Passer au contenu principal
Suivez-nous

Cinq femmes à la tête de projets de recherche de pointe sur l’approche par compétences en formation médicale au Canada


Médecin au travail

Nous sommes fiers de dévoiler les noms des récentes bénéficiaires de nos subventions stratégiques. En dépit de la concurrence, ces cinq chercheuses ont su se démarquer et dirigent des projets opportuns, bien conçus et novateurs, portant sur divers thèmes :

  • les comités de compétence;
  • l’évaluation programmatique;
  • l’inclusion des patients dans le cadre de l’évaluation;
  • la progression du développement et les obstacles/leviers à la mise en œuvre de l’approche par compétences en formation médicale.

Nous leur adressons nos sincères félicitations!

Dr. Cristancho, Dr. MacEwen, Dr. Moreau, Dr. Thomas and Dr. St-Onge.De gauche à droite : Dre Cristancho, Dre MacEwen, Dre Moreau, Dre Thomas et Dre St-Onge.



À propos de nos subventions stratégiques à la recherche sur l’approche par compétences en formation médicale
Chaque année, le Collège royal appuie des Associés et des chercheurs par l’entremise de son programme de subventions attribuées par voie de concours. Ces programmes contribuent au déroulement et au développement de la recherche axée sur l’éducation ainsi qu’à la formation professionnelle des éducateurs médicaux au Canada. Cette année, nous avons visé l’avancement de la mission du Collège royal en finançant des recherches permettant d’approfondir et d’adapter l’approche par compétences en formation médicale.


Découvrez nos bénéficiaires et leurs projets

Sayra Cristancho, PhD
Professeure adjointe, Western University

Comment de petits comités prennent-ils les décisions au sujet des stagiaires en médecine?

C’est ce que la Dre Cristancho et son équipe tentent de déterminer, ainsi que les répercussions sur les comités de compétence clinique. Leurs travaux permettront de créer un processus pour surveiller et mieux comprendre la prise de décisions de ces comités. Détails »

Laura McEwen, PhD
Directrice, Évaluation des apprenants et des programmes, FMPD, professeure adjointe, Département de pédiatrie, Faculté des sciences de la santé, Université Queen’s

Comment devrions-nous intégrer l’évaluation programmatique dans un modèle de formation des résidents inspiré de La compétence par conception?

Le projet de recherche de la Dre McEwen et de son équipe permettra d’établir un cadre axé sur la pratique afin de guider l’évaluation programmatique fondée sur les compétences par divers groupes d’intervenants. L’équipe souhaite que cet outil appuie la mise en œuvre initiale de l’évaluation programmatique fondée sur les compétences ainsi que les améliorations constantes qui en découleront. Détails »

Katherine Moreau, PhD
Professeure adjointe, Faculté de l’éducation, Université d’Ottawa

Les patients ont-ils un rôle à jouer dans l’évaluation?

La Dre Moreau et son équipe approfondiront et documenteront le rôle actuel et prévu des patients dans l’évaluation des apprenants au sein des programmes qui font ou qui ont fait la transition vers La compétence par conception. Ils détermineront plus particulièrement les ressources et les activités nécessaires à l’avancement et au maintien du rôle des patients dans l’évaluation des compétences non techniques des apprenants. Détails »

Christina St-Onge, PhD
Professeure agrégée, Université de Sherbrooke

Aliki Thomas, PhD, OT
Professeure adjointe, École de physiothérapie et d’ergothérapie, Faculté de médecine, Université McGill

La clé du succès de l’approche par compétences en formation médicale : l’évaluation de la progression du développement et la détermination de possibles leviers/obstacles à la mise en œuvre

La Dre St-Onge, la Dre Thomas et leur équipe jetteront les bases d’activités d’application des connaissances qu’elles mèneront à bien dans une étude ultérieure. Détails »

Faites-nous part de vos questions ou commentaires : researchgrants@collegeroyal.ca.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Consentement éclairé : 10 conseils de l’ACPM

Docteur parlant avec patient

Les dossiers médicaux-légaux de l’Association canadienne de protection médicale (ACPM) font régulièrement état d’allégations de consentement inadéquat ou de défaut de documenter la discussion en vue d’obtenir le consentement.

Veuillez tenir compte de cette liste restreinte de conseils de l’ACPM pour vous aider à gérer vos risques et aider vos patients à être informés et conscients de la situation.

10 conseils pour un consentement éclairé

  1. Évaluez la compréhension du patient. Tenez compte des barrières linguistiques, culturelles ou cognitives.
  2. Discutez du diagnostic avec le patient, y compris de toute incertitude au sujet du diagnostic.
  3. Discutez de l’investigation ou du traitement proposé, ainsi que des risques, et de toute autre option de traitement raisonnable.
  4. Discutez des limites importantes de l’investigation ou de l’intervention.
  5. Informez le patient si d’autres professionnels de la santé participeront à ses soins.
  6. Encouragez le patient à poser des questions et confirmez qu’il semble comprendre vos réponses.
  7. Même si le patient renonce à toute explication ou discussion, documentez vos efforts.
  8. Discutez des conséquences réelles ou possibles si le patient refuse l’investigation ou le traitement.
  9. Utilisez des documents d’accompagnement pour étayer la discussion entourant le consentement - et non pour la remplacer.
  10. Documentez la discussion entourant l’obtention du consentement dans les plus brefs délais.

Pour consulter la liste complète : Fiche d'information de l'ACPM - Le consentement éclairé [PDF]

Ressources supplémentaires de l’ACPM


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Conseil du mois sur le MDC
par Shahid Ahmed

Guide du chercheur pour satisfaire aux exigences de MDC

Conseil du mois sur le MDC - par Dr  Shahid Ahmed

Durant notre carrière, plusieurs d’entre nous se livrent à une certaine forme d’activité de recherche; par exemple :

  • préparer une demande de subvention;
  • mener un essai clinique;
  • publier un article dans une revue examinée par des pairs.

Saviez-vous que ces activités peuvent vous permettre d’obtenir des crédits dans le cadre du programme de MDC?

Je vais vous expliquer comment simplifier (ou découper) un grand projet de recherche en plusieurs projets de formation personnels (PFP) distincts afin de les consigner dans le portfolio électronique MAINPORT. J’utiliserai des exemples tirés d’un article de synthèse, intitulé « Disparity in Cancer Care: a Canadian Perspective », que j’ai cosigné il y a quelques années avec Rabia K. Shahid dans une revue examinée par des pairs.

Rappelez-vous que votre question et votre réflexion sur les résultats de la recherche sont les deux « pôles » de votre PFP. Qu’il s’agisse de formuler une question de recherche ou d’appliquer les connaissances, il existe de nombreuses façons d’optimiser votre projet de recherche.

Contenu connexe : Six étapes simples pour mener à bien un projet de formation personnel

Consignez vos crédits : vous obtiendrez deux crédits pour chaque heure consacrée à un PFP.

Décomposez vos activités de recherche en plusieurs PFP distincts

Projet 1 : Menez une revue de la littérature
Le temps que vous passez à consulter, à évaluer de façon critique et à assimiler le contenu de la littérature médicale actuelle sur votre sujet de recherche peut être pris en considération dans un PFP.

  • Lors de notre revue de la littérature, nous avons lu de nombreuses études publiées à l’étranger et de nombreux points de vue sur l’équité en santé. Les rapports gouvernementaux canadiens et les statistiques disponibles portaient en grande partie sur des sujets comme le tabagisme et l’incidence de la ruralité sur la santé. Nous avons conclu qu’aucune analyse exhaustive des écarts dans les soins contre le cancer au Canada n’avait été publiée.

Projet 2 : Formulez une question (ou des questions) de recherche
Le temps que vous passez à déterminer les pistes à explorer, à formuler une question de recherche et une hypothèse peut être pris en considération dans un PFP.

  • Nous avons pensé qu’un article de synthèse sur les écarts dans les soins contre le cancer au Canada permettrait de pallier le manque de connaissances chez les fournisseurs de soins de santé au pays et de définir un important enjeu de santé national. Nous avons décidé d’approfondir les questions suivantes :
    • Quels concepts et définitions sont liés à l’équité en santé et dans les soins de santé?
    • Quels déterminants de la santé augmentent le risque de cancer au Canada?
    • Comment se manifestent les écarts dans les soins contre le cancer offerts aux groupes à risque élevé au Canada?
    • Quel cadre conceptuel pourrait éliminer ces écarts?

Projet 3 : Gérez, résumez et analysez vos données
Le temps que vous passez à assimiler des biostatistiques de base, à gérer, à résumer et à analyser des données peut être pris en considération dans un PFP.

  • Les compétences en gestion et en analyse des données deviennent extrêmement importantes, compte tenu de la hausse des maladies chroniques. Lorsque nous avons rédigé notre article, nous avons envisagé de procéder à une revue systématique de la littérature afin d’éprouver la validité de nos questions de recherche. Nous avons conclu que ce n’était pas possible, en raison de la rareté et de l’hétérogénéité des données. En revanche, les résultats de notre recherche nous ont permis d’élaborer un cadre conceptuel pour remédier aux écarts dans les soins contre le cancer.

Projet 4 : Recommandez des façons de mettre vos conclusions à profit
Le temps que vous passez à déterminer comment les résultats présentés dans un article de revue peuvent être mis en application peut être pris en considération dans un PFP.

  • Lorsque nous avons rédigé notre article, nous avons examiné des façons d’accroître la possibilité de mettre en application les connaissances tirées de notre recherche. Nous avons décidé de conclure notre article par une section décrivant des mesures recommandées — y compris comment des partenariats avec des collectivités, des organisations et le secteur de la santé pourraient éliminer les écarts dans le système de soins de santé et ailleurs — et de présenter nos conclusions et recommandations à divers groupes.

Projet 5 : Informez-vous sur le processus d’éthique de la recherche
L’apprentissage qui s’effectue en vous informant sur le processus d’examen éthique, de consentement éclairé et d’approbation réglementaire peut être pris en considération dans un PFP.

  • Notre article n’a pas été soumis à l’examen d’un conseil d’éthique de la recherche, mais une recherche menée avec des sujets humains, des animaux ou du matériel biologique doit être approuvée par un comité d’éthique. Cette approbation protège les participants et les chercheurs, et assure que les conclusions du chercheur ont une assise éthique solide. Envisagez de renforcer votre relation avec le comité d'examen de déontologie durant votre projet et décrivez dans votre portfolio électronique MAINPORT comment vous l’avez mis à contribution plus efficacement en raison de votre recherche.

Il existe de nombreuses autres possibilités!
Un projet de recherche peut entraîner plusieurs autres activités d’apprentissage, dont participer à des conférences ou à une discussion en groupe, suivre un cours, examiner les commentaires d’examinateurs et y réfléchir. Bonne chance dans vos activités de recherche! Rappelez-vous de les utiliser pour satisfaire aux exigences du programme de MDC.

Email Shahid

Contact your local CPD Educator

Fellow readers, do you have a MOC tip that you would like to share with others?

Appel de conseils sur le MDC : Faites connaître vos "pratiques efficaces"
Tous les trucs sont bons; n’hésitez pas à les partager. Envoyer votre conseil!


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Début de la mise en œuvre de la CPC dans moins de deux mois

Événement CPC

Le 1er juillet ne marquera pas seulement le 150e anniversaire du Canada, mais aussi l’amorce des premiers changements d’envergure apportés à notre système de formation médicale postdoctorale depuis plus d’un siècle!

La compétence par conception (CPC) se concrétisera bientôt, lorsque les deux premières disciplines (l’anesthésiologie et l’oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale) lanceront en juillet leurs programmes de résidence adaptés à la nouvelle approche par compétences. D’ici les cinq prochaines années, 66 autres disciplines emboîteront le pas.

Découvrez où votre discipline se situe dans le plan de mise en œuvre

L’expérience de la mise en œuvre de la CPC variera quelque peu dans chaque programme et faculté, en fonction des possibilités et des défis particuliers et des contextes locaux. Nous avons adopté une approche progressive et judicieuse permettant la cocréation et l’apprentissage mutuel de nos partenaires et Associés.

« La planification de la CPC a nécessité le recours à un vaste processus mettant à contribution de multiples intervenants », précise Mme Rhonda St. Croix, conseillère en initiatives de changement au Bureau de l'éducation spécialisée du Collège royal. « Nous continuons de faire appel à eux afin d’établir des relations et un dialogue fructueux. Nous sommes conscients que leurs commentaires, leurs conseils et leur aide nous aideront à améliorer la CPC et à la mettre en œuvre ».

Pour en savoir plus sur cette initiative de transformation : www.collegeroyal.ca/cpc.

Merci à nos partenaires
La CPC actualisera et améliorera nos principales activités, dont nos normes, processus et outils. Depuis le début des travaux menant vers la mise en œuvre de la CPC, nous avons consulté les intervenants qui seront les plus touchés par ces changements. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les comités de spécialité, les doyens aux études postdoctorales, les responsables de la CPC dans les hôpitaux et les représentants de ministères provinciaux et territoriaux afin de préparer la mise en œuvre. Nous avons aussi resserré les relations avec les associations de résidents afin que leurs préoccupations et suggestions soient entendues et prises en compte. Tout ceci n’aurait pu être accompli sans nos partenaires. Nous tenons à les remercier!


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Établissements internationaux : découvrez lequel vient d’être « reconnu »

Un globe

La Kazan State Medical University est devenue un « établissement reconnu » par le Collège royal en avril dernier. Elle figure maintenant parmi les trois autres partenaires qui ont obtenu ce statut :

  • Pontificia Universidad Católica de Chile (Santiago, Chili)
  • Peking University First Hospital (Beijing, Chine)
  • King Abdulaziz University — Faculté de médecine (Djedda, Arabie saoudite)
  • Kazan State Medical University (Kazan, Russie)

En quoi consiste cette reconnaissance et pourquoi est-elle importante?

Une voie d’accès à l’agrément des programmes de résidence internationaux
La reconnaissance des établissements est une étape du processus d’agrément des programmes de résidence internationaux. L’agrément par le Collège royal procure de nombreux avantages, y compris jouir d’un certain prestige, d’une bonne réputation, et d’avoir accès aux examens du Collège royal.

Apprenez-en davantage sur ce service offert par Collège royal International en ligne, en cliquant sur les liens ci-dessous ou en écrivant à l’adresse international@collegeroyal.ca.

Liens rapides

Calendrier des travaux menés avec la Kazan State Medical University (KSMU)

- Janvier 2016 : Signature d’une entente de collaboration entre le Collège royal et la KSMU
- Mai 2016 : Consultation de programme et examen d'établissement par le Collège royal
- Avril 2017 : La KSMU devient un établissement reconnu par le Collège royal


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Ce que cet intensiviste, cette chirurgienne et cette psychiatre ont en commun

Dr Rob Fowler, Dre Robin McLeod et Dre Karen Saperson De gauche à droite : Dr Rob Fowler, Dre Robin McLeod et Dre Karen Saperson

Au cas où vous l’ignoreriez, nous avons fait l’annonce le mois dernier des lauréats de nos prix nationaux de 2017. Ils comprennent un intensiviste discret qui a participé à la lutte contre le virus Ebola, une chirurgienne-chercheuse championne des soins fondés sur les faits et centrés sur les patients, et une psychiatre inspirante dont la perspicacité a mené à des programmes entraînant des transformations.

Lisez tous les détails sur les lauréats des prix nationaux de 2017

  • Lauréat du Prix Teasdale-Corti d'action humanitaire du Collège royal : le Dr Rob Fowler a travaillé en première ligne contre le virus Ebola en Afrique occidentale, où il a instauré de nouvelles méthodes de soins qui ont donné d’excellents résultats; il a ensuite cosigné des publications de référence. Lisez l'histoire du Dr Fowler »
  • Prix Duncan Graham : Chirurgienne ayant acquis une spécialisation particulière en épidémiologie clinique et biostatistique, la Dre Robin S. McLeod a contribué à orienter la pratique chirurgicale vers une culture axée davantage sur les données probantes. Lisez l'histoire de la Dre McLeod »
  • Prix Donald R. Wilson du Collège royal et d’AMS : La Dre Karen Saperson est une pionnière du mentorat dont les méthodes d’enseignement originales ont contribué à la qualité et à la quantité des travaux de recherche provenant de son département. Lisez l'histoire de la Dre Saperson »

Pour en savoir plus sur le programme des prix du Collège royal :
www.collegeroyal.ca/prix

Ne manquez pas notre vidéo spéciale sur le Dr Rob Fowler!


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Des enseignants du R.-U. et de Montréal parmi les professeurs invités de 2017

Des enseignants du R.-U. et de Montréal parmi les professeurs invités de 2017

Bien des gens ignorent qu’en plus de nos prix et subventions de recherche, nous allouons des fonds qui contribuent à l’application des connaissances dans le cadre de divers postes de professeurs invités.

Découvrez les professeurs invités de cette année (et obtenez des précisions sur ces subventions).


Prix de conférencier invité en chirurgie Harry S. Morton
Lauréats de 2017

Mike Lavelle-Jones

Michael Lavelle-Jones, MD, HST, est maître de conférences honoraire et chirurgien général consultant au Ninewells Hospital and Medical School à Dundee, en Écosse. Il est président du Royal College of Surgeons of Edinburgh. En 2014, il a remporté le Silver Scalpel Award, prix décerné au meilleur chirurgien enseignant au R-U. (Royaume-Uni)

Terry Jones

Terry M. Jones, MBBS, FRCSEd, FRCS(ORL-HNS), MD, est notamment professeur en chirurgie de la tête et du cou à la University of Liverpool et directeur du NCRN North West Coast Clinical Research Network, un centre de recherche sur le cancer. En 2007, il a cofondé le Mersey Head and Neck Oncology Research Group. (Royaume-Uni)

À propos de ce prix de conférencier invité

  • Créé en 2013 pour faire avancer et promouvoir les études (et la recherche) sur la formation en chirurgie et la pratique de cette discipline.
  • Jusqu’à cinq prix sont décernés par année, les fonds permettant à un chirurgien du Royaume-Uni d’effectuer un séjour dans des centres au Canada.
  • Les visites se tiennent en même temps que le Forum de chirurgie annuel, d’autres conférences universitaires sur la chirurgie ou une autre réunion d’une association nationale de spécialistes d'une discipline chirurgicale.
  • Les lauréats traitent de sujets émergents ou de pratiques novatrices; ils transmettent aussi les techniques et les connaissances acquises dans les centres visités à leur retour.

Professeur invité McLaughlin-Gallie
Lauréat de 2017

Eric Latimer

Eric Latimer, PhD, est directeur de programme, Santé mentale et société, au Centre de recherche de l’Hôpital Douglas. Il est aussi professeur au Département de psychiatrie et membre associé du Département d'épidémiologie et de biostatistique de l'Université McGill. (Montréal)

À propos de ce prix de professeur invité

  • Créé en 1960, ce prix commémore les contributions exceptionnelles à la science de la chirurgie du Dr William Edward Gallie.
  • Le lauréat se rend pendant une période allant jusqu’à une semaine dans deux facultés de médecine canadiennes.
  • Il participe à l’enseignement prédoctoral et postdoctoral et à l’échange d’idées avec le personnel médical, les chercheurs et les étudiants.

Professeur invité en soins palliatifs Balfour M. Mount du Collège royal
Lauréate de 2017

Irene Higginson

Irene Higginson, OBE, a reçu une formation en médecine palliative et en médecine de santé publique. Elle est active en enseignement et en service clinique, y compris à titre de directrice de la recherche et du développement et de directrice médicale adjointe au King’s College Hospital. Elle est aussi directrice du Cicely Saunders Institute au King’s College de Londres. (Royaume-Uni)

À propos de ce prix de professeur invité

  • Nommé tous les deux ans, le lauréat se rend (à raison de deux ou trois jours à la fois) dans les facultés de soins de santé d’au moins deux universités du Canada.
  • Il participe à des discussions/conférences sur les besoins physiques, psychosociaux et spirituels des patients nécessitant des soins palliatifs.
  • Il facilite aussi le travail des équipes multidisciplinaires qui offrent des soins palliatifs dans la communauté ou l’université visitée.

Pour en savoir plus sur ce programme de subventions du Collège royal, rendez-vous sur notre page Web à www.collegeroyal.ca/prix et cliquez sur « Professeurs invités ». Vous pouvez aussi nous écrire à l’adresse awards@collegeroyal.ca.


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Devinez qui sont nos Associés honoraires de 2017

Associés honoraires

Lisez les cinq indices ci-dessous au sujet de nos nouveaux Associés honoraires. Pouvez-vous deviner de qui il s’agit à partir de ces renseignements? Cliquez sur « Qui suis-je? » pour vérifier votre réponse.

Bonne chance!

ASSOCIÉ HONORAIRE NO 1

  1. J’ai effectué ma résidence en chirurgie générale dans mon pays natal, le Chili, avant de déménager à Paris pour recevoir une formation en chirurgie digestive.
  2. J’ai mené de nombreuses recherches et publié plus de 120 articles dans diverses revues scientifiques.
  3. J’ai été président de la Société latino-américaine de chirurgie bariatrique.
  4. J’ai contribué à faire connaître le Collège royal à un auditoire latino-américain, y compris dans le cadre de la Conférence latino-américaine sur la formation des résidents.
  5. Au cours des six à sept dernières années, j’ai été doyen de la Faculté de médecine à la Pontificia Universidad Católica de Chile.

Qui suis-je? »

ASSOCIÉ HONORAIRE NO 2

  1. J’ai été un pionnier dans les domaines de la chirurgie plastique et de la chirurgie laparoscopique au Pakistan.
  2. Je suis chef de la Division de chirurgie, Hôpital national et soins médicaux, à Lahore au Pakistan.
  3. Huit titres d’Associé honoraire m’ont été attribués (en plus de celui du Collège royal) par des établissements de formation médicale de renommée internationale.
  4. J’ai participé régulièrement au Forum international des leaders en éducation médicale du Collège royal, depuis que celui-ci a été créé en 2008.
  5. Je suis président du College of Physicians and Surgeons Pakistan.

Qui suis-je? »

ASSOCIÉ HONORAIRE NO 3

  1. Je suis titulaire d’une maîtrise en administration de la santé et d’un doctorat en éducation.
  2. J’ai publié plus de 150 articles dans des revues évaluées par des pairs. Mes recherches portent sur divers domaines, dont le développement, l’évaluation psychométrique et le recours à la rétroaction multisources (évaluation à 360 degrés) pour les médecins en exercice.
  3. Je suis doyenne associée principale à l’Éducation et professeure au Département des sciences de la santé communautaire, à l’Université de Calgary.
  4. J’ai reçu plusieurs prix, dont le Prix Ian Hart pour contribution exceptionnelle à l’éducation médicale.
  5. En 2011, j’ai été membre d’un panel plénier de la Conférence internationale sur la formation des résidents du Collège royal, où j’ai parlé de la transition vers la pratique.

Qui suis-je? »


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Huit raisons qui devraient inciter tous les éducateurs médicaux à assister à la #CIFR2017

Participants à CIFR

Avertissement : Nous nous vantons sans retenue… mais vous comprendrez pourquoi.

Jouez-vous un rôle dans la formation médicale? Si tel est le cas, vous devez assister à la Conférence internationale sur la formation des résidents!

Inscrivez-vous dès maintenant à la CIFR 2017

Chaque année, l’équipe de la conférence propose un programme complet d’activités pour vous aider à mieux accomplir votre travail. Nous fournissons non seulement l’information, mais aussi l’accès à des recherches, des outils et des personnes afin de poursuivre la conversation toute l’année durant.

Soyez des nôtres du 19 au 22 octobre à Québec et faites l’expérience de la #CIFR2017…

Vous cherchez d’autres bonnes raisons d’assister à la CIFR? En voici huit :

  1. Découvrir les forces et la science qui sous-tendent la révolution de la qualité en médecine.
  2. En savoir plus sur les pratiques exemplaires et la recherche en formation des résidents.
  3. Être informés des découvertes au sujet de l’approche par compétences en formation médicale et de leur incidence sur la formation des résidents.
  4. Découvrir les tendances actuelles entourant la formation des résidents et les conséquences pour votre programme.
  5. Adopter de nouvelles approches pour accroître l’excellence de l’enseignement et de l’évaluation des résidents.
  6. Découvrir les approches de formation des résidents utilisées dans d’autres pays, provinces ou régions.
  7. Connaître l’influence des nouvelles technologies sur la formation des résidents.
  8. Être informés des conceptions nouvelles pour la formation des résidents du XXIe siècle.

(Et il ne s’agit là que des composantes d’apprentissage!)

Inscrivez-vous dès aujourd’hui et profitez du tarif d’inscription hâtive : www.collegeroyal.ca/cifr


Bonne nouvelle : Annonce des conférenciers de 2017 (cliquez ici pour connaître tous les détails!)


Participez à la conversation :
@ICREConf | @CIFRConf | @drjfrank (président de la conférence) #CIFR2017


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Sommet de simulation : l’appel de propositions de résumés prend fin le 16 mai


Participants à la conférence

Profitez de cette occasion unique de présenter votre recherche au sein d’un groupe d’éducateurs qui jouent un rôle actif auprès des professionnels de la santé.

Soumettez un résumé (Date limite : 16 mai 2017)

Les soumissions doivent présenter des travaux d’érudition rigoureux, qui visent à approfondir les connaissances générales en matière de formation et d’évaluation par simulation. Les résumés doivent respecter deux catégories, soit la recherche ou l’innovation, et peuvent être présentés sous forme de présentation orale ou d’affiche.

Cliquez ici pour accéder au formulaire de soumission et aux instructions

  • Le Prix de la meilleure présentation est remis pour la meilleure présentation orale d’un exposé érudit. Le lauréat de ce prix recevra un certificat et sera annoncé sur le site Web et dans les publications du Collège royal.
  • Le Prix de la recherche du Sommet de simulation est remis pour la meilleure présentation d’affiche de recherche fondée sur la simulation. Le lauréat de ce prix recevra un certificat et sera annoncé sur le site Web et dans les publications du Collège royal.
  • Le Prix du chercheur émergent récompense les meilleurs travaux de recherche fondés sur la simulation par un chercheur émergent. Les candidats sont jugés en fonction des retombées sur la simulation, de l’originalité et du mérite scientifique.

Inscription en ligne : prenez note des dates

Le Centre Sheraton Montreal Hotel Hôtel Le Centre Sheraton Montréal - Automne (Source : Photos Le Sheraton)


Le Sommet de simulation 2017 aura lieu à l’Hôtel Le Centre Sheraton Montréal à Montréal, au Québec, les 1er et 2 novembre 2017, en plein cœur du centre historique de Montréal. Les renseignements sur l’inscription seront disponibles sur notre site Web en mai, à l’adresse www.collegeroyal.ca/simulationsummit


Échangez avec nous :
@RC_SimSummit | @doc4brains (président de la conférence) | #SommetSim17 simsummit@collegeroyal.ca


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Suivez le cours de formateur ACES en juillet

Cours de formateur ACES


Retour à la page d’accueil de Dialogue

Membres à la une

Doctor walking down a hospital hallway

« Nous faisons en sorte que la violence conjugale soit l’affaire de tous, et en particulier celle des chirurgiens orthopédiques. » - Mohit Bhandari, MD, FRCSCFight against domestic violence calls on orthopedic clinics», The Province).

« Les épidémies de tuberculose frappent encore de nombreuses régions dans le monde, et les voyages en avion nous rapprochent de nouvelles formes de cette maladie, plus virulentes. » - Sarah Brode, MD, FRCPCDoctors' Notes: Why tuberculosis remains a problem in Canada», Toronto Star).

« Chaque année, prescrire un médicament uniquement à un certain groupe de patients suscite la controverse. » - Aaron Chiu, MD, FRCPCProvinces spent $43M on preemie drug experts say can be made for a fraction of the cost», CBC News)

« Il était clair d’entrée de jeu que le statu quo n’était pas acceptable, que les services d’urgence étaient trop nombreux à Winnipeg par rapport à sa population et à d’autres centres canadiens. » - Alecs Chochinov, MD, FRCPC'There are risks': ER closures could bring needed change, health-care providers say», CBC News).

« Un grand nombre des premiers professionnels de la santé venus afin de soigner les patients avaient contracté le virus et étaient déjà décédés dans plusieurs cas. » - Robert Fowler, MD, FRCPCCanadian doctor Rob Fowler recognized for life-saving treatment in Ebola outbreak», The Current [CBC])

« Je pense qu’il s’agit de l’un des plus grands faits marquants dans toute l’histoire de la médecine : en 50 ans seulement, voir le taux de survie passer de 0 à 90 pour cent! » - Paul Grundy, MD, FRCPCBetter survival rates from childhood leukemia reflect decades of progress», CBC News)

« Nous devons vraiment trouver des façons plus novatrices et intégrées de soigner le grand nombre de personnes atteintes à la fois d’une maladie mentale et physique au sein de la population. » - Paul Kurdyak, MD, FRCPCPeople With Schizophrenia Have Unseen Physical Health Needs», Huffington Post Canada).

« On peut dire que les patients qui attendent une deuxième greffe sont surveillés d’encore plus près parce qu’il est un peu plus difficile d’en arriver à cet équilibre entre les risques et les avantages de l’intervention. » - Les Lilly, MD, FRCPCEgan: When a life-saving organ begins to die — ‘If this is it, I accept that,’» Ottawa Citizen)

« Des problèmes peuvent survenir si nous n’exerçons pas la diligence voulue et négligeons de surveiller l’utilisation appropriée de ces médicaments » - Peter MacDougall, MD, FRCPCAmid national opioid crisis, Dalhousie teaches doctors how to prescribe safely», CBC News).

« Aux yeux de la loi, mes erreurs sont ce qui compte le plus; je pose donc deux questions à mes patients pour que les réponses soient les plus claires possible : pourquoi êtes-vous venu, et pourquoi êtes-vous venu aujourd’hui? » - James Maskalyk, MD, FRCPCPatients after midnight: One night in a Toronto ER», traduction libre d’un extrait du nouveau livre du Dr Maskalyk publié dans le Toronto Star).

« La prestation des soins de santé est de juridiction provinciale. Mais de quelle province? Celle du patient ou celle du médecin traitant? À l’heure actuelle, les personnes résidant au Québec tombent entre les mailles du filet. » - Charles S. Shaver, MD, FRCPCOpinion: Quebecers deserve fully portable health benefits within Canada», Montreal Gazette).

« C’est là une belle occasion pour que chacun voit où en sont ses vaccins ainsi que pour tous les membres de sa famille; en cas de doute, on doit communiquer avec Health Link ou le centre de santé communautaire local. » - David Strong, MD, FRCPCCalgary measles case prompts exposure warning», CBC News).

« Être reconnu par des patients est le plus grand honneur qu’il m’ait été donné de recevoir, étant donné que les soins aux patients sont au centre de ma carrière. » - Geoff Williams, MD, FRCPC (lauréat du Patient’s Choice Award de 2017 décerné par Doctors Nova Scotia. Lisez l'annonce officielle).


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

En souvenir

Stethoscope

James Douglas Baxter, MDCM, FRCSC, est décédé le 13 mars 2017 à Burlington, en Ontario, à 93 ans. Le Dr Baxter a obtenu le certificat du Collège royal en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale en 1952. Dans le cadre du programme McGill Baffin, il a développé des programmes de traitement pour les maladies de l’oreille et la perte auditive chez les Inuits. Pour en apprendre davantage sur le Dr Baxter.

William G. Bensen, MD, FRCPC, est décédé le 13 mars 2017 à Burlington, en Ontario, à 93 ans. Le Dr Baxter a obtenu le certificat du Collège royal en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale en 1952. Dans le cadre du programme McGill Baffin, il a développé des programmes de traitement pour les maladies de l’oreille et la perte auditive chez les Inuits. Pour en apprendre davantage sur le Dr Bensen.

Abraham Bernstein, MD, FRCSC, est décédé le 11 mars 2017 à Toronto, en Ontario, à 91 ans. Le Dr Bernstein a obtenu le certificat du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 1956. Reconnu pour sa gentillesse, sa compassion et ses compétences cliniques, il a formé de nombreux résidents à l’Hôpital Mount Sinai. Pour en apprendre davantage sur le Dr Bernstein.

Francis Xavier Borg, MD, FRCPC, est décédé le 1er mars 2017, à Orillia, en Ontario, à 91 ans. Le Dr Borg a obtenu le certificat du Collège royal en anesthésiologie en 1960.

Ronald David Brown, MDCM, FRCPC, est décédé le 18 février 2017 à Montréal, au Québec, à 72 ans. Le Dr Brown a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1975. Ancien directeur du programme de formation en psychothérapie à l’Hôpital général juif, il a aussi enseigné à l’Université McGill. Pour en apprendre davantage sur le Dr Brown.

Joseph N. H. Du, MD, FRCPC, est décédé le 31 mars 2017 à Burlington, en Ontario, à 75 ans. Le Dr Chambers a obtenu le certificat du Collège royal en pédiatrie en 1971. Il a commencé à exercer en gastroentérologie au Joseph Brant Hospital à Burlington en 1972. Il tenait avant tout à traiter les patients, et non la maladie. Pour en apprendre davantage sur le Dr Chambers.

Joseph N. H. Du, MD, FRCPC, est décédé le 19 mars 2017 à Winnipeg, au Manitoba, à 83 ans. Le Dr Du a obtenu le certificat du Collège royal en pédiatrie en 1967. Ses anciens patients et collègues se souviendront de lui pour sa générosité et sa gentillesse ainsi que ses bons soins et ses contributions à la ville de Winnipeg. Pour en apprendre davantage sur le Dr Du.

Kenneth Richmond Ferguson, MD, FRCPC, est décédé le 17 mars 2017 à Guelph, en Ontario, à 93 ans. Le Dr Ferguson a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1958. Il a travaillé à l’Institut Douglas de Montréal durant 15 ans, puis il a joint l’équipe du Homewood Health Centre à Guelph. Pour en apprendre davantage sur le Dr Ferguson.

Cornelius « Terry » Gillespie, MDCM, FRCPC, est décédé le 23 mars 2017 à Sackville, en Nouvelle-Écosse, à 89 ans. Le Dr Gillespie a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1965. Il se consacrait au traitement de la fibrose kystique et a dirigé la IWK Cystic Fibrosis Clinic de 1966 jusqu’à sa retraite en 1992. Pour en apprendre davantage sur le Dr Gillespie.

James Hugh Goldie, MD, FRCPC, est décédé le 22 février 2017 à Vancouver, en Colombie-Britannique, à 80 ans. Le Dr Goldie a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1966. Chercheur et ancien directeur de l’oncologie médicale à la British Columbia Cancer Agency, il a rédigé de nombreux articles et siégé à plusieurs comités. Pour en apprendre davantage sur le Dr Goldie.

Thomas Arthur Johnson, MD, FRCPC, est décédé le 8 mars 2017 à Medicine Hat, en Alberta, à 63 ans. Le Dr Johnson a obtenu le certificat du Collège royal en anesthésiologie en 1994. Bien connu pour son grand cœur et son sourire, il a pratiqué à Fort McMurray (Alb.), Saskatoon (Sask.) et Medicine Hat. Pour en apprendre davantage sur le Dr Johnson.

Robert James Johnston, MD, FRCSC, est décédé le 7 janvier 2017 à Edmonton, en Alberta, à 96 ans. Le Dr Johnston a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie générale en 1952. Il a siégé à de nombreux conseils médicaux et il a occupé divers postes de direction à l’Hôpital de l’Université de l’Alberta. Pour en apprendre davantage sur le Dr Johnston.

Douglas (Doug) William Kennedy, MD, FRCPC, est décédé le 24 mars 2017 à Houston, au Texas, à 84 ans. Le Dr Kennedy a obtenu le certificat du Collège royal en pédiatrie en 1964. On gardera de lui le souvenir d'un médecin dévoué et d'un homme bon et généreux. Pour en apprendre davantage sur le Dr Kennedy.

Norbert Andrew Kerenyi, MD, FRCPC, est décédé le 24 mars 2017 à North York, en Ontario, à 89 ans. Le Dr Kerenyi a obtenu le certificat du Collège royal en pathologie générale en 1960. Survivant de l’holocauste, il fut le premier de sa classe à obtenir son diplôme de médecine à la Semmelweis University de Budapest. Pour en apprendre davantage sur le Dr Kerenyi.

Frederick (Fred) Langer, MD, FRCSC, est décédé le 20 mars 2017 à Toronto, en Ontario, à 76 ans. Le Dr Langer a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie orthopédique en 1969. Il manquera énormément à sa famille et à ses amis. Pour en apprendre davantage sur le Dr Langer.

Robert George Lee, MD, FRCPC, est décédé le 31 mars 2017 à Calgary, en Alberta, à 80 ans. Le Dr Lee a obtenu le certificat du Collège royal en neurologie en 1967. Il a été médecin de famille dans le Nord de l’Ontario, puis spécialiste à Calgary. Il a aussi formé des médecins au Népal, au Laos, aux Philippines, au Tadjikistan et en Malaisie. Pour en apprendre davantage sur le Dr Lee.

Shun Wei Michael Lee, MBBS, FRCPC, est décédé le 27 mars 2017 à Toronto, en Ontario, à 74 ans. Le Dr Lee a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1973.

Robert Levine, MDCM, FRCSC, est décédé le 3 janvier 2017 à Westmount, au Québec, à 98 ans. Le Dr Levine a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie générale en 1949. Il manquera énormément à sa famille et à ses amis. Pour en apprendre davantage sur le Dr Levine.

Israel Libman, MDCM, FRCPC, est décédé le 19 février 2017 à Mont-Royal, au Québec, à 85 ans. Le Dr Libman a obtenu le certificat du Collège royal en neurologie en 1961. Il a été neurologue en chef au Département de neurologie de l’Hôpital général juif pendant plus de 30 ans. Il était connu pour ses brillantes méthodes d’enseignement. Pour en apprendre davantage sur le Dr Libman.

Sean Buller Murphy, MDCM, FRCSC, est décédé le 16 mars 2017 à Westmount, au Québec, à 93 ans. Le Dr Murphy a obtenu le certificat du Collège royal en ophtalmologie en 1953. Ancien président de la Société canadienne d’ophtalmologie, il a aussi occupé les postes de président et professeur au Département d’ophtalmologie de l’Université McGill. Pour en apprendre davantage sur le Dr Murphy.

Premanand Kumbla Nayak, MBBS, FRCSC, est décédé le 16 février 2017 à Cincinnati, en Ohio, à 80 ans. Le Dr Nayak a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie orthopédique en 1969. Diplômé du Kasturba Medical College à Manipal, en Inde, il a travaillé pendant de nombreuses années à Cincinnati, où il était un chirurgien très respecté. Pour en apprendre davantage sur le Dr Nayak.

Stanley Allen Olson, MD, FRCPC, est décédé le 29 mars 2017 à Edmonton, en Alberta, à 73 ans. Le Dr Olson a obtenu le certificat du Collège royal en anesthésiologie en 1972. On se souviendra de lui comme d’un pionnier et défenseur de l’anesthésie en Alberta, où il a travaillé pendant près de 50 ans. Pour en apprendre davantage sur le Dr Olson.

Paul-Émile Patry, MD, FRCSC, est décédé le 3 avril 2017 à Victoriaville, au Québec, à 90 ans. Le Dr Patry a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie générale en 1960. Il manquera énormément à sa famille et à ses amis. Pour en apprendre davantage sur le Dr Patry.

Edward Charters Percy, MDCM, FRCSC, est décédé le 10 mars 2017 à Saanich, en Colombie-Britannique, à 92 ans. Le Dr Percy a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie orthopédique en 1957. Reconnu pour ses contributions à la médecine sportive, il était souvent sollicité pour ses compétences et ses soi-disant miracles. Il a travaillé au sein de plusieurs équipes, notamment les Canadiens de Montréal; il a aussi occupé le poste de médecin en chef pour l’équipe canadienne des Jeux olympiques, des Jeux du Commonwealth et des Jeux panaméricains. Pour en apprendre davantage sur le Dr Percy.

William (Bill) Ernest Powles, MDCM, FRCPC, est décédé le 19 mars 2017 à Gatineau, au Québec, à 97 ans. Le Dr Powles a obtenu le certificat du Collège royal en psychiatrie en 1952. Durant sa carrière, il a travaillé à l’autorité provinciale des services de santé de la C.-B., à l’Université de Cincinnati, puis à l’Université Queen’s, à Kingston. Pour en apprendre davantage sur le Dr Powles.

Bernard Quesnel, MD, FRCPC, est décédé le 14 février 2017 à Lasalle, au Québec, à 86 ans. Le Dr Quesnel a obtenu le certificat du Collège royal en pédiatrie en 1960. Il manquera énormément à sa famille et à ses amis. Pour en apprendre davantage sur le Dr Quesnel.

Sorin Sonea, MD, FRCPC, est décédé le 8 janvier 2017 à Montréal, au Québec, à 96 ans. Le Dr Sonea a obtenu le certificat du Collège royal en microbiologie médicale en 1959. Il était professeur émérite à l’Université de Montréal. Pour en apprendre davantage sur le Dr Sonea.

Joan C. Stevenson, MD, FRCPC, est décédée le 27 avril 2017 à Saskatoon, en Saskatchewan, à 62 ans. La Dre Stevenson a obtenu le certificat du Collège royal en anesthésiologie en 1984. Médecin respectée et bienveillante, elle exerçait récemment à la salle de réveil du Saskatoon City Hospital. Pour en apprendre davantage sur le Dr Stevenson.

Irvin Strathman, MD, FRCSC, est décédé le 25 mars 2017 à Tampa, en Floride, à 93 ans. Le Dr Strathman a obtenu le certificat du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 1953. Il a travaillé pendant 25 ans à Windsor, en Ontario, où il a participé à quelque 7000 accouchements et instauré la technique de laparoscopie. Il a poursuivi sa carrière aux États-Unis. Pour en apprendre davantage sur le Dr Strathman.

I. Henry Upmalis, MD, FRCSC, est décédé le 10 mars 2017 à London, en Ontario, à 91 ans. Le Dr Upmalis a obtenu le certificat du Collège royal en chirurgie générale en 1960. Né en Lettonie, il a étudié la médecine à l'Université de Western Ontario. Il a exercé pendant plus de 30 ans dans la région de Kitchener-Waterloo. Pour en apprendre davantage sur le Dr Upmalis.

William-Paul Warren, MD, FRCPC, est décédé le 10 mars 2017 à Toronto, en Ontario, à 81 ans. Le Dr Warren a obtenu le certificat du Collège royal en médecine interne en 1966. Il a été le premier lauréat du prix Reconnaissance pour l’ensemble d’une carrière remis par l’Allergy Asthma & Immunology Society of Ontario. Pour en apprendre davantage sur le Dr Warren.


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue