Passer au contenu principal
Suivez-nous

Comment vos consultations contribuent à votre apprentissage à vie

Par Susan Brien, MD, FRCSC

Saviez-vous que vous pouvez utiliser vos consultations et vos communications avec des médecins de famille pour obtenir des crédits du programme de MDC?

Dr. Susan Brien

Une récente consultation électronique m’a amenée à revoir mon optique globale du diagnostic de mes patients et ma quête de développement professionnel continu.

Voici comment transformer vos consultations quotidiennes en possibilités d’apprentissage qui vous vaudront de précieux crédits de MDC.

L’apprentissage commence toujours par une question

Les médecins de famille posent toujours des questions intéressantes, au-delà de nos domaines d’expertise clinique habituels. À titre de neurochirurgienne en milieu communautaire, on me consulte souvent, entre autres, concernant des tumeurs cérébrales, des traumatismes de la colonne, des maladies chroniques du cou, mais je reçois parfois des questions que je m’empresse d’utiliser pour actualiser mes connaissances. On m’a demandé par exemple si un patient de 18 ans présentant une scoliose de 20 degrés devait passer d’autres examens d’imagerie ou recevoir une orthèse. Ceci m’a permis de lire la littérature et de rafraîchir mes connaissances sur un sujet connexe à mon domaine d’expertise. J’ai pu informer le médecin orienteur de ce que j’avais appris.

Comment les consultations électroniques facilitent l’échange des connaissances

En général lors d’une consultation, je réponds à la question et je donne mon avis. Participer au programme de consultation électronique de ma province m’a cependant permis d’approfondir cette question particulière. J’ai pu facilement communiquer ce que j’avais appris au médecin orienteur, grâce à la technologie et aux fonctionnalités mises à ma disposition, et lui fournir des références à la littérature la plus récente et des images provenant de mes recherches. L’apprentissage était mutuel, contrairement à ce que permet la consultation traditionnelle, de nature plus transactionnelle.

De nombreuses provinces mettent en place des programmes de consultation électronique. Les médecins de famille ont recours à leurs plateformes privées et sécuritaires pour interroger un spécialiste sur un cas, mais cet apprentissage mutuel est possible, même sans plateforme de consultation électronique.

L’un des avantages inattendus des consultations est que les questions des médecins de famille vous forcent souvent à aller au-delà de votre champ de pratique pour élargir vos connaissances de façons novatrices et intéressantes. La question que m’a posée le médecins de famille ce jour-là m’a permis d’enrichir mes connaissances sur l’imagerie et les orthèses. J’ai pu aussi obtenir des crédits de la section 2 (autoapprentissage) du programme de MDC pour mes recherches.

J’espère que vos propres consultations électroniques vous donneront aussi l’occasion de participer, d’innover et d’assurer votre développement professionnel continu.


Trois façons d’obtenir des crédits pour vos activités de consultation

  1. Faites des questions des médecins de famille des occasions de développement professionnel continu : Formuler une question est un point de départ important pour toutes les activités de développement professionnel continu. Les questions des médecins de famille sont souvent posées de façon aléatoire et se rapportent à votre champ de pratique. Voyez en elles une possibilité d’approfondir un aspect de la littérature qui ne vous est pas familier et apprenez quelque chose de nouveau.
  2. Créez un moment propice à l’enseignement en faisant connaître un article intéressant : En 10 minutes, offrez au médecins de famille une possibilité d’apprentissage ponctuel ainsi que votre réponse. Faites-lui connaître un article ou envoyez-lui une image et des explications. Consulter la littérature la plus récente et résumer la réponse dans une optique pédagogique sera une occasion d’enrichissement mutuel.
  3. Obtenez vos crédits de MDC : Vous pouvez obtenir des crédits d’autoapprentissage, à raison d’un crédit par article ou de 0,5 crédit par recherche sur Internet. Si la question du médecins de famille fait ressortir un besoin, un problème, un enjeu ou un but lié à votre propre pratique professionnelle, vous pouvez en faire un projet de formation personnel et obtenir deux crédits pour chaque heure que vous y consacrerez.

Remarque : Une version antérieure de cet article utilisait le terme « médecin généraliste » (ou MG) au lieu du terme « médecin de famille ». Nous avons modifié l’article pour refléter la terminologie privilégiée par le Collège des médecins de famille du Canada.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Nous avons remanié notre répertoire, et deux autres changements notables

Le Collège royal vient de terminer une importante mise à niveau technologique. Les améliorations faciliteront la maintenance, réduiront les coûts de notre fournisseur de service et optimiseront l’investissement du Collège royal dans une plateforme informatique de pointe.

La plupart des changements vous échapperont peut-être, mais trois d’entre eux sont visibles sur notre site Web :

  • La page Information par discipline est un répertoire de gestion de documents. Accessible depuis notre site Web, vous y trouverez des renseignements propres aux spécialités, y compris des normes d’agrément, des documents d’appui de La compétence par conception et des domaines de compétence ciblée. Vous la trouverez plus conviviale et apprécierez la nouvelle interface, la réorganisation du contenu et les fonctions de recherche améliorées.
  • La section consacrée aux résultats des examens est plus intuitive. L’accès à authentification unique permet aux candidats de consulter plus facilement leurs résultats. Ceux‑ci seront disponibles pendant cinq ans, dès maintenant.
  • Le Répertoire du Collège royal est doté d’une nouvelle interface qui en facilite l’utilisation.

Ces activités reflètent notre souci d’assurer la gestion responsable et l’efficacité opérationnelle de nos ressources. Elles nous aident aussi à répondre aux besoins de nos membres.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Mentor de l’année et Prix d’excellence — Spécialiste de l’année : appel de candidatures

MOC Tip of the Month

Effectuez votre mise en candidature pour deux de nos prix régionaux les plus prestigieux :

Date limite : le vendredi 8 mars 2019

Songez à proposer la candidature d’une personne digne d’estime à l’un de ces prix prestigieux. Ils sont attribués chaque année à des candidats provenant de nos cinq régions.

Région 1Colombie-Britannique, Alberta, Yukon, Territoires du Nord-Ouest
Région 2Saskatchewan et Manitoba
Région 3Ontario et Nunavut
Région 4Québec
Région 5Canada atlantique

Si vous avez des questions, écrivez-nous à prix@collegeroyal.ca

À propos de ces prix régionaux

Le Prix du Mentor de l’année souligne le rôle important d’Associés dans le développement professionnel des étudiants, des résidents et d’autres Associés. Tous les Associés du Collège royal sont admissibles à ce prix, quel que soit leur milieu de pratique (p. ex., pratique privée, pratique en milieu communautaire ou universitaire). En savoir plus.

Le Prix régional d’excellence–Spécialiste de l’année souligne les contributions remarquables d’Associés qui ont fourni des soins et des services exceptionnels à leurs patients et à la collectivité dans laquelle ils exercent leurs fonctions. Le candidat doit être un modèle d’excellence en matière de soins aux patients. Tous les Associés du Collège royal sont admissibles à ce prix, quel que soit leur milieu de pratique. En savoir plus.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Subventions pour la recherche : envoyez votre demande avant le 7 mars

Vous avez jusqu’au jeudi 7 mars 2019 pour soumettre une demande dans l’une des deux catégories suivantes :

Que vous soyez éducateur médical ou chercheur à temps plein, envisagez de soumettre une demande pour bénéficier de l’une de ces subventions.

Remarque : Les Associés du Collège royal doivent participer au projet de recherche pour être admissibles à ces subventions.

Si vous avez des questions, écrivez-nous à boursesderecherche@collegeroyal.ca

À propos de ces subventions pour la recherche

La Subvention pour la recherche en éducation médicale appuie des travaux de recherche de qualité portant sur la formation médicale postdoctorale et le développement professionnel continu. Le montant de la subvention se situe entre 5000 $ et 50 000 $ par projet. Pour obtenir plus de renseignements ou effectuer une demande »

La Subvention CanMEDS du Collège royal et d’AMS pour le développement de la recherche soutient le développement de la recherche ou la mise en œuvre de projets qui appuient la formation et l’évaluation fondées sur les compétences des spécialistes. Nous souhaitons recevoir spécialement cette année des propositions de projets qui font progresser la compassion et l’empathie par l’intermédiaire des rôles CanMEDS transversaux, afin de réaliser le mandat de responsabilité sociale des spécialistes en matière de formation et de développement professionnel continu. Le montant de la subvention peut aller jusqu’à 25 000 $ par projet. Pour obtenir plus de renseignements ou effectuer une demande »


Retour à la page d’accueil de Dialogue

« The Evolution of Surgical Simulation » : lisez sans tarder l’article de notre lauréat

Le Dr Roy Kazan a reçu le Prix Peter Warren du meilleur article sur l’histoire de la médecine de 2019.

Cet honneur lui revient pour son article, The Evolution of Surgical Simulation: The Current State and Future Avenues for Plastic Surgery Education. Le Dr Kazan était l’auteur principal de cet article, publié dans Plastic and Reconstructive Surgery (en février 2017).

Consultez l’article du Dr Kazan sur PubMed (des frais peuvent être exigés)

Courte biographie du Dr Kazan

Dr. Roy Kazan

Le Dr Kazan est un résident en chirurgie plastique reconstructive à l’Université McGill. Il a effectué ses études doctorales en chirurgie expérimentale à l’Hôpital général de Montréal. Durant cette période, il a obtenu la bourse de l’Aesthetic Surgery Education and Research Foundation. Il a également reçu un prix des Instituts de recherche en santé du Canada. Ses recherches ont mené à la création du premier simulateur d’augmentation mammaire, sous la supervision du Dr Mirko Gilardino et du Dr Thomas Hemmerling. Le Dr Kazan a présenté ses travaux à l’American Society of Plastic Surgeons et à la Société canadienne des chirurgiens plasticiens. Ses objectifs à long terme sont d’exercer dans un hôpital universitaire et d’y faire carrière en recherche.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Bravo à deux centres de simulation récemment agréés

Deux programmes de simulation canadiens ont été récemment agréés :

  1. Programme de simulation de l’Institut du Savoir Montfort (Ottawa, Ont.)
  2. Programme de simulation de la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal

Leur cycle d’agrément a commencé en janvier 2019.

En tout, 20 programmes ont été agréés par le Collège royal.

À propos de l’agrément des programmes de simulation

Les programmes de simulation agréés par le Collège royal bénéficient d’une reconnaissance nationale grâce à un rigoureux processus d’examen par les pairs. Ils répondent à nos normes administratives, éducatives et éthiques élevées. Apprenez-en davantage sur l’agrément des programmes de simulation.

Le saviez-vous? L’apprentissage par simulation peut être une précieuse source de crédits de MDC! Découvrez les possibilités en lisant ce Conseil du mois sur le MDC du Dr Glenn Posner, FRCSC, Votre centre de simulation local : source de crédits de la section 3.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Membres à la une


« Grâce au programme, les médecins généralistes peuvent intervenir plus rapidement auprès des enfants et des jeunes qui présentent des troubles psychiatriques, et les aider grandement. » — Marilyn Baetz, MD, FRCPCSask. doctors building skills for treating youth with mental health conditions », Global News)

« Un ensemble de mesures disparates décrit bien la situation. » — Vinita Dubey, MD, FRCPCCanada could see large amount of measles outbreaks, health experts warn », The Globe and Mail)

« Mes collègues américains sont d’avis que cet implant va changer la donne pour le traitement de l’arthrite du gros orteil. » — Mark Glazebrook, MD, FRCSCSynthetic implant a 'game-changer' for arthritis of big toe: Canadian surgeon », CTV News). Tim Daniels, MD, FRCSC, est également cité dans l’article.

« Cette technologie pourrait être utilisée dans les régions où les ressources sont limitées. », — Ivar Mendez, MD, FRCSCDR. IVAR MENDEZ: How robots are helping doctors save lives in the Canadian North », The Chronicle Herald)

« Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson en C.-B. auront un meilleur accès à la stimulation cérébrale profonde. » — Gary Redekop, MD, FRCSCPeople with Parkinson’s disease set to receive better deep brain stimulation access », Global News)

« Nous avons connu des périodes de 24 heures où nous sont arrivés 12 cas de crise cardiaque en plus des cas inscrits à l’horaire régulier. » — Gerald Simkus, MDCM, FRCPCHope in a heartbeat: Royal Columbian Hospital serves as the region’s emergency room for the heart », Vancouver Sun *Contenu commandité).

« Nous tentions d’élaborer une échelle de risque permettant de prévoir avec plus de précision qui devait être admis en priorité. » — Ian Steill, MD, FRCPC (« Ottawa doctor has the tool to help emergency room physicians make tough decisions », Ottawa Citizen)

« On parle d’injections et parfois de coûts de 5000 $ à 10 000 $ par année... La colchicine coûte moins de 50 cents par jour. » — Jean-Claude Tardif, MD, FRCPCCrise cardiaque : un médicament peu coûteux pourrait prévenir la récidive », La Presse)

« Le cerveau réagit de diverses façons et le cerveau d’un boxeur plus âgé est plus fragile. » — Charles Tator, MD, FRCPCAdonis Stevenson’s injury raises questions about boxing and the middle-aged brain », Toronto Star)

« Quand je l’ai vu, il y a quatre ans, j’ai utilisé un nouveau laboratoire immunitaire que j’avais mis sur pied et j’ai tout de suite vu qu’il lui manquait beaucoup de globules blancs »— Donald Vinh, MD, FRCPCUn nouveau succès pour le « Dr House du Québec », La Presse)


Toutes nos félicitations!

Saroj Saigal, MBBS, FRCPC, lauréate du Virginia Apgar Award de 2018, décerné par l’American Academy of Paediatrics.

Trois Associés ont été investis récemment de l’Ordre du Canada : Hélène Boisjoly, CM, MD, FRCSC, Thomas Dignan, CM, FRCPSC (Hon), OOnt, et Ross D. Feldman, CM, MD, FRCPC.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

En souvenir


Charles (Charlie) Arthur Brown, MD, FRCPC, est décédé le 13 décembre 2018 à Kentville, en Nouvelle-Écosse, à l’âge de 85 ans. Le Dr Brown a obtenu le certificat du Collège royal en pédiatrie en 1969. Il fut le dernier résident chef du Halifax Children’s Hospital, et le premier au IWK Health Centre. Pour en apprendre davantage sur le Dr Brown.

Eng Chin Cheah, MD, FRCPC, est décédé le 18 octobre 2018 à North York, en Ontario, à l’âge de 78 ans. Le Dr Cheah a obtenu le certificat du Collège royal en pédiatrie en 1971. Natif de la Malaisie, il a obtenu son diplôme de médecine à Taïwan. Il a exercé pendant près de 40 ans à Oshawa, en Ontario. Pour en apprendre davantage sur le Dr Cheah.

Laurence Linn Day, MD, FRCPC, est décédé le 3 octobre 2018 à St. Catharines, en Ontario, à l’âge de 86 ans. Le Dr Day a obtenu le certificat du Collège royal en pathologie générale en 1971. Il a exercé pendant plusieurs années à l’Hôtel-Dieu et à l’Hôpital général de St. Catharines. Pour en apprendre davantage sur le Dr Day.

Fernand Desrosiers, MC, FRCSC, est décédé le 24 octobre 2018 à Québec, au Québec, à l’âge de 87 ans. Le Dr Desrosiers a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie générale en 1959. Il a obtenu son diplôme de médecine à l’Université Laval en 1955. Pour en apprendre davantage sur le Dr Desrosiers.

Peter R. Galbraith, MDCM, FRCPC, est décédé le 20 octobre 2018 à Kingston, en Ontario, à l’âge de 86 ans. Le Dr Galbraith a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1962. Il était un membre fondateur de la Société canadienne d’hématologie et il a reçu plusieurs prix en enseignement. Pour en apprendre davantage sur le Dr Galbraith (deuxième de la liste).

Nobby Chipo Mambo, MBChB, FRCPC, est décédé le 18 novembre 2018 à League City, au Texas (É. U.), à l’âge de 74 ans. Le Dr Mambo a obtenu le certificat du Collège royal en anatomo-pathologie en 1976. Au moment de son décès, il était adjoint à l’examinateur médical en chef au Galveston County Medical Examiner’s Office. Pour en apprendre davantage sur le Dr Mambo.

Frederick G.W. Marson, MBChB, FRCPC, est décédé le 15 novembre 2018 à Orillia, en Ontario, à l’âge de 96 ans. Le Dr Marson a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1957. Il a obtenu son diplôme de médecine à l’Université de Birmingham, au Royaume-Uni, en 1944.

Bohdan Marynowski, MD, FRCPC, est décédé le 19 octobre 2018 à Halifax, en Nouvelle-Écosse, à l’âge de 76 ans. Le Dr Marynowski a obtenu le certificat du Collège royal en neurologie en 1976. Il a obtenu son diplôme de médecine à l’Université de l’Alberta en 1965.

Paul Max, MD, FRCPC, est décédé le 1er décembre 2018 à Toronto, en Ontario, à l’âge de 86 ans. Le Dr Max a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1962. Il laisse le souvenir d’un collègue bienveillant et apprécié. Il était connu pour ses qualités de mentor et son discernement. Pour en apprendre davantage sur le Dr Max.

J. Kenneth (Ken) Milne, MD, FRCSC, est décédé le 20 novembre 2018 à London, en Ontario, à l’âge de 79 ans. Le Dr Milne a obtenu le certificat du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 1970. Durant ses 29 années de sa pratique clinique, il s’est consacré à la santé et à la sécurité des femmes. Il a été bénévole pendant de longues années. Il a siégé à divers comités du Collège royal afin de maintenir des normes élevées pour les examens de sa discipline. Pour en apprendre davantage sur le Dr Milne.

David Orton Mutch, MDCM, FRCSC, est décédé le 17 octobre 2018 à Saint-André-d’Argenteuil, au Québec, à l’âge de 70 ans. Le Dr Mutch a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie générale en 1982. Il a obtenu son diplôme de médecine à l’Université McGill en 1975. Pour en apprendre davantage sur le Dr Mutch.

Len Ralley, MD, FRCPC, est décédé le 20 novembre 2018 à Toronto, en Ontario, à l’âge de 88 ans. Le Dr Ralley a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1963. Il a eu une pratique privée pendant de nombreuses années dans la région de Toronto.

Paul Eugène Sirois, MD, FRCPC, est décédé le 15 octobre 2018 à Gatineau, au Québec, à l’âge de 93 ans. Le Dr Sirois a obtenu le certificat du Collège royal en anesthésiologie en 1956. Il a obtenu son diplôme de médecine à l’Université Laval en 1951. Pour en apprendre davantage sur le Dr Sirois.

Spencer Alan Tighe, MD, FRCPC, est décédé le 26 novembre 2018 à Ottawa, en Ontario, à l’âge de 61 ans. Le Dr Tighe a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1991. Il se passionnait pour la santé mentale communautaire. Il a œuvré pendant plus de 10 ans au sein de l’ACTT (Assertive Community Treatment Team) du Pinecrest-Queensway Community Health Centre. Pour en savoir davantage sur le Dr Tighe.

Douglas Alfred Torraville, MD, FRCSC, est décédé le 23 octobre 2018 à Gander, à Terre-Neuve, à l’âge de 63 ans. Le Dr Torraville a obtenu le certificat du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 1989. Il laisse le souvenir d’un médecin, collègue et mentor remarquable. Pour en savoir davantage sur le Dr Torraville.


Retour à la page d’accueil de Dialogue