Dialogue

Vol. 15, no9 — septembre 2015
Bienvenue à Dialogue, votre bulletin d'information du Collège royal


À LA UNE CE MOIS-CI


La chirurgie en apesanteur — c’est possible!

Le Dr Andrew Kirkpatrick vise à faire progresser la chirurgie d’urgence en cas d’hémorragie interne du thorax en régions très éloignées ou en milieu hostile, dont l’espace.


Portfolio électronique MAINPORT : nouvelle application ANDROID

Afin de donner suite à votre rétroaction, nous avons amélioré MAINPORT, votre portfolio électronique, afin d’améliorer l’expérience des utilisateurs ainsi que sur votre appareil mobile.


L’œil ouvert sur l’innovation : la SCO pilote la conception d’une formation pratique axée sur les compétences destinée aux médecins à toute étape de leur carrière

Découvrez une avenue prometteuse pour approfondir l’apprentissage à vie et le développement professionnel continu des spécialistes.


MOT DU PRÉSIDENT | L’international : apprentissage et leadership

« Bien que nous soyons dotés d’un système d’éducation qui fait l’envie de plusieurs autour de la planète, ce dernier n’est pas parfait. Nous pouvons et nous devons continuer de l’améliorer. »



AUTRES NOUVELLES

Les lauréats des prix régionaux 2015 : l’excellence en matière de mentorat et de soins

Lisez les commentaires des collègues des lauréats de cette année.


Du financement pour vos activités d'apprentissage collectif ou vos projets autogérés

Les demandes sont acceptées toute l’année afin d’aider les Associés et les organisations médicales.


Des réponses à vos questions sur la CPC : le portfolio électronique MAINPORT

Qu'est-ce que le portfolio électronique MAINPORT? Comment l’utiliser? Quand sera-t-il lancé?


[Nouvelle vidéo] L’évaluation dans l’approche par compétences en formation médicale

Le Dr Farhan Bhanji présente la dernière vidéo. Visionnez les vidéos précédentes.


Annulé — Séance d’information publique spéciale : « Dans la salle d’attente »

Qu’arrive-t-il lorsque l’accès aux soins et les ressources sont mal coordonnés?


Des outils qui faciliteront l’utilisation et l’intégration de CanMEDS offerts à la CIFR!

Faites l’essai de divers outils de soutien et de perfectionnement du corps professoral au kiosque CanMEDS.


Profitez des tarifs d’inscription hâtive et inscrivez-vous au Sommet de simulation!

Consultez la liste de tous nos ateliers et des conférenciers internationaux.


Associés en chirurgie : Partagez votre point de vue sur les défis mondiaux de la formation en chirurgie

Répondre à un sondage sur les défis de la formation en chirurgie (environ 10 minutes).


Surgery Fellows: Share your views on global challenges to surgical training

Complete a survey on the challenges to surgical training (approximately 10 minutes).


Membres à la une


En souvenir


 

Haut de la page

La chirurgie en apesanteur — c’est possible!

La chirurgie en apesanteur — c’est possible!

« L’hémorragie est la cause la plus courante — mais potentiellement prévisible — de décès post-traumatique sur la planète. Qu’il s’agisse d’un militaire ou d’un civil, d’un accidenté de la route ou d’un alpiniste, prévenir la mort par hémorragie est une facette de la chirurgie qui permet de sauver le plus de vies », affirme le major Andrew W. Kirkpatrick, MD, FRCSC, FACS, professeur de chirurgie et de médecine des soins intensifs à l’Université de Calgary et au Centre médical de Foothills.

Mais que faire lorsqu’une personne est en train de saigner à mort et qu’il n’y a aucun hôpital en vue? Et que faire si cette personne est un astronaute? En plein espace?

Le Dr Kirkpatrick est le chercheur principal du groupe de télémentorat en chirurgie de secourisme en milieu austère (Damage Control Surgery in Austere Environments) relevant des Services de santé des Forces canadiennes, groupe dont le mandat est de faire progresser la chirurgie d’urgence en cas d’hémorragie interne du thorax en régions très éloignées ou en milieu hostile, dont l’espace.

Après 15 ans de planification et six séances d’entraînement sur le terrain, le Dr Kirkpatrick a récemment contribué à la réussite d’une chirurgie pour freiner l’hémorragie chez un simulateur humain en apesanteur, c’est-à-dire en vol parabolique simulant la microgravité.

« L’hémorragie interne massive est très difficile à stopper, et requiert habituellement une intervention chirurgicale. Or, nous devons nous pencher sur la façon d’intervenir dans des contextes peu conventionnels, d’expliquer le Dr Kirkpatrick. Les chirurgiens ont l’habitude d’opérer dans les hôpitaux, et c’est ainsi que je gagne ma vie, mais beaucoup de gens meurent bien avant de pouvoir se rendre à l’hôpital. La chirurgie en vol parabolique n’est qu’un des éléments d’un tableau fort complexe — mais certainement le plus amusant jusqu’ici! »

La chirurgie en microgravité : la preuve d’un concept

La chirurgie en microgravité : la preuve d’un concept

La chirurgie de sauvetage est une intervention provisoire visant le maintien en vie lorsqu’aucune autre alternative n’est possible dans les circonstances. Ces techniques sont souvent requises, même dans les hôpitaux de soins quaternaires les mieux équipés, lorsqu’un patient est gravement malade et qu’il est trop fragile pour subir une intervention plus définitive. De la même façon, une victime gravement blessée qui s’accroche à la vie est encore plus affaiblie lorsqu’elle est sur le champ de bataille, en mer ou dans une région sauvage, éloignée et peu développée. Ainsi, le groupe de recherche a cerné la laparotomie écourtée comme étant une mesure salvatrice minimale en présence d’un traumatisme entraînant une hémorragie interne massive. Il en est à évaluer l’efficacité des interventions réalisées par des chirurgiens d’expérience variée dans divers contextes (avec gravité ou en apesanteur), dont l’incidence du télémentorat sur le rendement d’intervenants n’étant pas médecins. La simulation de chirurgies en agravitation se veut ainsi la preuve d’un concept, fournissant de l’information cruciale sur la capacité d’adaptation aux circonstances et qui pourra être approfondie pour le domaine de l’exploration spatiale et dans bien d’autres sphères encore.

Pour réaliser l’expérience, un jet Falcon 20 du Laboratoire de recherche en vol du Conseil national de recherches du Canada a été spécialement équipé. Pendant deux jours, l’aéronef a décollé à six reprises de l’Aéroport international d’Ottawa afin d’effectuer 27 manœuvres paraboliques, créant ainsi des périodes d’apesanteur de 20 à 25 secondes, pendant lesquelles 14 chirurgies distinctes ont été réalisées sur un simulateur chirurgical haute fidélité.

De préciser le Dr Kirkpatrick : « Nous avons simulé un patient en exsanguination, mourant au bout de son sang. Si l’hémorragie n’était pas stoppée, il mourait en quelques minutes. Nous avons fragmenté chaque chirurgie en petites étapes, puis avons simulé chacune de ces parties en apesanteur. »

Pendant l’exercice, on a surveillé les réactions physiologiques des membres des équipes au moyen de capteurs, consigné des données relatives au vol et à la durée d’exécution de chaque tâche et des chirurgies complètes, et mesuré les quantités de perte sanguine du simulateur thoracique (un « Cut Suit »). Ces résultats seront comparés aux données recueillies lors de la réalisation des mêmes interventions par les mêmes médecins, mais dans des aéronefs au sol.

« Nous avons beaucoup de vidéos et de données à étudier, et nous prévoyons publier ces résultats et les présenter lors de colloques, mais nous avons encore du travail d’analyse à faire, ajoute le Dr Kirkpatrick. Mais je peux déjà dire que, oui, il est très possible de pratiquer des chirurgies de sauvetage en apesanteur. »


Le saviez-vous? Le simulateur chirurgical « à porter » (le « Human Worn Partial Task Surgical Simulator », ou Cut Suit) est vastement reconnu comme étant l’un des simulateurs de chirurgie les plus réalistes sur le marché. Élaboré par des concepteurs d’accessoires à Hollywood, il est doté d’organes artificiels et d’une enveloppe cutanée, et peut simuler le saignement. Dans le cadre de cet exercice, le simulateur a été adapté afin de refléter les caractéristiques propres aux organes humains en contexte d’apesanteur. Un système de pompage informatisé a contrôlé le saignement : sans gravité, il y avait saignement, mais dès la gravité retrouvée, l’hémorragie cessait.


La chirurgie en microgravité : la preuve d’un concept

En plus de pratiquer des laparotomies, les équipes ont mis à l’essai un prototype de mousse hémostatique qui pourrait potentiellement être injectée de façon percutanée chez un patient en hémorragie en route vers l’hôpital, afin d’augmenter ses chances de survie. Cette mousse a été fournie par le Dr David R. King, professeur adjoint de chirurgie à la Harvard University et chirurgien au Massachusetts General Hospital Trauma Center, qui a consacré 10 ans de sa carrière à l’armée américaine en tant que chirurgien militaire. Ici aussi, bien que l’évaluation de l’exercice ne soit pas encore complétée, le Dr Kirkpatrick est d’avis que la mousse a fonctionné au-delà des attentes.

« Nous prévoyons maintenant faire d’autres essais de contrôle de l’hémorragie, sur la terre ferme cette fois et au moyen de personnel non chirurgical, afin de tester davantage la mousse ainsi que les chirurgies ouvertes. Nous espérons aussi effectuer d’autres chirurgies en avion, mais sans apesanteur, alors nous avons encore bien du pain sur la planche. »

Les principaux chercheurs participant à ce projet sont le Dr Kirkpatrick et le colonel Homer Tien, MD, FRCSC; les cochercheurs sont les Drs Anthony (Tony) LaPorta, David King, Deon Louw, FRCSC, Susan Brien, FRCSC, ainsi que Tim Leslie, MSc, et Jessica McKee, MSc.

Divers partenaires ont appuyé ce projet, dont les Forces canadiennes, le Laboratoire de recherche en vol du CNRC et le Collège royal.

Un sommaire du projet de recherche a récemment été publié dans le Canadian Journal of Surgery en juin 2015.

 

Haut de la page

Les améliorations au portfolio électronique MAINPORT comprennent une nouvelle application mobile pour Android

Les améliorations au portfolio électronique MAINPORT comprennent une nouvelle application mobile pour Android

Suite à votre rétroaction, MAINPORT, votre portfolio électronique du programme de Maintien du certificat (MDC), a été mis à jour afin de rehausser votre expérience tant en ligne que sur votre appareil mobile.

Les téléchargements et la consignation d’activités se font plus facilement. Les directives sont plus claires. Et, à la demande de nombre d’entre vous, il sera maintenant plus facile d’inscrire vos réflexions et les résultats liés à vos activités d’apprentissage.

Voici un aperçu des principaux changements apportés.


La consignation d’activités de lecture, d’écoute et d’analyse groupée, dans la section 2, est maintenant possible

Plutôt que de consigner vos activités de lecture et d’analyse une à la fois, vous pourrez désormais les inscrire de façon groupée en téléchargeant les formulaires appropriés.


Consignation de l’ensemble de vos activités de lecture au moyen du relevé de lecture d’articles groupée du Collège royal. (Ce formulaire à remplir est en format PDF. Pour vous en servir, vous aurez besoin du logiciel Adobe Reader, que vous pouvez obtenir gratuitement sur le site Web d’Adobe. Veuillez sauvegarder le formulaire non rempli sur votre bureau avant de le remplir, puis le sauvegarder de nouveau avant de l’envoyer.)


Afin de faciliter la consignation des activités de lecture, le Collège royal a créé un relevé sur lequel vous pouvez inscrire toutes vos lectures d’articles effectuées au fil du temps, afin de vous permettre de les consigner d’un coup dans votre portfolio électronique MAINPORT, plutôt que de les enregistrer une à la fois.

Chaque fois que vous lisez un article, il vous suffit d’indiquer les renseignements demandés sur le formulaire (dont un résultat d’apprentissage pour chaque texte lu). Au moment de consigner vos activités de lecture dans MAINPORT, vous n’aurez qu’à numériser le formulaire au moyen de votre ordinateur ou appareil mobile afin d’en créer une version électronique, puis :


Consignation d’activités de lecture/écoute/analyse en ligne groupée en utilisant les documents de tiers


De nombreux organismes externes, comme UpToDate, Medscape et Dynamed, offrent des occasions de :

Pourvu que l’organisme tiers vous ait remis un certificat et un relevé (bilan des activités), vous pouvez inscrire toutes vos activités de façon groupée dans votre portfolio électronique MAINPORT.

Pour ce faire :

Des choix plus intuitifs pour les activités d’évaluation de la section 3

Des choix plus intuitifs pour les activités d’évaluation de la section 3

Les utilisateurs du portfolio électronique MAINPORT travaillent dans une multitude de contextes et de circonstances partout dans le monde. Or, pour assurer que la section 3 reflète la grande diversité des modes d’évaluation des connaissances et du rendement auxquels ont recours les médecins pratiquant dans tout un éventail de milieux de pratique, nous avons élargi les choix d’activités d’évaluation.

Au moment d’inscrire une activité d’évaluation dans la section 3, vous pouvez désormais choisir le type d’évaluation correspondant réellement à la nature de votre activité :


Mise à jour des options de lecture dans la section 2 afin de mieux refléter les réelles habitudes de lecture

Certains jours, il est difficile de trouver du temps pour lire un article de revue, tandis que d’autres, le temps vous permet de lire un livre au complet ou de parcourir un volume de revue au complet.

Or, afin de mieux refléter les habitudes de lecture des médecins du XXIe siècle, de nouvelles options ont été ajoutées à la section 2 (Activités d’autoapprentissage), à la catégorie « lecture ». Les nouvelles options sont :

Ajout de questions simples pour orienter la réflexion sur l’apprentissage et la pratique

Ajout de questions simples pour orienter la réflexion sur l’apprentissage et la pratique

Afin de mieux orienter la réflexion concernant l’apprentissage et la pratique, trois questions ouvertes ont été ajoutées dans la section des résultats de chaque activité.

Désormais, au moment de consigner une activité de DPC, vous devez répondre à au moins une des trois questions ci-dessous afin de vous aider à consolider vos résultats d’apprentissage et à déterminer la façon d’appliquer vos nouvelles connaissances dans votre pratique.


La nouvelle application mobile du portfolio électronique MAINPORT

La nouvelle application mobile du portfolio électronique MAINPORT est maintenant disponible pour les iPhones et les appareils Android.

Cette version améliorée de l’application est plus facile à utiliser pour vos apprentissages lors de vos déplacements. Vous pouvez soumettre, réviser, modifier ou supprimer des activités de DPC lorsque vous n’êtes pas connecté. Dès que vous vous branchez à un réseau, votre compte sera automatiquement mis à jour.

Téléchargez la nouvelle version de l’application mobile du portfolio électronique MAINPORT pour les iPhones dans la boutique App Store et la nouvelle version pour les appareils Android dans la boutique Play Store.

Pour toute question, veuillez composer le 1-800-461-9598 ou le 613-730-6243, ou écrivez à cpd@collegeroyal.ca.


Alors que nous amorçons le virage vers l’approche par compétences pour les quelques prochaines années, nous entendons continuer d’améliorer et de rehausser le portfolio électronique MAINPORT, de manière à favoriser un système qui appuie davantage vos besoins en matière de formation médicale continue.

N’hésitez pas à nous faire part de toute rétroaction ou question concernant ces modifications. Et parlez-nous de votre expérience, à cpd@collegeroyal.ca ou au 1 800 461 9598 ou au 613 730 6243.

 

Haut de la page

L’œil ouvert sur l’innovation : la SCO pilote la conception d’une formation pratique axée sur les compétences destinée aux médecins à toute étape de leur carrière

L’œil ouvert sur l’innovation : la SCO pilote la conception d’une formation pratique axée sur les compétences destinée aux médecins à toute étape de leur carrière. Photo : Heath Moffatt
Photo : Heath Moffatt


La Société canadienne d’ophtalmologie (SCO) a mis le cap sur l’innovation lors de ses assemblées annuelles, ayant inauguré des nouveaux cours interactifs d’application des compétences chirurgicales visant à permettre aux ophtalmologistes canadiens de rafraîchir leurs compétences chirurgicales ou d’en acquérir de nouvelles. Grâce à cette initiative présentant le potentiel de s’élargir aux autres disciplines chirurgicales, la SCO a mis le doigt sur une nouvelle avenue pour approfondir l’apprentissage à vie et le développement professionnel continu des spécialistes, le tout en contexte parfaitement sécuritaire et davantage centré sur l’apprenant.

« Toutes les spécialités chirurgicales font face au même problème inhérent, soit la difficulté de continuellement composer avec de nouvelles technologies et interventions chirurgicales qui ne nous ont pas été enseignées dans le cadre de notre résidence ou de nos stages », d’affirmer Allan R. Slomovic, MSc, MD, FRCSC, président de la SCO, directeur de la recherche aux services de la cornée, et professeur d’ophtalmologie au Réseau universitaire de la santé à Toronto. « Pendant longtemps, rien n’était prévu pour permettre aux ophtalmologistes canadiens de mettre à jour leurs compétences ou d’apprendre de nouvelles techniques. L’objectif de ces cours est de combler les besoins connus et méconnus de nos membres. »

« Depuis que nous avons lancé ces cours pratiques quasi individuels entre collègues à notre assemblée annuelle, la formation s’est révélée une solution des plus efficaces pour approfondir les compétences chirurgicales, et elle continue d’être une des activités les plus appréciées lors de nos congrès », d’ajouter Rusty Ritenour, MD, FRCSC, chirurgien en kératoplastie et membre du comité du développement professionnel de la SCO. « Plus concrètement, ces cours procurent aux chirurgiens un bagage renouvelé qu’ils peuvent ramener dans leur collectivité afin d’offrir à leurs patients des soins améliorés. »

Une popularité attribuable à l’écoute des besoins des membres. Photo : Heath Moffatt
Photo : Heath Moffatt


Une popularité attribuable à l’écoute des besoins des membres

Depuis leur inauguration voilà déjà cinq ans, les cours d’application des connaissances chirurgicales de la SCO sont de plus en plus nombreux et variés à chaque rassemblement annuel. Ces séances sont intégrées au programme, en blocs de 90 minutes. Les personnes intéressées doivent s’y inscrire à l’avance, à peu de frais.

À l’assemblée de 2015, plus de 500 ophtalmologistes ont assisté à six cours qui ont fait salle comble — un record —, plusieurs ayant dû s’inscrire sur des listes d’attente.

« La popularité de ces cours n’a rien de surprenant. L’offre a été déterminée en fonction d’une évaluation des besoins des membres, alors l’intérêt était au rendez-vous. Ne restait qu’à livrer le contenu de façon originale et cohérente », déclare Rosalind O’Connell, gestionnaire des communications à la SCO.

La SCO réalise en effet un sondage auprès de ses membres chaque année, par surspécialité. Le Dr Slomovic indique que les membres peuvent ainsi verbaliser les techniques bien précises qu’ils aimeraient mieux maîtriser. Parallèlement, un groupe d’experts détermine d’autres domaines à enseigner en fonction des tendances courantes et des besoins de la société.

Dans le passé, les séances ont porté sur les techniques chirurgicales pour traiter le glaucome (destinées tant aux spécialistes en la matière qu’aux ophtalmologistes généralistes qui traitent des cas glaucomateux) ainsi que sur l’oculoplastie, la chirurgie de la cornée et la cataracte, le tout en contexte de laboratoire humide. L’an passé, les membres ont même eu droit à un cours d’une demi-journée sur les interventions oculaires pratiquées en médecine et par les spécialistes en médecine d’urgence. Et afin de maximiser l’expérience d’apprentissage, les cours sont toujours donnés dans un ratio enseignant-étudiant(s) de 1:1 ou 1:2.

« Les cours changent chaque année, et la formule est idéale pour approfondir ses compétences dans un milieu des plus sécuritaires, précise le Dr Slomovic. C’est une chose d’écouter un orateur expliquer des notions et techniques dans une salle de cours bondée, mais c’en est une autre d’évoluer dans une pièce bien illuminée, d’observer et d’apprendre une intervention présentée de façon très directe par un instructeur expert. »

Des cours de compétences chirurgicales pouvant s’élargir aux autres spécialités. Photo : Heath Moffatt
Photo : Heath Moffatt


Des cours de compétences chirurgicales pouvant s’élargir aux autres spécialités

Jusqu’ici, ces cours de la SCO ont rempli leur mandat de diffuser le savoir sur les techniques courantes tant aux jeunes professionnels impatients d’acquérir du nouveau savoir-faire qu’aux praticiens plus expérimentés cherchant à mettre à jour leurs aptitudes ou en acquérir des nouvelles. En reconnaissance de cette ingéniosité, c’est à la SCO que le Collège royal a décerné son Prix de l’innovation des prestataires de DPC agréés. Et on constate déjà que d’autres regroupements de médecins spécialistes en seraient à explorer l’idée d’intégrer leurs propres versions de ces cours pratiques à leurs congrès annuels.

« Nos cours ont été conçus d’une façon qui les rend transférables aux autres spécialités. Nous serions heureux de faire profiter d’autres disciplines de notre expérience, et de les aider à offrir des cours semblables aux nôtres », affirme le Dr Slomovic, qui croit qu’une telle formation pourrait être bénéfique aux diverses spécialités chirurgicales, surtout celles aux prises avec le problème de réduction des heures de salles d’opération.

Si le Dr Slomovic ne nie pas les grands efforts qu’impose la prestation de tels cours, comme se procurer les locaux nécessaires, de l’équipement spécialisé et du matériel biomédical (banque d’yeux, yeux de cochons, etc.), il est toutefois convaincu que cette formation pour les professionnels en vaut bien la peine. Étant donné la demande continuellement élevée pour ces cours et les nouveaux besoins d’apprentissage cernés, la SCO a récemment mis sur pied des ateliers spécialisés, notamment sur les nouveaux types d’imagerie, ainsi qu’une série de conférences sur invitation. La SCO en est d’ailleurs à examiner son offre pédagogique afin de l’affiner davantage.

« J’ai récemment donné une présentation au cours de laquelle j’ai cité le Dr Ken Harris, directeur exécutif de l’Éducation spécialisée au Collège royal, lorsqu’il a dit ‘Les médecins en exercice doivent constamment apprendre de nouvelles techniques et élargir leurs compétences. Les deux interventions les plus courantes dans ma pratique clinique n'ont pas été apprises durant ma résidence’. Voilà qui résume parfaitement la raison d’être de nos cours. La médecine — la chirurgie plus particulièrement — évolue rapidement, et nous devons tous rester à la fine pointe de l’innovation. »

 

Haut de la page

LE MOT DU PRÉSIDENT

L’international : apprentissage et leadership

LE MOT DU PRÉSIDENT : L’international : apprentissage et leadership

Depuis ma nomination au poste de président, en février dernier, j’ai eu le plaisir de rencontrer tout un éventail de partenaires internationaux. Mes voyages à l’étranger ont été de merveilleuses occasions d’en apprendre davantage sur la médecine et la formation médicale dans les différentes parties du monde.

Dans tous mes périples, j’ai chaque fois été frappé par la mesure dans laquelle le Collège royal et ses normes élevées en matière de formation médicale postdoctorale sont respectés partout dans le monde. CanMEDS suscite un grand intérêt, et beaucoup m’ont dit vouloir le mettre en œuvre chez eux afin de rehausser leurs normes nationales.

Je crois fermement que nos partenariats internationaux nous renforcent, tant sur le plan de l’apprentissage et de la valeur que cela nous procure pour le renforcement de notre organisme (un bon exemple de cela est la rencontre tripartite tenue en Australie cette année, lors de laquelle les participants ont pu discuter d’évaluations pratiques en milieu de travail et profiter mutuellement de l’expérience d’autrui) que de celui de la formation et du perfectionnement du corps professoral, par la mise en commun de l’expertise avec nos partenaires. Je n’ai qu’à nommer la Chine, où on amorce la mise en œuvre d’un modèle de résidence pour la formation postdoctorale. Le mois dernier, lors de la Conférence sur la formation des résidents en Chine à Beijing, il n’a fait aucun doute à quel point notre expertise est prisée, et que l’on considère que nous pouvons avoir une énorme incidence sur la mise en place d’un vaste système de soins et de formation médicale, à un moment devenu critique.

Je suis absolument convaincu de la valeur et de la nécessité de ces activités, et je ne suis pas seul : plusieurs rapports d’importance sont du même avis, notamment celui de la commission sur la chirurgie générale du Lancet qui souligne la valeur de la collaboration internationale et de la coopération, et le fait qu’il conviendra toutefois d’adapter et de personnaliser les efforts aux réalités locales, ce dont le Collège royal entend bien tenir compte.

Le Collège royal a immensément bénéficié de ses partenariats et collaborations, tant ici qu’ailleurs dans le monde. Mais bien que nous nous soyons dotés d’un système d’éducation qui fait l’envie de plusieurs autour de la planète, ce dernier n’est pas parfait. Nous pouvons et devons continuer de l’améliorer. La sagesse que nous avons acquise grâce à nos collaborations a enrichi notre planification et nos processus, et nous a permis de mieux réfléchir à nos travaux en contexte canadien. Parallèlement, notre leadership réputé dans le domaine de la médecine spécialisée nous impose d’aider les autres nations à investir dans la formation médicale, tant pour augmenter leur capacité interne que pour améliorer les soins de santé destinés aux populations du monde.

Je crois fermement en l’importance de nos efforts internationaux, lesquels appuient les objectifs de la vision et de la mission du Collège royal, étant convaincu que l’apprentissage et le leadership sont les éléments intimement reliés qui nous permettront de concrétiser nos buts.

—  Kevin @kimrie
president@collegeroyal.ca 

 

Haut de la page

Les lauréats des prix régionaux de 2015 incarnent l’excellence en matière de mentorat et de soins

Les lauréats des prix régionaux de 2015 incarnent l’excellence en matière de mentorat et de soins

Les comités consultatifs régionaux (CCR) du Collège royal ont annoncé les lauréats de 2015 dans deux catégories de prix récompensant l’éthique de travail et l’apport professionnel hors pair d’Associés des différentes régions du Canada.


Félicitations à nos lauréats du prix du Mentor de l’année 2015!

Ce prix souligne le rôle important d'Associés dans le développement professionnel des étudiants, des résidents et d’autres Associés. Le candidat proposé doit avoir démontré qu'il possède les qualités ou compétences d’un « professionnel », telles qu’elles sont décrites dans le référentiel CanMEDS, et qu’il est une véritable source d'inspiration.

Michael F. Murphy, MD, FRCPC

 

 

Michael F. Murphy, MD, FRCPC
Région 1 (C.-B., Alb., T.N.-O., Yukon)

« Le Dr Murphy s’est établi à Edmonton en 2010 afin d’assumer le rôle de directeur du Département d’anesthésiologie et de chef de ce département pour la zone d’Edmonton. Nos départements étaient divisés, et le Dr Murphy a consolidé les liens entre nous. La collaboration et la coopération y sont plus grandes que jamais. Son professionnalisme, son enthousiasme et son leadership ont renforcé notre présence et le respect envers les anesthésiologistes d’Edmonton dans notre région. » — N. Bruce Ramsey, MD, PhD, FRCPC

Plus de détails sur le lauréat de la région 1...

 
William P. Fleisher, MD, FRCPC

 

 

William P. Fleisher, MD, FRCPC
Région 2 (Man., Sask.)

« Le Dr Fleisher joue un rôle pivot dans notre département, celui de mentor. Au fil des ans, de nombreux résidents ont fait état de son soutien et de ses encouragements afin de surmonter leurs difficultés personnelles. Cet érudit nous incite toujours à voir grand, à lire tous les jours, à faire preuve d’humilité devant tout ce qu’il y a à découvrir et d’un jugement critique dans le cadre de nos tâches cliniques. » — Polina Anang, MD, PhD, FRCPC

Plus de détails sur le lauréat de la région 2…

 
Dafna D. Gladman, MD, FRCPC

 

 

Dafna D. Gladman, MD, FRCPC
Région 3 (Ont., Nunavut)

« Dafna a contribué à l’encadrement des stagiaires en rhumatologie, à titre de directrice du programme de rhumatologie à l’Université de Toronto, et de superviseure de la formation supérieure et postdoctorale. Elle a encadré plus de 100 stagiaires en rhumatologie et de nombreux étudiants des programmes de médecine et de science. Nombre d’entre eux ont mis en place des programmes de recherche sur l’arthrite psoriasique et le lupus au Canada et à l’étranger. Sa pratique éthique est une source d’inspiration pour moi et mes collègues. » — Vinod Chandran, MBBS, MD, DM, PhD

Plus de détails sur la lauréate de la région 3…

 
Pierre J. Durand, MD, FRCPC

 

 

Pierre J. Durand, MD, FRCPC
Région 4 (Qué.)

« Le Dr Durand se démarque par ses contributions exceptionnelles à plusieurs niveaux à la fois dans le domaine de l’enseignement, de la recherche et dans le domaine de la gestion académique et par l’influence qu’il exerce au Québec et à travers le Canada dans plusieurs sphères. Son expertise et ses qualités de leadership sont reflétés dans les nombreux postes importants qu’il occupe et dans les réalisations à son actif . »
— Nathalie Gingras, MD, FRCPC

Plus de détails sur le lauréat de la région 4…

 
Angus Hartery, MD, FRCPC

 

 

Angus Hartery, MD, FRCPC
Région 5 (N.-B., N.-É., Î.-P.-É., T.-N.)

« Le Dr Hartery est le directeur du programme de résidence en radiologie à l’Université Memorial de Terre-Neuve. La formation des résidents lui tient grandement à cœur et il est à l’origine de nombreux changements marquants, dont la création d’un module en ligne et d’un processus d’examen pour les résidents de première année. Il est toujours à l’affût de nouvelles façons de stimuler l’apprentissage des membres de la génération « branchée ». Leur bien-être et leur réussite au sein de notre programme le préoccupent aussi beaucoup et il ne ménage pas les efforts pour aider les résidents en difficulté. » — Angela Pickles, MD, FRCPC

Plus de détails sur le lauréat de la région 5…



Félicitations à nos lauréats du Prix d'excellence-Prix du spécialiste de l’année 2015!

Ce prix souligne la contribution remarquable d’Associés qui ont fourni des soins exceptionnels à leurs patients et à la collectivité dans laquelle ils exercent leurs fonctions.

Vince Bain, MD, FRCPC

 

 

Vince Bain, MD, FRCPC
Région 1 (C.-B., Alb., T.N.-O., Yukon)

« Après une formation complémentaire en transplantation durant les années 80 au King’s College Hospital de Londres, en Angleterre, le Dr Bain est revenu à Edmonton pour amorcer la mise sur pied du programme de transplantation hépatique en Alberta, avec le Dr Norm Kneteman. Ce programme d’une grande utilité pour notre province est devenu au cours des 25 dernières années un programme innovant d’envergure internationale dans le domaine de la transplantation hépatique, desservant l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, le nord de la Colombie-Britannique et les Territoires du Nord-Ouest. Le programme n’aurait jamais pu aller de l’avant sans la vision et les réalisations des Drs Bain et Kneteman. » — Winnie Wong, MD, FRCPC

Plus de détails sur le lauréat de la région 1…

 
K. Alok Pathak, MBBS, MS, FRCSC

 

 

K. Alok Pathak, MBBS, MS, FRCSC
Région 2 (Man., Sask.)

« L’éducation passionne le Dr Pathak, comme en font foi ses contributions exceptionnelles en enseignement à l’Université du Manitoba, à titre de directeur des stages de perfectionnement en chirurgie et de directeur du programme de formation complémentaire en oncologie et chirurgie cervico-faciale à Action cancer Manitoba. Il importe de souligner qu’il a mené à bien l’agrément du programme de résidence en oncologie et chirurgie cervico-faciale par l’American Head and Neck Society, faisant de celui-ci l’un des trois programmes couvrant ces disciplines au Canada. » — Sri Navaratnam, MD, FRCPC

Plus de détails sur le lauréat de la région 2…

 
Rosemary G. Moodie, MBBS, FRCPC

 

 

Rosemary G. Moodie, MBBS, FRCPC
Région 3 (Ont., Nunavut)

« C’est à la Young Women’s Christian Association of Toronto (YWCA) que j’ai eu la chance de rencontrer Rosemary et de travailler avec elle. C’est une promotrice de la santé hors pair, une bénévole généreuse qui reconnaît l’importance des facteurs sociaux qui entrent en jeu dans la santé et le bien-être des collectivités marginalisées et mal desservies, en particulier les femmes et les enfants. Pédiatre, néonatalogiste et chef de file remarquable, elle a et continue d’avoir un impact extraordinaire sur les systèmes de soins de santé de l’Ontario et du Canada. » — Maureen Shaughnessy Kitts, APR, FCPRS

Plus de détails sur la lauréate de la région 3…

 
Jacques L. Michaud, MD, FRCPC

 

 

Jacques L. Michaud, MD, FRCPC
Région 4 (Qué.)

« Le Dr Michaud personnifie l’excellence tant du point de vue clinique que du point de vue de la recherche. Ses différentes réalisations mettent en évidence sa préoccupation constante pour ses jeunes patients, son expertise, son implication auprès d’organismes décideurs des soins de santé et son savoir-faire. Il a notamment collaboré à la mise sur pied du premier Centre de génomique clinique pédiatrique intégré au Canada et du Centre des maladies génétiques rares au Québec. » — Guy Rouleau, MD, PhD, FRCPC, OQ

Plus de détails sur le lauréat de la région 4…

 
Michael J Mitchell MD, FRCPC

 

 

Michael J. Mitchell, MD, FRCPC
Région 5 (N.-B., N.-É., Î.-P.-É., T.-N.)

« Pour nos résidents, le Dr Mitchell fait toujours preuve d’un haut niveau d’excellence en enseignement. Nous attribuons un prix d’enseignement auprès des résidents, qu’il a gagné neuf fois (plus de 60 membres du corps professoral y sont admissibles). Il serait étrange de ne pas voir le Dr Mitchell entouré de deux ou trois résidents durant la séance de lecture d’imagerie médicale de l’après-midi. Il pourrait bien s’y trouver aussi un radiologiste souhaitant obtenir quelques conseils! » — David Barnes, MD, FRCPC

Plus de détails sur le lauréat de la région 5…

 

Haut de la page

Obtenez du financement pour vos activités d’apprentissage collectif ou vos projets autogérés

Obtenez du financement pour vos activités d’apprentissage collectif ou vos projets autogérés

Cherchez-vous un soutien financier pour vos activités d’autoapprentissage ou d’apprentissage collectif?

Les Associés ou les organisations régionales ou provinciales planifiant des activités d'apprentissage autogérées peuvent présenter pendant toute l'année une demande de Bourse de développement professionnel et de Subvention pour une activité de DPC.

Envisagez de soumettre votre demande :


Bourse de développement professionnel (auto-apprentissage)



Subvention pour une activité de DPC (apprentissage collectif)


Les demandes sont examinées selon le principe du premier arrivé premier servi, jusqu’à ce que les fonds alloués pour l’exercice financier soient épuisés. Nous disposons encore d’un budget suffisant pour 2015–2016, alors soumettez votre demande dès aujourd’hui!

 

Haut de la page

Des réponses à vos questions sur La compétence par conception : le portfolio électronique MAINPORT

Des réponses à vos questions sur La compétence par conception : le portfolio électronique MAINPORT

Tout changement majeur soulève des questions. Nous désirons recevoir vos questions et vos commentaires au sujet de La compétence par conception (CPC), l’initiative du Collège royal qui vise à adapter la formation médicale aux pratiques du XXIe siècle, en intégrant une approche par compétences à l’enseignement et à l’évaluation, de la résidence jusqu’à la retraite.

Vos commentaires, vos conseils et votre expérience nous aideront à veiller à ce que la formation médicale et l’apprentissage à vie des médecins soient pertinents, pratiques et, surtout, axés sur l’optimisation des résultats pour les patients.

Récemment, nous vous avons demandé d’envoyer vos questions sur la CPC dans le but d’y répondre dans un article de Dialogue. Plusieurs ont dit souhaiter en apprendre davantage sur le portfolio électronique MAINPORT.

Nous répondons à leurs souhaits.


Qu'est-ce que le portfolio électronique MAINPORT?

À l’heure actuelle, les Associés et les participants au programme de Maintien du certificat (MDC) du Collège royal planifient, consignent et suivent leurs activités et leurs résultats de formation médicale continue à l’aide de MAINPORT.

À mesure que les travaux de La compétence par conception progressent, MAINPORT devient un modèle novateur dans lequel les compétences sont à la base de l’apprentissage et de l’évaluation de la formation des résidents et du développement professionnel continu. Désormais, MAINPORT sera appelé portfolio électronique MAINPORT, une nouvelle appellation qui reflète mieux ses fonctionnalités actualisées et sa polyvalence.

Le portfolio électronique MAINPORT conservera les forces et les fonctions du système actuel; cependant, ces dernières seront élargies en fonction des méthodes d’apprentissage fondées sur les compétences (planification, rapports, réflexion et évaluation portant sur la compétence et le rendement) durant la résidence et la pratique professionnelle. L’apprenant ou l’Associé qui utilise le portfolio électronique MAINPORT aura en main un rapport unique faisant état de sa progression à toutes les étapes de sa formation et de ses transitions de carrière.


Une étape qui nous rapproche un peu plus de l’approche par compétences en formation médicale :
le portfolio électronique MAINPORT est maintenant plus intuitif, offert en version mobile conviviale et mieux en mesure d’appuyer l’apprentissage dans tous les rôles CanMEDS.



Que puis-je faire avec le portfolio électronique MAINPORT?

Pour l’heure, les Associés, les résidents affiliés et les participants au programme de MDC peuvent utiliser le portfolio électronique MAINPORT. À mesure que chaque spécialité et surspécialité effectue la transition vers La compétence par conception (voir le calendrier proposé de déploiement par cohorte), les résidents de ces programmes auront recours au portfolio électronique MAINPORT pour

Les Associés et les médecins en exercice pourront aussi l’utiliser pour


Quand aura lieu le lancement du portfolio électronique MAINPORT?

Activité Échéancier
•  Recueillir les informations au sujet des exigences opérationnelles et du système; 30 juin 2015
•  Élaborer les fonctionnalités du portfolio électronique MAINPORT
•  Améliorer graduellement les fonctionnalités pour les Associés
•  Nouvelle fonctionnalité pour les résidents de première année et le corps professoral en oncologie médicale et en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale, p. ex., progression aux diverses étapes de la formation, de l’évaluation, etc.
Juillet 2015 - février 2016
•  Mise à l’essai par les résidents, les Associés et les éducateurs médicaux Mars/Avril 2016
•  Offrir des ressources de perfectionnement du corps professoral et de la formation à la première cohorte de disciplines participantes : oncologie médicale et oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale Mars - juin 2016
•  LANCEMENT de la première version du portfolio électronique MAINPORT à tous les résidents de première année et aux membres du corps professoral en oncologie médicale et oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale Printemps 2016
•  Poursuivre le développement du portfolio électronique MAINPORT
    •  Mise à l’essai et collecte de commentaires auprès des Associés, stagiaires, éducateurs
    •  Révisions en fonction de la rétroaction
    •  Lancement de versions améliorées
•  Travailler avec les Associés et voir comment ceux-ci peuvent montrer leur compétence et leur rendement dans des champs de pratique particuliers et durant de multiples transitions de carrière.
À partir de juillet 2016


Comment puis-je contribuer au développement du portfolio électronique MAINPORT?

Comment puis-je contribuer au développement du portfolio électronique MAINPORT?

L’essai par les utilisateurs du portfolio électronique MAINPORT se déroulera de janvier à juin 2016; nous veillerons à ce que le flux des travaux et les fonctionnalités du système répondent à vos besoins.

Si vous souhaitez participer aux essais, envoyez-nous un courriel à cbd@collegeroyal.ca. Nous invitons aussi tous nos Associés, nos partenaires et nos intervenants à y participer.

Pour en apprendre davantage sur le portfolio électronique MAINPORT, regardez le webinaire (en anglais) La compétence par conception et le portfolio électronique MAINPORT, animé par Craig Campbell, MD, FRCPC, directeur, Développement professionnel continu, et responsable exécutif du projet du portfolio électronique MAINPORT.


Communiquez avec nous!

Obtenez réponse à vos questions au sujet de la CPC :

 

Haut de la page

Recherche en évaluation ou études supérieures en pédagogie médicale : soumettez votre demande avant le 18 septembre

Recherche en évaluation ou études supérieures en pédagogie médicale : soumettez votre demande avant le 18 septembre

Nous acceptons les demandes relatives aux bourses suivantes jusqu’au 18 septembre 2015 :

  1. Appel de propositions stratégique : Recherche en évaluation dans le cadre de l’approche par compétences

    Cette bourse appuie la recherche pour faire avancer les connaissances sur l’évaluation dans le contexte de l’approche par compétences. Le récipiendaire reçoit jusqu’à 25 000 $ par projet de deux ans.

    Pour en savoir plus ou soumettre une demande »

  2. Bourse d’études en pédagogie médicale Robert Maudsley

    Cette bourse d’études aide les spécialistes à acquérir les connaissances et à développer les aptitudes dans le domaine de l’éducation médicale qui leur permettront d’élaborer des programmes de formation, des méthodes d’évaluation et de mener des recherches en éducation médicale.

    Pour en savoir plus ou soumettre une demande »

Profitez de la possibilité de recevoir l’une ou l’autre de ces bourses, ou les deux, en envoyant votre demande d’ici le 18 septembre 2015. Les demandes reçues après cette date ne seront pas acceptées.

Communiquez avec nous si vous avez des questions à researchgrants@collegeroyal.ca.

 

Haut de la page

Nouvelle vidéo] L’évaluation dans l’approche par compétences en formation médicale

Simulation de soins de santé: L’évaluation dans l’approche par compétences en formation médicale par Farhan Bhanji

Notre série de vidéos sur la simulation en soins de santé se poursuit, dans laquelle des experts vous font découvrir les principes de base de la formation, de l’évaluation et de la recherche par simulation. Elle s’adresse aux éducateurs cliniciens qui s’intéressent à la simulation en soins de santé.


Visionnez la nouvelle vidéo de la série

Farhan Bhanji, MD, FRCPC, directeur associé de l’Évaluation au Collège royal et professeur agrégé de pédiatrie à l’Université McGill, traite de l’évaluation dans l’approche par compétences en formation médicale.

Vous manquez de temps? Passez directement au chapitre qui vous intéresse en cliquant sur les liens de navigation dans la description vidéo.


De nouvelles vidéos chaque mois

Nous ajouterons chaque mois une nouvelle vidéo sur notre page Web et nous en ferons l’annonce dans Dialogue. Regardez les vidéos précédentes :


Activités et formation dans le domaine de la simulation en novembre


Sommet de simulation 2015

Le sommet se tiendra les 25 et 26 novembre 2015 à l’hôtel Fairmont Banff Springs, à Banff, en Alberta. Le programme, riche et interactif, porte sur le thème « De nouvelles pistes : frayer le chemin de la théorie à la pratique ».

Formation des éducateurs en simulation (cours SET)

Apprenez à créer un programme de simulation et à l’intégrer à d’autres activités d’apprentissage, à procéder à des évaluations, et à offrir une rétroaction de qualité et un débreffage utile aux apprenants. Le prochain cours aura lieu du 22 au 24 novembre 2015 à Calgary.

 

Haut de la page

Annulé — Une séance d’information publique spéciale : Dans la salle d’attente

Annulé — Une séance d’information publique spéciale : Dans la salle d’attente

Notez bien : Nous avons le regret de vous informer que nous avons dû annuler la séance d’information publique de la CIFR 2015, Dans la salle d’attente, en raison d’un conflit d’horaire.

Nous rembourserons toutes les personnes qui s’y étaient inscrites. Nous nous excusons sincèrement des inconvénients causés par cette annulation.

Si vous avez des questions, contactez notre équipe à cifr@collegeroyal.ca.




La prestation de soins de santé de qualité est au cœur de notre mission en tant que médecins, mais qu’arrive-t-il lorsque l’accès aux soins et les ressources sont mal coordonnés?

Notre séance d’information publique spéciale, « Dans la salle d’attente », permettra d’approfondir cette question importante le vendredi 23 octobre 2015, de 19 h à 21 h (HAP), dans le cadre de la Conférence internationale sur la formation des résidents (CIFR).

Des médecins, des éducateurs médicaux, des décideurs et des membres de la classe politique et du public discuteront d’un paradoxe actuel du système canadien de soins de santé : la population fait face à de longs délais d’attente pour des consultations médicales et des chirurgies, alors que des médecins spécialistes demeurent sans emploi.

Les facteurs qui ont une incidence sur les soins, des solutions pratiques et stratégiques, et des points de vue internationaux sur l’accès aux soins seront aussi présentés lors de cette séance d’information interactive.

Réservez vos billets pour cette séance »


Conseils personnalisés d’un expert : inscrivez-vous sur place au programme de mentorat de la CIFR

Le programme de mentorat est de retour à la CIFR; des séances personnalisées très utiles et de précieux conseils seront offerts par des experts en éducation médicale.

Dans le cadre de ce programme populaire, un éducateur chevronné offre des conseils personnalisés sur l’enseignement, l’évaluation, le leadership et la recherche en éducation, et explique comment il gère sa vie en tant qu’éducateur et clinicien.

Nous vous invitons à vous inscrire à une séance de mentorat au comptoir de l'inscription de la CIFR 2015. Ne tardez pas, les places sont limitées!

Vous pourrez bientôt consulter des renseignements supplémentaires (et les profils des mentors) sur le site Web de la CIFR. Revenez consulter régulièrement les mises à jour à ce sujet et sur d’autres séances prévues au programme de la conférence.


Inscrivez nos nouvelles séances éclair à votre horaire de la CIFR!

La CIFR 2015 offrira cinq séances plénières, 15 filières d’apprentissage, plus de 50 ateliers et près de 200 affiches et exposés; les participants auront donc l’embarras du choix parmi une foule d’activités réparties sur deux jours.

Que diriez-vous de couvrir plusieurs sujets importants dans des délais très courts?

DU NOUVEAU à la CIFR 2015 : les séances éclair. Il s’agit de courtes séances de 45 minutes où des experts en éducation médicale dirigent des échanges brefs mais approfondis sur des sujets clés liés à la formation des résidents partout dans le monde.

Découvrez les séances éclair présentées dans le cadre de votre filière d'apprentissage préférée et visitez le site Web de la CIFR pour consulter les mises à jour sur le programme.

Profitez des tarifs d'inscription hâtive en vous inscrivant en ligne avant le 14 septembre 2015.

 

Haut de la page

Des outils qui faciliteront l’utilisation et l’intégration de CanMEDS

Des outils qui faciliteront l’utilisation et l’intégration de CanMEDS

Comptez-vous assister à la Conférence internationale sur la formation des résidents (CIFR) à Vancouver en octobre? Visitez le kiosque CanMEDS dans la salle d’exposition de la CIFR afin d’avoir un aperçu et de faire l’essai de divers outils de soutien et de perfectionnement du corps professoral visant à faciliter l’intégration de CanMEDS 2015 et de La compétence par conception (CPC) dans les stratégies d’enseignement et d’évaluation.


Vous avez des questions au sujet de CanMEDS et de la CPC?

Visitez les kiosques du Collège royal et CanMEDS à la CIFR pour trouver des réponses ou consultez diverses ressources sur notre site Web à www.collegeroyal.ca/cbd/resources

Vous ne pourrez pas assister à la CIFR? Les outils CanMEDS pour le soutien et le perfectionnement du corps professoral seront disponibles sur le site Web du Collège royal au début du mois de novembre.


Lancement officiel lors de la CIFR 2015 à Vancouver

Célébrez avec nous le lancement du référentiel CanMEDS 2015 à Vancouver le 24 octobre à 9 h 15. Immédiatement après la séance plénière « CanMEDS 2015 : Incursion dans le cadre de compétences du XXIe siècle », le Collège royal dévoilera officiellement le nouveau référentiel CanMEDS 2015 comprenant le schéma actualisé; de plus, il soulignera la contribution de ceux qui ont mené à bien cette étape importante de l’initiative La compétence par conception.

Pour en savoir plus, consultez le programme de la CIFR.


 

Haut de la page

Profitez de nos tarifs d’inscription hâtive, inscrivez-vous au Sommet de simulation dès aujourd’hui!

Profitez de nos tarifs d’inscription hâtive, inscrivez-vous au Sommet de simulation dès aujourd’hui!

Au programme cette année, 20 ateliers pratiques et une multitude de séances visant à optimiser l’apprentissage et les possibilités de réseautage.

Les ateliers du sommet qui se tiendra à Banff les 25 et 26 novembre 2015 sont populaires; n’oubliez pas de vous inscrire avant le 24 septembre afin de réserver votre place, et profitez de nos tarifs d’inscription hâtive! Ceux qui réservent leur chambre avant le 31 octobre découvriront pourquoi l'Hôtel Fairmont Banff Springs a été surnommé « le château des Rocheuses ».

Visitez le site Web du sommet pour consulter la liste de tous les ateliers, mieux connaître nos conférenciers internationaux et vous inscrire à deux journées consacrées à l’apprentissage, à la recherche et à la pratique axés sur la simulation.


Surpassez-vous en participant à la chasse au trésor du Sommet de simulation

Que diriez-vous d’assister gratuitement au sommet de l’an prochain à St. John’s (T.-N.)?

Depuis le mois de février dernier, nous posons diverses questions sur notre compte Twitter @RC_SimSummit, et les adeptes de la simulation testent leurs connaissances.

En lisant nos indices et en envoyant un gazouillis avec le mot-clic #ChasseSimBanff, les participants au sommet de cette année pourraient gagner des prix intéressants, dont une inscription gratuite au Sommet de simulation 2016 à St. John’s, Terre-Neuve.

Voici des exemples de questions :

Vous avez encore le temps de participer et de rattraper notre meneuse actuelle, @cherylcookie21. Pour en savoir plus, visitez le site Web du Sommet de simulation.

 

Haut de la page

Associés en chirurgie : Partagez votre point de vue sur les défis mondiaux de la formation en chirurgie

Associés en chirurgie : Partagez votre point de vue sur les défis mondiaux de la formation en chirurgie

Un groupe d’experts de la Conférence internationale sur l’éducation et la formation en chirurgie (ICOSET) invite les chirurgiens du monde entier à répondre à un sondage sur les défis de la formation en chirurgie. Les participants doivent prévoir environ 10 minutes pour répondre aux questions; les données serviront à créer un document international qui stimulera la discussion et orientera les changements au niveau national en influençant les décideurs. Le sondage prendra fin le 23 septembre 2015.

Cliquez ici pour répondre aux questions du sondage de l’ICOSET.

Cliquez ici pour en apprendre davantage au sujet de la conférence de 2015.

 

Haut de la page

Membres à la une

Membres à la une

Deborah Cook, MD, FRCPC (médecine interne) a expliqué à la journaliste Helen Branswell les principes sous-tendant le programme « trois souhaits » (Three wishes) au St. Joseph’s Hospital à Hamilton (Ontario). La Dre Cook est intensiviste à cet hôpital, ainsi que professeure au Département de médecine et titulaire de la chaire sur la médecine de soins intensifs, à l’Université McMaster. Lire : Wish program aims to make dying in a hospital ICU more humane.

Alexander Drofa, MD, FRCSC (neurochirurgie) s’est distingué en devenant le seul spécialiste en neurochirurgie cérébrovasculaire au Dakota du Nord, selon le Grand Forks Herald. Le Dr Drofa s’est joint récemment à l’équipe du Sanford Brain and Spine Center, à Fargo (É.-U.). Lire :  North Dakota had first cerebrovascular neurosurgeon.

Jacob Easaw, MD, FRCPC (médecine interne, oncologie médicale) a expliqué à CBC News la valeur qu’aura le registre national des tumeurs cérébrales dont la création est présentement pilotée par un chercheur en Alberta. Le Dr Easaw est professeur agrégé au Southern Alberta Cancer Research Institute de l’Université de Calgary. Lire : National brain tumour registry being created by Alberta researcher.

Harold I. Eist, MD, FRCPC (psychiatrie) a reçu le prix honorant les anciens élèves émérites de l’Association des anciens élèves de l’Université de l’Alberta, pour l’ensemble de ses réalisations en psychiatrie, notamment l’éducation en santé mentale et la défense des intérêts des patients. Le Dr Eist pratique la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent et la psychanalyse depuis plus de 50 ans, et porte une attention particulière aux enfants et adolescents défavorisés. Son prix lui sera remis durant la cérémonie que tiendra l’association le 24 septembre 2015. Il est toujours possible de se procurer des billets : http://alumni.ualberta.ca/benefits-and-services/alumni-awards.

Ophira Ginsburg, MD, FRCPC (médecine interne, oncologie médicale) a été nommée récemment par l’Organisation mondiale de la santé afin de contribuer à la création de directives et de programmes visant à aider les femmes dans les pays en développement où le risque de développer un cancer du sein et du col de l’utérus est plus élevé que dans les pays développés. La Dre Ginsburg est oncologue au Women's College Hospital de Toronto et chercheuse à l'institut de recherche de cet établissement. Lire : WHO taps Canadian oncologist to help build cancer-control programs for women in developing countries

David Juurlink, MD, FRCPC (médecine interne) est l’auteur principal d’un article précisant que le risque de décès est plus élevé chez les hommes qui consomment de fortes doses d’opiacés. Le Dr Juurlink est interniste et chef de la Division de pharmacologie clinique et de toxicologie du Centre des sciences de la santé Sunnybrook de Toronto. Lire : Study highlights risk of death for high-dose opioid therapy.

Rachel Khadaroo, MD, FRCSC (chirurgie générale, médecine de soins intensifs) dirige une nouvelle étude clinique qui vise à faire de l’unité de chirurgie un « milieu attentif aux besoins des personnes âgées ». La Dre Khadaroo est chirurgienne chercheuse à l’Hôpital de l’Université de l’Alberta et professeur adjoint au Département de chirurgie, Division de chirurgie générale, de cette université. Lire : Elder-friendly’ surgical unit to get seniors home sooner.

Une société de médias en ligne de Vancouver a consacré un article à Julio Montaner, OC, MD, FRCPC (médecine interne), soulignant ses réalisations remarquables dans la recherche sur le VIH/sida. Le Dr Montaner est directeur du Centre d’excellence dans la lutte contre le VIH/sida de la C.-B. et conseiller spécial pour les traitements du VIH auprès du directeur exécutif du Programme des Nations Unies sur le VIH/sida. Lire : This Vancouver doctor has literally saved millions of lives.

Maryam Oskoui, MSc, MD, FRCPC (neurologie) a été citée dans un article de CBC News portant sur une recherche qu’elle a codirigée, qui a permis de découvrir des fondements génétiques associés à la paralysie cérébrale. La Dre Oskoui est neurologue pédiatrique à l’Hôpital de Montréal pour enfants et professeure adjointe aux départements de pédiatrie, de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill. Lire : Cerebral palsy linked to genetic anomalies.

Steven Paraskevas, MD, FRCSC (programme de cliniciens chercheurs, chirurgie générale) a permis au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) de devenir le premier établissement au Québec et un des deux seuls au Canada à réussir la greffe d’îlots pancréatiques, offrant un nouvel espoir aux patients souffrant de diabète, un accomplissement qui lui a valu un article dans le journal Montreal Gazette. Le Dr Paraskevas est directeur du programme de greffes d’îlots pancréatiques au CUSM. Lire : Breakthrough allows Type I diabetics to live without insulin injections.

Arya Sharma, MD, FRCPC (médecine interne, néphrologie) a été cité dans un article publié sur le site de CTV News, où il explique que l’état de santé et le poids ne sont pas nécessairement reliés, et qu’une vie saine a plus d’importance que la mesure pondérale d’une personne. Le Dr Sharma est professeur et titulaire de la chaire de recherche et de traitement de l’obésité d’Alberta Health Services, à l’Université de l’Alberta. Lire : ‘Health is more than body size’: Don’t use scale to measure health, expert says.

Leigh Sowerby, MD, FRCSC (oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale), Michael Tymianski, MD, FRCSC (neurochirurgie) et Chris deGara, MD, FRCSC (chirurgie générale) ont contribué à un article du National Post décrivant les nouveaux efforts de transparence des coûts liés aux fournitures médicales jetables et aux instruments médicaux. Le Dr Sowerby est oto-rhino-laryngologiste au St. Joseph’s Health Care Centre à London (Ont.), le Dr Tymianski est chef de la Division de neurochirurgie au Réseau de santé universitaire de Toronto et le Dr deGara est chirurgien général à Edmonton et président de l’Association canadienne des chirurgiens généraux. Lire : Showing surgeons ‘massive’ cost of disposable supplies leads to big savings for hospitals.

Jack V. Tu, MD, FRCPC (médecine interne) et Baiju R. Shah, MD, FRCPC (médecine interne, endocrinologie et métabolisme, programme de cliniciens chercheurs) ont codirigé une recherche ayant fait l’objet d’un article paru dans le Toronto Star. Cette étude a révélé que le nombre de maladies du cœur a fortement augmenté au cours des 10 dernières années chez les gens provenant de l’Asie méridionale et parmi les populations noires. Les Drs Tu et Shah sont tous deux scientifiques à l’Institut de recherche Sunnybrook et au Institute for Clinical Evaluative Sciences, ainsi que professeurs à l’Université de Toronto et médecins au Centre des sciences de la santé Sunnybrook. Lire : Heart disease risk soars among South Asian males, black men and women.


Les suggestions pour le rubrique « Membres à la une » peuvent être envoyées par courriel à communications@collegeroyal.ca.

 

Haut de la page

En souvenir

En souvenir

Brooke Patrick Carroll, MBBS, FRCPC, est décédé le 1er août 2015, à Lake Havasu City, en Arizona (É.-U.), à l’âge de 82 ans. Le Dr Carroll a obtenu le certificat du Collège royal en radiologie diagnostique en 1968. Il a travaillé de nombreuses années au Penticton Regional Hospital, où il a été pendant un certain temps directeur et chef du département de radiologie, et coroner pour la région. Outre la médecine, il adorait la nature et pouvait, entre autres, nommer les oiseaux observés dans chaque région. Pour en savoir plus sur le Dr Carroll »

Anthony Richard C. Dobell, MDCM, CM, FRCSC, est décédé le 17 juin 2015, à Westmount (Qué.), à l’âge de 88 ans. Il avait obtenu sa certification du Collège royal en chirurgie générale en 1956. Étoile dans sa discipline, il a été chirurgien en chef et directeur de la Division de la chirurgie cardiovasculaire pédiatrique à l’Hôpital de Montréal pour enfants. On estime qu’il a réalisé plus de 2000 chirurgies cardiaques au cours de sa carrière, étant l’un des premiers spécialistes à effectuer une chirurgie à cœur ouvert au Canada. Pour en savoir plus sur le Dr Dobell »

Bo John Epstein, MDCM, FRCSC, est décédé le 4 mars 2015, à St. Catharines (Ont.), à l’âge de 81 ans. Le Dr Epstein a obtenu le certificat du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 1966. Né à Terre-Neuve, il a exercé à St. Catharines de 1968 jusqu’à sa retraite et pris part à de nombreuses missions médicales en République dominicaine. C'était un artiste et un sculpteur sur bois de grand talent. Pour en savoir plus sur le Dr Epstein »

Douglas Harmon Frayn, MD, FRCPC, est décédé le 1er juillet dernier, à Toronto (Ont.), à l’âge de 79 ans. Le Dr Frayn était psychiatre certifié au Collège royal (1966). Psychiatre et psychanalyste pendant 50 ans, il était membre fondateur de l’Institut psychiatrique Clarke (maintenant le Centre de toxicomanie et de santé mentale). En 2004, il publiait Musing Behind the Couch: A Therapist’s Memoir. Pour en savoir plus sur le Dr Frayn »

William Stuart Maddin, MDCM, FRCPC, est décédé le 21 mai dernier à Vancouver, à 94 ans. Appelé le « parrain de la dermatologie au Canada », il était certifié au Collège royal dans cette discipline depuis 1952. Pendant sa résidence à la New York University à la fin des années 1940, il a participé aux premiers essais cliniques au monde sur les corticostéroïdes. Il a ensuite travaillé en pratique privée à Vancouver où il a été un véritable pionnier canadien en matière de dermabrasion et de greffe des cheveux. Pour en savoir plus sur le Dr Maddin »

David Clifford May, MD, FRCPC, FACP, est décédé le 27 mai 2015, à Peterborough (Ont.), à l’âge de 76 ans. Le Dr May a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1968. Président de la cohorte des diplômés en médecine de l’Université Queen’s (1962), il a été interniste au Centre médical de Peterborough pendant 36 ans. Il a consacré sa retraite à des voyages et des activités de bénévolat. Pour en savoir plus sur le Dr May »

Kenneth Lloyd Minaker, MD, FRCPC, est décédé le 11 avril 2015, à Newton, Massachusetts (É.-U.), à l’âge de 66 ans. Le Dr Minaker a obtenu un certificat du Collège royal en médecine interne (1979) et en gériatrie (1985). Passionné par son travail, il a dirigé de nouvelles approches en matière de soins des aînés, dont le programme de gériatrie qu’il a créé pour le Massachusetts General Hospital (MGH), devenu une référence mondiale. Il a contribué aussi à la mise sur pied de l’Unité de gériatrie et du Programme de stages en gériatrie de cet établissement. Pour en savoir plus sur le Dr Minaker »

Matthew Morton, MD, FRCSC, est décédé le 27 août 2015, à Toronto (Ont.), à l’âge de 39 ans. Le Dr Morton a obtenu le certificat du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 2007. Durant les derniers mois de sa vie, divers médias ont fait état de ses efforts afin de savourer chaque minute qui lui était accordée, qui en ont inspiré plusieurs. Il travaillait au Mount Sinai Hospital de Toronto et était professeur adjoint à l’Université de Toronto. En juin dernier, les résidents finissants ont voté en sa faveur pour qu’il reçoive le prix du meilleur enseignant en obstétrique et gynécologie. Pour en savoir plus sur le D. Morton »

Marven Fraser Palmer, MDCM, FRCSC, est décédé le 9 juillet 2015, à Fredericton (N.-B.), à l’âge de 86 ans. Le Dr Palmer a obtenu son certificat du Collège royal en chirurgie générale en 1960. Il a pratiqué la chirurgie générale pendant 35 ans, prenant soins de ses patients et contribuant à la profession au sein de diverses sociétés médicales au Canada et aux États-Unis. Il a été chirurgien-chef au Dr Everett Chalmers Hospital et enseignant clinique à l’Université Dalhousie pendant de nombreuses années. Pour en savoir plus sur le Dre Palmer »

Gerald Thomas (Bud) Regan, MD, FRCSC, est décédé le 17 juillet 2015, à Greater Napanee (Ont.), à l’âge de 82 ans. Le Dr Regan a obtenu son certificat du Collège royal en ophtalmologie en 1967. Il a obtenu son diplôme en médecine à l’Université Dalhousie et a reçu une formation spécialisée au University of Pittsburgh Medical Center, avant de revenir dans les Maritimes. Pendant 35 ans, il a servi ses patients dans sa communauté, à Saint John (N.-B.), avant de prendre sa retraite en 2000. Pour en savoir plus sur le Dr Regan »

Hans Sepp, MD, FRCPC, est décédé le 12 juillet 2015, à Toronto (Ont.), à l’âge de 93 ans. Le Dr Sepp a obtenu son certificat du Collège royal en pathologie générale en 1957. Né en Estonie et ayant fait ses études en Allemagne, il a immigré au Canada en 1952, où il est devenu un éminent pathologiste judiciaire. Reconnu pour ses compétences et son professionnalisme, il a été pathologiste en chef au Toronto East General Hospital et professeur à l’Université de Toronto. Il a continué d’encadrer de nouveaux étudiants en médecine jusqu’à sa retraite. Pour en savoir plus sur le Dr Sepp »

Douglas Blair Starling, MBBS, FRCSC, est décédé le 6 juin 2015 à Fremantle, en Australie occidentale, à l’âge de 72 ans. Le Dr Starling avait obtenu sa certification du Collège royal en ophtalmologie en 1973. Il a exercé cette profession pendant de nombreuses années à la clinique de l’œil de Freemantle. On se souviendra de lui pour ses soins exceptionnels, son sens du respect et son humour. Pour en savoir plus sur le Dr Starling »


En souvenir de bénévoles de longue date


James (Jim) H. Darragh, MDCM, FRCPC

James (Jim) H. Darragh, MDCM, FRCPC, est décédé le 10 août 2015, à Ottawa (Ont.), à l’âge de 90 ans. Le Dr Darragh a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1953. Après avoir été médecin principal pendant de nombreuses années à l’Hôpital général de Montréal et professeur agrégé et vice-doyen à l’Université McGill, il est déménagé à Ottawa afin de devenir directeur exécutif du Collège royal. Il a occupé ce poste de 1980 à 1989, apportant un leadership considérable à l’organisation. Une fois retraité, il a continué d’appuyer le Collège royal, à titre d’archiviste honoraire, pendant 16 autres années. Toujours généreux de son temps et de ses talents, il a œuvré à titre bénévole au sein du Comité de la bibliothèque et des archives (1990-2002), du Comité consultatif sur l’histoire et le patrimoine (2008-2011) et du Sous-comité des acquisitions. Pour en savoir plus sur le Dr Darragh »


George Ross Langley, MD, FRCPC, FACP

George Ross Langley, MD, FRCPC, FACP, est décédé le 19 juin 2015, à Halifax (N.-É.), à l’âge de 83 ans. Le Dr Langley a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1961. Il a travaillé à titre bénévole pour l’Institut national du cancer du Canada, la Société canadienne d’hématologie et le Collège royal. Il a notamment fait partie du Conseil (1978-1986), du Comité de l’éthique et de l’équité (1997-2004), du Comité des politiques publiques et de la santé (1997-2004) et du Comité des affaires des Associés (2000-2004) du Collège royal. En 2002, il a reçu la Médaille du jubilé d’or de la reine Elizabeth II en reconnaissance de ses contributions à la médecine, y compris la recherche en hématologie, en éthique médicale et en formation médicale. La même année, il a été nommé professeur émérite à l’Université Dalhousie en raison de ses nombreuses années de services à titre d’enseignant et de mentor. Pour en savoir plus sur le Dr Langley »


Les suggestions pour le rubrique « En souvenir » peuvent être envoyées par courriel à communications@collegeroyal.ca.

 

Haut de la page