Passer au contenu principal
Suivez-nous

Dialogue - novembre 2016

Votre tableau de bord du portfolio électronique fait peau neuve!

Votre tableau de bord du portfolio électronique fait peau neuve!

Nous avons amélioré le tableau de bord du portfolio électronique MAINPORT au moyen d’une interface plus simple et plus moderne vous permettant :

  • de trouver des ressources plus rapidement : nous avons éliminé les redondances et épuré le contenu afin d’alléger le tableau de bord. En tout temps, il vous sera facile d’avoir accès à des outils de soutien populaires, comme le Guide de démarrage rapide et le Cadre des activités de DPC grâce au volet de navigation à la gauche de l’écran.
  • de vérifier le nombre de crédits accumulés dans chaque section du programme de MDC : cette fonction vous sera particulièrement utile si vous devez consigner au moins 25 crédits dans chaque section — 1, 2 et 3 — du programme de MDC avant la fin de votre cycle quinquennal.

Soyez à l’affût du lancement prochain du nouveau tableau de bord!

À venir très bientôt : Fonctionnalité élargie de la zone des « Activités à synchroniser »

Avez-vous déjà subi une perte de connexion Wi-Fi après avoir ouvert une session et inscrit des données dans l’application mobile MAINPORT? Vos données sont alors sauvegardées automatiquement dans la zone « Activités à synchroniser » de l’application. Le rétablissement de la connexion entraîne une mise à jour de votre compte, mais comment savoir si vos activités ont été synchronisées de façon appropriée?

Vous aurez bientôt accès à la zone « Activités à synchroniser », ce qui vous permettra de vérifier les activités en suspens. Vous pourrez aussi supprimer les activités en double et modifier des entrées. En plus, un message vous informera du rétablissement de la connexion, et confirmera que les transferts de données et mises à jour de votre compte ont été effectués avec succès. Surveillez ces ajouts au courant du mois.

Nous donnons suite à vos commentaires!

Nous nous efforçons constamment de rendre votre expérience plus agréable et plus harmonieuse. Ces changements font tous partie de la suite que nous avons donnée aux commentaires exprimés lors du sondage mené au printemps 2016 auprès des utilisateurs du portfolio électronique MAINPORT. Que pensez-vous de ces changements? Écrivez-nous à l’adresse cpd@collegeroyal.ca!


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

Conseil du mois sur le MDC
par Dr John Parboosingh, FRCSC

Une question qui stimulera votre autoapprentissage : comment les bibliothèques de questions peuvent favoriser votre DPC

Conseil du mois sur le MDC :  Dr John Parboosingh, FRCSC

Le Conseil du mois sur le service de consultation informelle sur Yahoo Groups m’a inspiré. Il est fascinant de constater à quel point les progrès de la technologie de l’information et le savoir-faire technique des Associés peuvent stimuler les projets de formation personnels (PFP).

Si vous comptez recourir aux PFP pour renforcer votre autoapprentissage dans le cadre du programme de MDC, envisagez de créer une bibliothèque de questions avec vos collègues.

Une bibliothèque de questions soulevées dans la pratique

Créer une base de données d’archivage, indexée et interrogeable de questions et d’énoncés de questions auxquelles les Associés se heurtent dans la pratique peut donner l’idée d’un PFP. Échanger ces questions avec des pairs peut donner lieu à des discussions de groupe intéressantes et stimuler des activités d’apprentissage collectif portant sur des défis (cliniques et administratifs) communs, à l’instar de l’Alberta’s Physician Learning Program. (Ce programme permet aux médecins d’approfondir des questions cliniques et d’entreprendre des projets d’évaluation pour lesquels ils peuvent se prévaloir de crédits au titre de la section 3 du programme de MDC.)

Une solution gagnante

En plus de réunir des Associés faisant preuve d’un intérêt commun, les bibliothèques de questions peuvent être utiles aux Associés qui agissent comme mentor. La mise en commun des questions de DPC soulevées par des médecins en exercice aidera les résidents à apprendre à formuler leurs propres questions dans la pratique.

Les planificateurs de programme peuvent aussi utiliser les bibliothèques de questions pour adapter en temps réel leurs activités de DPC en fonction des besoins des médecins. De même, les associations nationales de spécialistes peuvent s’en servir pour éclairer les évaluations des besoins de futures conférences et réunir des Associés qui se posent les mêmes questions dans la pratique.

Deux façons de se lancer

  1. Consultez la bibliothèque de votre université : Si vous êtes affilié à une université, examinez d’abord les options qui vous sont offertes avec le personnel de la bibliothèque. Il possède peut-être déjà une licence pour utiliser un logiciel doté de capacités connexes aux bibliothèques de questions ou peut vous proposer une autre piste.
  2. Inscrivez-vous à une base de données en ligne gratuite : De nombreux fournisseurs de services Internet se spécialisent dans les bases de données en ligne dotées d’interfaces simples n’exigeant aucune programmation. Par exemple, la version gratuite du wiki PBworks me permet d’échanger des questions avec un groupe de huit éducateurs médicaux sur les façons d’intégrer la théorie de l’apprentissage social au DPC. 

Je vous encourage à créer votre propre bibliothèque de questions et à relancer une vieille idée éprouvée dans le cadre d’un PFP (Parboosingh 2000).

Le Dr Parboosingh, FRCSC, est professeur émérite en obstétrique et gynécologie, et enseigne la médecine à l’Université de Calgary. Il a été le premier directeur du Développement professionnel continu au Collège royal et a contribué à la création de la bibliothèque de questions de PCDiary en 1997, la première génération de ce qui est devenu le portfolio électronique MAINPORT du Collège royal. À l’époque, 1400 médecins l’utilisaient pour échanger 35 000 questions d’apprentissage.

*Parboosingh, J. « Tools to assist physicians to manage their informational needs ». Dans Information Literacy: Models for the Future. Révisé par Christine Bruce et Phil Candy. Publié par le Charles Stuart University Centre for Information Studies. Chapitre 10, 121-136 (2000).

Envoyez un courriel à John

Enseignants locaux du DPC

Associés, avez-vous un bon conseil au sujet du MDC que vous aimeriez partager avec les autres?

Associés, avez-vous un bon conseil au sujet du MDC que vous aimeriez partager avec les autres? Envoyez votre conseil à communications@collegeroyal.ca. Si nous l’utilisons dans un numéro futur de Dialogue, nous vous ferons parvenir gratuitement un article de notre Collection d’armoiries.


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

Consultez les ressources provenant de la CIFR 2016 et obtenez des crédits!

Consultez les ressources provenant de la CIFR 2016 et obtenez des crédits!

Nous invitons les Associés à poursuivre leur développement professionnel en consultant les documents des présentations et les enregistrements audio de la CIFR 2016!

Les ressources de la conférence, qui s’est tenue du 29 septembre au 1er octobre 2016, sont maintenant disponibles en ligne; elles peuvent contribuer à l’apprentissage des Associés et leur permettre d’obtenir des crédits dans le cadre du programme de Maintien du certificat (MDC).

Tel qu’il est indiqué dans la section 2 du Cadre des activités de développement professionnel continu (DPC), des activités d’apprentissage comme l’écoute d’un balado ou d’un enregistrement audio peuvent sensibiliser les médecins à de nouvelles données probantes, à de nouveaux points de vue ou découvertes qui pourraient s’appliquer à leur pratique professionnelle.

Téléchargez certains points saillants du programme :

Vous pouvez aussi télécharger ici les webémissions, les balados et les diapos des cinq séances plénières de la CIFR 2016.


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

Agrément 101 : de quoi s’agit-il et pourquoi apportons-nous des changements à l’agrément?

Agrément 101 : de quoi s’agit-il et pourquoi apportons-nous des changements à l’agrément?

L’agrément des programmes de résidence est un processus d’amélioration de la qualité qui a pour but de confirmer que tous les programmes et universités respectent les normes nationales (c.-à-d. de qualité égale). Il confirme que les résidents diplômés à l’échelle du pays sont prêts à exercer et possèdent des compétences assurant une prestation des soins de grande qualité.

Comment assurons-nous l’excellence de notre système d’agrément?

Il y a plusieurs années, nous avons amorcé l’examen de notre système d’agrément, avec nos partenaires du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et du Collège des médecins du Québec (CMQ). Nous avons ciblé plusieurs domaines que nous pouvons améliorer; ce mois-ci, nous lançons des consultations nationales au sujet de notre proposition. Nous serions ravis de savoir ce que vous en pensez!

Adapter le système en fonction de la pratique actuelle

Même si le système actuel comporte des aspects positifs (c.-à-d. processus rigoureux et systématique, et examen par des pairs), il présente aussi certaines lacunes et certains défis. En 2012, nous avons formé des groupes de discussion et mené des entrevues auprès des doyens aux études postdoctorales et d’autres intervenants; la majorité étaient d’avis qu’une transformation majeure était requise.

Un grand nombre d’aspects importants constituent des défis d’envergure :

  • Manque d’insistance sur la qualité des résultats de programme;
  • Catégories d’agrément inappropriées;
  • La participation des résidents n’est pas toujours optimisée;
  • Processus imprimé exigeant en main-d’œuvre;
  • Tendance à considérer l’agrément comme une visite produisant un « instantané » à enjeux élevés et parfois de nature punitive;
  • Prise de décisions idiosyncrasique.

Vers un nouveau système

En 2013, nous avons fait équipe avec le CMFC et le CMQ afin de former le Consortium canadien d'agrément des programmes de résidence (CanRAC) et d’offrir un nouveau système d’agrément. Nous avons formulé une proposition qui vise à préserver les forces de notre système actuel, tout en l’actualisant et en l’adaptant aux pratiques exemplaires et à l’approche par compétences en formation médicale.

Système actuel

  • Processus systématique et rigoureux
  • Examen par les pairs
  • Processus manuel, imprimé
  • Visite épisodique produisant un « instantané »
  • Normes fondées sur des processus qui ne mettent pas assez l’accent sur les résultats
  • Catégories d’agrément ambiguës
  • Participation des résidents non optimisée
  • Incohérence dans la prise de décisions
  • Enjeux élevés, nature punitive

Système proposé

  • Processus systématique et rigoureux
  • Examen par les pairs
  • Plateforme numérique
  • Cycle continu d’agrément
  • Normes plus explicites et davantage axées sur les résultats
  • Catégories d’agrément révisées et plus claires
  • Système favorisant la participation des résidents
  • Processus décisionnel normalisé et reproductible
  • Importance accordée à l’amélioration continue

Mise en œuvre graduelle

L’adoption d’un nouveau système d’agrément est complexe. Nous sommes conscients que les universités et les programmes auront besoin de temps et d’un soutien pour se préparer. Les visites d’agrément en 2016 se dérouleront comme d’habitude. La période d’essai des prototypes se poursuivra jusqu’en 2019. Nous prévoyons l’adoption globale des nouveaux processus et normes par tous les programmes et facultés visités après le 1er juillet 2019. Pour en savoir plus sur nos plans de mise en œuvre, visitez www.canrac.ca.

Exprimez-vous : lancement des consultations nationales en novembre 2016

Ce mois-ci, le consortium CanRAC lance un processus exhaustif de consultation à l’échelle nationale. Vous serez appelés à vous prononcer au sujet des nouvelles normes proposées pour les facultés de médecine et les programmes de résidence, sans oublier la proposition d’un nouveau processus d’agrément! Pour en savoir plus, visitez le site www.canrac.ca or email info@canrac.ca

Quelle sera l’incidence de l’approche par compétences en formation médicale sur les changements en matière d’agrément?

La proposition du consortium CanRAC a pour but d’adapter notre système aux pratiques exemplaires établies dans le domaine de l’agrément au XXIe siècle. Ceci comprend la transition vers l’approche par compétences en formation médicale, mise en évidence dans l’initiative La compétence par conception (CPC) du Collège royal et le cursus Triple C du CMFC.

Découvrez les liens entre la réforme de l'agrément et la CPC [PDF].


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

Nouvelles du Conseil du Collège royal (réunion d’octobre 2016)

Nouvelles du Conseil du Collège royal (réunion d’octobre 2016)

Le Conseil du Collège royal a tenu sa réunion automnale les 20 et 21 octobre 2016. Comme le veut la tradition, des dirigeants d’organisations partenaires du Collège royal ont été invités à se joindre à la réunion le jeudi après-midi.

Points saillants de la réunion

Dévoilement du mur présentant la vision et la mission du Collège royal
Les membres du Conseil et des invités ont été conviés au dévoilement du mur présentant la vision et la mission de notre organisation, dans l’entrée de l’édifice du Collège royal, situé au 774, promenade Echo, à Ottawa (Ont.). Il rappellera notre objectif commun aux Associés, aux invités et aux employés, « La santé à son meilleur et des soins optimaux pour tous », chaque fois qu’ils franchiront la porte d’entrée.

Dévoilement du mur présentant la vision et la mission du Collège royal

Première conférence d’expert du Collège royal
David Naylor, OC, FRCPC, FRSC, DPhi, ancien doyen de la Faculté de médecine et président émérite de l’Université de Toronto, a présenté un exposé (en anglais) sur la réforme et la transformation des soins de santé, intitulé « Troubled Transitions: What is to be done about Canada’s healthcare systems? ».

Avec l’appui du Bureau du Conseil, le directeur général a présenté la série de conférences d’expert, devenue point statutaire à l’ordre du jour des réunions du Conseil afin de :

  • permettre au Conseil de découvrir davantage de sujets d’intérêt importants pour les systèmes de santé et d’éducation;
  • offrir un contexte stimulant qui suscite des discussions utiles concernant l’avenir du Collège royal.

L’exposé du Dr Naylor a permis d’atteindre ces deux objectifs. Les membres du Conseil ont posé des questions de clarification et discuté de façons d’optimiser notre contribution aux débats sur l’avenir des systèmes de soins de santé au Canada. Pour eux, le mandat de notre organisation ‒ assurer la formation des futurs médecins ‒ est inextricablement lié à l’avenir du milieu de pratique; le Collège royal doit travailler avec ses partenaires et aider à répondre à des volets de la question complexe posée par le Dr Naylor.

Les prochains conférenciers seront invités à s’inspirer des thèmes ressortis de cette première conférence et d’autres nouveaux enjeux importants afin d’alimenter d’autres discussions stratégiques et de déterminer des mesures concrètes que le Collège royal pourrait prendre.

Un référentiel CanMEDS pour tous les médecins
Le Conseil a approuvé la création d’un consortium pour faciliter l’utilisation de CanMEDS en tant que référentiel national de compétences s’appliquant à tous les niveaux du continuum de la formation médicale. CanMEDS est axé essentiellement sur la formation médicale postdoctorale (FMPD). La décision du Conseil est une étape importante qui permettra à CanMEDS de couvrir aussi la formation médicale prédoctorale, le développement professionnel continu et les activités des ordres des médecins. Le Conseil a reconnu que le Collège royal allait renoncer à une partie de son autonomie en élargissant la gestion de CanMEDS par l’entremise de ce consortium, mais il est disposé à ouvrir de nouvelles possibilités de collaboration avec des partenaires clés.

Le consortium est formé des intervenants de la formation médicale qui ont fait partie du Comité consultatif national CanMEDS 2015.

La compétence par conception (CPC)
Avec des invités des organismes partenaires, les membres du Conseil ont discuté en groupes restreints de la mise en œuvre de La compétence par conception, l’initiative pluriannuelle du Collège royal qui applique l’approche par compétences en formation médicale afin d’améliorer la formation et l’apprentissage à vie des médecins. À cette étape, les intervenants sont d’avis que la CPC est la voie à suivre. Les efforts actuels ont pour but de répondre aux besoins de la mise en œuvre.

Chaque groupe devait cerner les préoccupations, les prochaines étapes et les informations/outils requis, en adoptant le point de vue d’un groupe d’intervenants (p. ex., écoles de médecine/doyens, directeurs de département, résidents, milieux d’apprentissage et pratique clinique, ministères et Associés). Cet exercice a fait ressortir les principaux commentaires au sein de chaque groupe d’intervenants ainsi que les mesures de soutien qui les aideront à se préparer en vue du lancement prévu de la CPC en juillet 2017.

Le Collège royal et les membres du Conseil continueront de collaborer avec les intervenants durant l’élaboration des normes, les essais pratiques et les discussions stratégiques, une décision étant attendue sous peu au sujet du lancement de la CPC en juillet 2017.

Le Comité de l'éducation spécialisée et les doyens aux études postdoctorales se réuniront à la fin novembre pour confirmer quand aura lieu le lancement.

La recherche et l’érudition au Collège royal
Le Conseil a été informé des activités de recherche et d’érudition afin de discuter des futures possibilités. Avoir fait de l’innovation, de la recherche et de l’érudition l’un de nos points stratégiques s’est avéré un important catalyseur pour accroître la productivité des chercheurs et érudits du Collège royal.

Les fonds consacrés au développement et aux projets de recherche et d’érudition sont estimés à près de neuf pour cent du budget d’exploitation total du Collège royal; celui-ci est considéré comme l’une des plus importantes sources de financement de la recherche en éducation médicale au Canada. Le Conseil a souligné que la recherche et l’érudition sont au cœur des activités du Collège royal, et s’est dit favorable au développement de ce domaine d’activités.  

La formation d’un groupe de travail sur la stratégie de recherche et d’érudition jouera un rôle déterminant afin d’atteindre cet objectif, et éclairera les rapports ultérieurs au Conseil.

La prochaine réunion du Conseil du Collège royal aura lieu les 23 et 24 février 2017, à Ottawa. Veuillez transmettre vos questions sur les activités du Conseil à l’adresse governance@collegeroyal.ca


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

10e anniversaire de la CIFR à Halifax : découvrez ce qui est prévu

10e anniversaire de la CIFR à Halifax : découvrez ce qui est prévu

Au fil des ans, la Conférence internationale sur la formation des résidents (CIFR) est devenue l’une des conférences les plus pratiques, érudites et novatrices dans le domaine des soins de santé. À l’occasion de son 10e anniversaire, que nous soulignerons à Halifax (Nouvelle-Écosse) du 19 au 21 octobre 2017, nous présenterons un programme dynamique permettant de mettre en pratique les leçons apprises au cours de la dernière décennie en formation médicale.

Le programme comprendra des plénières inspirantes, des ateliers ainsi que des présentations d’affiches/d’exposés sur le thème « Le leadership et le changement dans la formation des résidents : un appel à l’action ».

Souhaitez-vous y participer?

Soumettez un résumé d'atelier préconférence dès maintenant afin de présenter une séance éducative d’une demi-journée à une journée complète juste avant la conférence! Visitez le site Web de la CIFR 2017 pour télécharger les directives de soumission avant le 4 janvier 2017. Pendant que vous y êtes, n’oubliez pas d’inscrire ces autres dates importantes à votre calendrier :

CIFR 2017

  • Appels d'ateliers pour la conférence
    Appel de propositions : novembre 2016
    Date limite : 27 janvier 2017
  • Appel de résumés
    Appel de propositions : janvier 2017
    Date limite : 3 mars 2017
  • Appel de mises en candidature pour les prix en formation des résidents
    Appel de propositions : janvier 2017
    Date limite : 7 avril 2017

Félicitations aux meilleurs chercheurs en formation des résidents de la CIFR 2016

Les résumés et les affiches présentés durant la CIFR offrent une tribune à ceux qui ont recours à des méthodes scientifiques et systématiques pour évaluer les programmes d’enseignement, détecter les nouveaux phénomènes, définir des aspects de la formation et évaluer la compétence.

Durant la CIFR 2016, plusieurs personnes d’exception ont été honorées en raison de leur leadership en formation médicale postdoctorale et de leurs recherches novatrices sur les soins de santé.

Veuillez vous joindre à nous pour féliciter les lauréats de cette année!

Meilleur résumé de recherche en formation des résidents du JGME/Collège royal :

  • Dre Lynfa Stroud, Université de Toronto (Toronto, Canada) : « Feedback credibility in a formative postgraduate OSCE: Effects of examiner type »

Meilleur exposé rédigé par un résident du JGME/Collège royal :

  • Dr Roochi Arora, Université McMaster (Hamilton, Canada) : « Resident evaluations of faculty: Resident versus faculty perspectives »

Meilleur exposé sur les pratiques efficaces :

  • Dr Chris Merritt, Alpert Medical School of Brown University (Providence, É.-U. ) : « Emergency medicine with follow-up: A situated learning model for teaching inpatient medicine to emergency medicine residents »

Meilleure affiche de la CIFR :

  • Dre Marina Y. Ibrahim, Université McGill (Montréal, Canada) : « Use of the surgical teaching rubric improves technical skills' acquisition and retention »

Visitez le site Web de la CIFR pour en savoir plus sur nos prix soulignant la qualité de la recherche et le leadership en formation des résidents.


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

Nous révélons où se tiendra le prochain Sommet de simulation (et bilan du sommet « extrême » de 2016)

Nous révélons où se tiendra le prochain Sommet de simulation (et bilan du sommet « extrême » de 2016)

Des centaines d’experts, d’éducateurs et de passionnés de la simulation de diverses professions sont venus à St. John’s (T.-N.), les 14 et 15 octobre, afin d’approfondir les innovations en simulation médicale et de collaborer avec leurs collègues lors de notre neuvième Sommet de simulation annuel.  

Inspiré par le paysage accidenté du littoral, ce sommet axé sur le thème « La simulation extrême » a permis d’approfondir la recherche, l’apprentissage et la pratique en simulation dans divers contextes et milieux, dont les hôpitaux urbains et les régions rurales et éloignées.

Pour ceux qui n’ont pu venir à St. John’s, voici quelques faits saillants :

SimTrek : une séance « extrême »

Une équipe médicale interprofessionnelle effectue une démonstration de simulation sur place lors de la séance SimTrek 2016.
Une équipe médicale interprofessionnelle effectue une démonstration de simulation sur place lors de la séance SimTrek 2016.

Dans l’esprit du thème de 2016, cette séance très attendue a mis à l’honneur la simulation médicale haute-fidélité dans un contexte vraiment « extrême ».

Après avoir été saisis par une attaque au couteau simulée au Centre des congrès de St. John’s, les participants ont vu une équipe d’intervention d’urgence énergique s’empresser d’effectuer une démonstration sur place, offrant ainsi une expérience d’apprentissage vraiment concrète.

Animée par Glenn Posner, MDCM, FRCSC, Med, directeur médical du Centre de compétences et de simulation de l’Université d’Ottawa, la séance SimTrek a été le point culminant de l’enseignement de tous les principes de la simulation par jeu de rôle abordés durant le sommet.

Des plénières qui ont suscité la réflexion

Qu’il s’agisse de l’alpiniste TA Loeffler, démontrant dans quelle mesure différentes techniques de simulation l’ont aidée à se préparer à faire face aux exigences physiques et émotionnelles de l’escalade de l’Everest, ou du Dr Rajesh Aggarwal, traitant des différentes possibilités d’innover et de transformer les soins de santé grâce à la simulation, les conférenciers pléniers de 2016 représentaient vraiment toute la diversité de ce sommet.

Prix du Sommet de simulation

Chaque année, des chercheurs exceptionnels sont honorés pour leur contribution importante dans le domaine de la formation par simulation.

Félicitations à nos lauréats de 2016!

  • Becca L. Gas (Mayo Clinic, College of Medicine), lauréate du Prix de la meilleure présentation 2016, pour son exposé « Simulated surgical procedures: Bending the learning curve ».
  • Dre Melissa Langevin (Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario), lauréate du Prix de la recherche du Sommet de simulation 2016, pour sa présentation par affiche « Bridging the gap: Defining objectives for a high-stakes general pediatric simulation curriculum ».

Agrément en simulation

Les cinq centres de simulation récemment agréés honorés durant le Sommet de simulation 2016.
Les cinq centres de simulation récemment agréés honorés durant le Sommet de simulation 2016.

Les programmes de simulation agréés par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada sont confirmés au moyen d'un processus d'examen par les pairs qui assure leur conformité aux normes administratives, éducatives et éthiques les plus rigoureuses.

Lors du sommet de 2016, cinq centres de simulation récemment agréés ont été officiellement reconnus et ajoutés à notre prestigieuse liste de programmes agréés.

Félicitations aux centres de simulation suivants :

  • Centre de simulation pédiatrique KidSIM — Université de Calgary/Hôpital pour enfants de l’Alberta, Calgary (Alb.)
  • Centre d’apprentissage par simulation — Université McMaster, Hamilton (Ont.)
  • Laboratoire canadien de technologie médicale et de robotique de pointe (CSTAR) — Centre des sciences de la santé de London, London (Ont.)
  • Programme de formation de l'Académie CHUM — Centre hospitalier de l’Université de Montréal, Montréal (Qué.)
  • Clinical Skills and Simulation Centre — King Abdulaziz University Hospital, Djedda, Arabie saoudite — notre 1er programme agréé de simulation de l'étranger

Consultez le site Web du Collège royal pour en savoir plus sur les programmes de simulation agréés.

Inscrivez le Sommet de simulation 2017 à votre calendrier!

Alors qu’en 2016, la formation par simulation dans un environnement « extrême » était à l’honneur, c’est dans un contexte plus urbain, à Montréal, au Québec, que seront présentées les plus récentes innovations dans ce domaine durant le Sommet de simulation 2017.

Comme ils se trouveront à proximité de certains centres de simulation de renom, dont le Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg de l’Université McGill, les participants peuvent s’attendre à ce que divers éducateurs en simulation, chercheurs et professionnels de la santé leur transmettent des connaissances et points de vue novateurs.

Inscrivez les dates et soyez des nôtres, les 1er et 2 novembre 2017, au Centre Sheraton.

Gardez le contact

Vous souhaitez obtenir des nouvelles et des mises à jour régulières sur le Sommet de simulation 2017? Écrivez à l'adresse simsummit@collegeroyal.ca pour vous inscrire à la liste de diffusion et suivez l'actualité sur le sommet et la simulation en médecine sur Twitter @RC_SimSummit.


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

Cinq Associés intronisés au Temple de la renommée médicale canadienne en 2017

La Dre June Carroll, représentante du Comité de sélection du TRMC, décrit le processus de mise en candidature et de sélection (cérémonie d’investiture du TRMC en 2016). Photo : Mike Lalich, © Temple de la renommée médicale canadienne. Utilisation autorisée.
La Dre June Carroll, représentante du Comité de sélection du TRMC, décrit le processus de mise en candidature et de sélection (cérémonie d’investiture du TRMC en 2016). Photo : Mike Lalich, © Temple de la renommée médicale canadienne. Utilisation autorisée.

Le mois dernier, cinq Associés ont été nommés lauréats de 2017 au Temple de la renommée médicale canadienne. Cet honneur partagé permet de commémorer et de souligner leurs contributions uniques de toute une vie, au Canada et ailleurs dans le monde. Ces Associés seront officiellement intronisés lors d’une cérémonie qui aura lieu en mai prochain à Québec (Qué.).

Ensemble, félicitons :

  • Michel G. Bergeron, CM, MD, FRCPC (médecine interne)
  • Michel Chrétien, OC, MD, FRCPC (endocrinologie et métabolisme)
  • Richard Ballon Goldbloom, OC, MDCM, FRCPC (pédiatrie)
  • Michael Reuben Hayden, CM, MBChB, FRCPC (médecine interne)
  • F. Estelle R. Simons, MD, FRCPC (pédiatrie)

Le Dr Bergeron, de Québec (Qué.), est spécialiste et figure de proue du domaine des maladies infectieuses. Ses travaux ont contribué à l’avancement de la microbiologie et du traitement des infections sur la scène mondiale. Il est également le fondateur du réputé Centre de recherche en infectiologie de l’Université Laval.

Le Dr Chrétien, de Montréal (Qué.), fait œuvre de pionnier dans le domaine de la neuroendocrinologie et aide à transformer le milieu de la recherche au Canada. À titre de directeur scientifique et de chercheur scientifique souvent cité, il a fait des découvertes qui ont permis de combler le fossé entre les sciences fondamentales et les sciences cliniques, ce qui se traduit par des bienfaits évidents du point de vue médical.

Le Dr Goldbloom, de Halifax (N.-É.), est ancien médecin en chef et directeur de recherche à l’Hôpital pour enfants Izaak Walton Killam. Parmi ses réalisations, notons l’ouverture de l’une des premières unités de soins par les parents au Canada et la rédaction d’un manuel scolaire médical populaire.

Le Dr Hayden, de Vancouver (C.-B.), se spécialise en médecine génétique. De par le monde, il est également l’auteur le plus souvent cité au sujet de la maladie de Huntington. Ses travaux permettent de mieux comprendre le fondement génétique de cette maladie, d’élaborer des tests prédictifs fiables et de donner de nouveaux espoirs en matière de prévention et de traitement de cette maladie.

La Dre Simons, de Winnipeg (Man.), est médecin et chercheure. Elle a favorisé une meilleure compréhension et gestion des maladies allergiques grâce à ses études et à ses travaux de recherche. Elle a également joué un rôle dans la création de la discipline de l’immunologie clinique et allergie.

Lisez les biographies complètes des lauréats de cette année intronisés au Temple de la renommée médicale canadienne : http://cdnmedhall.org/fr/investiture


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

Rayonnement international : Nouvelles collaborations (en images)

Port-au-Prince, Haïti
Port-au-Prince, Haïti

Danielle Fréchette, directrice exécutive, Innovation des systèmes de santé et Relations externes, au Collège royal (à gauche), a signé un protocole d’entente avec l’Université Quisqueya en juin 2016. Cette collaboration vise à renforcer le perfectionnement du corps professoral et le développement professionnel continu, en offrant aux professionnels de la santé des occasions d’améliorer leurs compétences et ainsi les soins qu’ils prodiguent en Haïti.

Visite d’une délégation chinoise à Ottawa
Visite d’une délégation chinoise à Ottawa

Une délégation de la Shanghai Commission for Health and Family Planning et de la Henan Family Planning Commission est venue à Ottawa en octobre, dans le cadre d’une visite de trois semaines visant à leur faire connaître davantage le système de soins de santé canadien et tous les aspects du système de formation médicale du pays. Les membres de la délégation espèrent intégrer certaines de nos pratiques exemplaires aux divers volets de leur propre système de santé, en mettant l’accent sur les programmes de formation des résidents en Chine.

Djedda, Arabie saoudite
Djedda, Arabie saoudite

Le Dr Andrew Padmos, FRCPC, directeur général du Collège royal (quatrième à partir de la droite), avec les directeurs régionaux de Collège royal International, le Dr Karim Qayumi, FRCSC (quatrième à partir de la gauche) et le Dr Jerry Maniate, FRCPC (deuxième à partir de la droite) avec le président de la King Abdulaziz University (KAU) et son équipe de direction. Cette photo a été prise peu de temps après que la KAU a reçu des lettres de reconnaissance pour avoir franchi la première étape du processus d’agrément du Collège royal et pour avoir obtenu l’agrément de son programme de simulation.

Kuwait City, Koweït
Kuwait City, Koweït

Le Dr Andrew Padmos, FRCPC, directeur général du Collège royal (à droite), et le Dr Ibrahim Hadi, FRCPC, secrétaire général du Kuwait Institute for Medical Specialization (KIMS), après avoir signé une entente officielle avec l’institut en novembre dernier. Ce partenariat aidera l’institut dans le cadre de la réforme de ses programmes de formation médicale postdoctorale.


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

Membres à la une

Docteur en marchant dans un couloir de l'hôpital

« Les patients qui étaient atteints de dépression ou dont la dépression empirait à l'âge de six mois couraient plus de risques de mourir à l'âge de 12 mois. »

– Jonathan Afilalo, MD, FRCPC (médecine interne et cardiologie)
Citation tirée de Depression is deadly for elderly after heart valve surgery: Montreal study
(Montreal Gazette)

 

« Les coûts [de l’hypertension] sont stupéfiants. Cette année, ils atteignent environ 14 milliards de dollars, et ce chiffre devrait grimper à 20 milliards de dollars d’ici 2020. »

– Norman Campbell, MD, FRCPC (médecine interne)
Citation tirée de Groundbreaking MaRS funding initiative takes aim at high blood pressure
(Toronto Star)

 

« Bien des femmes de collectivités minoritaires ethnoculturelles, des immigrantes et des femmes autochtones vivant dans des pays aux revenus élevés ne bénéficient également pas de l’égalité d’accès au dépistage et aux soins du cancer du sein et du col de l’utérus. »

– Ophira Ginsburg, MD, FRCPC (médecine interne et oncologie médicale)
Citation tirée de Breast and cervical cancer screening and care called unequal
(CBC News)

 

« Les acteurs sont formés pour adapter le ton affectif en fonction de ce qu’ils reçoivent du professionnel de la santé. »

– Brian Hodges, MD, FRCPC (psychiatrie)
Citation tirée de How actors help an award-winning Toronto doctor teach his students
(CBC News)

 

« Je ne sais pas vraiment si je m’étais même rendu compte du genre de pouvoir qu’une telle technologie pouvait avoir. »

– Joshua Landy, MD, FRCPC (médecine interne et soins intensifs)
Citation tirée de Medical apps have proven indispensable for doctors in Syria
(The Globe and Mail)

 

« Nous avons conçu un outil pour déceler les tumeurs virulentes de sorte que la chirurgie se limite au strict nécessaire. Pas plus ni moins. »

– Todd McMullen, MD, FRCSC (chirurgie générale)
Citation tirée de The calling card of aggressive thyroid cancer
(uAlberta Medicine)

 

« Au Canada, les discussions au sujet de la légalisation de la marijuana doivent être assorties d’une évaluation rationnelle des incidences de la légalisation sur la sécurité routière. »

– Chris Rumball, MDCM, FRCPC (médecine d’urgence)

« …quand la marijuana aura été légalisée, le nombre d’accidents, de blessures et de décès augmentera. »

– Jeffrey Brubacher, MDCM, FRCPC (urgentologie)

Deux citations tirées de Fatal car crashes triple among drivers high on marijuana after legalization in Colorado; double in Washington state
(Montreal Gazette via Vancouver Sun)

 

« Nous devons nous attaquer à la prescription excessive d’opioïdes. »

– Hakique Virani, MD, FRCPC (médecine communautaire) et David Juurlink, MD, FRCPC (médecine interne)
Citation tirée de Opinion: 'Long past time' to act on Canada's deadly opioid epidemic
(CBC News)

 

« Je crois que cela se serait produit chez cet homme même s’il n’avait pas eu l’hépatite C. »

– Eric Yoshida, MD, FRCPC (médecine interne et gastroentérologie)
Citation tirée de Acute hepatitis after heavy energy drink use 'a warning to the consumer,' liver specialist says
(CBC News)

 

« Nous demandons au gouvernement fédéral un investissement concret, rationnel et efficace en vue d’améliorer la santé mentale de nos patients et de la population en général. »

– Catherine Zahn, MD, FRCPC (neurologie)
Citation tirée de Mental illness afflicts about 20% of Canadians, gets 7% of health funding
(Toronto Star)

 


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue

En souvenir

Stéthoscope

Edward John Ashworth, MBBS, FRCPC, est décédé le 16 septembre 2016 à Hamilton, en Ontario, à l’âge de 87 ans. Le Dr Ashworth a obtenu sa certification en anesthésiologie du Collège royal en 1962. Il a aidé à implanter la pratique de la chirurgie à cœur ouvert à Hamilton et a joué un rôle dans l’établissement de la première clinique de la douleur de la ville. Pour en apprendre davantage sur le Dr Ashworth ».

Henry J.M. Barnett, MD, FRCPC, est décédé le 20 octobre 2016 à Toronto, en Ontario, à l'âge de 94 ans. Le Dr Barnett a reçu sa certification en neurologie du Collège royal en 1952. Il a fait partie du Conseil du Collège royal de 1980 à 1984. Surnommé le « père de la prévention de l’AVC », il était réputé pour avoir mené à bien des essais cliniques, dont les premiers essais ayant servi à prouver que l’aspirine aide à prévenir les accidents vasculaires cérébraux. Il était le cofondateur du Robarts Research Institute, dont il fut le tout premier directeur scientifique. Il était également Compagnon de l’Ordre du Canada et a été intronisé au Temple de la renommée médicale canadienne en 1995. En 2008, il est devenu le premier médecin non européen à se voir décerner le Karolinska Stroke Award pour l’excellence dans le domaine de la recherche sur les AVC. Pour en apprendre davantage sur le Dr Barnett ».

Eugene Giuseppe Caira, MBChB, FRCSC, est décédé le 5 septembre 2016 à Salmon Arm, en Colombie-Britannique, à l’âge de 97 ans. Le Dr Caira a obtenu sa certification en chirurgie générale du Collège royal en 1959. Il était titulaire d’une maîtrise ès sciences en chirurgie expérimentale de McGill. En 1970, il a joué un rôle dans l’installation de la toute première caméra à scintillation pour médecine nucléaire au Canada. Pour en apprendre davantage sur le Dr Caira ».

George Francis N. Collins, MBChB, FRCPC, est décédé le 12 août 2016 à Ottawa, en Ontario, à l’âge de 81 ans. Le Dr Collins a obtenu sa certification en pédiatrie du Collège royal en 1967. Il a fait partie du comité d’examen en cardiologie pédiatrique du Collège royal de 1979 à 1983. Il a travaillé dans plusieurs villes au cours de sa longue carrière : Toronto, Montréal, Winnipeg et Riyad. Pour en apprendre davantage sur le Dr Collins ».

Richard Henry Devey Farmer, MD, FRCSC, est décédé le 6 octobre 2016 à Hamilton, en Ontario, à l’âge de 89 ans. Le Dr Farmer a obtenu sa certification en chirurgie plastique du Collège royal en 1961. Il a été président de la Société canadienne de chirurgie plastique et a servi au sein de la milice du C.S.R.C. en tant que Lcol et que cmdt de la compagnie médicale no 16. Pour en apprendre davantage sur le Dr Farmer ».

Geoff Charles Dunkley, MD, FRCPC, est décédé le 18 octobre 2016 à Wakefield, au Québec, à l’âge de 66 ans. Le Dr Dunkley a obtenu sa certification en médecine communautaire du Collège royal en 1982. Il a fait partie du comité d’examen en médecine communautaire du Collège royal de 1989 à 1997. Il a travaillé pendant plus de 20 ans dans le domaine de la santé publique à Ottawa, notamment aux premières lignes de l’intervention lors de la tempête de verglas en 1998. Pour en apprendre davantage sur le Dr Dunkley ».

James Ian Jeffrey, MDCM, FRCSC, est décédé le 7 octobre 2016 à Ottawa, en Ontario, à l’âge de 93 ans. Le Dr Jeffrey a obtenu sa certification en chirurgie orthopédique du Collège royal en 1953. Il a passé sa carrière à Ottawa, plus précisément à l’hôpital civique et au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario. En outre, il a travaillé à l’hôpital Riverside, où il était chef de l’orthopédie avant de prendre sa retraite. Pour en apprendre davantage sur le Dr Jeffrey ».

D’Arcy Douglas Lawrence, MD, FRCPC, est décédé le 16 septembre 2016 à Victoria, en Colombie-Britannique, à l’âge de 74 ans. Le Dr Lawrence a obtenu sa certification en radiologie diagnostique du Collège royal en 1970. Il a exercé la médecine pendant 43 ans, dont 15 années à titre de chef de la radiologie au sein de la régie de la santé de l’île de Vancouver. En plus d’être médecin, il faisait de la compétition en squash. Pour en apprendre davantage sur le Dr Lawrence ».

James C. W. Parrott, MD, FRCSC, est décédé le 4 octobre 2016 à Saint John, au Nouveau-Brunswick, à l’âge de 74 ans. Le Dr Parrott a obtenu sa certification en chirurgie cardiovasculaire et thoracique du Collège royal en 1974. Il a mis sur pied le programme de chirurgie cardiaque du Winnipeg Health Science Centre pendant qu’il était chef de la chirurgie cardiaque de l’hôpital général de Winnipeg (de 1981 à 1991). Par la suite, il a délaissé sa carrière en médecine pour se consacrer à la vie politique. De 2010 à 2014, il a été député de la circonscription de Fundy-River Valley. Pour en apprendre davantage sur le Dr Parrott ».

George Robert Irvin Power, MDCM, FRCPC, est décédé le 14 septembre 2016 à Ottawa, en Ontario, à l’âge de 96 ans. Le Dr Power a obtenu sa certification en radiologie diagnostique du Collège royal en 1961. Plus tard, il a exercé la médecine au sein des Forces armées canadiennes, puis il a été chef du département de radiologie de l’hôpital civique d’Ottawa. Pour en apprendre davantage sur le Dr Power ».

Charles Edward Reeve, MDCM, FRCPC, est décédé le 1er août 2016 à Gabriola, en Colombie-Britannique, à l’âge de 80 ans. Le Dr Reeve a obtenu sa certification en médecine interne du Collège royal en 1968. Il a fait partie de la toute première équipe de transplantation d’organes de la Colombie-Britannique. Par ailleurs, il a dirigé le programme de greffe de reins de la Colombie-Britannique pendant près de 20 ans, avant d’entreprendre une deuxième carrière en tant qu’exploitant de centre de villégiature et de port de plaisance avec son épouse. Pour en apprendre davantage sur le Dr Reeve ».

G. Gregory Roberts, MD, FRCSC, est décédé le 18 septembre 2016 à Magrath, en Alberta, à l'âge de 36 ans des suites d’un cancer. Le Dr Roberts a obtenu sa certification en urologie du Collège royal en 2014. Il était également un athlète accompli et à ce titre, il a fait partie de l’équipe de basketball de l’Alberta. Il a également reçu de nombreuses louanges pour son service missionnaire. Le Dr Roberts avait également publié deux livres pour enfants. Pour en apprendre davantage sur le Dr Roberts ».

Ralph Ogilvie Robertson, MDCM, FRCSC, est décédé le 4 octobre 2016 à Selkirk, au Manitoba, à l’âge de 89 ans. Le Dr Robertson a obtenu sa certification du Collège royal en obstétrique et gynécologie en 1962. Il fut l’un des fondateurs de la clinique de Selkirk et a travaillé en exercice privé pendant de nombreuses années avant d’œuvrer pour le ministère de la Santé du Manitoba. Il était également organiste hors pair et mettait son talent à contribution à son église. Pour en apprendre davantage sur le Dr Robertson ».

James Frederick Ross, MDCM, FRCSC, est décédé le 30 septembre 2016 à Harmony, en Nouvelle-Écosse, à l’âge de 91 ans. Le Dr Ross a obtenu sa certification en chirurgie générale du Collège royal en 1956, puis en chirurgie plastique en 1960. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il a été parachutiste dans l’armée. Plus tard, il s’est spécialisé dans le traitement des victimes d’accidents, dans la reconstruction de la fente labiale et de la fente palatine ainsi que dans le traitement des brûlures. Il a joué un rôle dans l’établissement des premières unités de soins aux brûlés dans les provinces maritimes du Canada. Pour en apprendre davantage sur le Dr Ross ».

Raold Gary Serebrin, MD, FRCPC, est décédé le 21 septembre 2016 à Scarborough, en Ontario, à l’âge de 63 ans. Le Dr Serebrin a obtenu sa certification en neurologie du Collège royal en 1983. Il a travaillé en tant que neurologue de l’hôpital général North York et est décédé au terme d’une brève lutte contre le cholangiome malin. Sa vie de famille le comblait, avec sa tendre épouse et ses filles. Pour en apprendre davantage sur le Dr Serebrin ».

Robert Harold Sheppard, MD, FRCPC, est décédé le 2 octobre 2016 à Cobourg, en Ontario, à l’âge de 91 ans. Le Dr Sheppard a obtenu sa certification en médecine interne du Collège royal en 1955. Il a figuré parmi les premiers endocrinologues du Canada. Il a travaillé à Toronto pendant de nombreuses années avant de consacrer son temps et ses talents à l’organisme Horizons d’amitié et à d’autres projets d’envergure mondiale après avoir pris sa retraite. Pour en apprendre davantage sur le Dr Sheppard ».

Sangeeta Somers, MD, FRCPC, est décédée le 10 octobre 2016 à St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador, à l’âge de 62 ans. La Dre Somers a obtenu sa certification en anatomopathologie du Collège royal en 1999. Avant son décès, elle travaillait pour l’hôpital James Paton Memorial à Gander, à Terre-Neuve-et-Labrador. Pour en apprendre davantage sur la Dre Somers ».

Sushil Kumar Warma, MBBS, FRCSC, est décédé à Ingersoll, en Ontario, à l’âge de 84 ans. Le Dr Warma a obtenu sa certification en chirurgie générale du Collège royal en 1963. Il est né à Lahore, en Inde (qui fait désormais partie du Pakistan) et a travaillé en tant que chirurgien généraliste pendant une grande partie de sa carrière. Plus tard, il est devenu chirurgien en chef à l’hôpital Alexandra. Il a joué un grand rôle dans la vie des gens d’Ingersoll, qu’il a servi pendant 45 ans. Pour en apprendre davantage sur le Dr Warma ».


 

Retour à la page d’accueil de Dialogue