Passer au contenu principal
Suivez-nous

Point de contact de La compétence par conception - septembre 2016

Apprendre et améliorer le modèle en participant à titre volontaire aux essais pratiques de la CPC

Apprendre et améliorer le modèle en participant à titre volontaire aux essais pratiques de la CPC

Chers collègues,

J’ai le plaisir de faire état d’activités qui se dérouleront afin de mener à bien notre grande initiative La compétence par conception (CPC).

Dans les prochains mois, les programmes d’oncologie médicale et d’oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale dans l’ensemble du pays prendront part volontairement à des essais pratiques axés sur des éléments de la stratégie d’évaluation de la CPC, dont les activités professionnelles acquises et validées (EPA) qui ont été élaborées pour ces disciplines, ainsi que les outils d’évaluation et le nouveau portfolio électronique MAINPORT (Prototype 1 pour la résidence).

Ces essais nous fourniront rapidement des données en temps réel qui nous aideront à améliorer le modèle de mise en œuvre de la CPC et à repérer les effets imprévus. Chaque essai nous permettra d’effectuer les ajustements nécessaires et de rendre la CPC à la fois concrète et pratique dans son milieu réel d’application.

Vous trouverez dans ce numéro des renseignements supplémentaires sur le processus qui sera mis en place pour les essais pratiques, les éléments évalués, le déroulement des essais et notre approche d’intégration sécurisée et privée des données des résidents.

Ken Harris, directeur exécutif du Bureau de l’éducation spécialisée, et moi souhaitons recevoir vos commentaires et vos suggestions sur les façons d’améliorer la mise en œuvre de la CPC, ou toute autre composante de la formation médicale postdoctorale/spécialisée, à l’adresse cbd@collegeroyal.ca.

Recevez mes sincères salutations.

Andrew Padmos, BA, MD, FRCPC, FACP
Directeur général


 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

Oncologie médicale : L’essai pratique portera sur les EPA, les outils d’observation et le processus

Oncologie médicale : L’essai pratique portera sur les EPA, les outils d’observation et le processus

L’essai pratique de la CPC en oncologie médicale permettra d’évaluer la pertinence et la facilité d'utilisation des six EPA créées par le comité de spécialité. 

Les EPA à l’étape d’acquisition des fondements de la discipline (R4)

  • Offrir des consultations initiales (cas simples)
  • Offrir une évaluation et une prise en charge pour des soins continus (cas simples)
  • Transmettre des nouvelles graves

Les EPA à l’étape de maîtrise de la discipline (R5)

  • Offrir des consultations initiales (éventail complet de patients)
  • Offrir une évaluation et une prise en charge pour des soins continus (éventail complet de patients)
  • Transition vers des soins autres qu’un traitement modificateur de la maladie

Nous avons créé des outils d’observation pour chaque EPA. L’essai pratique permettra de vérifier la fonctionnalité des nouveaux outils. Nous recueillerons les commentaires des enseignants et des apprenants, et déterminerons s’il est possible de remplir les formulaires (outils d’observation) sans interrompre le déroulement des activités cliniques, et si ces derniers fournissent une rétroaction utile aux apprenants.

Les participants pourront utiliser une version imprimée des nouveaux outils d’observation du Collège royal (pour chaque EPA) ou encore le portfolio électronique MAINPORT (Prototype 1 pour la résidence) que nous avons lancé récemment. Les enseignants pourront choisir d’utiliser les outils du Collège royal pour évaluer l’EPA (format papier ou électronique), ou encore leurs propres outils.

Outil d'observation

Royal College paper-based observation tool
Mode d’accès : formulaires imprimables sur le site Web.

Outil d’observation du portfolio électronique du Collège royal
Mode d’accès : portfolio électronique MAINPORT (Prototype 1 pour la résidence).

Outil d’observation propre à l’université
Mode d’accès : plateforme électronique propre à l’université.

Processus de l’essai pratique

Comme nous l’avons déjà mentionné, la participation à l’essai pratique en oncologie médicale sera entièrement volontaire. Nous avons invité les doyens aux études postdoctorales à consulter leurs directeurs de programme afin de déterminer s’ils aimeraient participer à l’essai.

S’ils choisissent d’y participer, ils travailleront ensemble afin :

  1. de choisir les EPA dont ils aimeraient faire l’essai;
  2. de choisir l’outil d’observation qu’ils aimeraient utiliser pour évaluer les EPA;
  3. de déterminer le mode d’accès à l’outil d’observation choisi;
  4. d’inviter les enseignants et les apprenants en oncologie médicale à participer à l’essai.

Les enseignants et les apprenants seront invités à participer (à titre volontaire) à l’essai pratique

Lorsque la logistique de l’essai pratique sera établie, les doyens aux études postdoctorales diffuseront une lettre d’information à tous les enseignants et apprenants de la première année d’oncologie médicale, afin de les inviter à participer à l’essai; cette participation, nous le rappelons, est entièrement volontaire.

Les enseignants et les apprenants qui y participeront détermineront ensemble à quel moment auront lieu les observations, et ils prendront part aux rencontres d’observation des EPA, à leur propre rythme. Après la rencontre, ils rempliront un court sondage ayant pour but d’évaluer la validité des EPA, de l’outil d’observation utilisé et du processus global.

Pour l’instant, la participation aux observations basées sur les EPA ne remplacera pas les observations habituelles en oncologie médicale. Les activités d’évaluation des apprenants en oncologie médicale se poursuivront, comme celles qui sont liées aux fiches d’évaluation en cours de formation (FECF) et aux fiches d’évaluation en fin de formation (FEFF), qu’ils participent ou non à l’essai pratique. Grâce à leur participation, les apprenants et les enseignants contribueront au processus d’évaluation de la CPC.

La participation à l’essai pratique n’aura aucune incidence sur la progression des apprenants

Le Collège royal accorde une très grande importance à la confidentialité et à la sécurité des données sur les résidents. Toutes les données recueillies durant l’essai pratique seront anonymisées. Les formulaires imprimés ne seront pas envoyés au Collège royal; de plus, il sera impossible de relier des résultats à un apprenant ou à un enseignant lors de l’examen du contenu du portfolio électronique.

Le Collège royal ne pourra d’aucune façon utiliser les formulaires d’observation remplis pour évaluer le rendement des apprenants. Nous aurons accès uniquement aux formulaires remplis à l’aide du portfolio électronique MAINPORT (Prototype 1 pour la résidence) – nous ne verrons jamais les formulaires imprimés ou les formulaires des universités. Toutes les données (y compris celles des sondages) seront éliminées dans l’année qui suivra la fin de l’essai. Les données recueillies ne seront utilisées que pour améliorer la CPC.

Écrivez-nous pour faire part de vos commentaires sur le processus des essais pratiques à cbdfieldtest@collegeroyal.ca Pour en savoir plus sur la CPC, visitez http://www.royalcollege.ca/cpc or email cbd@collegeroyal.ca.


 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

Un pas de plus vers un nouveau modèle d’apprentissage à vie fondé sur les compétences

Un pas de plus vers un nouveau modèle d’apprentissage à vie fondé sur les compétences

La salle était bondée lors du 2e Sommet sur invitation sur le développement professionnel continu (DPC) fondé sur les compétences; plus de 140 représentants de toutes les sphères des soins de santé s’y étaient rassemblés pour poursuivre les discussions au sujet d’un nouveau modèle d’apprentissage à vie fondé sur les compétences.

Craig Campbell, MD, FRCPC, directeur, Développement professionnel continu, a ouvert le sommet en faisant part de la rétroaction des Associés;

  • Celle-ci soulignait l’importance du champ de pratique dans l’évaluation du rendement en contexte de pratique;
  • Elle mettait aussi en évidence le rôle clé des patients dans les évaluations de la pratique.

La participation des patients et le champ de pratique sont essentiels à l’apprentissage à vie

Ces thèmes sont ressortis tout au long du sommet, les participants étant d’avis que les éléments suivants doivent être pris en considération dans l’élaboration d’un modèle d’apprentissage à vie fondé sur les compétences, qui soit à la fois pratique et pertinent pour tous les domaines de la médecine spécialisée :

  • L’évaluation doit être axée sur les patients.
  • Les stratégies d’évaluation (y compris les processus, les outils, les données et les mécanismes de rétroaction) doivent être appuyées par toutes les organisations avec lesquelles les médecins collaborent dans la pratique, et adaptées à des référentiels qui mettent l’accent sur les compétences individuelles et collectives.
  • Dans l’évaluation « aux fins d’apprentissage », les données sur le rendement et l’amélioration continue de la qualité de la pratique doivent s’harmoniser.
  • L’évaluation doit avoir une incidence importante sur la qualité des soins de santé et les résultats pour les patients.
  • Une évaluation adaptée au contexte et aux besoins de la société exige que tous les intervenants contribuent à une nouvelle culture.
  • L’évaluation dans la pratique doit promouvoir l’amélioration continue et la recherche de l’excellence.

Quelle importance accordez-vous à ces éléments?

Prononcez-vous en répondant à notre sondage.

Apprentissage à vie fondé sur les compétences : prochaines étapes

Apprentissage à vie fondé sur les compétences : prochaines étapes

À partir de ces éléments, nous pourrons au cours des prochains mois :

  • Créer une vision pour l’apprentissage à vie fondé sur les compétences et la valider;
  • À partir de cette vision, élaborer une stratégie d’apprentissage à vie fondée sur les compétences qui cadre avec La compétence par conception;
  • Concevoir un programme d’évaluation précisant les données dont les spécialistes auront besoin pour
    • évaluer leur rendement individuel;
    • évaluer les compétences de leur groupe ou de leur équipe;
    • veiller à ce que le rendement assure l’amélioration continue de la qualité des soins aux patients;
  • Déterminer les stratégies de soutien éducatif nécessaires à l’adoption d’un modèle d’apprentissage à vie fondé sur les compétences propre à la spécialité et à la pratique;
  • Créer un comité consultatif national sur l’apprentissage à vie fondé sur les compétences représentant toutes les sphères de la médecine spécialisée, du développement professionnel continu et des soins de santé.

Une transition harmonieuse vers ce nouveau modèle exigera un examen soigné ainsi qu’une grande coordination et coopération. Le Collège royal partagera les informations et sollicitera vos conseils et votre rétroaction tout au long des travaux de conception et d’élaboration. Nous voulons nous assurer que le modèle répond aux besoins et aux attentes de chaque spécialité et du public.

Pour en savoir plus sur notre approche par compétences en formation médicale, consultez notre site www.royalcollege.ca/rcsite/cbd/cbd-tools-resources-f, ou écrivez-nous à l’adresse cbd@collegeroyal.ca.


 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

Aperçu du portfolio électronique MAINPORT (Prototype 1 pour la résidence)

Aperçu du portfolio électronique MAINPORT (Prototype 1 pour la résidence)

Dans le cadre des essais pratiques de La compétence par conception (CPC), les doyens aux études postdoctorales, les directeurs de programme, les administrateurs de programme, les enseignants et les apprenants qui choisissent de participer à l’essai pratique en oncologie médicale auront bientôt accès au portfolio électronique MAINPORT (Prototype 1 pour la résidence).

MAINPORT est le portfolio électronique du Collège royal que les Associés et les médecins en exercice utilisent pour consigner et suivre la participation au programme de Maintien du certificat (MDC). Le prototype 1 pour la résidence est la première version fondée sur les compétences du portfolio qui appuie la planification, l’apprentissage et l’évaluation, de la résidence à la retraite.

Axé sur la résidence, le premier prototype permettra aux doyens aux études postdoctorales, aux directeurs de programme, aux administrateurs de programme, aux enseignants et aux résidents de suivre et de consigner l’apprentissage, les évaluations et les progrès. Seuls les participants aux essais pratiques l’utiliseront – tous les autres Associés et médecins en exercice ne verront aucun changement apporté à leur compte du portfolio électronique MAINPORT.

Le portfolio électronique MAINPORT, un précieux outil d’apprentissage fourni par le Collège royal, appuiera l’évaluation fondée sur les compétences. La présentation suivante vous donnera un aperçu du fonctionnement du portfolio électronique MAINPORT (Prototype 1 pour la résidence).

Le Collège royal sait que nombre de ses partenaires universitaires ont mis en place des systèmes pour consigner, évaluer et consulter les données sur les résidents. Les universités ou programmes qui adopteront la CPC ou qui participeront aux essais pratiques de la CPC pourront utiliser le portfolio électronique MAINPORT, mais ce ne sera pas obligatoire.

Le prototype 1 présentera les processus de saisie des données et les flux des évaluations afin que nos partenaires puissent voir comment l’évaluation et le suivi propres au modèle de la CPC pourraient s’effectuer dans leurs facultés de médecine.

Au fur et à mesure que nous procéderons aux essais pratiques, nous collaborerons avec nos partenaires afin d’utiliser la technologie existante et de trouver des solutions pour l’intégration et le transfert de données tant au sein qu’au-delà du portfolio électronique MAINPORT.

Pour en savoir plus sur le développement du portfolio électronique MAINPORT, écrivez-nous à l’adresse cbd@collegeroyal.ca.


 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

Le point sur la progression de la CPC : mars à juillet 2016

Le point sur la progression de la CPC : mars à juillet 2016

Au cours des derniers mois, nous avons communiqué avec un grand nombre de nos partenaires afin de discuter de La compétence par conception (CPC) et de poursuivre le dialogue sur les façons d’améliorer l’initiative.

Associés, Directeurs de programme, Ordre des médecins et chirurgiens de l'Ontario, Doyens, Associations nationales de spécialistes, Facultés de médecine, Directeurs de département, Chefs, Doyens aux études postdoctorales, Université de Montréal, Université Western, Approche par compétences en formation médicale, Urologues, Conseil de formation continue en psychiatrie, Doyens aux études postdoctorales, Oncologie médicale, Médecine interne générale, Médecine d'urgence, Chirurgie cardiaque , Anesthésiologie, Médecine interne, Pathologie judiciaire, Gastroentérologie, Fondements chirurgicaux, Anatomo-pathologie, Radio-oncologie, Néphrologie, Médecine d'urgence et Chirurgie cardiaque.

Nouveaux outils et ressources

Le point sur la progression de la CPC - Prochaines étapes

Prochaines étapes

  • Nous appuierons les participants en oncologie médicale qui amorceront l'essai pratique des activités professionnelles acquises et validées (EPA) et des processus d’évaluation de la CPC.  
  • Nous communiquerons les résultats de l’essai. Les données recueillies permettront d’améliorer et d’adapter uniquement les processus d’évaluation et les activités de mise en œuvre de la CPC.  
  • Nous offrirons des possibilités de discuter et de débattre de la CPC et des changements connexes en matière d’agrément à la Conférence internationale sur la formation des résidents (CIFR) de 2016.
  • Nous travaillerons avec les premières disciplines participant à la CPC afin de peaufiner le mandat et les lignes directrices pour la formation des comités de compétence.
  • Nous continuerons de présenter la démonstration du portfolio électronique MAINPORT (Prototype 1 pour la résidence) et collaborerons avec les intervenants afin de mettre au point les versions à venir.
  • Nous favoriserons le dialogue et déterminerons des mesures à prendre en considération en vue de la création d’un modèle de DPC fondé sur les compétences.

 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

Comprendre le rôle des comités de compétence

Comprendre le rôle des comités de compétence

L’un des éléments clés de La compétence par conception (CPC) est l’importance accordée à l’évaluation programmatique continue : les résidents feront l’objet d’observations régulières de faible incidence basées sur les activités professionnelles acquises et validées (EPA) prévues à chaque étape de leur formation. Ces évaluations régulières ciblées et la rétroaction qui l’accompagne contribueront à inculquer une culture d’« évaluation aux fins d’apprentissage », et les résidents pourront s’améliorer grâce à cette rétroaction.

Dans le cadre de cette nouvelle culture, le Collège royal propose d’intégrer un nouveau groupe, le comité de compétence. Il évaluera la progression des stagiaires et la réussite des EPA, approuvera la progression de chaque apprenant d’une étape à l’autre de sa formation et indiquera qu’il est prêt à se présenter à l’examen du Collège royal.

Un processus d’évaluation clair et transparent

Le comité de compétence doit s’assurer que chaque apprenant satisfait aux exigences dans sa discipline au moyen d’un processus décisionnel collectif et non d’une évaluation sommative. Ainsi, le comité de compétence se réunira régulièrement pour discuter du rendement des stagiaires et prendre des décisions sur leur progression durant les étapes de la formation (rapports de données du portfolio électronique MAINPORT (Prototype 1 pour la résidence) ou obtenus grâce aux outils propres à l’université). À partir des données de l’évaluation qualitative et quantitative, il approuvera les changements apportés à la situation des apprenants et recommandera de futures activités d’apprentissage.

Pour en savoir plus au sujet des comités de compétence, regardez la vidéo Comprendre les activités professionnelles acquises et validées (EPA) ou écrivez-nous à l’adresse cbd@collegeroyal.ca.


 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception

Sommet sur l’agrément des programmes de résidence

Sommet sur l’agrément des programmes de résidence

En juin, le Consortium canadien d'agrément des programmes de résidence (CanRAC) a organisé le troisième Sommet annuel sur le futur de l’agrément des programmes de résidence au Canada. CanRAC est un partenariat entre le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (Collège royal), le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et le Collège des médecins du Québec (CMQ), ayant pour mandat d’élaborer et de superviser la réforme du système d’agrément des programmes de résidence au Canada.

Les doyens aux études postdoctorales (ou leurs représentants respectifs du bureau de la FMPD) ont été invités à participer au Sommet de 2016. Nous avons rassemblé les doyens aux études postdoctorales et de nombreux autres intervenants afin de discuter des progrès récemment accomplis à la réforme du système d’agrément des programmes de résidence; ces discussions ont servi de point de départ à une consultation sur les normes et processus, qui mènera à une consultation nationale devant débuter à l’automne 2016.

Les participants au Sommet se sont généralement prononcés en faveur de l’ébauche des nouvelles normes d’agrément des programmes de résidence et des changements qu’il est proposé d’apporter aux éléments du processus, ils sont en principe d’accord avec la tenue d’une consultation nationale et avec la poursuite du développement des normes et des éléments du processus.


 

Retour à la page d’accueil de Point de contact de La compétence par conception