Passer au contenu principal
Suivez-nous

Intelligence artificielle (IA) et nouvelles technologies numériques

Reconnaissant l’importance des technologies avancées dans les soins de santé, le Conseil du Collège royal a chargé en 2018 un groupe de travail d’aider la profession médicale au Canada à se préparer aux changements profonds qu’auront l’IA et les nouvelles technologies numériques sur la formation des résidents et la prestation des soins.

Le Groupe de travail sur l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies numériques s’est vu confier le mandat de mener des recherches approfondies sur l’état actuel et futur de ces technologies et de recommander au Conseil des façons de relever les défis et de saisir les occasions qu’elles présentent à notre organisation.

Le groupe de travail comprend des experts de l’IA et des Associés du Collège royal. Il a consulté plusieurs intervenants clés, passé en revue la littérature actuelle, sondé l’opinion d’Associés et de résidents affiliés, interrogé plus de 20 spécialistes du domaine et officiellement mis à contribution des Associés du Collège royal dotés d’une expertise en IA et en nouvelles technologies numériques.

Téléchargez le rapport

Le groupe de travail reconnaît par ailleurs que l’évolution technologique se poursuivra. Ce rapport ne met pas un terme à nos activités exploratoires. Le Collège royal devra préparer les médecins spécialistes à s’adapter à l’évolution de l’IA et des nouvelles technologies numériques dans le domaine des soins de santé et leur fournir le soutien requis.

Recommandations formulées dans le rapport

Voici un résumé des recommandations du groupe de travail.

Impact prévu sur la pratique médicale

Que le Comité des spécialités du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada continue de surveiller régulièrement la situation dans chaque discipline et d’évaluer l’incidence de l’IA et des nouvelles technologies numériques. Le groupe de travail n’a formulé aucune recommandation afin de modifier le nombre et l’effectif de médecins spécialistes en formation au Canada.

Une nouvelle compétence fondamentale

Le référentiel CanMEDS devrait comprendre des compétences dans le domaine de la littératie en santé numérique.

Changements à la pratique des médecins

Étant donné l’urgence de la situation, créer des processus pour que tous les spécialistes développent de nouvelles compétences ou procèdent aux changements de carrière requis en raison de l’incidence de l’IA et des nouvelles technologies numériques sur la médecine spécialisée.

Nouvelles carrières

  • Envisager de créer une nouvelle discipline en informatique médicale.
  • De concert avec les écoles de médecine canadiennes, promouvoir l’IA, les programmes de MD-PhD et de cliniciens-chercheurs axés sur la technologie numérique afin d’offrir des possibilités de formation dans ce domaine et de former un groupe d’« innovateurs cliniques » en technologies de l’IA en soins de santé.

L’IA en santé est un travail d’équipe

Jouer un rôle actif afin d’aider les Associés et les résidents affiliés à cocréer, améliorer, valider et déployer les technologies de l’IA.

Nouveaux produits et avancées

De concert avec les disciplines individuelles et le Comité des spécialités, établir des lignes directrices et des principes afin d’incorporer l’enseignement sur l’IA et les nouvelles technologies numériques à tous les programmes de formation des résidents et d’en faire une composante du développement professionnel continu (DPC) des Associés actuels.

Complément de l’équipe médicale

Promouvoir la création de nouvelles possibilités d’aider les Associés affiliés à collaborer avec des innovateurs des secteurs public, sans but lucratif et privé afin de cocréer, d’améliorer, de valider et de déployer l’IA et les nouvelles technologies numériques, et à tenir compte des possibilités de conflits d’intérêts.

L’IA peut démocratiser les soins de santé

Mettre en place des mécanismes d’inclusion des diverses perspectives des patients dans l’ensemble du processus décisionnel en IA.

Considérations éthiques et juridiques

Collaborer avec les organisations partenaires afin de créer, de sélectionner et de diffuser des offres de formation sur la protection des renseignements personnels, la discrimination, la sécurité et d’autres préoccupations d’ordre éthique et juridique découlant de l’intégration de l’IA dans les systèmes de soins de santé.

Responsabilité sociale

Promouvoir, favoriser et offrir des activités d’érudition, de la formation et d’autres formes de soutien pour permettre aux médecins de mieux connaître l’incidence de l’IA sur la justice sociale.

Considérations institutionnelles

Former un groupe de travail afin de déterminer la meilleure façon d’utiliser l’IA pour appuyer des composantes des activités du Collège royal, et plus particulièrement son rôle en tant que responsable des examens. Ce groupe devrait aussi évaluer comment l’IA pourrait améliorer l’analyse des données recueillies par l’organisation, et examiner les enjeux relatifs à la gouvernance et à la propriété des données.

Surveillance et suivi des avancées de l’IA

Élaborer une stratégie de développement et de suivi continus, compte tenu de la nécessité de formuler d’autres recommandations dans le domaine de l’IA et des nouvelles technologies numériques.