Passer au contenu principal
Suivez-nous

Point de contact de La compétence par conception - mars 2017

Travailler ensemble au déploiement de la CPC

Directeur général Andrew Padmos

Chers collègues,

Nous lancerons la mise en œuvre de La compétence par conception (CPC) dans quatre mois exactement.

Comme je l’ai mentionné dans notre bulletin de décembre, les 17 facultés de médecine canadiennes et le Collège royal ont accepté en novembre d’amorcer la mise en œuvre de la CPC à compter du 1er juillet 2017. Les deux premières disciplines qui lanceront leurs programmes de résidence adaptés à la nouvelle approche par compétences sont l’anesthésiologie et l’oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale.

L’entente conclue témoigne de l’engagement et de la collaboration manifestés par l’ensemble de la communauté médicale. Cette collaboration se poursuit. Depuis l’annonce faite en novembre, le Collège royal, les universités, les comités de spécialité et des groupes de résidents élaborent ensemble des listes de vérification de l’état de préparation pour nous permettre de déterminer avec exactitude ce qui doit être mis en place avant d’amorcer la première vague de mise en œuvre. Cette collaboration a été fructueuse, et le travail a été effectué avec méticulosité. Le cycle de rétroaction des derniers mois est révélateur de ce que nous pouvons accomplir lorsque nous travaillons de concert.

À la suite de notre réunion tenue en novembre, nous nous apprêtons à mettre sur pied un comité qui travaillera avec tous nos intervenants, dont les résidents, afin de déterminer avec exactitude comment les données d’évaluation seront traitées et où elles seront enregistrées. Nous trouverons une solution qui conviendra à tous les intervenants.

Travailler ensemble à la mise en œuvre de la CPC
D’ici au mois de juillet, nous rencontrerons les directeurs de département dans les universités ainsi que les comités de spécialité, les membres cadres des hôpitaux et autres intervenants clés afin de les informer au sujet de la CPC et de ses répercussions sur leurs activités et les résidents. Nous poursuivrons l’élaboration d’une série d’ateliers permettant aux comités de spécialité et au Collège royal de façonner ensemble les composantes globales de la CPC. Le Comité consultatif national sur la CPC tiendra ses premières rencontres dans les prochaines semaines avec des représentants de tous les groupes d’intervenants, alors que nous peaufinons une stratégie de déploiement global de la CPC.

Le parcours menant vers la mise en œuvre de la CPC a été extraordinaire, et parfois exigeant, c’est pourquoi je tiens à remercier tous ceux qui nous ont conduits là où nous sommes aujourd’hui. Nous avons beaucoup accompli en travaillant avec nos partenaires afin d’atteindre cet important objectif commun. Nous y sommes presque. Nous sommes prêts et avons en mains un plan d’action permettant d’aller de l’avant selon le calendrier établi.

Recevez mes sincères salutations.

Andrew Padmos, BA, MD, FRCPC, FACP
Directeur général


 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

L’essai pratique en oncologie médicale a produit des résultats encourageants

L’essai pratique en oncologie médicale a produit des résultats encourageants

L’essai pratique est une façon efficace pour le Collège royal d’amasser rapidement des données en temps réel qui lui permettront d’améliorer sa collaboration avec les intervenants en ce qui concerne la mise en œuvre de La compétence par conception (CPC). Les leçons tirées des essais pratiques nous permettent de mettre au point certains éléments de l’initiative, de manière à assurer que la CPC soit pratique et utilisable dans le monde réel.

En oncologie médicale, la mise en œuvre de la CPC est prévue en juillet 2018. Afin de se préparer en vue du déploiement, en juillet 2016, 15 programmes d’oncologie médicale d’un bout à l’autre du pays ont volontairement procédé à un essai pratique de plusieurs mois.

Mettre l’accent sur l’observation
L’essai pratique était centré sur le fait que l’approche par compétences en formation médicale met un accent particulier sur l’observation du travail des résidents par les enseignants et sur la rétroaction directe qui en découle. Or, c’est cette facette de l’approche par compétences en formation médicale qui distingue la CPC du modèle actuel de formation des résidents basé sur le temps. Toutefois, une question se pose : dans quelle mesure l’observation directe et la rétroaction sont-elles efficaces?

"Nous voulions mieux comprendre l’incidence de l’observation directe sur la qualité de la rétroaction que reçoivent les résidents", d’expliquer Elaine Van Melle, PhD, spécialiste de la recherche pédagogique au Collège royal. "L’observation directe est-elle possible en contexte clinique? Rehausse-t-elle la qualité de la rétroaction? Et que devons-nous faire pour aider les directeurs de programme, le corps professoral et les résidents en oncologie médicale à se préparer adéquatement en vue de la mise en œuvre de la CPC dans leur discipline?"

Les intervenants en oncologie médicale ont trouvé des réponses à ces questions en procédant à un essai pratique visant six activités professionnelles confiables (APC), soit des tâches cliniques qu’un superviseur confie à un résident lorsque celui-ci démontre un niveau suffisant de compétence. Les résultats de l’essai proviennent de sondages hebdomadaires menés auprès des enseignants et des apprenants, et d’entrevues avec les directeurs de programme et autres responsables.

L’observation directe fonctionne bien
Les résultats révèlent que les enseignants conviennent en général qu’ils pourraient aisément utiliser l’observation directe en contexte clinique, surtout dans le cadre de longues consultations où ils n’ont aucune difficulté à intégrer la rétroaction dans le temps alloué.

Les enseignants ont toutefois indiqué avoir rencontré quelques difficultés en cliniques très achalandées, où le fait d’offrir de la rétroaction suivant de brèves consultations entraînait des délais. Certains directeurs de programme d’oncologie médicale prévoient d’ailleurs utiliser les résultats de l’essai pour mieux adapter le milieu clinique à l’observation directe, par exemple en formant des équipes dédiées à l’enseignement.

Quant aux résidents, ils ont formulé des commentaires variés. Certains ont dit trouver la formule de l’observation difficile parce qu’une interaction unique avec un patient n’est jamais "parfaite". Ils ont dit avoir l’impression que, isolée, une tâche ne peut jamais être "complète". D’autres ont dit que l’observation directe est utile puisqu’elle permet aux enseignants de repérer d’importantes omissions dans le rendement des résidents. Et lorsqu’aucun manquement n’est relevé, cela augmente l’assurance des résidents.

Le contexte importe
Les intervenants en oncologie médicale ont dit que les stratégies de soutien à la mise en œuvre du Collège royal ont contribué à la réalisation de l’essai pratique. La démarche a en effet bénéficié du leadership engagé du Collège royal et des ressources de soutien aisément accessibles. Par contre, le plan de mise en œuvre manquait de clarté, ce que les intervenants en oncologie médicale ont cité comme un obstacle.

"Ce qu’il faut retenir ici, c’est l’importance du contexte, soutient Mme Van Melle. Chaque établissement travaille un peu différemment, c’est pourquoi la mise en œuvre de la CPC doit être clairement contextualisée en fonction des ressources, circonstances et exigences de chaque établissement."

La spécialiste de la recherche pédagogique ajoute qu’un directeur de programme a indiqué que l’essai pratique avait été très utile parce qu’il a permis de vérifier, dans un milieu sécuritaire, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. "Le sentiment général était que les essais pratiques sont des exercices à faibles risques qui nous donnent l’occasion d’expérimenter certaines choses. Et les résultats peuvent être forts appréciables."

Le Collège royal remercie les intervenants de l’oncologie médicale pour le rôle essentiel de leadership qu’ils ont joué dans la progression de la CPC.


 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

Liste de vérification de l’état de préparation à la CPC: notre stratégie pour les quatre prochains mois

Liste de vérification de l’état de préparation à la CPC: notre stratégie pour les quatre prochains mois

Il ne reste plus que quatre mois avant la mise en œuvre de La compétence par conception (CPC); le Collège royal achève les préparatifs avec ses partenaires des facultés de médecine, les comités de spécialité, les responsables de la CPC et les résidents en vue du lancement qui se tiendra le 1er juillet 2017. Consultez la liste de vérification de l’état de préparation à la CPC : créée avec nos partenaires, elle met l’accent sur les principales activités de mise en œuvre.

Liste de vérification de l’état de préparation à la CPC

 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

Ce que les intervenants de la CPC nous apprennent

Ce que les intervenants de la CPC nous apprennent

Depuis le début des activités menant vers la mise en œuvre de la CPC, nous avons mis l’accent sur la collaboration avec les organisations et les personnes qui seront les plus touchées par les changements, afin de profiter des expériences des multiples intervenants.

Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les comités de spécialité, les doyens aux études postdoctorales, les responsables de la CPC dans les hôpitaux et les représentants de ministères provinciaux et territoriaux afin de préparer la mise en œuvre. Récemment, nous avons resserré les relations avec les associations de résidents afin que leurs préoccupations et suggestions soient entendues et prises en compte. Notre façon d’établir des relations et d’engager le dialogue en a été transformée.

"Depuis le début, nous avons recours à un vaste processus mettant à contribution de multiples intervenants", précise Rhonda St. Croix, conseillère en initiatives de changement au Bureau de l'éducation spécialisée du Collège royal. "Nous continuons de faire appel à des intervenants afin d’établir les relations et le dialogue dont nous avons le plus besoin. Nous sommes conscients que leurs commentaires, leurs conseils et leur aide nous aideront à améliorer la CPC et à la mettre en œuvre".

Calendrier de participation des intervenants, de janvier à mars

  • 14 janv. – Rencontre avec un groupe de résidents de la FMRQ au Québec
  • 24 janv. – Séance sur le leadership du changement : sous-comité des résidents sur l’approche par compétences en formation médicale de l’Univ. Queen’s
  • 26 janv. – Atelier trimestriel sur l’approche par compétences en formation médicale de l’Univ. Queen’s (équipe de direction, directeurs de programme, professeurs et résidents)
  • 27 janv. – Téléconférence régulière (dirigeants d’hôpitaux de l’Ontario)
  • 27 janv. – Téléconférence bimensuelle (gestionnaires aux études postdoctorales)
  • 30 janv. – Téléconférence bimensuelle (responsables nationaux de l’approche par compétences en formation médicale dans les corps professoraux)
  • 31 janv. – Discussion ouverte pour les résidents
  • 2 fév. – Téléconférence régulière du Comité consultatif national sur le DPC fondé sur les compétences
  • 3 fév. – Visite de sensibilisation à la CPC au Manitoba (intervenants de la FMPD, ministère de la Santé du Manitoba, Offices régionaux de la santé du Manitoba)
  • 3 fév. – Réunion du Comité consultatif national des administrateurs de programme
  • 5 fév. – Réunion de l’Association canadienne des départements universitaires d’anesthésie
  • Du 16 au 18 fév. - Sommet sur l’approche par compétences en formation médicale au Western
  • 23 fév. – Retraite des doyens aux études postdoctorales (Univ. d’Ottawa)
  • 16 mars – Visite de sensibilisation à la CPC (Université Memorial de Terre-Neuve)
  • 29 mars – Retraite des directeurs de programme (Université McMaster)
  • 30 mars – Réunion du Comité consultatif national des directeurs de programme

 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

Perfectionnement du corps professoral : faciliter la mise en œuvre de la CPC

Perfectionnement du corps professoral : faciliter la mise en œuvre de la CPC

Le Collège royal reconnaît que le perfectionnement du corps professoral est essentiel à la mise en œuvre de la CPC. Alors que nous nous approchons du 1er juillet 2017, date du grand lancement, nous poursuivons notre collaboration avec des intervenants clés afin de créer des ressources pédagogiques et de perfectionnement du corps professoral qui aideront les disciplines à intégrer l’approche par compétences à leurs programmes.

Des ressources conçues spécialement pour appuyer la mise en œuvre de la CPC

Nous voulons aussi veiller à ce que ces ressources répondent aux besoins de nos Associés et intervenants clés. Nous travaillons depuis plusieurs années en étroite collaboration avec les disciplines des premières cohortes, les responsables de la CPC, les doyens aux études postdoctorales et autres acteurs afin de déterminer la priorité de nos activités de perfectionnement du corps professoral.

Un éventail de ressources dans ce domaine est disponible sur notre site Web, y compris des vidéos, documents et FAQ. Durant les prochaines semaines, nous présenterons d’autres ressources traitant de sujets importants proposés par ceux qui travaillent "sur le terrain", dont l’encadrement axé sur l’excellence, un guide de mise en œuvre à l’intention des comités de spécialité et un guide préparatoire.

Comités de compétence : une composante essentielle de l’évaluation fondée sur les compétences

Dans ce numéro de Point de contact de La compétence par conception, nous voulons aussi attirer votre attention sur des ressources qui faciliteront la mise sur pied et les activités des comités de compétence locaux. Les comités de compétence sont une composante essentielle de l’approche par compétences en formation médicale, et même si aucune règle n’a été établie au sujet de la formation et du fonctionnement de ces comités, nous offrons des lignes directrices et des ressources qui aideront les programmes à l’horaire chargé à déterminer leurs propres façons de faire.


 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

Découvrez nos ressources de perfectionnement professoral conçues pour soutenir la mise en œuvre de la CPC

Découvrez nos ressources de perfectionnement professoral conçues pour soutenir la mise en œuvre de la CPC

Le Collège royal reconnaît que le perfectionnement du corps professoral est un élément essentiel de la mise en œuvre de la CPC. Alors que nous nous approchons du 1er juillet 2017 — date du grand lancement —, nous continuons de travailler avec les intervenants clés à concevoir des ressources éducatives et de perfectionnement professoral destinées à aider les disciplines à intégrer l’approche par compétences en formation médicale dans leurs programmes.

Votre guide sur la réforme de l’agrément [link to PDF]

Qu’est-ce que le CanRAC?

Le Consortium canadien d’agrément des programmes de résidence (CanRac) est composé des trois collèges de certifi cation au Canada : le Collège des médecins du Québec, le Collège des médecins de famille du Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Les trois collèges ont formé un partenariat en 2013 afi n d’examiner le système d’agrément actuel en vue de l’améliorer. Leur proposition a pour but d’adapter notre système aux pratiques exemplaires établies dans le domaine de l’agrément des programmes de résidence au XXIe siècle, tout en appuyant la transition à l’approche par compétences en formation médicale.

La réforme en 10 points

  1. Nouvelles normes
  2. Nouveau cadre d’évaluation
  3. Nouveau cycle d’agrément progressif appuyé par un suivi des données
  4. Nouveau système informatique de gestion de l’agrément
  5. Importance accordée à l’amélioration
  6. Amélioration des processus de visite sur place
  7. Nouveau processus d’examen de l’établissement
  8. Importance accordée aux milieu d’apprentissage
  9. Nouvelles catégories de decision
  10. Nouvelle approche en matière d’évaluation et de recherche

Changements proposés

Nouvelles normes

  • De nouvelles norms davantage axées sur les résultats

Système numérisé

  • Imprimer le contenu de cartables entiers d’un cycle à l’autre sera chose du passé

Favoriser davantage l’ACQ

  • Processus d’amélioration continue de la qualité moins punitive et plus ciblé

Moins épisodique

  • Moins de travail à la hâte, charge de travail plus facile à assumer

Votre guide sur la réforme de l’agrément [link to PDF]


 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception