Passer au contenu principal
Suivez-nous

Nous rendons hommage à nos bénévoles

Nos formidables bénévoles mettent à profit leur temps et leur expertise pour améliorer les soins de santé

Nous tenons à remercier sincèrement les quelque 3000 bénévoles qui, chaque année, apportent leur contribution à la communauté de la médecine spécialisée en participant aux activités du Collège royal. Nous ne pourrions aller de l’avant sans vous!

Faites la connaissance de quelques-uns de ces dévoués bénévoles qui, en faisant don de leur temps et de leur expertise, font partie intégrante des activités que nous pouvons mener ensemble.

Faites la connaissance du Dr Jordan Tarshis, FRCPC

Dr. Jordan Tarshis
Le Dr Jordan Tarshis et un mannequin utilisé au Sunnybrook Canadian Simulation Centre

Découvrez pourquoi il est fier de contribuer à l’amélioration continue des soins.

Jordan Tarshis, MD, FRCPC, est un anesthésiologiste ayant un fort penchant pour le milieu universitaire et un intérêt particulier pour la formation par simulation. Il est professeur agrégé au Département d’anesthésie de l’Université de Toronto et directeur du Sunnybrook Canadian Simulation Centre, au Centre des sciences de la santé Sunnybrook.

Le Dr Tarshis a commencé à œuvrer à titre bénévole pour le Collège royal en 2007, au sein du comité d’examen en anesthésiologie. La complexité du travail lié aux examens l’a frappé presque immédiatement. « J’ai appris qu’il ne se limite pas à rédiger, réviser et corriger des questions. Les examinateurs doivent tenir compte de divers aspects, comme la psychométrie, les groupes de référence, la nécessité de réunir les bonnes personnes au moment approprié au bon endroit, etc. »

Son rôle d’examinateur lui a permis aussi de découvrir les nombreuses autres activités du Collège royal. « J’ai commencé à mieux connaître l’éventail des activités de l’organisation, dont la formation, l’évaluation, la promotion de l’excellence, l’apprentissage à vie, l’établissement de normes, la conception de programme d'études, l’agrément, etc. »

La fierté de contribuer à l’amélioration continue de la qualité des soins
Cette perspective élargie de nos activités a mené à d’autres activités bénévoles. L’intérêt du Dr Tarshis envers la formation et l’évaluation par simulation s’est manifesté alors que le Collège royal explorait cette modalité. Le Dr Tarshis a assisté à tous les sommets de simulation du Collège royal et fait partie de son Comité de l'agrément des programmes de simulation depuis sa création, en 2016; ce comité est responsable de l’agrément des programmes de simulation au Canada et à l’étranger. « Je fais partie du groupe voué à la promotion et à la reconnaissance d’une formation médicale par simulation de grande qualité. »

Il explique que ce qui le motive constamment à poursuivre ses activités bénévoles au Collège royal est le désir d’améliorer les choses; autrement dit, faire de l’amélioration de la qualité une priorité durant toute sa carrière.

« J’ai toujours cru que, dans presque tous les cas, une équipe formée d’un nombre suffisant de personnes intelligentes et motivées peut trouver une solution aux problèmes. Le Collège royal tient lieu de « facilitateur » auprès de ces personnes; les problèmes sont analysés, des solutions sont proposées, mises en application, étudiées, puis modifiées. »

Le Dr Tarshis espère qu’en améliorant le système, en mettant en évidence et en respectant des normes élevées, et en formant d’autres enseignants, il pourra contribuer à l’amélioration continue de la qualité des soins au Canada, non seulement dans sa propre spécialité, mais aussi dans l’ensemble de la formation médicale.

Faites la connaissance de la Dre Connie Switzer, FRCPC

Dr. Connie Switzer
Dre Connie Switzer, FRCPC

Découvrez l’aspect le plus important du bénévolat selon elle.

Bénévole de longue date du Collège royal, la Dre Connie Switzer, FRCPC, est professeure clinique au sein de la Division de gastroentérologie à la Faculté de médecine et de dentisterie de l’Université de l’Alberta. Elle agit aussi à titre de consultante en gastroentérologie au Grey Nuns Hospital, à Edmonton, et est responsable du centre pour les gastroentérologues de l’hôpital.

La Dre Switzer s’est jointe au Comité de l’agrément du développement professionnel continu (DPC) du Collège royal et a présidé le sous-comité du Maintien du certificat pendant près de 20 ans. Elle a mis à profit son expertise au sein du comité d’examen en gastroentérologie du Collège royal pendant 12 ans, dont quatre ans à titre d’examinatrice en chef.

La satisfaction de savoir qu’elle a contribué à l’amélioration des soins aux patients est l’aspect le plus important de son action bénévole au Collège royal. « Mes activités au sein du comité d’examen et du Comité de l’agrément du DPC ont mené progressivement à une meilleure définition des normes de formation et de soins. »

Une expérience marquante
La Dre Switzer a supervisé le remaniement et la modernisation de l’examen de gastroentérologie, peaufiné la grille du système d’élaboration des examens du Collège royal et dirigé le remaniement de l’examen ECOS. Elle a également dirigé l’équipe qui a préparé les demandes de l’Association canadienne de gastroentérologie afin de devenir prestataire agréé de DPC par le Collège royal.

Tout ceci l’a amenée à suivre avec un intérêt soutenu le fonctionnement et le développement du DPC, de même que son importance et l’évaluation de son efficacité. L’expérience qu’elle a vécue au sein du Comité de l’agrément du DPC a été marquante et a contribué à l’avancement de la base de connaissances et de la compétence de l’Association canadienne de gastroentérologie en matière d’élaboration, d’évaluation et de réorientation des activités de DPC.

« En tant que présidente du Comité de l’agrément du DPC, j’ai eu le privilège de travailler avec un groupe de personnes extrêmement dévouées, animées par une passion et un engagement convaincants envers le DPC. » Elle remercie également le personnel du Collège royal, qui a aidé sans cesse le comité à mener à bien son travail.

Comité de l’agrément des domaines de compétence ciblée

Un atelier des présidents des comités de spécialité
Atelier des présidents des comités de spécialité, le 26 novembre 2018

Voyez comment il ouvre la voie à des normes plus solides.

Lucinda Whitman, MD, FRCPC, a été la première à relever le défi inaugural.
La médecine transfusionnelle avait au départ obtenu un statut d’agrément sans certification, en réaction à la publication en 1997 du rapport de la Commission d’enquête sur l’approvisionnement en sang au Canada (Commission Kever), visant l’amélioration de la formation des professionnels de la santé chargés des transfusions sanguines au pays. La Dre Whitman a présenté une demande pour que cette discipline devienne un domaine de compétence ciblée (diplôme) et, ainsi, une voie d’accès pour les candidats de différentes disciplines spécialisées ou surspécialisées qui désirent recevoir une formation en médecine transfusionnelle.

Durant les trois années suivantes, la Dre Whitman a présidé le groupe de travail chargé de définir la discipline et d’élaborer des normes, puis le Comité de DCC en médecine transfusionnelle, qui continue de superviser la mise en œuvre et l’actualisation des normes nationales.

D’autres bénévoles ont suivi ses traces et soumis une demande de reconnaissance, dont le Dr Peter G. Guerra et le Dr Martin Green, en électrophysiologie cardiaque adulte, le Dr James Tam et le Dr Ian Burwash, en échocardiographie adulte, et le Dr Donald Palisaitis, en cardiologie d'intervention adulte. La Dre Cathy Kells, de la Société canadienne de cardiologie (SCC), a contribué au succès de ces premières demandes, et joué un rôle clé afin d’harmoniser et de coordonner celles qui étaient liées à la cardiologie.

Établir des normes nationales dans de nouvelles catégories
En 2011, le Collège royal a créé une catégorie de reconnaissance de domaines de compétence ciblée (DCC-diplômes) dans des disciplines qui répondent à un besoin légitime de la société, mais qui ne répondent pas aux exigences d’une spécialité ou surspécialité. Les DCC (diplômes) visent à établir des normes nationales en matière de formation et de soins aux patients dans ces domaines.

De nombreux bénévoles ont joué un rôle essentiel à la mise en place de cette nouvelle catégorie depuis que le Comité des spécialités (CS) du Collège royal a reçu sa première demande de reconnaissance d’un DCC (diplôme) il y a huit ans.

Des bénévoles appuient d’importantes activités associées aux DCC (diplômes), y compris :

  • l’étude des demandes par le CS;
  • l’élaboration de normes de formation;
  • l’examen de portfolios de candidats à un DCC (diplôme).

Vers des normes plus rigoureuses
Le CS a reconnu jusqu’à maintenant 24 domaines de compétence ciblée (DCC-diplômes). Grâce en bonne partie aux efforts des bénévoles du Collège royal, 18 de ces disciplines de DCC (diplômes) sont en vigueur, assorties de normes approuvées mises à jour par les comités et sous-comités de DCC. Les six autres disciplines en sont à l’étape des groupes de travail. Partout au Canada, des directeurs de programme de DCC sont à l’œuvre et 35 programmes de formation agréés sont offerts dans l’ensemble des disciplines.

Selon le Collège royal, plus de 1000 bénévoles passionnés et dévoués auraient contribué aux programmes de DCC depuis la création de la catégorie de reconnaissance des DCC (diplômes), que ce soit au sein des comités des disciplines ou d’autres comités du Collège royal, comme le Comité d’examen des normes de formation spécialisée, le Comité de l’agrément des domaines de compétences ciblée et le CS. De nombreux autres bénévoles ont participé à des visites d’agrément ou comptent parmi les 107 évaluateurs des portfolios de candidats stagiaires ou ayant recours à la Route d’évaluation par la pratique pour les DCC (REP-DCC).

Le Collège royal reconnaît le leadership et l’expertise des nombreux bénévoles qui, par leur participation aux programmes de DCC, ouvrent la voie vers des normes nationales plus rigoureuses et de meilleurs soins pour de nombreux Canadiens.

Comités consultatifs régionaux (CCR)

Découvrez l’influence et l’importance des membres des CCR.

Dr Nicholas Monfries

Dr. Nicholas Monfries

Résident de troisième année en médecine d’urgence à l’Université de la Colombie-Britannique, le Dr Nicholas Monfries est président de Resident Doctors of BC, directeur du conseil d’administration de Médecins résidents du Canada et membre de l’assemblée représentative de Doctors of BC. Il est le porte-parole des résidents au Comité consultatif régional (CCR) 1 du Collège royal.

Le Dr Monfries a souhaité faire du bénévolat au Collège royal pour mieux comprendre ses activités, abstraction faite des examens de certification de spécialité. L’incidence directe de son travail et de celui de ses collègues sur la pratique d’autres Associés l’a impressionné. « Je sens que le Collège royal est très ouvert aux initiatives axées sur l’apprenant, et le CCR donne l’occasion de discuter des enjeux qui touchent les médecins à toutes les étapes de leur formation et de leur pratique. »

Dr Sivaruban Kanagaratnam, FRCSC

Dr Sivaruban Kanagaratnam, FRCSC

Le Dr Sivaruban Kanagaratnam a effectué une formation en chirurgie générale à l’Université de la Saskatchewan, suivie d’un stage de perfectionnement en chirurgie de traumatologie et de soins aigus à l’Université de Toronto. Il a assuré une suppléance d’un mois en chirurgie au Charles S. Curtis Memorial Hospital, à Terre-Neuve-et-Labrador, où il a travaillé les cinq années suivantes, devenant directeur du département de chirurgie durant cette période. Il est chirurgien généraliste remplaçant à Thompson, au Manitoba.

Lorsqu’un collègue lui a recommandé de se joindre aux comités consultatifs régionaux (CCR) du Collège royal, il a saisi l’occasion d’échanger avec des médecins de différentes spécialités. « Ces occasions sont rares, car nous avons tendance à nous concentrer sur nos réunions de spécialité. » Le Dr Kanagaratnam conseille aux médecins de communiquer régulièrement avec les membres de leur CCR, car ils peuvent les aider au sujet du programme de Maintien du certificat et des bourses et subventions du Collège royal. « Le Collège royal est très à l’écoute de ses Associés. Les membres des CCR sont accessibles et sont d’excellents intermédiaires pour faire valoir votre point de vue. »

Dre Joanna Lazier, FRCPC, FCCMG

Dre Joanna Lazier, FRCPC, FCCMG

La Dre Joanna Lazier est généticienne au sein du Programme de génétique régional du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario à Ottawa, en Ontario. Elle est aussi professeure adjointe à l’Université d’Ottawa et directrice du Programme de résidence en génétique et génomique médicales.

Depuis qu’elle a été « désignée volontaire » il y a cinq ans pour participer à titre bénévole aux activités du Comité des affaires des Associés du Collège royal, alors qu’elle était encore résidente, elle a appris beaucoup de choses au sujet du Collège royal et de la formation médicale, et de son engagement à tenir compte de l’avis de ses Associés et à s’adapter pour répondre à leurs besoins. « Je rencontre des personnes dont la vie est consacrée à l’excellence de l’apprentissage à vie. » L’éventail des activités du Collège royal, y compris son rayonnement international, l’impressionnent également. « Le grand respect envers le Collège royal sur la scène internationale est devenu pour moi une source de fierté. »

Dre Renée Soucy, FRCSC

Dre Renée Soucy, FRCSC

La Dre Renée Soucy est obstétricienne-gynécologue au CISSS de la Gaspésie à Chandler, ville située dans la péninsule gaspésienne, au Québec. Après avoir été examinatrice pour l’examen d’obstétrique et gynécologie du Collège royal pendant cinq ans, elle est devenue bénévole au Comité consultatif régional (CCR) 4, car elle désirait continuer de participer aux activités du Collège royal. Elle espère que son travail contribuera à l’amélioration continue des programmes de résidence et, ce faisant, à l’avenir de la médecine spécialisée.

En tant que femme médecin exerçant en région, elle est d’avis que son point de vue enrichit le débat sur la médecine spécialisée, afin qu’il demeure centré sur la nécessité d’assurer l’accès à des soins de qualité pour tous. « J’aimerais promouvoir la valeur des multiples facettes de la pratique des médecins hors des grands centres, une pratique qui me passionne, mais à laquelle les médecins doivent être préparés. »

Elle ajoute : « J’aime travailler avec les membres du CCR, des personnes intéressantes, intelligentes et dévouées. Les discussions et les différents points de vue contribuent à l’évolution du processus de réflexion. »

Dr Bruce Cameron, FRCPC, CCPE

Dr Bruce Cameron, FRCPC, CCPE

Le Dr Bruce Cameron est pathologiste hématologue à Moncton, au Nouveau-Brunswick. Il a été chef du service de pathologie au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton, président de l’Association des médecins de laboratoire du Nouveau-Brunswick et président de la Moncton and District Medical Society.

À titre de directeur, Évaluation des besoins en matière de formation, auprès de l’Association canadienne des pathologistes, le Dr Cameron s’emploie à y établir un programme d’autoévaluation rigoureux. Il croit que les médecins doivent rendre compte de leurs activités et est convaincu qu’ils adopteront l’autoévaluation une fois qu’ils la connaîtront mieux. Son expérience de bénévole au sein du Comité consultatif régional (CCR) 5 lui permet de réfléchir à des sujets que les aspects pratiques du quotidien empêchent d’aborder. « J’en apprends davantage sur l’évolution de la formation médicale lors des réunions du CCR. » Il encourage les Associés à consulter les membres de leur CCR.


Questions ou commentaires : volunteers@collegeroyal.ca.