Passer au contenu principal
Suivez-nous

Survol du bassin des effectifs médicaux

Le présent survol brosse un tableau de haut niveau du paysage canadien des effectifs médicaux. Les schémas sommaires démontrent l’évolution des effectifs en fonction de quatre grands paramètres (quota de résidents, nouveaux stagiaires, médecins récemment certifiés et médecins détenteurs de permis).

Dans l’ensemble, les effectifs médicaux ont augmenté dans ces quatre groupes entre 2011 et 2015.

  • Depuis 2011, le quota de résidents et le nombre de nouveaux stagiaires ont augmenté de 2 à 3 % en moyenne chaque année.
  • Le taux de certification, toutes spécialités confondues, affiche une tendance constante à la hausse.
  • Les effectifs médicaux ont augmenté d’environ 2400 médecins par année.
  • La répartition de médecins détenteurs de permis entrants (‹35) et potentiellement sortants (65+) était équilibrée (2015).
  • En 2015, les hommes étaient plus nombreux que les femmes parmi les effectifs médicaux détenteurs de permis (60 % par rapport à 40 %).

download the data dashboardTableau de bord des données – interactif (.xlsx)

download the ChartbookTableau de bord des données – statique (.pdf)

Médecine familiale

  TOUS LES MÉDECINS DE FAMILLE (CMFC) Médecine familiale Médecine familiale (médecine d’urgence)
Quota de résidents hausse hausse hausse
Nouveaux stagiaires hausse hausse hausse
Médecins récemment certifiés hausse hausse hausse
Médecins détenteurs de permis hausse hausse hausse
Médecins détenteurs de permis (âge) Équilibrée Équilibrée Plus jeunes

 

La médecine familiale (soins aux personnes âgées) et la médecine familiale (compétences avancées) ne sont pas présentées en tant que telles, mais elles sont incluses dans le sommaire de la médecine familiale et le grand total des médecins.

Pour en savoir plus au sujet de la médecine familiale
  • La médecine familiale et la médecine familiale (médecine d’urgence) montrent une croissance dans les quatre paramètres.
  • En 2015, 40 % des postes de résidence étaient attribués aux programmes de médecine familiale, soit 1643 postes.
  • Les médecins ayant récemment obtenu leur certification en médecine familiale sont passés de 981 en 2011 à 1414 en 2015; il s’agit d’une hausse annuelle moyenne de 10 %.
  • La médecine familiale (médecine d’urgence) compte des effectifs relativement plus jeunes par rapport à la médecine familiale.
    • Pour chaque médecin de famille de 65 ans et plus, on compte un médecin de famille de moins de 35 ans.
    • Pour chaque médecin de famille (médecine d’urgence) de 65 ans et plus, on compte cinq médecins de famille (médecine d’urgence) de moins de 35 ans.

Spécialités de laboratoire

  Spécialités de laboratoire Anatomo-pathologie Biochimie médicale Microbiologie médicale Pathologie générale Pathologie hématologique
Quota de résidents AV hausse AV hausse
Nouveaux stagiaires AV AV baisse hausse
Médecins récemment certifiés hausse hausse AV AV hausse AV
Médecins détenteurs de permis hausse hausse hausse hausse baisse hausse
Médecins détenteurs de permis (âge) Plus âgés Plus âgés Plus âgés Plus âgés Plus âgés Plus âgés

 

AV = AUCUNE VARIATION; ‘— ‘ = non calculé parce que l’échantillon était limité, parce que les données ne couvraient pas les cinq années ou parce qu’il n’y avait pas de données disponibles
La médecine de laboratoire et la neuropathologie ne sont pas présentées en tant que telles, mais elles sont incluses dans le sommaire des spécialités de laboratoire, le sommaire des spécialités et surspécialités du Collège royal et le grand total des médecins.

Pour en savoir plus au sujet des spécialités de laboratoire
  • Parmi les spécialités de laboratoire, le plus grand nombre de postes a été offert en anatomo-pathologie, soit 43 postes répartis dans 15 écoles de médecine.
  • Le nombre de nouveaux stagiaires en microbiologie médicale est passé de 12 (2011) à 8 (2015).
  • Le nombre de médecins ayant récemment obtenu leur certification en anatomo-pathologie a augmenté en moyenne de 10 % par année entre 2011 et 2015; cette hausse est en grande partie attribuable à la hausse enregistrée en 2012 par rapport à 2011 (soit 46 par rapport à 37).
  • Même si les indicateurs précoces des effectifs en pathologie générale indiquent une hausse, le nombre de médecins détenteurs de permis a diminué, passant de 314 (2011) à 277 (2015). Aussi, les effectifs sont relativement plus âgés; pour chaque médecin en pathologie générale de moins de 35 ans, on compte cinq médecins de 65 ans et plus.

Spécialités médicales

  Spécialités médicales Anesthésiologie Dermatolgie Génétique et génomique médicales Médecine d’urgence Médecine interne Médecine nucléaire Médecine physique et réadaptation Neurologie Pédiatrie Psychiatrie Radio-oncologie Radiologie diagnostique Santé publique et médecine préventive
Quota de résidents hausse AV AV AV hausse hausse AV hausse AV baisse hausse AV baisse hausse
Nouveaux stagiaires hausse AV AV AV hausse hausse AV hausse AV baisse hausse AV baisse AV
Médecins récemment certifiés hausse AV hausse AV hausse hausse AV AV hausse hausse AV AV AV AV
Médecins détenteurs de permis hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse
Médecins détenteurs de permis (âge) Plus âgés Plus jeunes Plus âgés Équilibrée Plus jeunes Plus jeunes Plus âgés Plus jeunes Plus âgés Équilibrée Plus âgés Plus jeunes Plus âgés Plus âgés

 

AV = AUCUNE VARIATION; ‘— ‘ = non calculé parce que l’échantillon était limité, parce que les données ne couvraient pas les cinq années ou parce qu’il n’y avait pas de données disponibles

Pour en savoir plus au sujet des spécialités médicales
  • De 2011 à 2015, la médecine d’urgence, et la médecine interne ont vu leurs chiffres augmenter aux chapitres des postes, des nouveaux stagiaires et des médecins récemment certifiés ainsi que des détenteurs de permis.
  • Les postes de résidence et les nouveaux stagiaires en radiologie diagnostique et en pédiatrie ont enregistré une baisse.
  • Toutes les spécialités médicales affichent une hausse au chapitre des effectifs détenteurs de permis, les effectifs en génétique et génomique médicales ayant enregistré la plus forte croissance (hausse annuelle moyenne de 9 %).
  • Les effectifs en médecine d’urgence sont relativement plus jeunes; pour un médecin de 65 ans et plus, on compte trois médecins de moins de 35 ans.

Spécialités chirurgicales

  Spécialités chirurgicales Chirurgie cardique Chirurgie génerale Chirurgie orthopédique Chirurgie plastique Chirurgie vasculaire Neurochirurgie Obstétrique et gynécologie Ophtalmologie Oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale Urologie
Quota de résidents baisse AV baisse baisse baisse AV baisse AV AV AV
Nouveaux stagiaires baisse AV baisse baisse AV baisse baisse AV AV AV
Médecins récemment certifiés hausse baisse hausse AV hausse hausse AV hausse AV AV hausse
Médecins détenteurs de permis hausse AV hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse
Médecins détenteurs de permis (âge) Plus âgés Plus âgés Plus âgés Plus âgés Équilibrée Plus âgés Plus âgés Équilibrée Plus âgés Plus âgés Plus âgés

 

AV = AUCUNE VARIATION; ‘— ‘ = non calculé parce que l’échantillon était limité, parce que les données ne couvraient pas les cinq années ou parce qu’il n’y avait pas de données disponibles

Pour en savoir plus au sujet des spécialités chirurgicales
  • Dans les spécialités chirurgicales, on constate une diminution du nombre de postes de résidence et de nouveaux stagiaires. Par exemple, la chirurgie orthopédique affiche en moyenne une baisse annuelle de 9 % pour ces deux indicateurs.
  • La chirurgie cardiaque est la seule spécialité à avoir enregistré une baisse du nombre de médecins récemment certifiés; ils étaient 7 en 2015 par rapport à 10 en 2011.
  • La baisse du quota de résidents et du nombre de nouveaux stagiaires n’a pas encore influencé les effectifs des médecins détenteurs de permis, dont la tendance est toujours à la hausse chez les chirurgiens spécialistes. Cependant, pour certaines spécialités, cette croissance a ralenti au cours des dernières années. Par exemple, les effectifs en chirurgie générale affichent un taux de croissance annuel moyen relativement bas, soit 0,8 %.
  • Les chirurgiens spécialistes forment aussi une cohorte un peu plus âgée; pour quatre médecins de moins de 35 ans, on compte cinq médecins de 65 ans et plus.

Surspécialités de médecine interne

  SURSPÉCIALITÉS DE MÉDECINE INTERNE Cardiologie Endocrinologie et métabolisme Gastroentérologie Gériatrie Hématologie Immunologie clinique et allergie Maladies infectieuses Médecine de soins intensifs Médecine interne générale Néphrologie Oncologie médicale Pneumologie Rhumatologie
Quota de résidents AV hausse hausse baisse hausse AV AV AV baisse AV AV AV AV hausse
Nouveaux stagiaires hausse AV AV baisse hausse AV AV hausse AV hausse hausse AV hausse hausse
Médecins récemment certifiés hausse hausse AV AV AV baisse hausse AV AV AV hausse hausse AV
Médecins détenteurs de permis hausse hausse AV hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse
Médecins détenteurs de permis (âge) Plus jeunes Plus âgés Plus jeunes Plus jeunes Plus jeunes Plus jeunes Plus âgés Plus jeunes Plus jeunes Plus jeunes Plus jeunes Plus jeunes Plus jeunes

 

AV = AUCUNE VARIATION; ‘— ‘ = non calculé parce que l’échantillon était limité, parce que les données ne couvraient pas les cinq années ou parce qu’il n’y avait pas de données disponibles
La pharmacologie clinique et toxicologie et la médecine du travail ne sont pas présentées en tant que telles, mais elles sont incluses dans le sommaire des surspécialités de médecine interne, le sommaire des spécialités et surspécialités du Collège royal et le grand total des médecins.

Pour en savoir plus au sujet des surspécialités de médecine interne
  • Le quota de résidents en gastroentérologie (MI) et le nombre de stagiaires dans cette discipline ont baissé en moyenne de 5 % par année.
  • Le nombre de stagiaires qui commencent un programme de médecine de soins intensifs (MI) était inférieur à la moitié du nombre de postes offerts.
  • Le quota de résidents et le nombre de nouveaux stagiaires en gériatrie et en rhumatologie (MI) ont augmenté.
  • Depuis 2011, le nombre de médecins ayant récemment obtenu leur certification dans des surspécialités de médecine interne a augmenté de 47,8 %.
  • Après les hausses enregistrées en 2012 et 2013, le nombre de médecins ayant récemment obtenu leur certification en hématologie a diminué; on en dénombre 25 % de moins en 2015 par rapport à 2011.
  • On comptait 1363 détenteurs de permis en cardiologie (MI) en 2015; il s’agit de la plus importante surspécialité de médecine interne.

Surspécialités pédiatriques

  Surspécialités pédiatriques Cardiologie Endocrinologie et métabolisme Gastroentérologie Hématologie/oncologie pédiatrique Immunologie clinque et allergie Maladies infectieuses Médecine d’urgence pédiatrique Médecine de soins intensifs Médecine néonatale et périnatale Néphrologie Pédiatrie du développement Pheumologie
Quota de résidents AV baisse AV AV hausse AV baisse AV hausse AV AV hausse hausse
Nouveaux stagiaires AV hausse AV baisse hausse
Médecins récemment certifiés hausse AV hausse AV AV AV AV hausse hausse hausse
Médecins détenteurs de permis hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse hausse AV AV hausse
Médecins détenteurs de permis (âge) Plus jeunes Plus âgés Plus jeunes Plus jeunes Plus jeunes Plus jeunes Plus jeunes Équilibrée Plus jeunes

 

AV = AUCUNE VARIATION; ‘— ‘ = non calculé parce que l’échantillon était limité, parce que les données ne couvraient pas les cinq années ou parce qu’il n’y avait pas de données disponibles
La médecine de l’adolescence, la pharmacologie clinique et toxicologie, la neurologie (jumelage dans une surspécialité pédiatrique seulement) et la rhumatologie ne sont pas présentées en tant que telles, mais elles sont incluses dans le sommaire des surspécialités pédiatriques, le sommaire des spécialités et surspécialités du Collège royal et le grand total des médecins.

Pour en savoir plus au sujet des surspécialités pédiatriques
  • La cardiologie (PÉD) et les maladies infectieuses (PÉD) affichent une baisse du nombre de postes de résidence, soit une moyenne annuelle de 5 % et 10 % respectivement.
  • Dans l’ensemble, les stagiaires des surspécialités pédiatriques occupaient moins de la moitié des postes disponibles. Par exemple, en 2015, on offrait 173 postes de résidence alors qu’on ne comptait que 61 stagiaires.
  • Les médecins ayant récemment obtenu leur certification en médecine néonatale et périnatale sont presque neuf fois plus nombreux; ils sont passés de deux (2011) à 18 (2015).
  • Les effectifs de médecins détenteurs d’un permis en hématologie/oncologie pédiatrique ont beaucoup augmenté; leur nombre a doublé entre 2011 et 2015.
  • Les effectifs des surspécialités pédiatriques sont relativement plus jeunes; pour un médecin de 65 ans et plus, on compte trois médecins de moins de 35 ans.

download the data dashboardTableau de bord des données – interactif (.xlsx)

download the ChartbookTableau de bord des données – statique (.pdf)