor chevronné.

  5. Votre repas le plus important de la journée : la séance de réseautage du midi!
    Vous ne voulez pas briser l’élan donné en matinée? Assistez à l’une de nos séances de réseautage à l’heure du déjeuner. Bon appétit!

Pour en savoir plus ou pour vous inscrire : www.collegeroyal.ca/cifr.

 

Haut de la page

Profitez des tarifs d’inscription hâtive au Sommet de simulation 2015

Profitez des tarifs d’inscription hâtive au Sommet de simulation 2015

Vous préparez déjà vos skis en vue du Sommet de simulation qui se tiendra à Banff, au Canada, en 2015? Faites une courte pause et visitez le site Web du sommet, car vous pouvez maintenant vous inscrire!

L’année 2015 promet d’être l’une des années les plus fructueuses du Sommet de simulation, avec de nombreux ateliers, séances plénières et interactives qui se dérouleront les 25 et 26 novembre, en plein cœur du Parc national Banff, site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les participants pourront tisser des liens avec des collègues dans les domaines de la recherche et de la formation, et discuter de façons d’améliorer le rendement et d’intégrer la simulation à leur pratique professionnelle.

Ce sommet de deux jours s’adresse à tous ceux qui œuvrent dans le domaine de la simulation en soins de santé, qu’il s’agisse d’éducateurs et de chercheurs, de personnel infirmier, de membres des Forces canadiennes, etc.

Ces ateliers sont populaires; réservez vite votre place et profitez des tarifs d’inscription hâtive! Vous pouvez aussi obtenir des tarifs réduits en effectuant du même coup vos réservations de voyage et d'hébergement!


Nos conférenciers vous feront découvrir divers points de vue

Chaque année, le Sommet de simulation rassemble plus de 300 chercheurs et éducateurs en simulation du monde entier pour collaborer, explorer les progrès en simulation médicale, découvrir les avancées technologiques et apprendre à planifier l’intégration de la simulation médicale pour les professionnels de la santé tout au long du continuum de l’éducation.

L’éventail de conférenciers internationaux invités cette année reflète bien cette diversité :


Consultez sur notre site Web la liste complète de nos conférenciers.

 

Haut de la page