L’essentiel, c’est de bien formuler votre question

Dawna M. Gilchrist, MD, FRCPC, FCCMG, DHMSA
Professeure émérite, Faculté de médecine et de dentisterie, Université de l’Alberta
Présidente du Comité consultatif sur l’histoire et le patrimoine

Il y a quelques mois, j’ai animé un atelier avec un collègue lors de la Conférence internationale sur la formation des résidents (CIFR) 2017, intitulé « L’histoire de la médecine peut contribuer à la compétence des médecins ».

Je participe à des activités sur l’histoire de la médecine depuis près de 20 ans. Ce qui m’intéresse avant tout, ce sont les nombreuses façons dont l’histoire de la médecine peut éclairer la pratique médicale, que l’on soit étudiant en médecine, résident ou médecin en début, milieu ou fin de carrière.

À ceux qui me demandent « L’histoire de la médecine, c’est du passé; pourquoi en faire un sujet de recherche? », je réponds : « L’essentiel, c’est de bien formuler votre question ».

Cours d’histoire de 11e année (secondaire)

  1. Qui est Galien?
  2. Qu’est-ce que Lister recommandait de faire?
  3. En quelle année a eu lieu l’épidémie de grippe espagnole?

Des noms, des dates — en effet, c’est ennuyant!

Cours d’histoire de premier cycle (université)

  1. Dans quelle mesure Galien a-t-il influencé la médecine dans la Rome antique?
  2. Comment les méthodes antiseptiques ont-elles transformé la chirurgie à l’époque de Lister?
  3. Quelle a été l’incidence de la grippe espagnole après la Première Guerre mondiale?

Voilà des questions plus intéressantes, mais qui portent sur une autre époque.

Exemples de sujets à explorer dans un projet de recherche (étudiants en médecine, résidents)

  1. Pourquoi l’influence de Galien en médecine s’est-elle fait sentir pendant plus d’un millénaire? Certains facteurs liés à l’adoption des nouvelles informations médicales sont ils encore présents aujourd’hui?
  2. Dans quelle mesure les théories liées à la sepsie et à l’asepsie ont-elles modifié la pratique chirurgicale moderne?
  3. Comparez les effets de la grippe espagnole et de la maladie à virus Ebola sur la perception du public envers les épidémies.

Voilà le genre de questions qui suscitent vraiment une réflexion ET qui exigent des recherches et une analyse approfondies. Les résultats obtenus et leur interprétation peuvent aussi contribuer aux compétences que les médecins doivent acquérir.

Alors... lorsqu’on me dit que l’histoire de la médecine n’est pas un sujet de recherche parce que « c’est du passé », et qu’il est inutile de perdre son temps à mémoriser des noms et des dates, je réponds : « Vous devriez peut-être vous assurer de bien formuler vos questions! ».