Passer au contenu principal
Suivez-nous

Nouveaux programmes d’autoévaluation en ligne gratuits pour les Associés

En collaboration avec mdBriefcase Group, nous vous présentons deux nouvelles façons d’obtenir des crédits au titre de la section 3 (Évaluation) du programme de Maintien du certificat. Ces programmes d’autoévaluation agréés sont offerts gratuitement aux Associés du Collège royal et aux utilisateurs du portfolio électronique MAINPORT, en anglais et en français.

Chaque programme d’une heure comporte les éléments suivants :

  • Des vidéos interactives d’experts
  • Des études de cas intéressantes
  • Des questions pour évaluer vos connaissances
  • Des thèmes de réflexion pour renforcer votre apprentissage
  • D’autres outils et ressources que vous pourrez utiliser dans votre pratique

Ouvrez une session dans le portfolio électronique MAINPORT pour accéder aux programmes
Ils sont disponibles dans l’onglet « Mon apprentissage en ligne ». Au terme du programme, les participants obtiendront un certificat.

Voici les deux programmes d’autoévaluation agréés


  1. CanMEDS : Une meilleure pratique, de meilleurs résultats
    Découvrez le référentiel CanMEDS et voyez comment vous pouvez l’intégrer à votre pratique.
  2. Éthique en recherche : les principes de la pratique
    Apprenez à analyser et intégrer les principes d’éthique à vos futures activités de recherche.

Linda Snell, MD, FRCPC, membre du comité de planification scientifique, partage ses impressions sur la valeur du référentiel CanMEDS.

Écrivez-nous à cpd@collegeroyal.ca.

Renseignez-vous au sujet de mdBriefCase Group.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

MOC Tip of the Month

Le printemps est le moment idéal pour vérifier combien de crédits vous avez accumulés et pour voir où vous en êtes par rapport aux exigences du programme de Maintien du certificat (MDC). C’est aussi une excellente occasion de planifier vos activités avant la pause estivale et la reprise des conférences à l’automne! Passez votre portfolio électronique MAINPORT en revue dès maintenant et prenez les mesures qui s’imposent pour réclamer des crédits et prévoir vos occasions d’apprentissage à l’avenir.

Suivez ces cinq étapes faciles pour préparer et organiser votre développement professionnel au cours de la prochaine année :

Premièrement, vérifiez que tous vos crédits ont été appliqués.

Ouvrez une session dans votre portfolio électronique MAINPORT et vérifiez combien de crédits ont été appliqués (ils apparaissent sur votre tableau de bord). Combien de crédits devrez-vous consigner pour obtenir les 400 crédits obligatoires de votre cycle?

Ensuite, notez votre solde dans chaque section.

La plupart des Associés et des participants du programme de MDC doivent maintenant obtenir 25 crédits dans chaque section. Avez-vous atteint ce minimum? Vous devrez avoir consigné au moins 400 crédits en tout et un minimum 25 crédits dans chaque section du programme de MDC (section 1, 2 et 3) pour clore avec succès votre cycle de MDC le moment venu. Vous trouverez un sommaire de ces informations dans le tableau de bord de votre portfolio électronique MAINPORT.

Vous voulez améliorer votre section 1? Faites un grand ménage du printemps dans votre zone d’attente et réclamez les crédits de la section 1 qui sont partiellement consignés.

Si vous avez assisté à des conférences dans une spécialité ou une surspécialité au printemps, il se peut que votre participation ait été consignée dans votre portfolio électronique MAINPORT et que des crédits se trouvent dans votre zone d’attente Pour vous assurer qu’ils sont appliqués, vous devrez fournir l’information manquante puis soumettre l’activité. Prenez le temps d’appliquer ces crédits de la section 1 à votre compte.

Vous manquez de crédits de la section 2? Réclamez-en pour vos activités de recherche.

Vous venez de présenter une demande de subvention dans le cadre d’un concours? Vous êtes responsable d’une étude clinique ou d’un article publié dans une revue révisée par des pairs? Vos efforts peuvent donner droit à des crédits du programme de MDC. Le Dr Shahid Ahmed, FRCPC, oncologue médical, explique comment il a converti ses activités de recherche en projets de formation personnels (à raison de deux crédits par heure).

Ajoutez des crédits de la section 3 grâce à une vérification de dossiers ou à un programme d’autoévaluation en ligne.

Le printemps est tout indiqué pour évaluer votre rendement à plus long terme; passer en revue les dossiers de vos patients et effectuer une vérification. Suivez ce conseil de la Dre Suzan Schneeweiss, FRCPC, pédiatre, et voyez comment la vérification de dossiers peut améliorer la qualité des soins liés à votre pratique (à raison de trois crédits par heure). Vous pouvez également consulter deux nouveaux programmes d’autoévaluation en ligne offerts en collaboration avec MdBriefcase Group. Ils sont disponibles dans l’onglet « Mon apprentissage en ligne » du portfolio électronique MAINPORT.

Profitez du printemps pour relancer votre MDC et documenter vos activités de développement professionnel continu dans votre portfolio électronique MAINPORT au fur et à mesure.

Vous êtes à la recherche d’activités qui donnent droit à des crédits? Voyez lesquelles vous pouvez consigner ou consultez la liste complète des conseils sur le MDC.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Invisible : Une courte histoire de la psychiatrie

Photo : Wellcome Library, Londres, CC 4.0 License (Louis-Léopold Boilly, artiste)

La psychiatrie fascine et alimente l’imagination populaire. Mais au delà du sensationnalisme, cette discipline a une histoire riche et a traversé de nombreux changements qui ont grandement influencés notre société. Au delà des asiles victoriens et du cigare de Freud, la psychiatrie se révèle comme un univers hautement complexe.

DIAPORAMA DES ILLUSTRATIONS (en dessous) : Cette exposition, créée en collaboration avec le Museum of Health Care at Kingston, est présentée au Collège royal, à Ottawa.

Un excès d’humeur

Avant le XIXe siècle. La maladie mentale était comprise à travers le vitalisme, ou les effets des humeurs et forces vitales sur le corps humain. La plupart des traitements étaient alors ciblés sur le rebalancement des humeurs à partir de la diète, baumes, médicaments, bains et repos. Les patients mélancoliques par exemple étaient considérés comme ayant un excès de bile noire, on administrait donc des purgatifs. Certaines chirurgies étaient également pratiquées comme la trépanation qui consistait à faire un trou dans le crâne pour relâcher les mauvaises humeurs.

Il était cru que la maladie mentale pouvait parfois être expliquée par une accumulation de phlegme dans le crâne, ou bien par la présence d’une pierre sur le cerveau. Plusieurs artistes ont ridiculisés cette « pierre de la folie » théorique dans leurs œuvres. Bien sûr, l’explication était aussi parfois supranaturelle, et plusieurs auteurs médicaux ont crus que la maladie mentale était l’œuvre de démons.

L’État de l’esprit

Au tournant du XIXe siècle on vu la montée des réformes humanistes dans les soins de santé mentale, et l’ouverture de plusieurs institutions publiques. Des gens comme Dorothea L. Dix soulevèrent les conditions déplorables de certains de ces nouveaux hôpitaux et le manque de soins de bases dans certaines régions. Les premiers asiles canadiens ouvrent leurs portes dans les années 1830 à 1860, et étaient alors administrés selon le savoir du superintendant et les ressources dont il disposait, ce qui pouvait varier énormément. Pendant que certaines institutions avaient des pratiques très sévères voir même abusives, d’autres avaient des pratiques plus libérales tel que le bannissement des entraves.

Analyser l’âme

Le terme « psychiatrie », ou traitement de l’âme, fut inventé en 1808, mais il fallut une longue période avant que la spécialité ne fut reconnue. À cette époque, la médecine était surtout concernée par l’observation des mécaniques de la maladie, et l’approche centrée sur les symptômes de la psychiatrie était donc souvent ridiculisée comme une pratique révolue. Des efforts furent entrepris pour tenter de faire paraître la psychiatrie comme une pratique plus moderne en mettant l’accent sur les causes physiologiques de la maladie.

Vers 1899, la discipline commença à être vue plus positivement, avec le développement de la psychanalyse par Freud ou la psychopharmacologie par Kraepelin. Les médicaments psychiatriques modernes apparurent au XXe siècle avec l’introduction de divers sédatifs et en 1949 avec la découverte du lithium. Ces médicaments contribuèrent à la réinsertion de nombreux patients.

Faire tomber les murs

Dans les années 1950, plusieurs professionnels commencèrent à questionner certaines pratiques en psychiatrie, notamment les hospitalisations forcées, et l’état délabré de certains hôpitaux. En 1961, le sociologue canadien Erving Goffman publia une étude majeure sur les hôpitaux psychiatriques qui fit grand écho dans le débat publique. Certains diagnostics furent aussi remis en question, tel que l’inclusion de l’homosexualité comme pathologie, qui fut finalement retirée du DSM en 1973.

Les gouvernements provinciaux du Canada commencèrent le processus de désinstitutionalisation dans les années 70, continuant dans les années 90 et transférant les soins d’hôpitaux isolés vers des services plus communautaires.

La psychopharmacologie continua d’innover avec l’introduction dans les années 90 des Inhibiteurs sélectif de la recapture de la sérotonine (ou ISRS) comme le prozac ou le zoloft pour traiter la dépression et l’anxiété.

  1. Pieter Huys: Un chirurgien extrait la pierre de la folie, 1561. Wellcome Images
  2. Un patient montrant les signes de la mélancolie. 1789, Wellcome Collections.
  3. Bouteille de Jalap, un purgatif populaire pour drainer la bile noire, alors considérée comme la cause de la mélancolie. Vers 1850. Musée de la Santé.
  4. Agripaume, une herbe longtemps reconnue pour ses propriétés calmantes et antidépressives. Ses effets sur le cœur sont reconnus, mais son effet sur la dépression est aujourd’hui remis en question. 1923. Musée de la Santé.
  5. Ensemble de trépanation de Stanton. Utilisé pour percer des trous dans le crâne. Environ 1730. Musée de la Santé.
  6. Dorothea L. Dix, 1848. Domaine public.
  7. Asile pour lunatiques de Beauport. Vers 1840. Bibliothèque et Archives Canada.
  8. Asile de Rockwood, Kingston. 1907. Musée de la Santé.
  9. Hôpital Bethlehem, 1735. Bethlehem, construit à Londres, fut une des premières institutions en Europe dédiée aux soins des maladies mentales. Musée de la Santé.
  10. Philippe Pinel, CA 1810. Philippe Pinel est reconnu pour son rôle dans l’établissement de réformes du système de soins psychiatrique français, poussant pour une approche plus humaniste aussi appelée « thérapie morale ». Wellcome Images.
  11. Sigmund Freud, 1891. Wellcome Images
  12. Emil Kraepelin, 1926. Wellcome Images.
  13. Serpina, 1945. Un des premiers médicaments psychiatriques modernes. Cette bouteille annonce qu’elle guérit : l’hystérie et la folie. Musée de la Santé.
  14. Stelazine, 1980. Découverte en 1958, cette drogue est utilisée pour traiter la schizophrénie. Musée de la Santé.
  15. Diazepam, 1960. Découverte en 1951, utilisée pour traiter l’anxiété et comme sédatif. Musée de la Santé.
  16. 1961. Pelican Books.
  17. DSM-II, septième impression, 1973.
  18. DSM-5, 2013. American Psychiatric Association.
  19. Newsweek, 26 Mars, 1990.

Retour à la page d’accueil de Dialogue

Une nouvelle subvention pour les résidents affiliés et les éducateurs cliniciens en début de carrière en mémoire de la Dre Karen Mann

Nous avons lancé la toute nouvelle Subvention catalyseur Dre Karen Mann sur la recherche en éducation médicale du Collège royal.

Cette subvention annuelle :

  • offre un financement pouvant atteindre 30 000 $ par lauréat et comprend des fonds pour un mentor désigné;
  • s’adresse aux résidents affiliés inscrits dans un programme de résidence agréé par le Collège royal et aux Associés qui sont en début de carrière en tant qu’éducateurs cliniciens et que chercheurs en éducation médicale peuvent présenter une demande.

Nous acceptons les propositions pour 2018 jusqu’au 21 mai 2018.

Liens vers le formulaire de demande et la FAQ

Le Collège royal est l’un des plus importants bailleurs de fonds de la recherche en éducation médicale au Canada. Nous finançons la recherche, car c’est grâce au soutien à l’érudition et à l’avancement de celle-ci que nous pouvons améliorer les soins aux patients et la formation des spécialistes. En appuyant les résidents affiliés et les éducateurs cliniciens en début de carrière, la nouvelle Subvention catalyseur Dre Karen Mann favorisera la croissance et l’excellence de la recherche dans ce domaine au cours des années à venir.

À propos de la Dre Karen Mann
Cette subvention est versée en l’honneur de la Dre Karen Mann, qui était une éducatrice passionnée, une érudite et un mentor. Sa contribution remarquable à l’éducation médicale, principalement en offrant du mentorat et du soutien aux jeunes chercheurs, a été déterminante dans la carrière de nombreux érudits canadiens, en plus d’avoir grandement contribué à la force de la recherche en éducation médicale au Canada.

La Dre Mann, qui est décédée subitement en 2016, a grandement contribué aux activités du Collège royal, notamment au sein du Comité des subventions de recherche en éducation, et à la définition des rôles CanMEDS. Son engagement comme bénévole et son influence sur la recherche en éducation médicale sont largement reconnus et ont inspiré la création de cette nouvelle subvention.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Un peu d’histoire : costumes médicaux

Plus tôt cette année, la veuve du Dr James Wiley, FRCSC, a fait don au Collège royal de 12 illustrations.

Les 12 illustrations, tirées de 2300 Years of Medical Costume: Distinctive Garb of the Medical and Related Professions from the Time of Hippocrates and the Napoleonic Era (1962, Abbott Laboratories), sont l’œuvre de Warja Honegger-Lavater, une artiste et illustratrice suisse. Elles sont inspirées de reproductions de costumes de la collection de l’Institut d’histoire de la médecine de l’Université de Rome.

Le Dr Wiley était un chirurgien orthopédique. Il a exercé longtemps à l’Hôpital général d’Ottawa et au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario. Ancien président de l’Association canadienne d’orthopédie, il a également enseigné à l’Université d’Ottawa. Il est décédé en 2008.

Nous remercions sincèrement la famille Wiley de ce don généreux. Les illustrations sont affichées dans le corridor à l’extérieur de la salle de conférence du président, au Collège royal, à Ottawa.

  1. Médecin grec
  2. Médecin durant l’Empire romain
  3. Chirurgien, XIVe siècle
  4. Pharmacien, XVe siècle
  5. Directeur de l’Hôpital de Sienne, XVe siècle
  6. Médecin, XVe siècle
  7. Chirurgien, XVIe siècle
  8. Médecin, XVIe siècle
  9. Infirmière, XVIe siècle
  10. Médecin, XVIIe siècle
  11. Chirurgien, XVIIIe siècle
  12. Chirurgien de l’armée à l’époque napoléonienne



Caroline, la fille du Dr Wiley, nous a écrit ceci : « Je me réjouis d’apprendre que vous avez pu afficher les 12 illustrations sur le même mur; l’effet est plus marqué lorsqu’elles sont regroupées. Elles étaient disposées ainsi dans le cabinet de mon père. Il s’intéressait beaucoup à l’histoire de la médecine, et surtout, à l’histoire de la médecine à Ottawa. Vers la fin de sa vie, il s’est souvent rendu au Collège royal afin d’examiner la collection d’archives et d’y contribuer. Nous sommes ravis de vous confier ces illustrations et que d’autres personnes puissent les admirer. »

Pour voir les illustrations en format haute définition, consultez « Costume conundrum » dans Circulating Now, From the Historical Collections of the National Library of Medicine (Octobre 2014).


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Obtenez jusqu’à 60 pour cent de rabais sur des publications CanMEDS


Nos populaires ressources CanMEDS seront bientôt imprimées à la demande. Pendant un temps limité, profitez des rabais substantiels offerts tandis que nous écoulons notre stock!

Vous y trouverez entre autres les guides de la gestion du temps et de la recherche, Conception des programmes d’études, et le Référentiel de compétences CanMEDS 2015.

Visitez notre boutique en ligne CanMEDS pour obtenir des détails ou passer une commande.

Cette promotion s’adresse à un vaste auditoire, qu’il s’agisse ou non d’Associés du Collège royal.

Pour en savoir plus, écrivez-nous à l’adresse canmeds@collegeroyal.ca.

Titres inclus dans cette promotion

Book cover

Référentiel de compétences CanMEDS 2015 pour les médecins

Décrit les connaissances, les compétences et les habiletés essentielles des médecins menant à une santé et des résultats de soins optimaux. Prix réduit : membres (6 $), non membres (12 $)

Book cover

Guide des outils d’enseignement et d’évaluation CanMEDS

Aide les directeurs de programme durant le déploiement de CanMEDS 2015. Prix réduit : membres (18 $), non membres (36 $)

Book cover

Le guide de la gestion du temps

Aide les médecins à l’horaire chargé à gérer leur temps plus efficacement. Prix réduit : membres (12 $), non membres (24 $)

Book cover

Le guide de la recherche

Un guide pratique pour concevoir une étude, effectuer les recherches et interpréter les résultats. Prix réduit : membres (26 $), non membres (52 $)

Book cover

Conception des programmes d’études

Présente la théorie de base et les concepts essentiels de la création ou du remaniement des programmes éducatifs. Prix réduit : membres (16 $), non membres (32 $)

Book cover

Le manuel du directeur de programme

Prix réduit : membres (12 $), non membres (24 $)

Book cover

Le guide des outils d’évaluation CanMEDS

Ouvrage de référence qui propose des façons rapides et fondées sur les faits d’évaluer tous les rôles CanMEDS. Prix réduit : membres (12 $), non membres (24 $)


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Membres à la une

« Je m’estime fort privilégié d’œuvrer auprès d’une équipe aussi remarquable et talentueuse de chirurgiens, de médecins et d’infirmières », Atul Humar, MD, FRCPCUniversity Health Network is continent’s top organ transplant program », Toronto Star). Le Dr Shaf Keshavjee, FRCSC, est aussi cité dans l’article.

« L’une des conséquences à tirer de notre étude, c’est que l’approche actuelle à l’égard des antidépresseurs ne tient pas compte de l’évolution de la maladie au fil du temps », Jeffrey Meyer, MD, FRCPCDepression changes the brain over time », The Varsity).

« Nos études montrent que moins de 10 pour cent des femmes qui ont fait une prééclampsie savent qu’elles risquent de faire de l’hypertension, sans parler des maladies cardiovasculaires », Kara Nerenberg, MD, FRCPCHaving preeclampsia can double a woman’s risk of heart disease », Global News).

« To improve our system, we need to take politics out of it. We need to create a Hydro-Québec of Health that could make a plan over 20 years based on evidence instead coming up with a new plan every four years!» Louis Philippe Pelletier, MD, FRCPC100 idées pour améliorer le Québec Priorité à la santé : 10 idées pour améliorer le système de santé, La Presse »)

« C’est une excellente nouvelle pour un certain nombre de patients atteints de LLC, car la perfusion de rituximab ne durera que de sept à huit minutes, au lieu de deux heures et demie à six heures », Sue Robinson, MD, FRCPCNew cancer treatment method cuts time from hours to minutes », Chronicle Herald).

« Les services de prévention des surdoses sauvent des vies », Richard Stanwick, MD, FRCPCB.C. sees drop in overdose deaths: 'A really positive sign' », Times Colonist).

Distinctions honorifiques et récompenses

Félicitations aux Associés qui ont reçu un certificat de mérite de l’Association canadienne pour l’éducation médicale (ACEM) en 2018 :

  • Dre Tanis Lee Adey, FRCPC
  • Dre Véronique Castonguay, FRCPC
  • Dr Robert Delage, FRCPC
  • Dr Philip James Devereaux, FRCPC
  • Dre Aviva Goldberg, FRCPC
  • Dr Vincent Grant, FRCPC
  • Dr Adrian Harvey, FRCSC
  • Dre Ana Hategan, FRCPC
  • Dr Gregory Kline, FRCPC
  • Dr Mathieu Leboeuf, FRCSC
  • Dr Jean-Sébastien Lebon, FRCPC
  • Dre Sharon Marr, FRCPC
  • Dre Maryam Mehtar, FRCPC
  • Dr Ronald Edward Oswald, FRCPC
  • Dr Adam David Peets, FRCPC
  • Dr Brian Harald Sonnenberg, FRCPC
  • Dre Helen Steed, FRCSC
  • Dre Melina Vassiliou, FRCSC
  • Dr Jean-Philippe Vaccani, FRCSC
  • Dre Jennifer Ann Vergel De Dios, FRCPC
  • Dre Melanie Vincent, FRCPC
  • Dr Randy Wax, FRCPC
  • Dr Michael West, FRCSC
  • Dr Geoffrey Scott Williams, FRCPC

Félicitations au Dr Rob Fowler, FRCPC, qui a prononcé la conférence Sibbald de 2017, le 4 avril dernier, sur l’incidence d’une excellente formule de mentorat « Exploring the Impact of Great Mentorship ». Le même soir, le Prix Teasdale-Corti d’action humanitaire du Collège royal de 2017 lui a été remis (il est remis d’habitude lors de la cérémonie de la collation des grades du Collège royal, mais le Dr Fowler se trouvait en Éthiopie).

Dr. Rob Fowler

Stanley Kutcher, MD, FRCPC, fait partie des lauréats des Prix des champions de la santé mentale 2018 (catégorie chercheur ou clinicien) de l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale. (« L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale est fière d’annoncer les gagnants des Prix des champions de la santé mentale 2018 », camimh.ca/fr)

Le 8 juin, David Naylor, MD, FRCPC, recevra un doctorat honorifique en sciences de l’Université de l’Alberta (« UAlberta names honorary degree recipients for 2018 spring convocation ».


Retour à la page d’accueil de Dialogue

En souvenir

Ilona Melinda Bus, MD, FRCPC, est décédée le 29 janvier 2018 à Coquitlam (Colombie-Britannique) à l’âge de 91 ans. La Dre Bus a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1967.

Ronald Geoffrey Evelyn, MD, FRCPC, est décédé le 27 janvier 2018 à Auckland (Nouvelle-Zélande) à l’âge de 71 ans. Le Dr Evelyn a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne (1975) et en anesthésiologie (1986). Pour en savoir plus sur le Dr Evelyn.

John Roger Faulkner, MD, FRCSC, est décédé le 9 février 2018 à North York (Ontario) à l’âge de 70 ans. Le Dr Faulkner a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie orthopédique en 1978. Pour en savoir plus sur le Dr Faulkner.

Dzintra Fernandez, MBChB, FRCPC, est décédée le 13 février 2018 à St. John’s (Terre-Neuve) à l’âge de 77 ans. La Dre Fernandez a obtenu le certificat du Collège royal en anatomo-pathologie en 1975. Pour en savoir plus sur la Dre Fernandez.

Aubrey Groll, MBChB, FRCPC, est décédé le 22 février 2018 à Kingston (Ontario) à l’âge de 84 ans. Le Dr Groll a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1967. Pour en savoir plus sur le Dr Groll.

Dennis (Denny) Walter Johnston, MDCM, FRCSC, est décédé le 11 février 2018 à la Barbade, à l’âge de 83 ans. Le Dr Johnston a obtenu le certificat du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 1964. Pour en savoir plus sur le Dr Johnston.

D.W.C. (Bill) Johnston, MD, FRCSC, est décédé le 19 février 2018 à Edmonton (Alberta) à l’âge de 67 ans. Le Dr Johnston a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie orthopédique en 1982. Pour en savoir plus sur le Dr Johnston.

Robert (Bob) McClure Kilborn (Killy), MD, FRCPC, est décédé le 6 février 2018 à Kitchener (Ontario) à l’âge de 94 ans. Le Dr Kilborn a obtenu le certificat du Collège royal en anesthésiologie en 1959. Pour en savoir plus sur le Dr Kilborn.

Emmanuel S. Lilker, MD, FRCPC, est décédé le 15 février 2018 à Toronto (Ontario) à l’âge de 79 ans. Le Dr Lilker a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1967. Pour en savoir plus sur le Dr Lilker.

Sumit (Me2) Ranjan Majumdar, MD, FRCPC, est décédé le 19 janvier 2018 à Edmonton (Alberta) à l’âge de 52 ans. Le Dr Majumdar a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1997. Pour en savoir plus sur le Dr Majumdar.

William Francis (Bill) Mason, MD, FRCPC, est décédé le 7 février 2018 à Halifax (Nouvelle-Écosse) à l’âge de 82 ans. Le Dr Mason a obtenu le certificat du Collège royal en radiologie diagnostique en 1968. Pour en savoir plus sur le Dr Mason.

George Milos Novotny, MD, FRCSC, est décédé le 1er janvier 2018 à Toronto (Ontario) à l’âge de 88 ans. Le Dr Novotny a obtenu le certificat du Collège royal en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale.

Rinford (Bud) Pritchard, MD, FRCPC, est décédé le 16 février 2018 à Delta (Colombie-Britannique) à l’âge de 87 ans. Le Dr Pritchard a obtenu le certificat du Collège royal en santé publique en 1968. Pour en savoir plus sur le Dr Pritchard.

Stanley Eugene Simson, MD, FRCPC, est décédé le 10 février 2018 à Renfrew (Ontario) à l’âge de 85 ans. Le Dr Simson a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1968. Pour en savoir plus sur le Dr Simson.

Robert Peter Slinger, MD, FRCPC, est décédé le 12 janvier 2018 à London (Ontario) à l’âge de 87 ans. Le Dr Slinger a obtenu le certificat du Collège royal en pathologie générale en 1961. Pour en savoir plus sur le Dr Slinger.

Roman Lev Sluzar, MD, FRCPC, est décédé le 2 février 2018 à Mississauga (Ontario) à l’âge de 91 ans. Le Dr Sluzar a obtenu le certificat du Collège royal en anesthésiologie en 1957. Pour en savoir plus sur le Dr Sluzar.

Andreas E.T. Thomsen, MD, FRCSC, est décédé le 15 janvier 2018 à Titusville, (Floride, États-Unis), à l’âge de 94 ans. Le Dr Thomsen a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie générale en 1960.

Jerry Roman Zownir, MD, FRCPC, est décédé le 6 février 2018 à Toronto (Ontario) à l’âge de 82 ans. Le Dr Zowmir a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1974. Pour en savoir plus sur le Dr Zownir.


Retour à la page d’accueil de Dialogue