Passer au contenu principal
Suivez-nous

Mesures de la base de connaissances sur les effectifs médicaux

Mesures de la base de connaissances sur les effectifs médicaux

Les données brutes originales de chaque source sont fournies aux utilisateurs dans un format tabulaire centralisé. Un ensemble de paramètres et de statistiques sommaires est également offert pour chaque source de données afin de procurer aux utilisateurs des estimés comparables, soit d’une source de données à l’autre pour une spécialité particulière, soit entre différentes spécialités au sein d’une même source.

Des données pour chaque spécialité doivent avoir été amassées pendant les cinq dernières années pour pouvoir calculer les valeurs et les statistiques sommaires. Toutefois, lorsqu’il y a moins de cinq années de données disponibles dans une spécialité donnée, des données de dénombrement sont tout de même offertes.

En ce qui concerne les disciplines peu représentées (celles où l’on compte moins de dix médecins pendant trois des cinq années, p. ex.), des données de dénombrement sont présentées mais aucune statistique sommaire n’est calculée. Les données de dénombrement relatives à ces disciplines sont incluses dans les sous-totaux et les grands totaux ainsi que dans les statistiques relatives à ces totaux.

Variation globale (%) : cette valeur correspond au changement observé entre l’an 5 et l’an 1, en pourcentage.

Exemple – Nouveaux stagiaires, pédiatrie (CAPER) : 2010 = 148; 2014 = 155

Variation globale (%) = ((155 - 148)/148)*100 = 4,7 %

Pente de variation (courbe de tendance quinquennale) : Tla valeur de cette pente représente le taux de variation annuel des chiffres d’une série de données dans le temps.

La courbe de tendance correspond à la pente de la droite de régression dans les points de données, où les chiffres applicables sont les valeurs Y connues (axe vertical) et les années, les valeurs X connues (axe horizontal). Une pente négative représente une tendance généralement à la baisse, tandis qu’une pente positive représente une tendance généralement à la hausse. Une pente nulle, ou droite de régression horizontale, indique une tendance de maintien (ni à la hausse, ni à la baisse) dans les données.

Les pentes indiquent ainsi des tendances à la HAUSSE ou à la BAISSE, ou AUCUNE VARIATION, selon leur position relative par rapport aux autres pentes parmi les données applicables. Dans toutes les sources, 10 % des disciplines ne montrent AUCUNE VARIATION (leur pente est presque nulle). Les disciplines montrant une pente supérieure à une pente nulle sont considérées à la HAUSSE, et celles où la pente est inférieure à une pente nulle sont considérées à la BAISSE. En d’autres mots, les disciplines sont classées selon leur tendance de croissance à la hausse, à la baisse ou sans changement.

Variation moyenne (%) : ceci représente le taux de variation constaté d’année en année pour chaque source de données.

Cette moyenne est calculée en prenant la pente de la période précédente et en la divisant par la moyenne de toutes les données brutes applicables d’une source pendant la période de cinq ans utilisée pour calculer la pente.

Exemple – Médecins récemment certifiés, médecine interne (Collège royal et CMFC) : (pente = 25,7; moy. = 433)

Variation globale (%) = (25,7/433)*100 = 5,9 %

Proportion des médecins âgés de moins de 35 ans (effectifs des médecins détenteurs de permis [ICIS] seulement) : cette valeur renseigne sur la part des effectifs qui est composée de médecins relativement jeunes.

Elle est calculée en divisant le nombre de médecins de moins de 35 ans par le nombre total de médecins composant l’ensemble des effectifs (lorsqu’on connaît l’âge des médecins).

Exemple – Effectifs des médecins détenteurs de permis, radio-oncologie (ICIS) : (nbre de médecins < 35 = 70; total des médecins = 522) Proportion des médecins < 35 ans = (70/522)*100 = 13,4 %

Proportion des médecins âgés de 65 ans et plus (effectifs des médecins détenteurs de permis [ICIS] seulement) : cette valeur renseigne sur la part des effectifs qui est composée de médecins relativement plus âgés.

Elle est calculée en divisant le nombre de médecins de 65 ans et plus par le nombre total de médecins composant l’ensemble des effectifs (lorsqu’on connaît l’âge des médecins). Il est à noter que l’âge de 65 ans n’est pas nécessairement lié aux projections de départs vers la retraite puisque de nombreux médecins travaillent bien au-delà de cet âge.

Exemple – Effectifs des médecins détenteurs de permis, chirurgie orthopédique (ICIS) : (nbre de médecins 65+ = 275; total des médecins = 1557); proportion des médecins de 65+ ans = (275/1557)*100 = 17,7 %

Ratio d’âge relatif (effectifs des médecins détenteurs de permis [ICIS] seulement) : cette valeur est utilisée pour mesurer la répartition selon l’âge des effectifs médicaux.

On calcule cette valeur en divisant le nombre de médecins détenteurs de permis de moins de 35 ans par le nombre de ceux âgés de 65 ans et plus. Si le ratio est inférieur à 1,0, cela indique que les effectifs sont relativement PLUS ÂGÉS, et s’il est égal à 1,0, alors on parle d’une main-d’œuvre médicale à répartition d’âges ÉQUILIBRÉE. Si le ratio est inférieur à 1,0, cela indique que les effectifs sont relativement JEUNES.

Exemple – Effectifs des médecins détenteurs de permis, chirurgie générale (ICIS) : (nbre de médecins < 35 = 234; nbre de médecins de 65+ = 338); ratio d’âge relatif = (234/338) = 0,7